49
Commentaires

Les ailes du miracle

Dans la monotonie des matins, l'oeil

Derniers commentaires

Cher Daniel,

J'ai eu les mêmes impressions que vous en voyant ces photos. Un miracle. Paisible. Incroyable, inouï mais y compris jusque dans le calme apparent du sauvetage.

Je viens de regarder sur Youtube les images de l'amerrissage et du sauvetage de l'avion. Elles me donnent une impression totalement différente. Il y a le courant important, les secours rapides, un véritable suspens. Même si on connaît la fin.

Je ne sais pas quelle impression est 'juste' mais selon le support, l'info est plus ou moins sensationnelle, je trouve.

A bon entendeur...
Bonjour,

Je suis tombé ce matin sur un article di Figaro qui a retenu mon attention:
http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/18/01003-20090118ARTFIG00211-airbus-a-new-york-la-piste-d-un-choc-avec-les-oiseaux-se-confirme-.php

L'article débute ainsi : "Alors que les boites noires ont pu être extraites de l'arrière de l'appareil dimanche, l'enquête sur l'amerrissage de l'Airbus A320 sur l'Hudson est très attendue dans les milieux aéronautiques."

En d'autres termes, on ne sait pas grand chose, et c'est bien normal puisqu'il faut analyser les paramètres des boites noires et produire un rapport préliminaire.

Mais plus loin, l'article dit : "Les spécialistes notent d'ores et déjà le comportement aérodynamique de l'A320 qui a permis au pilote de toucher l'eau dans les moins mauvaises conditions. Cela s'explique par l'existence des commandes électriques de vol sur cet avion. Les calculateurs ont optimisé les manœuvres du pilote et lui ont permis d'amerrir le plus lentement possible, les ailes bien à plat. La moindre inclinaison d'une aile aurait provoqué un écrasement dissymétrique sur l'Hudson et probablement la destruction de l'avion."

Personne ne sait rien, mais les spécialistes (qui n'ont pourtant pas plus d'information que les autres) savent déjà que c'est grace à ses commandes de vol électriques (qui ont été longtemps une spécificité Airbus) que le miracle a pu avoir lieu. Mieux, les calculateurs ont aidé le pilote à avoir les ailes bien à plat.

Morale de l'histoire, c'est grace aux pilotes mais aussi à l'avion.

Il y a quelques semaines, un A320 (c'est à dire le même type d'avion) s'est craché au large de Perpignan, tuant les 5 occupants.
Vouis ne lirez jamais que c'est à cause des commandes de vol électriques et des calculateurs que l'avion s'est craché. Non, là aussi le rapport n'est pas encore sorti mais je vous pari que les pilotes seront désignés comme principal responsables et que l'avion à parfaitement fonctionné.

C'est une constante en France depuis que le premier A320 est tombé à Habsheim en Alsace en 1988 : le pilote est coupable et encore mieux, s'il y a des survivants, c'est grace à la conception de l'avion.
On dirait un dessin de Sempé. Ça doit l'énerver qu'on arrive à les faire sous forme photo. Pourvu qu'il ne jette pas son appareil-dessin, le croyant devenu inutile..
Au vu d'images comme celle-là, ou (autre exemple) des vidéos du crash de Montréal qui n'avait pas non plus fait de victime, je me sens plus ému qu'au vu des carcasses calcinées et des cadavres que l'on voit dans les catastrophes meutrières.
S'identifie-t-on plus facilement à ceux qui viennent d'échapper à la mort qu'à ceux qui l'ont subie et si oui, pourquoi?
Si l'amerrissage du pilote et le sang froid du personnel de cabine sont irréprochables, Il me semble tout de même que nous assistons à un emballement médiatique.
En effet que savons nous du 2éme moteur (j’ai entendu qu'il était endommagé mais qu'il lui restait de la puissance) de plus une piste de secours était à faible distance. Si, rejoindre cette piste était dans le domaine du possible alors cet exploit peut ressembler à une prise de risque inconsidérée. Mais cela seule la lecture des boites noires nous le dira.
Bien entendu si mon commentaire s'avère celui d'un ronchon qui en entendant la radio ce matin voyait déjà le navet qu'Hollywood allait en tirer, alors que ce Héro me crache légitimement à la face. (Ce qui ne changera rien à ce que je pense du sensationnalisme des média)
Pas si fortiche que ça ce pilote.
Exploit banal pour un pilote chevronné et entraîné…
Faire amérir un avion, comme aux simulations, en perte de vitesse à 180 Km/h
Quoi de plus facile pour un vieux de la veille de l’US AIR FORCE avec plus de 10 000 heures de vol.

