16
Commentaires

Le storytelling de Ghosn transpire dans les médias

L’ex-patron de Renault-Nissan, arrêté une nouvelle fois ce jeudi 4 avril, distille via son épouse et les médias une histoire teintée de victimisation et de complotisme, pour occulter les vraies raisons de ses ennuis judiciaires.

Commentaires préférés des abonnés

Qu'il y ait eu volonté de le faire tomber, depuis l'intérieur de Nissan, c'est probable. Son dauphin voulait la place et était contre la fusion Renault-Nissan voulue par Carlos.
Mais il y a trop de fumée pour qu'il n'y pas eu au moins un peu de feu.
L'(...)

J'aime bien cette affaire, Tous ces journaux qui denoncent que la prison c'est insoutenable pour un patron. Une plainte contre l'egalite de traitements.

Apres le parti pris de la chaine ne m'etonne guere, pour que tout ce petit monde se reunisse sur u(...)

pas trop de doute sur le fait que Nissan et le gouvernement japonais ont précipité sa chute ..... il me rappelle un peu loïk le floch prigent PDG d'elf dont le sort avait également été rude. puissant parmi les puissants lui non plus ne comprenait pas(...)

Derniers commentaires

Une cagnotte leetchi à mettre en place ?

Il y a sûrement eu un complot du côté japonais, ne serait-ce que parce qu'il n'était pas au courant qu'on allait l'arrêter à la descente d'avion. Peut-être certains du côté de la France se sont bien gardés de l'avertir? En tous cas à force de se faire des ennemis... 

Quant à jouer les blanches colombes, faut pas pousser. On en apprend tous les jours et la "cupidité" n'était pas une invention contrairement à ses affirmations. C'est étrange de penser que ces gens pourris de fric n'ont qu'une idée, c'est d'en avoir plus par tous les moyens légaux ou pas. Plus ils en ont, plus ils en veulent, et ceci n'est pas l'apanage de M. Carlos.

pas trop de doute sur le fait que Nissan et le gouvernement japonais ont précipité sa chute ..... il me rappelle un peu loïk le floch prigent PDG d'elf dont le sort avait également été rude. puissant parmi les puissants lui non plus ne comprenait pas sa mise en examen, après tout il avait juste utilisé le système "comme tous les autres avant lui" ni plus ni moins.  défense un peu poussive quand on présente des note de frais de 200 000 euros 


https://www.lexpress.fr/informations/les-emplettes-de-le-floch_618519.html  


C'est la tout le problème pour Ghosn, il peut faire tout le tapage médiatique qu'il souhaite et tenter de se poser en  victime  , il est complètement inaudible au japon vu les faits qui lui sont reprochés.. Le patriotisme japonais n'a rien à envier à celui des français, nulle doute que l'opinion publique l'a déjà condamné pour ses fautes (qui collent trop bien au personnage pour qu'elles soient inventées) mais aussi pour ce qu'il est un occidental arrogant et narcissique.... 


Mais bon finalement tout ça c'est la faute du yacht.... cette pression insupportable exercée sur les plus riches par leur pairs les forçant à tout prix à se procurer le graal des signes extérieurs de richesse ......  parce que PDG de renault c'est sympa mais au final comme  dirait Macron "si a 50 ans t'as pas ton yacht de 100 metres t'as rate ta vie".


J'aime bien cette affaire, Tous ces journaux qui denoncent que la prison c'est insoutenable pour un patron. Une plainte contre l'egalite de traitements.

Apres le parti pris de la chaine ne m'etonne guere, pour que tout ce petit monde se reunisse sur un plateau pour parler, c'est que les invites ont passes des accords sur ce qui pourrait etre dit. La chaine s'ecrase pour l'exclu et l'audimat' qui va avec. La societe japonaise est faite contre la meritocratie, je trouve qu'on manque un peu de cet esprit dit "populiste" dans l'Ouest.

C'est l'arbre qui cache la foret... De toutes façons, tant qu'il y aura ce principe de méritocratie qui justifie "naturellement" les revenus exorbitants, il y aura des méritants qui s'en foutront plein les fouilles sur le dos des autres. Il est là le vrai scandale, le reste n'est qu'une dérive de cette dérive.

Qu'il y ait eu volonté de le faire tomber, depuis l'intérieur de Nissan, c'est probable. Son dauphin voulait la place et était contre la fusion Renault-Nissan voulue par Carlos.
Mais il y a trop de fumée pour qu'il n'y pas eu au moins un peu de feu.
L'homme est un rapace, c'est de notoriété publique. Comme il ne se satisfaisait pas de ses rémunérations pourtant stratosphériques et qu'il en voulait encore plus, il s'est prêté à des jeux malhonnêtes jusqu'à ce qu'il soit pris la main dans le pot de confiture.
Heureusement qu'il a été incarcéré au Japon. Chez nous, presque rien ne serait officiellement sorti et il aurait eu un pardon généralisé de la part de nos « élites ».

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.