31
Commentaires

Les vedettes de la télé publique n'ont pas manifesté

«Où sont les vedettes de France Télévisions ?» Alors que les salariés de l'audiovisuel public manifestent, certains s'interrogent sur l'absence dans le cortège de visages connus des téléspectateurs.

Derniers commentaires

Normal non ? Dominique Pradalié a entièrement raison. Tu parles qu'ils s'en fichent bien.

Les rats quitteront le navire, mais en attendant ils vont se goinfrer du stock de fromage restant.

Et la pub je ne peux pas me permettre d'être pour ou de plaindre sa disparition, mais devoir financer ce manque à gagner ça fait un peu mal. Quand on voit la qualité de france 2/ france 3 qui n'a que le mérite d'être moins pire que TF1 je me demande vraiment si ça vaut le coup de refinancer l'intégrale des recettes publicitaires (ce qui n'arrivera de toute façon pas on le sait bien). Le financement par la pub n'a jamais été prouvé comme étant une bonne chose.

Pourquoi ne pas augmenter la redevance après tout, moi je continuerai à ne pas regarder et ne pas financer cette télé qui est un échec à mon humble avis. Pas envie de ces mini taxes sur mon abonnement internet et appareils électroniques (qui sont en informatique déjà taxés pour soit disant contre balancer le piratage).

Ce qui est vraiment nul dans cette histoire c'est de balancer une mesure sans en avoir trouvé de solutions au préalable. Pas la disparition de la pub.
Appréciant beaucoup Audrey Pulvar, de façon générale, je n'ai pas été surpris de la rencontrer dans la manifestation. Je ne pense pas que ce soit une "vedette", comme vous le dites, dans votre présentation (avec ou sans guillemets), c'est une femme normale, courageuse certes, dans un environnement pourri de cireur de pompes, mais affirmant ses convictions et ne craignant pas de les exposer publiquement (les photographes se sont rués sur cette "vedette", vedette malgré elle). -
Continuez Audrey, résistez vous aussi, sachez que vous avez beaucoup d'amis.
Quant aux autres, aux lâches aux "neutres" ( rime avec "pleutre"), il ne faut pas les "haïr" (comme le fait Gaston) mais simplement les mépriser, et les combattre!
jigé
Lâches ou achetés ? Peu importe : je les HAIS !
je ne porte pas Elise Lucet en grande estime compte tenu de ses prestations sur le 13h mais à sa décharge, elle tenait le journal de 13h le jour de la manif et serait-il normal de liasser des chaines concurrente annoncer dans un journal le démantèlement du service public. Les plus à même d'en parler sont ceux qui sont concernés et qui ont les moyens d'en parler (via le journal de 13h notamment).
Que les salariés fassent grève pour défendre le service public, ce n'est pas moi qui vais le leur reprocher.

Par contre, je n'ai pas pu écouter France Info ce jour-là comme j'en ai l'habitude. Est-ce que dans ce cas aussi on peut dire que les journalistes prennent les auditeurs en otage ? A-t-on entendu ce terme dans les médias ? Je ne crois pas. Est-ce alors autorisé que lorsque c'est la grève des autres, comme celles des cheminots, des agents SNCF ?

Si un journaliste peut m'expliquer la différence, merci.
C'est partout pareil dans le service public ! Il y a une majorité de bien-pensants pour une minorité de gens normaux. C'est le noeud du problème.

Et pendant qu'on se focalise sur le financement de la télévision publique on ne s'occupe pas des vrais problèmes : justice, défense, éducation, temps de travail, retraite, écologie, santé, loi HADOPI ,...
Franchement ne perdons pas notre temps à parler d'une télévision propagandiste, narcissique, vitrine du pouvoir, des stars sans talent et du fric.On vient sur internet en partie pour se libérer de tout cela, non ?
Audrey Pulvar a du courage.
J'ai le souvenir d'un ancien employeur qui, en parlant d'un collègue, disait : "celui-ci, il faut s'en méfier, il est syndiqué".
Ça sera probablement difficile pour elle d'obtenir un contrat juteux dans le privé quand le service public sera démantelé,
à moins qu'elle ne pulvérise (pulvarise ?) le record d'audience.
La star polyglotte Montfort voit juste, à mon avis, avec sa métaphore foutebalistique :
les vedettes ne tardent pas à quitter le navire pour le plus offrant quand leur équipe est menacée de relégation.
Pour avoir travaillé plus de 15 ans en presse, je peux vous dire qu'Audrey Pulvar est une personne normale, spontanée, qui s'exprime sans détour. De fait, elle est un ovni dans les monde des présentateurs télé, plutôt maniérés, condescendants, peureux, intrigants. A part Pulvar, personne n'aurait osé répondre aussi franchement. La preuve, s'il en fallait : elle la seule dans ce défilé.

Voilà, c'est une info.
L'émission vedette Arrêt sur images a eu le bon goût de s'éclipser juste avant que ça ne sente vraiment le sapin.
Ce sont les meilleurs qui partent les premiers.
( "Mais alors, que dire des éjaculateurs précoces ?" )
Hallucinant !

Le prétendu [s]service[/s] sévice public défile, une fois de plus et les stars ne se bougent pas les fesses !

