91
Commentaires

Les blogueurs québecois et "la rock star qui a battu à mort sa petite amie"

L'auteur du rapport Goldstone excuse partiellement Israël, le retoucheur de Moubarak licencié, le Roi du Maroc vu par un blog, et le "tueur" Cantat qui crée au Canada le débat entre journalistes et blogueurs.

Derniers commentaires

Je ne suis pas intervenue dans ce débat, je ne comprends pas pourquoi, et ce depuis le début du meurtre commis par Cantat, pourquoi ce Monsieur suscite autant de compassion, je me suis disputée avec pas mal de personnes à ce sujet, y compris des femmes !!! Arguments : "il a une tête d'ange, il écrit de la belle poésie, .... " Oui et alors ? le pire des arguments que j'ai entendu ou lu, Marie était une "emmerdeuse"pour résumer, elle l'a bien cherché .... Non mais, c'est un cauchemar !!!! Ce mec devrait tout faire pour se faire oublier, la même chose pour ceux qui le plaignent plus que sa victime. C'est du grand n'importe quoi. Je n'ai pas de haine pour ce type, mais le voir, entendre son nom m'oblige à penser à Marie à chaque fois. Qu'il se réinsère comme il peut, comme n'importe quel autre criminel lambda, et qu'il se fasse oublier. C'est la plus sage des solutions, y compris pour lui. La prison efface la peine juridique, mais n'efface pas la peine qu'il a infligée à de nombreuse personnes, les proches de Marie, les spectateurs qui l'aimaient, etc, sous l'emprise de substances, d'alcool, de mon pt de vue n'est pas une circonstance atténuante. Au contraire.

Merci en particulier à Mona, Compunet, Tiphaine et quelques autres que j'ai peut-être oubliés.
euh à propos du Canada voilà une nouvelle qui ne rassure guère :
"Leur fille, Rachel, 7 ans, atteinte de paralysie légère du cerveau, serait un « fardeau excessif » (ndlr : expression type d’un document officiel) pour la société canadienne"

c'est-à-dire la France sous Sarkozy !
il est donc grand temps de dégager le petit guide à talonnettes, sise rue du Faubourg Saint Honoré, si on veut se donner une chance de retrouver avant qu'il soit trop tard, notre système de santé basé sur la solidarité....
Cette revue de presse à travers l'affaire Cantat a déclenché un vrai débat, c'est rare...
Perso je veux pas entrer dans le débat, pas envie de m'engueuler inutilement avec des forumeurs que j'apprécie (voire plus), mais je signale tout de même ce point de vue : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/12/est-il-juste-que-bertrand-cantat-soit-reduit-au-silence_1506457_3232.html

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Cluzet s'y est mis aussi.....Prétendant que le fils qu'il a eu avec N.T lui demandait tous les jours où était sa mère.....Le Garçon en question a 18 ans. Je sais, Cluzet on aime ou on n' aime pas . Je n'aime pas . Mais ce n'est pas pour ça que je trouve sa sortie ridicule.
merci Gilles pour cette revue de presse qui ne fait que démontrer qu'à moins d'être seul au monde et donc seul à gérer les affaires de notre monde, les situations à plus d'un semblent immédiatement totalement inexplicables, inextricables ou impénétrables !...

la situation à Gaza ? Israël nie toute légitimité à des dirigeants arabes car ils dirigent des pays...arabes !! humpfff
pourtant ils pactisent avec Moubarak pour construire des tunnels par lesquels passer la nourriture aux petites souris gazaouies !..grrrr
et Moubarak est destitué par la rue Egyptienne pour avoir pactisé avec Israël qui pourtant ne le reconnaissait pas comme chef d'Etat parce que chef d'un Etat arabe.... ggrrrhumpffff
"Mais Israël n'a rien fait pour maintenir cette paix. Il n'a rien fait, par exemple, pour renforcerle gouvernement égyptien qui avait fait la paix ou pour simplement écouter ce qu'il disait."

quant à Bertrand Cantat, il reste une énigme pour moi !
il a trucidé sa femme... bon sans le faire exprès c'est vrai !!
résultat, morte il est aujourd'hui tout à fait impossible à Marie Trintignant de jouer à nouveau dans des films, de se produire sur scène avec Thomas Fersen, ou encore de serrer tout simplement ses gamins dans ses bras juste pour un tout petit moment de bonheur.....
alors que Cantat, qui a tout à fait le droit de continuer à vivre évidemment et parmi la société des hommes puisqu'il a purgé sa peine, se donne la possibilité de continuer à chanter, voire même à crier ses colères sur scène !
et justement : crier sa colère ?? mais sera-t-il encore crédible lui, qui en matière de colère est passé au moins une fois du symbolique au réel !
j'aimerais bien être un de ses neurones pour savoir ce qui se passe dans cette tête, seul sur scène, à crier ses colères qui auraient dû rester sur le plan du symbole, et qu'il aurait dû continuer à partager sur le plan symbolique avec cette femme.... mais aujourd'hui morte parce que le réel est passé par là !

il a évidemment le droit de continuer sa vie mais pourquoi s'obstine-t-il à vouloir être absolument sur le devant de la scène, bonheur qu'il a ôté à tout jamais à celle qu'il disait aimer ??!....
et la réponse : "parce que c'est la seule chose qu'il sait faire" est évidemment une mauvaise réponse ! si l'humilité et un minimum de conscience le traversaient, il comprendrait que venir hurler ses combats sur scène ne pourront plus jamais passer sans que le public ne penser à Marie T. morte sous ses coups !.....

