35
Commentaires

Les évidences de la papesse Parisot

Tristes matins de grève, où manque la voix de France Inter.

Derniers commentaires

Pour info,

La bas si j'y suis a fait deux magnifiques émissions sur la famille Parisot. On peut l'écouter sur labas.org.
La comparaison sonne très juste du moins à mes oreilles.
Comment fait M Schneindermann pour arriver à tomber juste dès le matin ?
Parisot a raison.
Une grève d'une journée qui ne bloque pas grand-chose, pour retourner au boulot le lendemain sans aucune garantie, ne sert à rien.

Prenons-la au mot. Le seul langage que les patrons et le gouvernement comprennent, c'est de taper au portefeuille. Une grève générale qui ne s'arrête pas tant que les accords ne sont pas signés et qui bloque réellement des milliers de gens et des entreprises, ça c'est utile. ( C'est pas moi qui ait eu l'idée, mais ça marche ).
Résultat : Les usagers n'en peuvent plus et se plaignent au gouvernement ( ou sont solidaires ), les patrons pleurent toutes les larmes de leur corps devant le manque à gagner quotidien et se plaignent au gouvernement, le gouvernement n'a d'autre choix que céder.

Merci Laurence pour ta clairvoyance syndicale ! C'est ça qu'elle voulait dire en fait, l'air de pas y toucher... Parisot, c'est notre cinquième colonne au MEDEF ! ( La photo a failli la trahir, mais les patrons la croient toujours de leur côté, c'est bon.)
Elle a même fait courir le bruit qu'elle était une riche héritière, alors qu'enfant, elle confectionnait des fagots de bois les genoux dans la neige, pour faire des allumettes.
je me trompe ou le fait de dire "le feu à la plaine" plutot que "le feu au poudre" est une référence a Mao ?
Citation:"La grève est à Parisot ce que le préservatif est à Ratzinger"
ouf! Heureusement que ce n'est pas le contraire!!!
A mon avis les patrons du G20 se sont dirigés vers parisot car chez eux c'est la merde tout pareil c'est pas le problème, c'est que chez y'a pas de manifs contre... quoi déjà? La crise? Sarkozy? Le pouvoir d'achat? Moi ces manifs à répétition ça me laisse pantois comme les patrons du G20, je n'en vois pas vraiment l'intérêt.
Ce matin je monte dans une rame de métro de la ligne 7. Il est 9h 30, sur les sièges plusieurs gratuits, abandonnés après lecture rapide d'usagers-satisfaits-du-service-minimum, et donc au travail à cette heure d'oisif. La une de Métro m'attire l'oeil : "La grève ? pour quoi faire ?" En pages intérieures, une dizaine de points de vue divers et variés, pour ou contre ou ni pour ni contre... Je vous ai réservé le meilleur, chers asinautes : "Manifester pour le pouvoir d'achat ? Alors que la crise est planétaire, je ne vois pas le sens d'une grève comme celle-ci, ponctuelle, pour protester contre un gouvernement qu'une majorité a élu..." Bon, j'ai résumé le propos à grands traits mais vous voyez la leçon que l'on peut en tirer, camarades ?

Plus fort que la grève générale, la grève P.L.A.N.E.T.A.I.R.E !!!

PS : ultime précision, ces propos sont ceux ... d'une prof de philo !!!

:-((
Laurence Parisot est née avec une cuillère d'argent dans la bouche
et elle est même fille de patrons .
Partant de là peut on raisonablement attendre un autre language
de sa part ? Les réalitées du peuple elle ne les a jamais subies .
La précarité , les plans de licenciement , le RMI , les expulsions
La pression au travail des "Capos" ou "Petits chefs" , l'hypocrisie
du patronat qui parle toujours en ayant 5 à 10 ans d'avance (dans la
tête) je veux dire qu'ils cachent toujours leurs plans machiavéliques .
Observez Continental , Total , Whirlpool (Amiens) et tant d'autres .
Les patrons dans la majorité sont des gens malhonnêtes obligés
à l'Etat et aux Actionnaires , voilà la réalité !!
En dehors de la France la colère monte aussi regardez les grèves
général du chemin de fer ou la Lufthansa en Allemagne mais aussi
en Italie en Belgique ect...
Non le rejet est massif et pas spécifique à la France contrairement
aux journalistes (plutôt liseurs de prompteurs) car pour ce qui est de
l'investigation laissez moi rire .
Un sondage n'a t-il pas révélé que plus de 70% des personnes interessées
ne font plus confiance aux journalistes les soupconnant de collaboration
avec les pouvoirs !! Incroyable n'est ce pas ??
je suis outreé scandaliseée ecoeuréee etc...Sauve qui peut...c est Parisot la vierge Marie en culotte de velours!!
C'est vrai elle a mauvaise mine la Parisot, c'est normal c'est une fille à papa. Elle a hérité d'un truc trop gros pour elle. Entendu dans les émissions d'inter (alain b a donné le lien) la phrase sublime : "la vie est précaire, l'amour est précaire, pourquoi pas l'emploi", c'est pas la phrase exacte, c'est de la haute philosophie !!! J'étais en voiture, j'ai vraiment failli faire un écart, la route est précaire aussi. Puisque tout va disparaitre, faut pas se faire de souci, tous nos ennuis, toussa ça passera. Il suffit seulement d'attendre.

