127
Commentaires

Les conseils déontologiques de presse, voulus par Mélenchon, "des tigres sans dents" ?

À quand un Conseil de déontologie du journalisme ? C’est la proposition portée par Jean-Luc Mélenchon qui a lancé cette semaine une pétition en ce sens. L’idée n’est pas neuve, elle compte d’ailleurs des précédents à l’étranger. De la Belgique au Québec en passant par l’Allemagne, petit tour d’horizon de quelques conseils de presse étrangers... aux pouvoirs très relatifs.

Derniers commentaires

Exemple ce matin de journaliste ultra violemment partisan, Aphatie à propos de NDDL. Vous trouvez raisonnable qu'un journaliste, au lieu de nous informer correctement, prenne parti aussi clairement pour une répression sans pitié? Il était à deux doigts d'envoyer la troupe. Heureusement que ça ne dépendait pas de lui.

Petite remarque: on parle, tout au long de ces commentaires "des" journalistes, alors qu'il ne s'agit que d'une toute petite minorité d'entre eux, qui accaparent à la fois les espaces de parole et très probablement les revenus pour nous harceler de leurs parti-pris, parfois de leurs mensonges, pour lécher le cul des uns et vilipender les autres au gré de leur caste et de leurs intérêts personnels.

Très curieusement, non seulement certains commentaires oublient ça, mais ils tentent de nous faire croire que tous les "salariés", et pire encore les pigistes, seront les victimes d'un éventuel rappel à l'ordre, bien mérité pourtant par ces cumulards. On paie combien de journalistes ordinaires avec le "salaire" (???) de ces monstres sacrés?

De la même manière on essaie de nous faire confondre les intérêts des "paysans" avec ceux des exploiteurs de l'agro-industrie, et ceux des petits artisans avec les vampires du Medef.
PS: à la défense de Méluch', certains [s]salariés[/s] journalistes savent parfaitement où est la carotte et bâton:

Emission sur France Info, tendance politique, je ne sais plus quel soir:
3 invités allant du centre à la droite ex-RPR/UMP/PR/etc.
Dialogues restitué de manière approximative:
"- (membre du parti jupitérien): ah oui le groupe des insoumis y font rien que faire des propositions pas constructives puis de ronchonner contre not' gentil gouvernement, les vilains.
- (individu de droite modérée): ah ben oui alors. C'est des vilains pas beau pas sages.
- (membre d'un parti de droite): ah ben oui alors. Pi y se plaignent que le gouv' y vote jamais les propositions de l'opposition. Mais nous l'aut' jour, on a fait une proposition, ben elle est passée, hein. On a proposé [en gros] que les salariés y soient payés moins. Et ben les gentils gens de not' jupitérien président, ben y z'ont tous voté pour nous. Alors qu'on est dans l'opposition, hein. C'est même nous qu'on est la vrai opposition, pas ces arrogants pas sages et mal habillés des insoumis, houlala"...
[etc.]
Un “tribunal professionnel” pour les journalistes qui manqueraient à leurs obligations déontologiques. L’idée a été (re)lancée par Jean-Luc Mélenchon
Humph
La presse en France, c'est une très grosse majorité détenue par les grands groupes et un chouillat d'indépendants.
J'imagine le tribunal professionnel:
"- Machin, vous avez envoyé valsé vos obligations déontologiques
- oui, mais c'était ça ou me faire virer pas mon patron vu que si je caressais pas l'actionnaire dans le sens du poil, je me faisais virer.
- m'en fous, à la guillotine!"

Et plutôt permettre une plus grande indépendance vis à vis de leur patron, avec des protections du droit du travail, ce serait pas mieux?
Certes, peut-être que Mélenchon s'en prendrait toujours plein l'aïeul. Mais au moins, ses opposants qui eux ont de l'influence sur les journalistes (directement (patronat) ou indirectement (politiques)) s'en prendraient autant. Et on verrait peut-être émerger une presse de gauche plus indépendante.
Parce que si le tribunal professionnel sauce Méluch aboutit à avoir le droit entre la pravda et l'osservatore romane, on ne va plus pouvoir utiliser la presse écrite que comme torchecul...
Mais Daniel, avec tant d'années à scruter votre profession à la loupe, à l'analyser, quelles sont donc vos solutions pour éviter que les journalistes ne soient plus les menteurs et manipulateurs professionnels qu'ils sont devenus aujourd'hui ?
Au moins Mélenchon met en débat des idées.
Et vous ?
85000 ce matin....ça monte,monte,monte......Le tigre montrerait-il ses dents?
Aphatie tronque une fois de plus une déclaration,comme les autres pour en changer le sens.....Mais ici, on se demande toujours s'il est temps de faire quelque chose....