Par contre un pilote novice avec zéro heure de vol, a réussi, avec un Boeing, à raser sans le toucher le sol à 30 centimètres d’altitude avec une vitesse de 540 nœuds et a réussi, non seulement, a le faire entrer par une fenêtre, mais également a le faire disparaître avec les passagers.
Ça c’est un exploit…
intriguant d'abord, quelque chose du documentaire animalier.


http::/anthropia.blogg.org
L'image est en effet surprenante, presque surrealiste.

En ce qui concerne le calme des passagers, il faut dire que les New-yorkais sont des gens assez remarquables lorsqu'il s'agit de faire face a une situation de crise, et sont toujours capables de garder leur sang froid quelque soit la situation.
D'ailleurs il est intéressant de voir comment les réseaux sociaux comme Twitter deviennent prépondérant dans la lutte au scoop.

Un utilisateur de Twitter a pris cette photo environ 30mn après l'amerrissage de l'appareil, depuis le ferry venu pour récupérer les passagers:

http://twitter.com/jkrums/status/1121915133

Le site TwitPic qui héberge la photo est tombé par le volume de connexions.

Il semblerait ensuite que l'AFP se soit inscrit sur Twitter pour acquérir les droits de la photo:

http://twitter.com/ptaillef

Ceci dit c'est difficile de savoir si il s'agit bien d'une personne de l'AFP.

Quoiqu'il en soit Twitter est l'un des endroits où l'information circule le plus rapidement et on y retrouve de plus en plus de media à l'affut du scoop.
Bravo pour la photo !!!

Le journal Le Monde nous en a montré plusieurs mais pas une aussi"parlante"que ces ailes du miracle.
Encore un peu de pub pour @si : Didier Porte , dans sa chronique de jeudi 15 Janvier les chroniques de DIDIER PORTE cite l'éviction d'ASI de la grille de la 5 . Merci pour ça et pour votre humour génial .
Il me semble aussi que les deux escaliers/rampes gonflables que l'on voit au premier plan ajoutent à la flottaison, mais je n'y connais pas grand-chose.
Nous montre que les ailes sont pleines de carburant. La structure n'a sans doute jamais été calculée avec des hypothèses de résistance de l'air égale à celle de l'eau.

Ah! Ces pilotes qui utilisent le matériel pour des applications non prévues, ils sont d'incorrigibles enfants.
Nouveau jeu après pigeon vole... avion flotte !
On dirait des marins de la Kriegsmarine sur leur sous-marin touché coulé... (Bon... j'arrête)
Si pareille chose arrive, je crois que je vais reprendre l'avion pour aller à Turin. Pour ce qui sort de Roissy,
le plan d'eau le plus proche est à la base de "loisirs" de Jabelines...
Vous êtes sûrs que c'était pas un avion de clandestins?
Silencieux et carburant. Il y a une grosse flaque de kérosène autour de l'avion.... Les poissons de New York ( ? je n'avais jamais pensé qu'il y avait des poissons à N.Y.) ne doivent pas aimer .
Mais sans doute cet @vion et ses p@ssagers @symétriques ressérés autour de la c@rlingue vous rappellent ils quelquechose , D@niel. Mais nous , on vole, hein ?
PS : Bonne année , Annie.
"Avion silencieux et rassurant" ? Il faut le dire vite Daniel. Silencieux ok : il est manifestement à l'arrêt. Mais rassurant ? Euh je ne sais pas, je les trouve limites trop dans l'eau moi ces ailes, j'aurai un peu - même beaucoup - la trouille qu'elles ne restent pas longtemps à la surface ... avec le reste. Ca flotte un truc comme ça, où c'est une histoire de profondeur ? Parce que moi quand je vois ça, c'est "bloub, bloub, bloub" qui me vient à l'esprit. Je me fais plus un trip titanic que poussin couvés par moman. Je crois qu'à ce point-là, on est content de ne pas avoir grillé dans un joli crash standard, mais qu'on reste très inquiet de la fragilité de la situation.
Bon, j'ai aterri dimanche matin après 10h30 en l'air, alors je suis sans doute encore très sensible à ce type de situation. Mais j'ai quand même la preuve que finalement des gilets de sauvetage d'avion, ça peut servir (j'ai toujours eu un gros doute, parce qu'en général les morts n'en ont pas besoin et dans un crash, on est souvent plus mort qu'autre chose). Très contente que tout le monde s'en soit sorti. Pour moi, cette image, ça représente plus un miracle qu'autre chose, La fin très proche d'un fulgurant cauchemar. Mais pas encore la tranquillité, ni le soulagement. A passage un grand coup de chapeau au pilote et à son équipage !
Sauvetage en direct...

LCI l’a fait...
I télé était aux abonnés absents...
Karl Zéro a, briévement, commenté sur BFM
France 24 était au top..
comme CNN et BBC

Belles images, mais commentaires débiles...

Mais j’ai enfin compris pourquoi dans la liaison Genève Paris les hôtesses nous font la démonstration des gilets de sauvetage..

Stan 1000g
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.