76
Commentaires

les anges de la mort siègent à la bourse

Derniers commentaires

Et c'est parti en France aussi !!
Chronique intéressante qui m'a fait découvrir "Easy biker".
Cependant il y a une autre explication pour les 99%, qui fait référence à une phrase cité par Howard Zinn:
Why represent the 99%? Ask Howard Zinn
Daniel Mermet y fait réference dans une émission qui date du 14/09/2004:
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=485
écouter à la minute 23"55
Une telle chronique plus deux excellents vite-dits ce matin, vous nous gâtez, M'sieur Korkos...
Article excellent qui m'inspire quelques remarques :

Le rapport 1% < > 99% est un rapport marginaux <> mainstream, à l'origine, on l'a bien compris.

Or, et l'épisode contre-culturel d'Easy rider nous le rappelle, cette marginalité est, dans la culture de la contestation, de plus en plus mise en avant après la guerre (on peut se rappeler aussi, d'ailleurs, que Kerouac était un vétéran, mais enfin ils devaient être un paquet en 1946).
Comme vous le soulignez, Easy rider n'est pas du tout l'histoire d'une bande de motards, d'ailleurs, mais de deux dealers qui vont en Californie vendre leur came, et qui sont une représentation de l'individualisme contemporain (voir à ce sujet l'ouvrage "La culture consommée" de Joseph Heath et Andrew Potter). La dimension christique n'en est que plus intéressante. Le christ, qui proclame l'existence de l'individu ("tu aimeras ton prochain comme toi-même"),

Avoir, donc, aujourd'hui, des manifestations où se côtoient les contestataires habituels divers et variés (la liste est trop longues) ET des personnes qui se revendiquent 99% est tout à fait piquant. Est-ce totalement anecdotique ou bien est-ce une rupture dans ce que traîne la contestation depuis 40 ans, c'est-à-dire le reproche de marginalité, de guerilla, d'undergroundisme ?

Bref, on s'emballe.
bonjour m'sieur Korkos.... j'ai bien aimé votre chronique. L'affiche de "Hell's Belles" (1969) m'a rappelé la couverture d'un bouquin de Westlake également de 1969, ( www.hardcasecrime.com/books_bios.cgi?title=somebody%20owes%20m...)
bonne journée.
Je proteste, "hell" traduit par mort, y'a de l'abus.
Pareil qu'Anthropia... je vaute. Merci Alain Korkos pour ce beau défilé de mode... J'attendais un hymne au "Vieux Motard Ke J'aimais". C'est pas venu... Mon problème, désormais, c'est qu'avec tous ceux qui se prennent pour des "Bicaires savoyards ou pas", il y a beaucoup de bruits d'échappement pour un très petit rendement.
c'est une excellentissime analyse.

le terme anges de la mort leur va comme un gant .ce reportage permet aussi de déceler dans la culture cinématographique de l'époque les serpents en gestation.

bravo poursuivez vous avez un talent incontestable .Mais sont ils de véritables acteurs du désastre où en sont ils comme kiervel les pantins des politiques?
Quand je lis ça, je me dis que je sais exactement pourquoi je suis abonnée à @si... "le dessous des cartes".

Merci, Alain.

http://anthropia.blogg.org
RÉPONSES EN VRAC DU DIMANCHE MATIN PAS CHAGRIN


SALFRA : La correction a été faite. Mais je n'ai pas le pouvoir de supprimer des comm'. Zêtes désormais catalogué.

YANNE & TOUT BON G33K : J'ai dû regarder deux ou trois débuts d'épisodes de Sons of A., ça ne m'a pas captivé. Tous ces types avec des gros bras… Mais je vais essayer de m'y mettre !

DOMINIQUE G. : « C'est peut-être parce qu'à la différence d'Alain Korkos je ne ressemble pas du tout à Marlon Brando jeune. »
C'est vrai, je dois reconnaître que dans ma jeunesse j'avais un sexapil qui ravalait Marlon au rang de presse-purée en fer-blanc, même qu'on s'arrachait mes photos au marché noir. Il doit m'en rester quelques-unes si ça vous intéresse, mais attention c'est pas donné.

COMPUNET : Je plaide non coupable, c'est un aimable @sinaute qui m'a signalé le lien avec le 1% des bikers. Je n'ai fait qu'embrayer.
ah ben ah que coucou chuis quand même épatée par le cerveau de notre chroniqueur là pfff
j'aimerais bien savoir dans quel coin de votre cerveau zavez retrouvé l'historique de ces 1% là......4 Juillet 1947 hum autant dire Mathusalem....mais bon je sais qu'il ne faut jamais demander l'âge à un garçon alors je le vous demande pas votre âge hein grhumpfff

à propos des 99 % de 2011 voilà une zoulie photo de par chez moi http://a1.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/296098_2304248017535_1589287628_32315749_1464953413_n.jpg

pi à propos de bad boys je me souviens de cette zique là (notez perso j'étais pas née à sa sortie hein passqu'on demande pas non plus son âge à une fille hein bon :)) : L'homme à la moto
J'adore la moto, de préférence sur les routes à 90 et surtout en montagne. Ou en BD, ah le Joe Bar Team.

