59
Commentaires

Les perdus

Donc c'était bien ça, et ce n'est que ça : les deux journalistes

Derniers commentaires

Journaliste est un saint sacerdoce ou un boulot comme un autre, de la vente d'information ?
Ils gagnent correctement leur vie les journalistes d'@si, pas de risque de voir circuler des billets sous les tables ?
Primo, personnellement, je ne leur en veux pas du tout.

En effet, ce sont (ou c'était ?) des journalistes d'investigation de qualité. Le livre de Catherine Graciet sur Leila Trabelsi Ben Ali en est la preuve tout comme les enquêtes d'Eric Laurent.

Secondo, c'est toujours à mon avis, à la fois, de la faiblesse mais aussi de la manipulation. Il faut savoir que le Makhzen ou Palais royal est très fort pour essayer de corrompre ses adversaires.. Il faut aussi se rendre compte qu'ils ont été "travaillés" 5 heures durant...

Tertio, je pense aussi qu'ils se sont rendus compte que leur enquête pouvait fragiliser :
- un Maroc, sur la défensive du fait des "Printemps arabes", et
- une France en guerre contre le terrorisme depuis les attentats de Charlie Hebdo

Car, la France de Hollande a besoin du Maroc :
- la France de Hollande va décorer un homme accusé d'être un tortionnaire par un citoyen français (il est vrai d'origine marocaine donc de valeur moindre n'est ce pas... !)
- la France de Hollande s'est pliée devant le Palais royal marocain.

La coopération sécuritaire est à ce prix.
La raison d'Etat est plus forte que 2 journalistes qui (sans doute) ont eu cet accès de faiblesse !

[large]IL N'EMPÊCHE !!! PUBLIEZ LE LIVRE MÊME SUR INTERNET ![/large]

Les relations incestueuses entre la France et ses anciennes colonies mériteraient qu'on y jette un oeil.

Ce serait la meilleure réponse à donner. Et pourquoi @arrêtsurimages.net ne le ferait pas d'ailleurs ???!
L'appel est lancé..

Bye bye !
Un problème de déontologie? Un point à préciser! Si j'ai bien compris , les éléments recueillis par les 2 investigateurs devaient fournir la matière d'un livre et non d'un article dans un fanzine obscur. En supposant un prix de vente de 20€ par exemplaire et un droit d'auteur de 10% il aurait fallu en vendre un million pour récupérer les 2 millions d'euros que le royaume chérifien a proposé. Un best seller! Vu la TVA à 5,5% c'est Bercy qui doit faire grise mine! Et nous autres voyeurs sommes sur des charbons ardents...Quel brûlot allait être lancé sur Rabat?
C'est surtout que ça décrédibilise un peu tous les livres ou les articles qui ont été publiés par ces journalistes.
S'ils ont eu une attitude vénale dans ces circonstances, n'était-ce pas déjà le cas, un ennemi de M6 qui les aurait soudoyés pour qu'ils l'attaquent ?

Et ça peut également décrédibiliser le prochain, celui qui devrait être publié, mais ne le sera pas au Seuil.

Au fait, M6, prédateur du Maroc ou garant de l'état marocain. Les deux, mon général ?

Et à quelle somme êtes vous soudoyable ? 1 million, 2 millions, 3 millions, 10 millions ? Ou pas du tout ?
Un simple "fait-divers" ?
Bourdieu aurait dit : « Le fait-divers fait diversion »

Je ne vois pas bien ici où serait la diversion...
"la qualité de journalistes ne devrait être ni un motif d'immunité, ni une circonstance aggravante"
Eh bien si justement, Daniel! C'est une circonstance aggravante!
Quand on use de son statut de journaliste pour obtenir des informations privilégiées, et qu'on fait ainsi courir des risques aux informateurs (cf la comptable de Bettencourt, ou encore chelsea manning), et qu'on est en position de nuire à la réputation de certains, on a justement plus d'obligations que le citoyen moyen!
D.S...
C pas bô...d'abouailler (;--) avec les loups...