Vous avez dit caste d'intouchables?
Enfin, puisqu’on vous dit que ça sert à rien ni ne pourrait servir mieux si on s'inspirait de l'expérience de ceux qui ne servent à rien pour les améliorer. Et puis évidemment, on cite le mot de tribunal, effectivement maladroitement employé par Mélenchon qui se reprend pour parler ensuite de conseils déontologiques. Mais il aurait été très regrettable de ne pas mettre en tout premier cette expression malheureuse (qui n'est pas sans signification possible certes), et de rappeler après Mélenchon lui-même qu'il n'est pas l'inventeur de cette idée. De même, puisque ça ne sert à rien, on croit comprendre que c'est même pas la peine d'évoquer cette idée, mais peut-être surtout parce que nous savons que le progrès est souvent le fait d'une utopie qui a réussi. IL serait bien malheureux de commencer à parler de déontologie de nos jours, de morale, de respect, de recherche d'un certain sens de la réalité, que sais-je ! Et comme le temps serait plutôt à la confusion et au pugilat...
Un “tribunal professionnel” pour les journalistes qui manqueraient à leurs obligations déontologiques. L’idée a été (re)lancée par Jean-Luc Mélenchon,

C'est quoi cette idée ?
Créer une sorte d' Ordre des Journalistes, comme il y a un Ordre des médecins ?

Il semble que ce soit une idée que certains cultivent aussi... au FN.

https://www.lci.fr/elections/video-le-front-national-veut-mettre-en-place-un-ordre-des-journalistes-pour-sanctionner-les-pratiques-mauvaises-2050449.html
Daniel a écouter , c'est JLM qui parle la ... https://youtu.be/pO3VtwZAcDY
Mais c'est pas possible qu'il y ait un tel conseil comme veut JLM en Allemagne, c'est un pays pourri, vendu au grand capital, qui fait rien que d'embêter Poutine pour le jeu des USA ! D'ailleurs il a fait siffler Merkel en meeting, on l'a pas oublié.
On peut avantageusement relire ceci, sur la télé vue par Bourdieu.

Quant à l'émission sur asi, elle est ici.
Quelle différence par rapport au CSA ? Qui déciderait des membres de ce conseil de déontologie ? Et est-ce à dire qu'on entend attaquer les émissions construites sur la critique, serait-elle agressive et clairement orientée ?
De Marine Le Pen aux boites mises à mal par Lucet, il risque d'y avoir du monde à se plaindre d'être maltraités.

Mais bon, il faut peut-être chercher le sens politique de cette idée, le pourquoi on fait scandale d'une attitude de médias hostiles. Parce qu'au fond, pourquoi devraient-ils aimer la FI ou seulement chercher une position neutre ? S'agirait-il de compter sur leurs tendances de gauche ou sur une mystérieuse vertu leur permettant de s'extraire de leurs opinions, déterminismes sociologiques, professionnels etc. ?
On voit sur @si ce qu'il se passe quand on y travaille ostentatoirement sa neutralité, quand Schneidermann se refuse par exemple à signer le texte en faveur de Le Média. Reproches de ne pas être aimable avec la FI et de ne pas choisir le bon camp.

Au final, n'y a-t-il pas du jeu de rôle dans tout ça, dans le fait de non seulement critiquer une émission mais d'en faire tout un support à communication ? Se montrer comme victime pour fédérer d'autres victimes et éventuellement orienter vers ses propres médias ? Compter vraiment qu'à cause d'une indignation les grands médias changent d'attitude, modifient leur story telling alors qu'ils sont sûr de leur fait, sûr que la FI, et Mélenchon en particulier, doivent être critiqués comme des "radicaux", des violents, de la graine de bolchévique couteau entre les dents ?

