5
Commentaires

Le site Breitbart va-t-il rester pro-Trump ?

Un internaute, coutumier du fait, a piégé par mail le rédacteur en chef du site du site américain d'extrême droite Breitbart, en se faisant passer pour son président Steve Bannon, revenu à la tête du site après avoir quitté la Maison Blanche où il était l'un plus proches conseillers de Trump. Les messages dévoilent les coulisses de Breitbart, qui semble bien décidé à s'en prendre à l'entourage de Trump. Voire à Trump lui-même.

Derniers commentaires

De la pub pour Breibart que je ne connaissais pas.
Breitbart serait pour Trump ce que "Présent" et "Rivarol" sont pour LePen ?
Merci pour cet article

"Un autre article de Breitbart va même jusqu'à comparer la politique de Trump à celle de... Barack Obama "
Comme Libé...
Vous devriez quand même affiner vos présentations pour éviter que "extrême-droite" soit associé à une politique de retrait des forces militaires américaines.
Breitbart a raison de dire que Trump a été élu aussi pour un isolationnisme d'où le fait que même des gens de gauche ont vu Trump comme un moindre mal par rapport à Clinton. Mais à force de leur associer cette idée, ça pousse d'une part à penser que l'inverse serait mieux, qu'il faudrait se féliciter de présence militaire américaine et d'autre part, ça masque que l'alt-right fait ça dans un "America first" qui n'implique rien sur les actions d'"intérêt national".
Cf par exemple les articles sur Breitbart de Frances Martel, dont le compte Twitter indique "national security editor at Breitbart" avec en bandeau un magnifique "Abajo Castro". Les cubains anti-castristes ont des vues particulières sur le socialisme sud-américain, faut pas s'attendre à les voir pleurer si Maduro au Venezuela est remplacé par un Pinochet.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.