39
Commentaires

Le twitcheur Sardoche, harceleur harcelé

Des larmes, et un thread rageur contre le harcèlement. Dimanche 7 juin, le streamer (joueur de jeu vidéo dont les parties sont diffusées en direct) Sardoche s'est plaint d'être victime de messages insultants, d'interventions policières chez lui après signalement, et de joueurs venant volontairement gâcher ses parties de League of Legends. Mais lui-même est connu pour des comportements toxiques, des insultes et du harcèlement. Portrait.

Commentaires préférés des abonnés

A propos de Sardoche, il y aurait un aspect à fouiller plus en profondeur selon moi : celui des interactions entre les streamers et leur public et des effets délétères que cela peut avoir.


En effet, Sardoche a participé à une émission de la Tronche en(...)

Approuvé 11 fois

Oui enfin, ca fait longtemps que ce n'est plus un "monde parallèle".


Sinon autant dire que la TV est un monde parallèle et qu'on s'en tape si les gens font de la propagande dessus.

C'est le Pascal Prout des Gamers en somme. 

Derniers commentaires

De la matière première pour un sujet plus vaste, sur les gamers, leurs followers, les influenceurs multiples, je peux arriver à comprendre. Là, juste sur un individu qui n'existe que par sa façon d'être, plus que par sa façon de faire, vous arrivez au même niveau que de la télé réality. Vous décrivez du vent, juste avec la contine de l'arroseur arrosé. 

Et d'un point de vue pathologique, je ne suis vraiment pas sur que cela lui apporte en positif, d'être encore plus éclairé par cet article tourné exclusivement sur sa personne...

Au fait, grosse boulette factuelle dans l'article : 

> "Il se lance dans la compétition de e-sport sur le jeu vidéo League of Legends "


Il se trouve que je connais ce con par son école d'ingé. Il n'a jamais été pro-player. D'ailleurs il a été perma-banni de LoL en 2013, pour toxicité. C'est à peu près sa seule réussite dans ce jeu.

Je sais pas où vous êtes allé chercher cette idiotie ; c'est Sardoche qui se refabrique un passé glorieux ?

Zéro intérêt de lui donner de l'attention. C'est juste un petit con qui profite de l'ère du streaming pour exister. Vous allez donner un article à chaque enfant de maternelle ?

J'ai découvert récemment twitch car des autodidactes, bien suivi, y parlaient d'astronautique . 

Et d'ailleurs j'en avais profité pour découvrir Sardoche parler de politique. Ces réflexions n'étaient pas très abouti.


C'est un espace de plus pour exister alors que les autres plateformes comme youtube sont déjà saturées de vedettes.

Beaucoup de jeunes rêvent d'être spécialiste "autoproclamé" sur internet et d'en faire leur métier, mais comme partout beaucoup de prétendant mais peu de possibilité.


Je tique toujours quand je vois cité La tronche en biais. Pour l'avoir lu sur twitter, je dirais que sa spécialité est le mépris.

Voilà un cerveau performant doublé d'un bel esprit qui j'espère ne manquera pas d'être remarqué par les cadres du RN. Cela compléterait utilement la collection du Rassemblement des gros Nazes.

Merci pour cet article qui retrace son histoire (même si je ne comprends pas l'intérêt de réveler son nom "civil").

Il n'est pas fait mention de sa relation aux femmes dans l'article, comme par exemple, ses dernier message intimant à une streameuse d'arrêter d'utiliser son nom, sous peine de dévoiler ses "nudes". 

Est-ce volontaire ? Je trouve qu'il s'agit d'un trait assez révelateur du rapport du streameur avec sa communauté, mais ce n'est qu'un avis sur internet, ça ne se prétend pas Vérité :)

De l'art de faire tout un tintouin sur un ado tardif insignifiant.

C'est l'exemple parfait de l’égocentrique déficient cognitif. 

Faut l'aider ce petit bonhomme à entrevoir ce qu'est la réalité vraie de ce bas monde et laisser tomber la virtualité de ces jeux où il faut tuer avant d'être tuer, puis se défouler en cassant un clavier, aller boire un sirop d'orgeat et insulter les gens qui lui déplaise .

Malheureusement, on le montre en exemple. Dommage ... (soupir)

Ce qui me réconforte, c'est que demain tout le monde l'aura oublié.

Ce monde parallèle des gamers et, plus généralement des réseaux sociaux, avec leurs petites stars, perso, je m'en tape royalement.

et je m' interroge sur l' intérêt d' un tel article qui attire déjà 13 commentaires !!! asi fait les poubelles

Oui enfin, ca fait longtemps que ce n'est plus un "monde parallèle".


Sinon autant dire que la TV est un monde parallèle et qu'on s'en tape si les gens font de la propagande dessus.

Ça prouve bien que vous ne comprenez plus le monde dans lequel vous vivez... 


Pour ce public, c'est la télévision et les médias traditionnels le monde parallèle. 


et donc cet inconnu dont j'ai déjà oublié le nom ni ce à quoi il passe son temps serait le vrai monde ?