Ca me refait penser (et redire) : dans Mélenchon face à Edouard Philippe, ce dernier faisait de la FI des révolutionnaires, sous-entendu des violents, et plutôt que d'accepter ce "beau" rôle romantique, style "Robespierre l'Incorruptible", je m'étais dit qu'il eut été bon de rappeler que Macron avait intitulé son bouquin "Révolution", que c'était lui qui entendait faire violence à la société, passer en force.
A vrai dire, quand on n'entend pas réellement opter pour la violence, qu'on parle comme Mélenchon de "révolution positive et pacifique", il y a peut-être à apprendre de ceux qui l'ont fait, les méthodes de la non-violence à la Gandhi avec toute l'image de "vieux sage" qui va avec. L'image d'un Mélenchon bagarreur ne déplaît pas à tous ces gens, médias et gouvernement, qui se présentent comme la raison, l'objectivité, la respectabilité, les aptes à gouverner sereinement, avec le sourire de Macron et le flegme de Philippe.
Si Mélenchon remet l’idée sur le devant de la scène, il n’en est cependant pas l’inventeur

Pourquoi écrivez-vous ça ? S'en est-il prévalu ?
Non, donc d'où vous vient ce besoin de le remettre à sa place comme s'il avait cherché à faire croire qu'il était à l'origine de l'idée ?
C'est sûr que pour ceux qui font du trash, ça ne les gène pas, voire ils considèrent ça comme valorisant. Par contre les "journalistes de référence" et les parangons de déontologie, ça doit les déranger un petit peu de se faire épingler par ces commissions, non ?
Je suppose que ce sont eux les cibles de l'ire Mélanchonienne.
Traitement de l'info.....50000 pétitionnaires en 2 jours et ça monte ,ça monte.....N'est-ce pas l'info principale plutôt que d'ergoter sur ce que c'est ou pourrait-être un tribunal,conseil,comité Théodule de déontologie.......

Il semble que la performance de France 2 a réveillé quelque chose.....Comme l'expression d'un plein le c... de ces mascarades.

En survolant la presse ici ou ailleurs,on en reste à l'écume des choses....Mélenchon -tribunal-censure-coupeur de tête- caractériel....(veuillez compléter)

Si demain on en est à 70000 ou plus.....info anecdotique ou fondamentale?....Savoir pourquoi les gens sont scandalisés....
Mais cette information serait favorable à Fi, et c'est désormais proscrit sur ce site. L'abonné du premier jour que je suis le déplore...
Oui, qu'est ce qui se passe sur ASI? Je trouvais les articles plutôt neutres par rapport à Mélenchon, et dans le contexte systématiquement dénigrant, ça donnait presque l'impression d'un a priori favorable.
Outre le titre, qui annonce bien la couleur, j'ai du mal à comprendre l'objet de l'article: un Conseil Déontologique ne suffira pas à rendre la presse vertueuse... ah bon? quelle surprise, dans un monde où même l'ONU parle dans le désert.
Du coup... pourquoi faire ceci ou cela, retournons au dodo (avec une bonne dose de somnifère), cessons de lire des articles, et d'en écrire.
C'est tout-à-fait ça :(
absolument d'accord avec vous...il est vrai que le ton professionnel et neutre D' @si fait penser aux bien pensants......que @si est l'émanation de JLM....jusqu'où va-t-on pousser le ridicule...??? comme vous dites si bien....une bonne dose de somnifère et adieu les problèmes....en attendant j'écoute le nouveau LeMedia.....et resterais profondément attaché à @si avec sa vraie déontologie.......également mediapart....et sur le net gratuit les echos, le point, le figaro ,l'Obs ,libé ,Marianne pour un tour d'horizon........... et autres députés........là ça sera vite fait.....ils et elles causent si peu....silence dans les rangs je ne veux voir qu'une seule tête......ça me rappelle le service militaire.........j'ai un regard pitoyable sur Nicolas Hulot à l'assemblée il est comme absent physiquement......et d'un triste....le regard perdu......................doit pas mal ruminer........
Encore une idée nord-coréenne. Mélanchon devrait savoir que le seul déontologue efficace, c'est le Marché. A condition bien sûr qu'il soit libre. Supprimons tout ce qui rend parkinsonienne la Main Invisible ! Tous les codes, règlements, entraves au libre exercice de la profession de journaliste ! L'informateur seul en face de son informé, sans intermédiaire parasite, Marché et Démocratie se rejoignant enfin dans une étreinte torride !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.