Pauvre petite fille riche !
Très belle chronique.

Cette intransigeance de Parisot en ce jour où il eût été préférable qu'elle fît profil bas tend à la caricature excessive du patronant; ça m'évoque les capitalistes bedonnants et méprisants de La Grève, le premier long-métrage d'Eisenstein qui à l'époque ne faisait guère dans la dentelle lorsqu'il devait dépeindre les suppôts du capital... Le film visible ici, mais avec des sous-titres en esperanto... Il doit être dispo sur youtube, mais j'ai la flemme de chercher.
C'est pas bientôt fini ce panégyrique à la gloire de France Inter?
Ca fait vraiment secte!
Bon, cela dit, moi non plus, je ne supporte pas la pub, ni surtout le ton des radios commerciales.
Alors je n'arrive à écouter, moi aussi, que France Inter!
Malgré ses [s]publicités[/s] "promotions" assez lourdingues...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ben alors, y a pas grève à ASI?
Le patron vous a menacés de vous virer?
Dites le nous, on a des spécialistes de la menace de désabonnement!
La grève est à Parisot ce que le préservatif est à Ratzinger.

:-))))))))
Laurence Parisot a comparé les patrons (trop payés) aux joueurs de foot*. Sa démonstration consistait à dire qu'on ne reproche pas aux joueurs de nationale 1 d'être surpayés par rapport aux joueurs de divisions inférieures, et que si on trouve l'inégalité normale pour le foot, on doit la trouver normale pour l'entreprise.
C'est n'importe quoi.
Justement, les dirigeants et les joueurs, ça fait deux et les patrons du medef ne sont pas du genre productifs/créatifs/talentueux comme des joueurs ou comme les forces vives de leurs entreprises (des salariés mal reconnus, mal payés), mais ne sont que des propriétaires et dirigeants sans états d'âme, comme ceux des clubs, dont certains qui vous dégoutent du sport.

* non, je ne vous donnerais pas la source... une source sonore je crois, une radio..., france inter? Ce week-end? Lundi? (J'espère que je ne l'ai pas rêvé, oh, la, la, ça serait horrible, affreux, rêver à Parisot qui parle de foot..)
Js ne suis pas trop de l'avis d'y voir un lapsus, mais plutôt une figure de style au sens mal maitrisé. Comme son look. Du mauvais style, allié à un mauvais goût certain. Etre big boss et avoir aussi mauvaise mine...Je préfère être smicard et en pleine forme.
Je suis triste, c'est vrai, quand au réveil je réalise que je n'aurai pas ma radio du matin, mes infos du matin, ce petit rituel que vous avez décrit Daniel.. ce 7 - 9 qui rythme tous mes gestes du début de matinée sans que j'aie à regarder l'heure..
Hé bien je préfère écouter le programme musical de remplacement avec de temps en temps une voix qui explique les raisons de cette grève.. je me suis même "farci" Carla Bruni ! mais pas question de passer sur une chaîne polluée de pubs ! Je prends mon mal en patience en attendant la manif de cet après midi.. et demain je me rattrapperai !
Ah, on me souffle dans mon oreillette, un slogan pour cet après-midi :
Des Rolex, pour tout l'monde ! des Rolex, pour tout l'monde !
Soyons réalistes, demandons l'impossible.
Un très bon choix, la photo de Parisot illustrant ce neuf-quinze.
Abstraction faite de la veste grise au gros noeud ridicule, le T-shirt rouge et le petit poing brandi lui donnent des allures de pasionaria, soeur jumelle par la coiffure, de Bernard Thibault.
Lau-rence avec nous ! Tous ensemble, tous ensemble, ouais !
MEDEF, salauds ! Le peuple aura ta peau !...
En matière d’évidences, on en trouve quelques unes concernant Parizot dans les deux volets de l’émission de Mermet.

Que j’ai souffert aussi en écoutant la tranche pubs matinale entrecoupée d’infos débitées par des voix surcompressées sur la chaîne de Lagardère.
Certes la matinale de france inter est meilleure que celles des radios privées. De là à dire qu'on gagnerait à ce qu'elle ne soit pas remplacée tous les jours par la magique playlist de france inter...
Superbe lapsus en effet, même chose l'autre jour quand Sarko disait "certains de mes amis... sont mes amis", façon de dire qu'il en avait perdus, ou quand le mot "colonne vertébrale" s'est glissé subrepticement dans ses propos au moment où il parlait du bouclier fiscal, comme un insert d'un reproche qu'on peut lui faire "il n'en a pas de colonne vertébrale, morale".

il y a de l'épuisement rhétorique dans l'air, à force de poser des mots vides, l'inconscient se venge.


http://anthropia.blogg.org
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.