Si vous n'arrivez pas à comprendre l'influence qu'on ces personnes dont vous oubliez le nom sur la jeunesse, vous passez à côté de quelque chose d'assez important...mais bon, prenez les gens de haut, c'est bien. C'est comme ça que des mouvement comme les Gilets Jaunes se forment.

C'est celui qui vient..... après le votre

internet c'est dans "le vrai monde" en fait. (ceci dit vous ne perdez rien à ne rien connaitre des "fulgurances" de cet inconnu comme vous dites)

Je fais des vidéos avec des scientifiques mais je les strike quand elles sortent, je défonce tout le monde mais je pleure quand je suis la victime, je détruit mon clavier d'ordinateur quand je perds... Ca tourne à la psychopathologie. 

A propos de Sardoche, il y aurait un aspect à fouiller plus en profondeur selon moi : celui des interactions entre les streamers et leur public et des effets délétères que cela peut avoir.


En effet, Sardoche a participé à une émission de la Tronche en Biais (une chaîne youtube appartenant à la sphère du scepticisme et essayant de favoriser l'esprit critique). Il y avait été invité par une des figures de la Tronche en Biais, Acermandax, qui voulait le questionner sur ses affirmations à l'emporte-pièce sur le net concernant : les énergies, la mémoire de l'eau, l'énergie vitale (et la probabilité de l'ordre de 40% pour l'espèce humaine de la maîtriser d'ici une dizaine d'années)... En effet, Sardoche se fait parfois le vecteur de pseudo-sciences, d'hypothèses basées sur peu d'éléments tangibles, etc.


Lors de cette émission, Sardoche s'est montré très fragile dans sa capacité à défendre son point de vue et finalement capable de douter de ses propres avis et positions. En même temps, il avait face à lui un sceptique assez robuste dans sa capacité à manier la dialectique et à interroger les autres sur leurs certitudes, leurs biais cognitifs, etc.


L'émission s'est plutôt bien passée. Et Sardoche semblait assez content de la manière dont cela s'était déroulée. Et Acermandax trouva sa discussion avec lui assez constructive et Sardoche ouvert à la contradiction et à la remise en cause de ses propres conceptions.


Quelques temps plus tard, changeant de pied, Sardoche devient agressif et exige de la Tronche en Biais le retrait de la vidéo.

Dans une vidéo sur le sujet, Acremandax fait le point sur ce conflit, mais surtout il analyse ce changement brutal d'attitude par la pression exercée sur le streamer par une partie de sa communauté qui lui reprochait de s'être montré : "faible", "docile" face à Acermandax.

 D'ailleurs, le fameux forum 18-25 ans de Jeuxvidéo.com en profite immédiatement pour se faire les gorges chaudes de l'humiliation de Sardoche face à Acermandax avec tous les stéréotypes virilistes habituels qui veulent que tout débat soit une guerre ouverte où seul compte de savoir qui va l'emporter sur l'autre.


Il y a là un sujet à traiter sur ASI à mon avis : la toxicité des communautés de streamers et leur influence sur le comportement de ces streamers. Avec une spécificité : le faible nombre de filtres entre les streamers et leur public puisque les commentaires sont balancés en direct lors des lives, pas avec un décalage comme sur youtube ou de manière encore plus distanciée comme sur l'audiovisuel ou la presse.


Surtout chez ces vidéastes/streamers qui ne construisent pas leur intervention sur le net sur un sujet précis (la critique cinéma, le maquillage, l'histoire...) mais sur leur seule personnalité ou performance.

Quand on fait de la critique de livres, les commentaires visent la qualité de vos critiques, pas forcément votre personne.

Quand on construit sa notoriété sur sa personne comme Sardoche, qui ne fait pas que joueur à League of legends, mais donne son avis sur tout, les commentaires jugent non plus ce que vous faites mais ce que vous êtes.

Et la tentation est plus forte donc de se conformer à ce qu'ils demandent. Et de changer sa manière d'être plutôt que sa manière de faire.


Il y aurait matière là, à mon sens, à une émission d'arrêt sur images dans laquelle on analyserait cette spécificité des médias de streaming qui exacerbent le poids du public sur celui qui streame, plus encore que dans les autres médias (où cela existe aussi, mais avec plus de filtres).


Sardoche est surtout en dehors de son milieu connu pour son mème "mais c'était sûr ! " pendant la séquence de l'énervement 

Merci de m'avoir fait connaitre ce Sardoche. C'est là que je m'aperçois que je suis vraiment vieux.

Puisqu'il  conseillait aux dépressifs de se suicider et qu'il ne me semble pas au mieux je lui propose  de s'appliquer ce conseil. Il ne me manquera pas.

Vous n’êtes pas très urbain. Je crois que j’ai quelques neurones qui ont fondu en lisant ses exploits.

C'est le Pascal Prout des Gamers en somme. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.