100
Commentaires

le Tube de l'été

Derniers commentaires

Vous avez zappé ça Cher Alain...


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/1/13/The_Who_Logo.svg/600px-The_Who_Logo.svg.png
Merci m'sieur Kork'.

L'interprétation d'un logo (et d'un signe visuel en général) se fait vraiment dans un contexte culturel donné :
lors de mon premier voyage à London, quand j'étais jeune (c'est à dire il y a 10 jours), un je-ne-sais-quoi
ralentissait mon élan vers le métro.
C'était l'assimilation de ce logo avec ce panneau et tous les signaux d'interdiction du code de la route cercle rouge fond blanc barrés.

Arrivée à la bouche du métro londonien, j'ai donc fait demi-tour et suis rentrée à Paris où qu'on est mieux accueilli.
Super chronique !

Il faut vraiment la faire lire à JAVA !
RÉPONSES EN VRAC DU MARDI MATIN APRÈS UNE GRAVE PANNE D'ORDI
MÊME QUE TOUT N'EST PAS ENCORE RÉPARÉ MAIS VOUS VOUS EN FICHEZ
AH CE QUE C'EST DUR LA VIE DE CHRONIQUEUR DEUX POINTS ZÉRO


JRL : Ma Tentative de Restitution d'une Iconographie Perecquienne n'existe plus : le serveur qui l'hébergeait a fait boum.
GEMP : Très intéressant, l'article sur la typo.
ZULUNATION : Ah bon zalors si c'est du scoupe de première main, je n'ai pas de honte à ne pas être au parfum.
ULYSSE MARTAGON : Excellente ton anagramme (l'intéressée apprécie ?)
Monsieur Korkos,
je ne parviens pas à retrouver votre "tentative de restitution d'une iconographie perecquienne". L'adresse iconoperec ne fonctionne pas ; on a même proposé de me la vendre pour 1008,53 euros.
Comme je ne saurais pas trop quoi en faire, je ne l'ai pas achetée.
Votre travail est-il hébergé à un autre endroit ? Ou censuré ? Ou volé ? Ou, pire encore, payant ?
Merci.
Jean-Roch Letellier
En anglais, un article sur l'histoire de la typographie de l'Underground Londonien, jusqu'à nos jours.

http://londonreconnections.blogspot.com/2009/09/typeface-for-underground.html
Heureusement que tu ne fais pas attention aux "gaps" dans tes chroniques ;-)

En general j'attends le lundi pour lire la chronique afin de profiter de la semaine, mais pas pu m'empecher de jeter un coup d'oeil.
De retour demain pour un lecture moins transversale
A Poem On The Underground Wall

The last train is nearly due,
The underground is closing soon,
And in the dark deserted station,
Restless in anticipation,
A man waits in the shadows.

His restless eyes leap and scratch,
At all that they can touch or catch,
And hidden deep within his pocket,
Safe within it's silent socket,
He holds a colored crayon.

Now from the tunnel's stony womb,
The carriage rides to meet the groom,
And opens wide and welcome doors,
But he hesitates, then withdraws
Deeper in the shadows.

And the train is gone suddenly
On wheels clicking silently
Like a gently tapping litany,
And he holds his crayon rosary
Tighter in his hand.

Now from his pocket quick he flashes,
The crayon on the wall he slashes,
Deep upon the advertising,
A single worded poem comprised
Of four letters.

And his heart is laughing, screaming, pounding
The poem across the tracks rebounding
Shadowed by the exit light
His legs take their ascending flight
To seek the breast of darkness and be suckled by the night.


Simon & Gafunkel
vous n'y êtes pas du tout: le voilà le tube de l'été !
Station Mont-Royal du métro de Montréal.

ps : rien que pour ce rappel via mes souvenirs, je vous pardonne l'absence du majordome aux grandes oreilles :p
Bonjour à tous,
juste une très courte intervention pour signaler qu'en matière de plan d'Underground, le journal "Metro" sort ces jours ci 3 publicités à base de traficotages graphiques de plan de métro : rubrique Politique avec Obama -> http://adsoftheworld.com/files/images/1277035410.preview.jpeg rubrique Sport avec Rooney -> http://adsoftheworld.com/files/images/1277035688.preview.jpeg et rubrique Faits Divers -> http://adsoftheworld.com/files/images/1277035566.preview.jpeg

Vous connaissiez déjàpeut être ..?
Je pense au logo de C&A et celui du Centre Leclerc

