36
Commentaires

Les étoiles sont très différentes aujourd'hui

David Bowie était un musicien, un raconteur d'histoires et un fabricant d'icônes. Il faudrait examiner en détail tous ses textes, dénicher toutes les images qu'ils contiennent, passer au crible tous ses clips, toutes ses photos de concert, pourchasser ses multiples avatars : Ziggy Stardust, Aladdin Sane, Thin White Duke ou le Pierrot d'Ashes to Ashes ; il faudrait consacrer un livre à l'iconographie de Bowie. On se limitera ici à l'examen trop rapide des couvertures de ses disques en excluant les singles, les albums live et les compilations, sauf une.

Derniers commentaires

Merci Alain.

Never let me down n'est pas que la pire pochette, c'est aussi le pire de ses disques.

Pour la petite histoire la pochette du dispensable Tin Machine II a été réalisée par Edward Bell (comme Scary Monsters)

Et moi j'aime bien la pochette de Heathen.
Il semblerait que le résultat de la vile attaque de Underwood à son zyeux n'était pas un souci de pigmentation, mais une mydriase permanente, donc la pupille dilatée en permanence. D'où l'impression que les iris n'étaient pas de la même couleur, alors qu'ils l'étaient toujours.

On le remarque plutôt bien sur la pochette de Man of Words/Man of Music.
Objection, votre honneur. À défaut de photos probantes voici en son et vision, à partir de 6'55'', des dires en contradiction avec votre verdict.
C'est pas vraiment en contradiction, il a bien reçu un coup de poing de son pote qui a provoqué une mydriase permanente.

Et sinon, autre chose, la pochette de "1.Outside" de 1995 est un autoportrait représentant Bowie mort (entendu dans le Taratata de janvier 96 rediffusé ces jours-ci).
Effectivement : Avant de faire de la musqiue il etait dessinateur et a fait un peu de pub.
Mais il n'a jamais arrete de peindre et dessiner.

Il etait aussi un tres grand collectionneur :
>< Ici en anglais ><

edit : Citation

Most of the obituaries for rock star David Bowie refer to him not only as a musician, performer, style icon and artist, but also as an art collector. In 1998 he told the New York Times: “Art was the only thing I’d ever wanted to own”. In 1999 he told the BBC’s Jeremy Paxman that “the only thing I buy addictively is art”.
Yep, il disait qu'il aurait préféré être peintre et sculpteur si ça l'avait fait crouter. Finalement il a fait rock star comme métier parce que ça rapportait plus ;)
'David's pupil remained permanently dilated' avec un beau zoom pour bien voir les iris décidément bleus. Merci de votre aide, et objection rejetée.
"... As a result, he appeared to have eyes that wear [?] different colors." Suite de la phrase dont vous citez le début.
Bon, soit on a des écrans aux réglages différents ; soit l'un de nous est daltonyien. Dans le documentaire mentionné, sur la photo à 7'30'', l'iris de l'oeil 'mydriasé' gauche est bien d'une autre couleur, tendance verdâtre, différente de l'iris droite, bleue. À vérifier par ailleurs sur moultes photos et gros plans.
Comme dirait l'autre, chacun ses goûts et ses couleurs.
'that were', premièrement. Secondement, je vous invite à vous renseigner sur la traduction de appear. La solution est peut-être linguistique après tout...
Et tant qu'on y est, à parler zyeux et couleurs, faites également une recherche google 'color eye tricks', je ne doute pas que vous saurez, après avoir cliqué sur un ou deux liens, en tirer les conclusions nécessaires pour comprendre ce qui vous semble être deux couleurs différentes, sans avoir besoin d'être daltonien ou de changer les réglages de votre ordinateur.
"...les compositeurs d'aujourd'hui refusent de mourir.." disait Edgard Varese .

Bowie , mort d'un cancer , donne tout les droits du dernier disque a l'aide a la recherche contre / pour le cancer .

C'est lui qui disait "...l'important ce n'est pas le temps qu'on passe sur terre mais ce qu'on y fait..."

Marrant comme cette génération de warhol refuse de mourir....presque plus vivants mort que vivants...

Quel ego , ces vieilles anglaises .

Zappa , en 80 , se sachant condamné dira simplement " music is the best "....c'était la conclusion d'une citation magnifique

dans le non-moins grandiose "Joe's Garage"

Si la vie est trop courte , qu'elle serve au moins a comprendre le monde par l'étude d'une science , chez zappa , la musique en était une.....

Quel ego , ces vieilles anglaises .
Bof. Et avec tout ça, pas un mot sur la mort de Lemmy...
Ecouter ou regarder Bowie: c'est magique. Retransmission d'un concert dans la nuit de jeudi à vendredi je crois; j'étais scotchée devant la TV, ce qui m'arrive de plus en plus rarement.
. .. ...Alain.
Je me doutais de la chronique. Un arrêt sur images des pochettes et mises en scène/cadre de Bowie est si invitant.

Bigleux que je suis, il a fallu une remarque quelque part sur YT pour m'ouvrir les yeux, comme à beaucoup d'autres, sur un détail du dernier : son nom figure en-dessous de l'étoile, dand les fragments...
Je trouve ceci aussi magnifique que typique.

Et : "Blackstar" est le seul album officiel de Bowie où il n'est pas sur la pochette. Singularité testamentaire.
Détail : The Early Years des Toilet Böys est une compilation, le groupe ayant splitté en 2003.
Impec !
J'ai enfin pris le temps de l'écouter et je trouve que le dernier album de Bowie est magnifique. Incompréhensible que certains face la fine bouche, à ressasser Ziggy Stardust ou Low. Comme si un musicien venu de la pop, du rock, n'avait plus vraiment de légitimité passé 30 ans.
Oui beau.
Mais inattendu et singulier surtout.

J'ai presque tout à découvrir car je n'ai pas fait attention, je regardais ailleurs :-)
"…Toilet Boys pour son album The Early Years, présent dans toutes les discothèques qui se respectent "

Ma discothèque ne se respecte pas. Est-ce grave, docteur ? Et après avoir jeté une oreille dans YouTube, ça ne devrait pas changer.
Merci Alain, je trouvais juste dommage qu'il n'y ait aucun commentaire de vous sur des pochettes comme celles de, mettons, Earthling ou plus tard Reality.
Désolé Serge si vous trouvez envahissants les hommages à l'une des figures artistiques majeures de la deuxième moitié du siècle.
Les goûts, les couleurs.

Rien sur les pochettes des années quatre-vingt-dix ?
Basta Bowie ! C'est l'overdose ! Pour moi, sa meilleure définition :
"Le talent suprême est de faire croire qu'on en a" (Yvan Audouard)
Une belle Minerve est l’enfant de ma tête
Une étoile de sang me couronne à jamais
La raison est au fond et le ciel est au faîte
Du chef où dès longtemps Déesse tu t’armais

C’est pourquoi de mes maux ce n’était pas le pire
Ce trou presque mortel et qui s’est étoilé
Mais le secret malheur qui nourrit mon délire
Est bien plus grand qu’aucune âme ait jamais celé

Et je porte avec moi cette ardente souffrance
Comme le ver luisant tient son corps enflammé
Comme au coeur du soldat il palpite la France
Et comme au coeur du lys le pollen parfumé

Guillaume APOLLINAIRE
"Calligrammes"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.