Mais seul. L’esprit grégaire, pas trop mon truc.

Prenez les harleyistes, par exemple. Rencontrez-en un tout seul, il est sympa comme tout. En bande, ils sont puants de fausse rebellitude et de je ml'a pètisme.

(Hollywwod par Montand, j'en ai une version pirate avec un solo de piano (Bob Castella) de toute beauté.
http://storage.canalblog.com/24/31/300512/13570390_m.jpg
Mille pardon, j'avais oublié Mammouth et piston, Litteul Kevin (je les ai tous)

Famille terrible. Dans la vraie vie, ils auraient toute les DDASS de France au cul. Alors que putain, ils s'aiment, et le gosse est heureux !
je suis harleytiste comme tu dis, et franchement, que je sois seul ou à plusieurs, je suis respectueux de tout le monde et tjrs un signe à un motard même sur une japonaise... je mets les saps genre bad boyz blouson noir mais c'est juste pour le style. Des idiots y en a partout, et des non retour de signes j'en ai souvent... quelque que soit le type de motard.

[quote=Athalouk]Prenez les harleyistes, par exemple. Rencontrez-en un tout seul, il est sympa comme tout. En bande, ils sont puants de fausse rebellitude et de je ml'a pètisme.

Franchement, bonjour les préjugés...
OK j'ai forcé le trait ;-)

Au fait, Sportser, Fat Boy ou Dyna (mes préférées) ?

Depuis que je suis passé au scooter, plus personne ne me salue. Pas grave. L'esprit motard n'a rien à voir avec le type d'engin ou la cylindrée.
dyna wide glide ;) et dire que je vais bientot la faire hiberner.... sniff...
On est loin du peace and love d'Easy Rider
c'est même peut-être bien cette même année 69 que les anges de l'enfer ont anéanti le peace and love.
ahhh enfin l'explication du 1% :) merci Alain !! Je m'étais toujours demandé d'où ça venait.

Pour Sons of Anarchy, certes vous ne digressez pas par rapport à votre sujet, mais j'aurai préféré que vous apportiez un peu plus qu'une simple évocation d'une bande de motards aux luttes aux autres clans. Je voulais juste signaler que la série va au-delà d'une simple bande de motards avec des luttes territoriales. Ceux qui suivent la série comprendront, pour les autres, c'est un focus qui est fait sur les principes de l'anarchie. Certes le réalisateur (connu pour son The Shield) donne dans la violence, certaines scènes sont très dures, il n'empêche que cette violence est contre balancée par les réflexions du héros à la lecture d'un pamphlet de son père et dès la seconde saison les choses changent pour laisser place à plus de réflexions. Le groupe se disloque, les héros deviennent moins caricaturaux, deviennent plus humains, dans leur force et dans leur faiblesse. Par ailleurs je rejoins "mamie mon kiki" sur le fait que les femmes dans la série prennent une importance capitale.

En gros ceux qui aiment que ça bouge tout le temps sans blabla s'ennuient à mourir depuis la seconde saison.

Pour Yanne : allez bien au-delà de trois épisodes, je vous assure que la série vaut bien plus que les trois premiers épisodes. Je ne sais pas si je pourrais vous convaincre avec ce que j'ai écrit auparavant mais sincèrement allez plus loin que ça et vous comprendrez que cette série est une très bonne série.
Trop bonne la Chro ! Et même pas saoul !

Il y aura bien 1% qui n'apprécierons pas ce beau voyage louvoyant dans les filiations symboliques, mais ils sont comme ceux de Wall Street ou des gangs de motards : à punir d'urgence.

On notera une certaine ressemblance entre la photo du biker saoul de Life et celle de Marlon Brando. Avec un petit peu d'élégance en plus du côté Brando, peut-être…


Je suis pas du tout d'accord pour la question de l'élégance (mais c'est peut-être parce qu'à la différence d'Alain Korkos je ne ressemble pas du tout à Marlon Brando jeune).
Je reste coite devant cette chronique, cette référence à une histoire de motards est inattendue et intéressante. Merci Alain.

A propos des Sons of Anarchy, cette série est très bien faite, mais abominablement violente, immorale et glaçante. Je ne parviens pas à la regarder. Trois épisodes m'ont suffi pour la vie.
Gus Deserpa, un habitant de Hollister, a raconté dans quelles circonstances exactes cette photo fut prise.
Il faut supprimer l'espace à la fin du lien, faute de quoi on arrive sur une page d'erreur ; soit
http://www.salinasramblersmc.org/history/Classic_Bike_Article.htm
et non pas
http://www.salinasramblersmc.org/history/Classic_Bike_Article.htm%20

PS Merci de supprimer ce commentaire après correction, sinon on va me prendre pour un entomozète (le mec qui cherche la petite bête)
Bon, pas lu encore.
Sinon, c'est pas pour dire, mais je trouve que M'sieur Korkos se essehennecéhefize...
M'est avis qu'une bien sombre histoire se cache là-dessous.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.