Ils laissent les troisième couteaux se ridiculiser ?

Comme ils sont méchants !

La réalité est très simple : ils s'en foutent totalement du sévice public, ils ont fait fortune depuis longtemps et ils trouveraient à se caser très facilement dans le privé (avec des revenus multipliés par quatre) si nécessaire !

D'autre part toutes ces émissions qui seraient bonnes avec des moyens artisanaux, 3 techniciens pour le son et l'image et 2 collaborateurs pour aider le présentateur, deviennent d'énormes bouses avec 150 crétins inutiles au générique...

C'est désolant et beaucoup trop cher !

Tiens ! Une question basique : combien coûtait un nunéro d'ASI sur la 5 et combien coûte un numéro tout aussi excellent sur le net ?

Juste pour rigoler !

La différence c'est que la 5 a la main dans la poche du contribuable, et peut donc claquer notre pognon sans états d'âme !

Et même virer les gens que nous aimons sans nous demander notre avis...

Elle n'est pas belle la vie du sévice public ?

***
La suppression de la publicité sur France Télévisions est un service rendu par Nicolas Sarkozy à TF1. C'est là le principal objectif de la manoeuvre. Voilà pourquoi les modalités d'application s'avèrent si difficiles à trouver pour financer la télé publique. L'Elysée a improvisé cette annonce, sans analyser les conséquences pratiques pour le groupe France Télévision. Selon le Canard Enchaîné, l'idée de supprimer la pub sur France 2 pour aider TF1 revient à... Alain Minc.

> Audiovisuel public : pourquoi Nicolas Sarkozy veut-il supprimer la publicité ?
http://www.politique.net/2008011902-audiovisuel-public-pourquoi-sarkozy-supprime-pub.htm
c'est parce qu'elles ne veulent pas de publicité...
Je plussoie ardemment à la phrase de feri : J'ai toujours eu un préjugé favorable envers Audrey Pulvar, je me sens conforté dans mes impressions...

Après le premier entretien télévisé de Nikolas Särkôzizi Ier, notre cher empereur aimé de tous ses sujets, "étoile polaire pour la navigation du XXIème siècle" selon la terminologie officielle, celui-ci avait regretté (avec raison, car il a toujours raison) la mollesse du tandem PPDA/Chabot.

J'avais alors pensé immédiatement à un tandem Audrey Pulvar et William Irigoyen (Arte Info), et à quel point cela pourrait être savoureux de voir de vrais journalistes interroger notre bien aimé empereur.

M'enfin bon, faut pas rêver.
Cet article me conduit à penser qu'il faut distinguer les journalistes qui travaillent pour une télévision et ceux qui travaillent pour le service public.
Les premiers peuvent exercer leur métier sur n'importe quel média, d'ailleurs nombre d'entre eux interviennent sur les chaînes publiques et des chaînes ou radio privées. Ils ne se considèrent pas comme des agents au service du public mais seulement comme des journalistes.
Les seconds ont une conscience aigue non seulement de la charge de leur métier mais également des devoirs du service public de l'information. Ceux-là ne se vendent pas au plus offrant et se montrent exigeant envers leur employeur au bénéfice des usagers, spectateurs du service (moyens, qualité, déontologie, indépendance).
c'est complètement dingue, si une personne connue manisfeste ses opinions, c'est de la peopolisation !!
J'ai toujours eu un préjugé favorable envers Audrey Pulvar, je me sens conforté dans mes impressions...
Ah ouaaaiiis. Calvi en tête de cortège, sanglé dans un calicot rouge sang, le front ceint d'un bandeau CGT, vociférant : "Non à la casse du service public" tandis que les deux pasionarias Chabot et Lucet distribueraient des tracts, j'imagine bien.
Et derrière le trio, Puj et Delahousse, tout de noir vêtus, "no future" tagué sur leurs blousons, brandissant le drapeau des anars, la gueule que ça aurait pu avoir.
Mais cette fois encore, à l'exception de Miss Pulvar, on aura dû se contenter du défilé du petit personnel de la télé d'en-bas. Quelle misère...
Dominique Pradalié n'est pas tendre avec ses collègues-stars en déclarant qu'ils « se font des cartes de visite pour obtenir ensuite des places juteuses dans le privé. ». Je savais déjà grâce à @si que certains salaires étaient plus que confortables, j'apprends maintenant que certaines vedettes ne s'en satisfont pas et se servent du service public comme d'un tremplin vers TF1, M6 ou d'autres chaînes encore mieux rémunératrices... C'est beau le sens du service public de la part des vedettes qui y travaillent. Snif, je verse une larme face à tant de dévouement pour la cause qu'ils servent...

Bon, en même temps, qui peut croire deux secondes que Arlette Chabot, Michel Drucker, Béatrice Schönberg, Yves Calvi, etc. puissent être contre une décision émanant [s]du Très-Haut[/s] de celui pour lequel ils ont fait campagne... Ah on me signale dans l'oreillette qu'ils n'étaient pas dans le staff officiel du candidat Sarkozy. Quelle modestie...

Et merci et bravo à Justine Brabant pour cet article...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.