(Désolate fore ze pub)
L'origine de ce logo ne serait-il pas dans ce qu'il évoque, peut-être le rond du tunnel et le rectangle du train, et dans le goût graphique du temps ? L'origine ne joue aucun rôle, mais pourquoi cela est-il adopté, et que cela dure ?
On trouve aussi tout Internet selon le plan de métro de Tokyo
http://informationarchitects.jp/wtm4
Vous avez vu? Laurent Terzieff vient de prendre le dernier métro...
Bonne chronique Alain, ah ah ah je me ris, car ces pitouaillables Anglais ne sont rien comparés à nous, phare du Monde! Leur culture se résume à Jeanne Birquin, Les Ouuuuuh et les Bittèles et le très grimaçant Mystère Binne, mon dieu comme c'est ridicule. En tous, cas, ils n'ont pas la Joquonde et la Héfelle taouerre! D'ailleurs avec le tunnel sous la manche, l' Anglichie (dans la colle) n'est devenue qu'une presqu'île FRANÇAISE, parfaitement Monsieur ! Je ne vous salue pas, vous qui faites l' appeau logis de [s]mi-laine[/s] laine-mi ! Adieu Monsieur, goude baille comme on dit chez vous !
Le saviez-vous ? "Tube" pour désigner un morceau à succès a été inventé par Boris Vian en 1950, avec une chanson écrite pour Henri Salvador. Il a aussi tenté "saucisson" pour désigner un disque, mais ça a moins fonctionné (à part le saucisson de cheval de Boby Lapointe, par ailleurs auteur du Tube de toilette).

ET merci M. Korkos pour ce plan de métro oulipien qui ravit mon samedi matin !
moi la cocarde me fait systématiquement penser au logo des who...
http://de.wikipedia.org/wiki/Datei:The_Who_Logo.svg
LE MEETING DU MÉTROPOLITAIN

C'était hier, samedi, jour de paye,
Et le soleil se levait sur nos fronts
J'avais déjà vidé plus d'un' bouteille,
Si bien qu' j'm'avais jamais trouvé si rond
V'là la bourgeois' qui rappliqu' devant l' zingue:
"Feignant, qu'ell' dit, t'as donc lâché l' turbin?"
"Oui, que j' réponds, car je vais au métingue,
Au grand métingu' du métropolitain!"
Les citoyens, dans un élan sublime,
Étaient venus guidés par la raison
A la porte, on donnait vingt-cinq centimes
Pour soutenir les grèves de Vierzon
Bref à part quatr' municipaux qui chlinguent
Et trois sergents déguisés en pékins,
J'ai jamais vu de plus chouette métingue,
Que le métingu' du métropolitain!

Y avait Basly, le mineur indomptable,
Camélinat, l'orgueil du pays
Ils sont grimpés tous deux sur une table,
Pour mettre la question sur le tapis
Mais, tout à coup, on entend du bastringue;
C'est un mouchard qui veut fair' le malin!
Il est venu pour troubler le métingue,
Le grand métingu' du métropolitain!

Moi j' tomb' dessus, et pendant qu'il proteste,
D'un grand coup d' poing, j'y renfonc' son chapeau.
Il déguerpit sans demander son reste,
En faisant signe aux quatr' municipaux
A la faveur de c'que j'étais brind'zingue
On m'a conduit jusqu'au poste voisin
Et c'est comm' ça qu'a fini le métingue,
Le grand métingu' du métropolitain!

Morale:

Peuple français, la Bastille est détruite,
Et y a z'encor des cachots pour tes fils!..
Souviens-toi des géants de quarante-huit
Qu'étaient plus grands qu' ceuss' d'au jour d'aujourd'hui
Car c'est toujours l' pauvre ouvrier qui trinque,
Mêm' qu'on le fourre au violon pour un rien,
C'était tout d' même un bien chouette métingue,
Que le métingu' du métropolitain

Le Métingue du Métropolitain(1880)
Paroles de Mac-Nab Musique de Camille Baron pour l'écouter c'est là
Ah ! ces Londoniens ! Faut toujours qu'ils fassent tout avant nous. Pourtant, ils nous piquent tout souvent (les prochains J.O. par exemple).
C'est vraiment pas de bol que ce soit aussi près de chez nous : à 2h30 de chez moi, obligée d'y aller tout le temps, pas le choix, hein. National Gallery, Tate Modern, British... Pfff...

Petit plaisir personnel : le plan du métro athénien
http://www.urbanrail.net/eu/ath/athens-future.gif
il me fait rire, parce qu'il y a que 3 lignes, on se croirait dans une ville de province : j'adore les Grecs, ils nous filent pas de complexes comme les Grands-Bretons (qui, d'ailleurs, ont tout piqué les frises du Parthénon, les méchants voleurs ;-)
Très bonne chronique comme toujours ! je me permets cependant un petit bémol car le plan de Berlin proposé date d'au moins 3 ans, et pour cause ! ma station n'est pas indiquée... Attention ! ca change quand meme completement tout non ?

Bon samedi à vous tous !

P.S : Les vrais plans sont quand meme beaucoup plus bordeliques que les topologiques....
Est-ce qu'il y a respect de l'echelle avec les "vrais plans" ? Tokyo me semble trop petit.... par contre le rapport Moscou/Berlin/Paris m'a l'air bon
Londres n’a pas eu pour ses stations un Guimard britannique. Nulle flore métallifère n’y a poussé. Les Arts and Crafts n’en ont pas donnée pour la nouvelle géographie d’alors. Ils étaient arrivés trop tôt, l’art nouveau européen à l’heure mais découvrant avec quelques décennies de retard les questions qu’ils s’étaient déjà posées. Mais cela ne s’est heureusement pas soldé par un « entubage » total.
Juste par esprit de pure contradiction