Attendez donc d'en savoir un peu plus, non?
Sur ce point, l'ami Plenel est bien plus judicieux: il n'en parle même pas...
Ah, le coup du chantage...
On n'avait pas déjà eu ce genre de "piégeage", en France, sous Chirac?
Où un "agité de la politique" du 92 avait piégé un malheureux Psy, à Orly, avec un paquet de fric ("les biscuits...", à l'époque: 1million de francs, "1MF"...)?
C'était quoi, déjà, les noms?
Au-delà de ce deal et du pognon qui l'accompagne, il reste qu'il y a des choses dérangeantes dans le royaume du Maroc et que son roi n'est pas ce qu'il y a de plus démocrate. Mais ça, on le savait déjà.
« C'est davantage l'effet de système (poids des annonceurs, des actionnaires, etc) qui atrophie en France l'investigation médiatique, plutôt que les défaillances morales individuelles. » Ah bon ? Lorsque des journalistes acceptent des passe-droits de la part des pipolitiques ou des cadeaux de la part d’entreprises, ce n’est pas de la défaillance individuelle ? Lorsqu’il font des « ménages », c’est à cause du système ? Si aucun journaliste sportif n’a vent de faits de dopage, c'est à cause des actionnaires ?
Dans les temps à venir, il sera aussi important de tirer cette affaire au clair que de savoir ce que ce livre avorté contenait (de sérieux).
Pour moi ce n'est pas à ranger dans la catégorie des faits divers!!! ça regarde tout le monde, la République, la liberté de la presse et tout le toutim, la confiance du public, l'éthique liée à l'information et tout le toutim!!...
La manoeuvre a fonctionné : le Seuil ne publiera pas le livre sur la monarchie marocaine des journalistes français.

Qu'est ce qui est le plus scandaleux : l'attitude des journalistes ou les manoeuvres (si c'est avéré mais j'ai tendance à y croire) des sbires du roi du Maroc pour empêcher la divulgation d'informations a priori compromettantes (sinon, pourquoi vouloir en empêcher la divulgation) ?

PatriceNoDRM
C'est aussi la rentrée pour Ludovine de la Malbaise.
Il n;y a que moi que ça choque, le gouvernement français qui prête son concours aux manigances d'un corrupteur ?
@D.S " Sortir d'un rendez-vous avec une enveloppe bourrée de billets, en échange d'un renoncement écrit à la publication d'une enquête : quel journaliste normalement constitué ne peut frémir à la seule idée de cette scène ?"

Bravo pour la langue de bois !

Oui, l'enveloppe de billets, ça fait un peu archaïque. Quoique les affaires Bettencourt, Boillon ou autres HSBC témoignent de cette pratique encore très répandue à l'heure de la monnaie électronique...

Mais cette phrase laisse entendre aussi que la renonciation pour causes sonnantes et trébuchantes seraient du domaine de l'impensable pour tout journaliste normalement constitué. Or, Daniel, vous savez parfaitement qu'il n'en est rien !

Combien d'articles retouchés ou mis au panier contre la volonté de leurs auteurs ? Et dans la balance des arguments, combien de fois ne glisse-t-on pas de façon plus ou moins voilée (voire bien explicite) la perspective d'une promotion ou d'une mise au placard ou encore d'un licenciement ?

Quand la précarité professionnelle et financière se développe, laisser croire que les journalistes seraient, armés de leur déontologie (comme les avocats, les communicants, les patron du cac 40... Ah ! la déontologie !), insensibles aux pressions économiques ou à la corruption, c'est manquer un peu à la mission de ce site, non ?

Si cette corruption passive était confirmée (voire le chantage) elle témoignerait de la naîveté et surtout du côté un peu minable de ces journalistes, aux écrits par ailleurs respectables.

Mais quid, alors, du corrupteur actif...

Quels sont les véritables mobiles du royaume chérifien ? Vengeance, suite à un précédent ouvrage ? élimination de deux fouille-m... ? envoi d'un signal fort à tous les journalistes d'investigation ?...

Il serait utile qu'@si analyse le comportement des médias sur cet aspect. Sauront-ils poser les bonnes questions ou relaieront-ils - pour un plat de lentilles- la thèse du roi et du gouvernement français qui - tradition remontant à Ben Barka au moins - lui a prêté assistance avec des méthodes dignes du FBI ?
Cette affaire ne va pas faire remonter la cote des journalistes qui pourtant sont le pilier de notre démocratie, de l'esprit critique, de la diversité culturelle, de la résistance héroïque aux forces de l'argent...
Je pense que faisant parti du 4eme pouvoir, la presse (comme le systeme banquaire) etant privé mais aussi partie d'un bien publique, il se trouve que comme deux flics ripoux est une choses grave, les deux journalistes, meme si c'est un fait divers d'individu et non une profession dont on fait le procès, ont des circonstances aggravante.


Quant a l'interview de Laurent, je pense que effectivement cela montre les consequences atténuantes .

