4
Commentaires

Le site marseillais Marsactu en cessation de paiement

Encore un média en ligne local en difficulté : Marsactu s'est déclaré fin février en cessation de paiement. En cause : un modèle économique très compliqué à trouver... et le monopole des journaux papier sur les annonces légales qui représentent plusieurs millions d'euros.

Derniers commentaires

À propos des annonces légales et de La Gazette du Nord-Pas de Calais, lire l'article « Profession, patron de presse » dans le dernier n° de La Brique :

« Consœur attentionnée, La Brique a cassé sa tirelire pour s'acheter les comptes financiers de La Gazette, et vérifier son état de santé. [...] Sur les dix dernières années, [...] six millions d'euros de bénéfices nets. [...] [U]ne seule page d'annonces légales de La Gazette rapporte aux alentours de deux mille euros. Au rythme hebdomadaire, et à raison de 16 pages du genre par numéro, pas étonnant que le pactole s'avère si juteux. [...]

Méplon s'est aussi mis en tête de délocaliser... ses journalistes. L'affaire, révélée en décembre dernier par Le Club de la Presse, a déjà fait pas mal de bruit. Deux des rédacteurs du journal grattent leurs enquêtes sur l'actualité régionale... depuis le Maroc. »
Je profite de la citation de Montpellier journal dans cet article pour revenir sur ses ennuis racontés ici http://www.arretsurimages.net/breves/2015-02-25/Montpellier-journal-vise-par-deux-plaintes-d-un-elu-du-Parti-de-gauche-id18611
René revol a publié un communiqué sur le blog du PG34 et reproduit également le communiqué du club de la presse de Montpellier qui propose sa médiation dans cette histoire http://partidegauche34.midiblogs.com/
À noter que Revol dit qu'il lui a été impossible d'utiliser son droit de réponse, alors qu'il n'en a jamais adressé à Montpellier journal.
Très bon résumé de la situation. Si ce n'est que je trouve assez effarant de voir mis sur un pied d'égalité Dijonscope (site sérieux et novateur pour un pure player de l'époque) et Rennes TV, qui était un simple blog dont l'amateurisme et le parti pris du contenu n'ont jamais été à la hauteur de son intitulé pompeux. Autant comparer Rue89 à Wikistrike (version extrême gauche). Trois vidéos sur la ZAD, deux éditos sur la drogue et dix captations de concerts ne font pas une "web TV".
Le système des annonces légales est un anachronisme ridicule qui finira bien par disparaître.
Le fait que le projet de loi Macron n'y ai même pas touché dit mieux que toutes ces démonstrations l'efficacité du lobbying des dinosaures de cette activité fort lucrative.
L'idée que le seul plan d'un pur player pour s'en sortir soit d'aller piocher dans la cagnotte de ces revenus illégitimes est quand même assez déprimante.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.