39
Commentaires

Le suicide de Julien, 16 ans : aveuglement pénitentiaire... et bavure judiciaire

Il y a un an...

Derniers commentaires

Bon ben les gars, si vous ne voulez pas vous suicider en prison, ne vous faîtes pas prendre. Et puis ça préservera la planète et les arbres dont on utilisera le bois pour vous confectionner des pyjamas en papier. Ce sera un geste grandement citoyen de votre part.
chouette les pyjamas en papier !!

" alors, t´est quoi toi, juste fragile ou déjà suicidaire ?"
-chai pas, j´ai pas décidé encore

encore de grandes et belles idées généreuses de la part de ce magnifique gouvernement
Ce n'est plus un titre de dossier, à ce niveau là, c'est une prophétie!. On comprend pourquoi aussi!!
Nous avons eut droit, il y a quelques jours, à un vibrant hommage aux mesures proximales, d'un de nos virtuoses du message alambiqué, ces mesures visant à combattre un fait brut, non pas par ses causes, mais uniquement son apparition.Hommage vibrant qui renvoyait le combat contre les causes réels à l'utopie, et celui de la misère, une des principales comme un débat secondaire. Aux mesures proximales, que je préférais le mot saupoudrage, en général consécutivement à un fait divers.

Alors MAM, vient de réjouir les amoureux de ces mesures proximales, suite à un nième suicide en prison, lors de son déplacement à Orléans. Biensûr ce fut une réaction dans l'urgence que ces mesures proximales, préconisées depuis un rapport d'avril dernier, et on ne peut songer un instant que d'aussi importantes mesures aient été gardées sous le coude, en attendant le moment opportun d'un suicide. Non, ce n'est pas possible, cela tournerait au complotisme de penser cela. Notre grand chef à tous, est lui plus lucide, enfin, il fait tout pour apparaître comme tel, et avaient proposé, lors de son grand discours de Versailles devant le congré à qui il avait intimé l'ordre de se réunir pour l'applaudir, de grandes mesures, les seules concrêtes du discours d'ailleurs, visant à lutter contre la misère carcérale, "une honte pour la pays" et principalement la construction de nouvelles prisons.

Alors ces grandes mesures proximales, pour ceux qui les ont loupées, sont:

Parmi elles figurent notamment la généralisation de «kits de protection» destinés aux détenus susceptibles d'attenter à leurs jours, contenant des draps et couvertures indéchirables et des pyjamas en papier à usage unique pour éviter les pendaisons, ainsi que des matelas anti-feu.
Quelle imagination n'est ce pas. On notera plus particulièrement l'idée ingénieuse du pyjama en papier pour redonner courage, vigueur, et dignité au candidat au suicide. Nul doute que devant tant d'efforts déployés par l'Etat, il devrait retrouver grace et joie de vivre!!! Jamais plus dans un pyjama en papier, tu ne ressentiras la honte! (quelqu'un a une bassine, j'ai envie de gerber d'un coup)

Dire que certains ont eut le culot, dont l'auteur du rapport d'avril de critiquer ces glorieuses mesures proximales, ne les trouvant pas sérieuses et décevantes!
Heureusement qu'il existe d'autres méthodes beaucoup plus fiables pour faire baisser le nombre de suicides.

Rassurons nous, l'Etat travaille au bien de chacun.

Que c'est beau un pays imaginiatif en pleine action.
Bravo pour ce retour en arrière, et pour avoir de manière édifiante montré, si besoin en était, que cette mort était tout sauf inévitable.
Julien a eu la terrible malchance de tomber entre les mains d'incompétents qui n'ont pu que se renvoyer la balle, malgré ses précédentes tentatives.
Merci à Justine et à @si pour ce rappel nécessaire.
Et à l'ensemble des contributeurs ci-dessus, que je rejoins sur le tard.
Déchirant. Merci pour cet article.