Donc ont a deux forces contradictoires: des conséquences aggravantes qui nous choquent tous, et puis les circonstances atténuantes : un journaliste sur la fin, un peu désabusé, fatigué, et vivant un drame personnel tres tres violent ( l'agonie d'un cancereux est une des choses qui retourne les etre chere qui y assiste . J'ai perdu tout mes oncles et tantes du cancer, et voire sa femme disparaitre comme ca : sincerement je le plains) .

Dans le fond c'est un homme blessé , depressif, face au chose de la vie, qui rendent tout petit , et peuvent faire faire de grosse connerie, un homme dont le pouvoir a abusé, sans doute pour discréditer une profession . Et lui la dedans?

Un homme vivant la mort de la femme qu'il aime, et le descridit sur son travail : les deux champs les plus importants celon freud (l'amour, et le travail) . Un homme qui ne peut meme pas faire valoir ses blessures, car on lui dira qu'il cherche des excuses . Un homme dont on va critiquer l'humanité.

Un homme a terre qu'on va écraser , comme un insecte .

Un drame s'ajoute un autre drame. Je ne tire pas sur les ambulances, et cet homme en est une .

J'ai un peu la nausée ...... il faudrait pendre le barman , quel coktail infecte
Comprends pas bien quel intérêt a le roi du Maroc à rendre public un truc qu'il aurait essayé de cacher...
Sinon, c'est le deal avec fric qui fait que c'est scandaleux? Des journalistes se taisent tous les jours pour bien moins que ça.
"J’ai exercé ce métier pendant 30 ans et j’avoue que là, j’en ai un peu assez.
J'ai versé quelques larmes...
et pourquoi privilégier la version des journalistes par rapport à celle de Dupont Moretti ?
Pour une fois que je vois Dupont Moretti être du côté de l'avocat qui pratique des écoutes illégales, je ne vais pas bouder mon plaisir.
C'est ça, et ce n'est que ça : un fait-divers. Dont on peine, jusqu'à plus ample informé, à tirer une leçon générale -dépassant le cas particulier de l'information sur le Maroc- sur le journalisme d'investigation, les pratiques de l'édition, ou la vénalité de la presse. (...)



Le probleme ici, c'est que si on considere que l'activité du journalisme est fondamentale, le "4eme pouvoir", et qu'un "grand pouvoir implique de grandes responsabilités", on ne peut y voir qu'un fait divers et encore moins s'attendre a ce que ca soit percu comme tel.
De meme que la corruption en milieu politique n'est pas considéré comme un fait divers par les gens de votre profession ainsi qu'une grande partie des gens.
le fait divers serait que Graciet ou laurent trucide un proche, viole son boulanger ou je ne sais quel autre histoire que les auteurs de rubrique faits divers sont capables de nous denicher.
Il y a quelque chose que je ne comprends pas dans la loi à ce sujet. Quand un journaliste accepte d'enterrer un reportage à la demande de son employeur (chaîne télé ou journal) c'est légal, mais lorsque c'est à la demande du roi du Maroc c'est illégal ? Pourtant dans les 2 cas il y a compensation financière ... Où se situe la limite ?
Ces deux-là mériteraient d'être affectés à Mélanchon, pour leur apprendre la déontologie.
Mais c'est une putain de bonne idée, ça !
Ecrire un bouquin à charge sur une célébrité fortunée, puis la faire raquer en échange de sa non-parution.
Je sens que vais aller enquêter du côté de chez Trump, moi.
Bon on le connait le Donald, raciste, homophobe, misogyne. Plus rien à exploiter sur ces points particuliers.
Mais en creusant un peu, on doit pouvoir en trouver du croustillant pas net.
Le jackpot, ce serait une affaire de pédophilie.
Mon silence contre 50 millions de dollars sur mon compte aux Caïmans.
Mettre en avant le cancer de sa femme pour se justifier est d'une élégance rare.
Alors là, je suis sur le cul! De la corruption, en France ! Et de surcroît, chez des des représentants d'une profession qui possède un Code de Déontologie, le meilleur gage d'honnêteté qui soit (après l'acte de jurer sur la bible) ! Les mots me manquent.
Bonjour
Voilà où l'on arrive quand tout est évalué en valeur monétaire. L'honneur est inévaluable en un chiffre.
Un fait divers en plein mois d'août, ça n'est pas possible. Faut au moins attendre 5 mois.

Désolé
C'est bien Catherine Graciet, les deux photos de femme entourant celle d'Eric Laurent ?
Tout est dit et bien dit. Merci.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.