.....et peut-être que si personne n'arrive à passer sur ce drame c'est peut-être parce qu'il ne fait rien, humainement parlant, pour se faire pardonner ?? : "L’annonce de la fin Noir Désir a été faite par le guitariste du groupe Serge Teyssot-Gay. Ce dernier avait déclaré son retrait dans un communiqué : « Je fais part de ma décision de ne pas reprendre avec Noir Désir, pour désaccords émotionnels, humains et musicaux avec Bertrand Cantat, rajoutés au sentiment d'indécence qui caractérise la situation du groupe depuis plusieurs années. »
J'ai beaucoup aimé la photo du président turc.Plutôt que de discuter d'une brute lâche sans réel talent autre qu'être maitre reconnu de la méthode du "traumatisme cérébral mortel en quatre claques et un coup de poing" et dont le sort présent et futur m'indiffère, je préfère réfléchir à tout ce que cette photo décontractée du premier des Turcs signifie pour la fin de la main mise européenne (et notamment française) sur l'Afrique, déjà bien mise à mal par les Chinois.

L'Afrique sera le continent du XXIeme siècle, économiquement, culturellement et géopolitiquement. Et on (les Européens) va payer très cher l'attitude actuelle de les considérer comme des sous-merdes qu'il faut "renvoyer dans les bâteaux". Très cher, et dans pas longtemps.
Mes excuses pour le hors sujet.

Vu dans le Parisien, un intrus non identifié d’origine maghrébine réussit à pénétrer dans le Ministère de l'Intérieur...

http://www.leparisien.fr/paris-75/un-intrus-seme-la-panique-au-ministere-de-l-interieur-10-04-2011-1401338.php
Toute cette polémique est très intéressante parce qu'elle se situe à la limite de la confrontation entre le principe du droit à la réhabilitation et la réalité de la vie quotidienne. Au Québec, les féministes ont beaucoup sensibilisé la population aux violences faites aux femmes. Alors, ce fut un choc de voir éventuellement Cantat dans un spectacle où il serait question de femmes et de leurs destins. N'était-ce pas un peu trop?

De l'autre coté, Cantat a purgé sa peine, et il a droit de refaire sa vie. Le problème, c'est qu'il exerce un métier public. S'il était plombier, tout d'abord, nous n'aurions probablement jamais entendu parler de ce drame, et refaire sa vie aurait été sans doute moins compliqué.

Nous avons tendance à minimiser:
- le fait de purger une peine de plusieurs années de prison: perte de liberté, ennui,dépression, etc
- les dégats professionnels: le groupe de Cantat a explosé.
- la culpabilité toujours présente
- le fait que la planète entière connaisse son passé.

Je ne prends même pas position. Je fais le constat: étant donné l'aspect "public" de son métier, quel est l'avenir de Cantat?
Avec ce drame Cantat / Trintignant on n'en sortira jamais.
Quand la morale et la justice se confondent c'est fini...

Cantat a parfaitement le droit de poursuivre sa vie d'artiste
au regard de la société mais pas au regard de la morale.

La seule solution c'est qu'il se tire une balle dans la tête.
Je suis cynique certes, mais c'est objectivement la seule
solution pour que tout le monde finisse par être apaisé.

C'est con la vie.
Ce qui a toujours été gênant dans l'attitude des Trintignant, c'est que depuis le drame, il ne cesse de parler de leur fille comme d'une jeune enfant. Et les médias ont souvent pris le pli. Rien que ce titre "La rock-star qui a tué sa "petite amie"". "Petite amie", pour des gens de 40 ans, on est en plein dans l'infantilisation ! En d'autres temps, on aurait dit "sa compagne", voire même "sa maîtresse". Marie Trintignant n'était pas une petite fille perdue sous l'emprise d'un homme dur et violent. C'était une femme indépendante, qui a eu 4 enfants de 4 pères différents, qui était réputée pour ses excès en matière d'alcool et de drogues. Elle avait quand même eu un grave accident de voiture, sous l'emprise de l'alcool, avec ses enfants à l'arrière. Bref, il n'est pas question d'exonérer Cantat de ses actes, aussi bien de sa violence que de sa lâcheté au moment des faits. Mais juste dire qu'il s'est retrouvé dans un drame absolu dont il porte le poids de la culpabilité, mais il a purgé sa peine, et devrait avoir le droit de faire son métier. Je suis persuadé que les Trintignant militaient contre la peine de mort, défendaient le droits à la réhabilitation, avant que ce drame ne leur arrive. C'est quand un drame arrive à soi ou à ses proches qu'on doit montrer la force de ses convictions et de ses principes. Plus facile à dire qu'à faire, je suis d'accord...
Mona, relisez-moi, vous verrez ce que je dis du pardon.