BIXATNU SIOFNNUT I AVAY
Raymond Queneau


Y avait une fois un taxi
Taxi taxi taximètre
Qui circulait dans Paris
Taxi taxi taxi cuit
Il aimait tant les voyages
Taxi taxi taximètre
Qu’il allait jusqu’en Hongrie
Taxi taxi taxi cuit
Et qu’il traversait la Manche
Taxi taxi taximètre
En empruntant le ferry
Taxi taxi taxi cuit
Un beau jour il arriva
Taxi taxi taximètre
Dans les déserts d’Arabie
Taxi taxi taxi cuit
Il y faisait tellment chaud
Taxi taxi taximètre
Que sa carrosserie fondit
Taxi taxi taxi cuit
Et de même le châssis
Taxi taxi taximètre
Et tous les pneus y compris
Taxi taxi taxi cuit
Chauffeurs chauffeurs de taxi
Taxi taxi taximètre
Ecoutez cette morale
Taxi taxi taxi cuit
Lorsque vous quittez Paris
Taxi taxi taximètre
Emportez un parapluie
Taxi taxi taxi cuit
Parapluie ou bien ombrelle
Taxi taxi taximètre
Un mot est bien vite dit
Taxi taxi taxi cuit.
Je pige que dalle à ces plans,
je serais un mauvais navigateur
surtout avec Loeb !
Heureusement que pour le pic nic on vient me chercher,
sinon à 20 h, je serais toujours paumé,
le métro et moi pas copain.
gamma
C'est trop!
Môssieur Korkos , ce n'est pas oeuf corse mais Off Corse ( La Corse n'étant pas métropolitaine comme chacun sait ;-)
Eh! les parisiens! pour le pique-nique , descendez à "repas subventionné, amen!" et exigez la subvention d'@si!
« The distant echo -
Of faraway voices boarding faraway trains
To take them home to
The ones that they love and who love them forever
The glazed, dirty steps - repeat my own and reflect my thoughts
Cold and uninviting, partially naked
Except for toffee wrapers and this mornings paper
[...] »

Down In The Tube Station At Midnight
The Jam
Le Tube, n'est ce pas aussi la baignoire, Alain ? J'imagine l'analogie, le bain de foule du matin qui vous met dans l'ambiance pour la journée.

Merci aussi pour les précisions s'agissant des Botticelli, je n'avais pas remarqué le mot "toile", mais qui est choquant, du coup.

L'histoire des logos est tout à fait passionnante. J'ai élaboré des cahiers des charges destinés à la conception de logos, et une rapide analyse sémiologique montre assez qu'un logo réussi raconte l'histoire, la géographie, les spécificités d'une entreprise. Même ces logos qu'on laisse vieillir indiquent quelque chose d'un refus du marketing à tout-va ou l'installation d'une marque dans le ou la mode venture.

A l'inverse, le bourrage de mou d'EDF, qui nous raconte les petites fleurs, quand on sait qu'il ne dépense qu'1% de son budget en développement durable, montre assez qu'un logo est une des formes du storytelling, destiné à attraper les gogos.

Par exemple, le logo du Ministère des Finances, cette ligne évoquant la balance avec son fléau; supposé établir à l'équilibre, une justice fiscale, la même pour tous. C'est bien du storytelling, si on en juge par les inégalités fiscales, dont on nous rebat les oreilles ces jours-ci avec l'affaire Bettancourt. Mais si on regarde mieux le sens concave de la ligne tourné vers le bas, on voit qu'elle indique quelque chose d'une hiérarchie, mettre tout le monde sous le boisseau, quelque chose d'une non-transparence, celle-là bien avérée.

http://anthropia.blogg.org
Rien ne vaut un bon porto.-

Mot-clé de l'année...
(port'o'choc)

Merci pour cette chronique, M'sieur.
D'ailleurs, question qui me tarabuste : pourquoi la cocarde française utilise-t-elle les couleurs dans cet ordre, alors que la british one me semble plus fidèle au drapeau français ?

Et papa groove, ça a été ?
Comme d'hab, c'est beau comme ... du Korkos.

La page oulipienne m'a fait penser à Perec, et à ça : "L'aspirant habite javel"...
Contrepèterie que j'ai mis des jours à trouver... (mais j'étais jeune, hein...)

Sinon, à Marseille, d'où je viens, le logo est beaucoup moins déco : Bof bof...

Il faut dire qu'il a été créé en 1977 (le métro, pas le logo) seulement.

Oui, mais il y avait un funiculaire pour aller visiter la Bonne Mère...

Et pis, n'oublions pas le pont transbordeur, peuchère ...
Rhô, merci A.K., je rame sur les anagrammes !
Va me falloir la semaine pour tout décoder le dernier plan proposé !
En plus, le plan, c'est portnawak... même pas retrouvé ma station de métro : La Fourche ... Froc heul AL ??? Lache-frou ???
Peu me chaut les soldes (pourquoi acheter moins cher des chinoiseries qui ne valent déjà rien) mais j'aime beaucoup le lien vers les anagrammes tubesques souterrains.
Heureusement le tube de l'été avec Mr Korkos est une jolie petite musique, comme toujours.
Bon pique-nique demain et bonnes vacances.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.