L'adolescence peut tourner mal, mais c'est pire encore quand elle se brise contre une justice sans âme. Pauvre Julien.
Amusant de voir un article repris par yahoo qui prend la forme d'un article d'asi:
http://www.lepost.fr/article/2009/02/17/1427391_2-evades-de-moulins-arretes-khider-n-a-pas-fait-feu.html#xtor=AL-235
Pour en savoir plus...
http://fr.news.yahoo.com/63/20090218/tfr-evasion-de-moulins-2-femmes-bientt-e-019dcf9.html
Il y a encore des gens qui croient qu'il y a une justice en France ?

Ils devraient se faire greffer un encéphale ! Ou en acheter un d'occase...

Pour ce qui concerne les "djeuns" le schéma est très simple :

1) Les mettre en échec scolaire,
2) Les mépriser et les harceler dans les rues à tout propos,
3) Les envoyer au trou dès qu'ils chourent 3 CD dans des chaînes de magasins qui font des milliards de profits annuels,
4) Leur faire vivre un tel enfer au trou qu'ils se suicident aussi vite que possible...

Bon débarras, ils commençaient à nous faire chier, ces petits cons !

***
Article parfait, et édifiant.
Merci.
Ca fait du bien de lire un vrai travail de vrai journaliste.
Merci Justine
"Le 29 décembre, à 19h43, Julien est retrouvé pendu à la fenêtre de sa cellule. Les surveillants interviennent à temps pour couper le drap et appeler les secours. Les pompiers arrivent, et estiment nécessaire l'intervention du SAMU. Le rapport indique que "jugeant monsieur Khazzar apaisé", les personnes présentes ressortent et le laissent seul. A 20h15, Julien essaye à nouveau de se pendre. Il est conduit en unité hospitalière sécurisée."

A peine une demie heure pour tenter de se suicider, être sauvé, et re-tenter de se suicider, ça fait quand même très court.
Comment peut on "juger appaisé" quelqu'un qui vient d'essayer de se foutre en l'air?
Enfin merci pour l'article.
dans un pays où le porte-parole du chef affirme qu'il faut détecter la délinquance dès la maternelle : http://www.lepost.fr/article/2008/12/01/1342749_frederic-lefebvre-veut-detecter-la-delinquance-des-l-age-de-3-ans.html
et où le chef de la justice affirme que la pédophilie est héréditaire, et a inventé la rétention de sûreté, faut pas trop s'étonner de ce qui se passe dans nos prisons en 2009...

parquer des adolescents comme de grands criminels et sans aucune perspective d'avenir (déjà qu'hors des murs ils n'en ont guère, alors à l'intérieur......) est sans doute la plus grande violence que notre société puisse leur infliger !!!

c'est bien qu'@si revienne de manière aussi détaillée sur le cas de Julien, ça n'est plus "un cas de suicide en plus", c'est "un gamin qui nous pousse à réfléchir sur notre justice".......

.......mais, 1 an après, et les nombreux suicides en plus, nous pourrions peut-être tous nous sentir un peu responsables de ces drames, car à la paperasserie du monde carcéral ne s'oppose malheureusement trop souvent que notre indifférence pour ce qui se passe de l'autre côté du mur !!!!
Je vous remercie Justine , de tenir les français informés de ce que l'état fait à sa jeunesse . La répression tous azimuts est violente pour les êtres fragiles. C'est de paroles, pas de punitions , dont ce jeune homme avait besoin.
Et encore merci pour la qualité de votre travail.
ça se passe dans quel pays ? A quelle époque ?
J'ai déjà donné mon avis il y a un an, il n'a pas changé... Ça ne veut rien dire d'emprisonner un gamin de 16 ans, je ne vois pas ce qu'il peut y apprendre...



Mais bon, tant que ce n'est pas la mort d'un enfant de ministre, ça va. C'est pas comme les délits de fuite en scooter... Comprenne qui pourra...



Merci pour le suivi en tout cas, c'est du bon boulot.
Quand la vie d'un jeune mineur en danger ne tient qu'à une histoire de bureaucratie d'incapables. Inhumain.
Je pense que s'il y a peu de commentaires, il ne faudra surtout pas en déduire un manque d'intérêt.
C'est juste que ça coupe un peu le souffle.
difficile à lire cette chronique...

mais utile espérons le.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.