17
Commentaires

Le site du Figaro zappe "l'impatience manifeste" de Sarkozy...

Et de deux ! Après la marche arrière de Paris Match, le site du Figaro supprime, dans un de ses articles, un paragraphe entier où il était question de "l'impatience manifeste" de l'ancien président. Interrogé hier soir sur France 2 sur ce sujet -celui d'un ex-président bousculant le protocole lors de la marche du 11 janvier pour s'imposer au premier rang-, Sarkozy a botté en touche.

Derniers commentaires

On voit que les médias commencent déjà à reconquérir leurs réflexes d'allégeance pour celui qui a bridé la liberté de la presse - tout en révélant leur lâcheté, je lui accorde ce mérite - sur une période de 10 années consécutives.
Voter pour ce charlot, et le soutenir, tandis qu'il n'est bon qu'à faire du cash alors qu'il vit avec une milliardaire, c'est vraiment faire montre d'une bêtise qui résiste à tous les chocs.
"Il a préféré aller rejoindre au Bataclan les policiers du syndicat Alliance".
Pourquoi faire ? Pour les féliciter d'avoir exigé l'allègement du dispositif de surveillance de Charlie Hebdo ?
Ce type est trop bon! S'il ne fait pas de gaffe, il ne peut pas ne pas être président en 2017.
Il a envie, il respire le pouvoir. Qu'on soit contre ou pour son énergie le fera gagner.
Bravo à @si pour avoir détecter ce caviardage d'un article par la direction du Figaro.
Le journaliste aura pris au pied de la lettre la devise du journal sans comprendre que "la liberté de blâmer" ne saurait s'appliquer pour le canditat à la président soutenu par le richissisme patron du journal.
j'ai été assez siderer par la question de pujadas sur "la photo"....c'etait vraiment tres bas

Dire que le cynisme d'une sous-merde mediatique m'aura , un jour , conduit a carrement defendre sarko !

quel époque !
Tant qu'à faire dans le vache.
Robin Andraca a publié son article peu avant 15h30.
Il va bientôt être 19h.
En trois heures et demi, cinq contributions soit une contribution toutes les quarante minutes environ.

C'est le beuse, quoi !

Qui s'en plaindra ?
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1310265-pujadas-face-a-sarkozy-sur-france-2-le-journaliste-a-commis-une-faute-professionnelle.html
Comme je n'ai pas vu l'interview (et que mon masochisme ne va pas jusqu'à regarder la vidéo), quid de la dénégation de Sarkozy (lue dans la presse) et de l'opiniâtreté de Pujadas concernant la diminution du nombre de policiers et gendarmes?
"ça commence à me courir" Le propos d'un ancien président qui commence -lui aussi-à nous courir grave... Comme il parle bien, le petit agité qui fait feu de tout bois. Grotesque le 11 janvier, flanqué de sa mannequin-pseudo castafiore , qui n'avait rien à faire là, lamentable hier soir avec son refrain éculé des heures supplémentaires et son refus d'admettre qu'il avait lui-même réduit gravement les effectifs de la police ,il pérore et pérore encore.
Et on a appris il y a quelques jours qu'il coûtait très cher aux contribuables, après avoir tenté de gagner l' élection en truandant gravement, avec bygmalion....il ne sait pas compter.
Non, il ne commence pas à nous courir, il nous gave, il nous fait horreur.
Merci de nous faire profiter, enfin, de commentaires éclairés et dans un français de qualité sur les drames qui assaillent la [s]chose à mon petit Nicolas[/s] la république.
Au début de la question de Pujadas, le petit bonhomme en mousse bat le record du monde de tics.
J’ai cru qu’il allait faire tilt, là.
Nicolas Sarkozy n'a pu éviter LA question de David Pujadas, tournée ainsi : "On vous a vu avancer et finalement apparaître au premier rang : est-ce qu'il faut y voir une forme d'impatience à retrouver le premier plan et l'exercice des responsabilités ?".

J'étais sûr que David Serpillièras émousserait au maximum sa question !

Et qu'il ne rebondirait pas sur la [s]"mousse"[/s] moue dédaigneuse de celui à qui, j'espère, sera rappelée pour les siècles des siècles sa boufonnerie champs-élyséenne !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.