Quant aux gens déjà « morts » de la mort de leur fille, j’en ai un dans mon entourage, nous craignons qu’il ne finisse sa vie en HP, donc, merci, ça va, je suis au courant.

Les enfants de Marie, vous pensez bien que je ne leur demande rien ! Qui serais-je pour oser « demander » quoi que ce soit, pour contraindre qui que ce soit ? Je leur souhaite juste d’échapper à l’emprise mortifère de leurs grands-parents. Oui j’ai des enfants, et même des petits-enfants, et je fais tout pour ne pas leur coller mes souffrances !

Quel dommage que je n’aie pas la référence du documentaire dont je raconte la fin, peut-être verriez-vous que le pardon, quand on y arrive (et je suis bien placé pour savoir combien c’est difficile), ça nous grandit, ça nous rend plus fort, ça nous met sur le chemin de la paix…


Pour Cantat himself (dont je vous rappelle qu'il n'est pas mon idole). J'ignore quelle est sa vie actuelle, j'ignore ce que vivent ses enfants et ça ne me regarde pas, ça regarde leur entourage, nous, nous n'avons rien à y faire, ce serait de l'intrusion. Mais je vais vous rejoindre sur l'idée qu'il n'aurait pas dû remonter sur une scène.
Pour Cantat, je suis partagé. Le programmer dans le même festival que JL Trintignant, c'était pas du meilleur goût, c'est le moins qu'on puisse dire. Le choix de l'oeuvre me semble aussi douteux... Tout ça est-il de la maladresse, de la provocation ? Je n'arrive pas à croire que Cantat veuille choquer ou mettre mal à l'aise. Je pense qu'il veut juste continuer à faire la seule chose qu'il sait faire, de la musique (qu'on aime ou s, c'est un autre sujet !). Il s'y prend sans doute mal, mais il me semble que quoiqu'il fasse, il y aura des "brigades" pour le contrer. Là, il a participé à un album hommage à Bashung, en reprenant le titre Aucun Express. Et bien, je suis persuadé que là aussi, certains y trouveront à redire, affirmant qu'un homme condamné pour avoir tué une femme par ses coups ne peut pas chanter l'amour, la passion et le sexe. Il ne s'agit même pas de "pardonner" ou de "donner une seconde chance", il s'agit juste de savoir si une personne condamnée pour homicide à le droit, après avoir purgé sa peine, de continuer à vivre ? Si non, il fallait condamner Cantat à la prison à vie...


Pour ce qui est du "rapport Goldstone", on imagine très bien les pressions qu'a dû subir l'auteur depuis des mois !
Ah l’affaire Cantat. En terme d’affrontements sanglants entre pour et contre, elle ne doit pas être loin derrière l’affaire Dreyfus et le conflit israélo-palestinien. Ben je donne quand même mon point de vue.

D’abord, dire que je n’ai jamais battu une femme, même avec une fleur. Que je ne suis pas cantatophile, tant parce que je me méfie des artistes messianiques (et de leurs foules de disciples énamourés) et que Noir Dez a massacré « Ces gens-là » de Brel.

Ensuite, dire que la haine est un venin qui pourrit son vecteur autant que sa cible. Le clan Trintignant est dans la haine. Soit. Personne ne peut lui imposer de pardonner (et je sais de quoi je parle). Mais il est permis de croire que s’il continue il va en crever. Il y a quelques jours, est passé sur Arte un documentaire où l’on voyait l’auteur d’un crime au tribunal (meurtre ou assassinat, n’ayant vu que les dernières minutes je ne saurais dire). A la fin du procès, juste après le prononcé du verdict, on voit une scène hallucinante : le condamné s’approche des parents de sa victime, renouvelle son offre de pardon… et s’entend dire qu’il est accepté, les entend s’inquiéter calmement de sa reconstruction personnelle.

Ai-je le droit de dire que ces personnes, qui m’ont époustouflé par leur force et leur intelligence, sont plus près de retrouver le chemin du bonheur que les Trintignant ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bon.
ref, il n'est pas question d'exonérer Cantat de ses actes, aussi bien de sa violence que de sa lâcheté au moment des faits. Mais juste dire qu'il s'est retrouvé dans un drame absolu dont il porte le poids de la culpabilité, mais il a purgé sa peine, et devrait avoir le droit de faire son métier. Je suis persuadé que les Trintignant militaient contre la peine de mort, défendaient le droits à la réhabilitation, avant que ce drame ne leur arrive. C'est quand un drame arrive à soi ou à ses proches qu'on doit montrer la force de ses convictions et de ses principes. Plus facile à dire qu'à faire, je suis d'accord...
Ouf ! Là, je respire.
Bien à vous, rémy et merci
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.