95
Commentaires

Le retraité, les journalistes et le ministre

Commentaires préférés des abonnés

Malgré ses multiples interventions, Carine BECARD n'a pas réussi à me convaincre qu'elle était journaliste ....

Daniel, pouvez-vous corriger une petit erreur svp ? 

Blanquer n’est pas spécialiste de l’éducation ( tout court, comme vous l’avez écrit), il est spécialiste de l’institution qui s’appelle éducation nationale ( ajoutez l’adjectif svp). 


(...)

cette journaliste "n'a pas réussi" à faire changer d'avis les collégiens sur l'injustice ...


Bien sûr qu'il faut persévérer. Il faut faire de la pédagogie on vous dit !


Sinon, concernant le BAC et ces épreuves E3C, voilà ce qu'on vient de recevoir via (...)

Derniers commentaires

oui tout ce passe bien dans l'éducation nationale, voyons! 


des grèves historiques, des enseignants à bout, des moyens absents... mais pas de problème puisque le ministre le dit... 


on dépèce le "mammouth", froidement, et tout va bien, c'est le progrès


le bac? où est le problème? l'année dernière le ministre a résolu le problème de la grève des correcteurs en attribuant des notes de manière aléatoire. Vous croyez que ce petit problème de "réforme qui recueille l'adhésion" va l'inquiéter? 


Dans un lycée de mon secteur, les élèves ont eu droit à un sujet de géographie sur un thème...que leurs enseignants n'ont pas traité en classe!!! 


Dans nos écoles, il n'y a pas assez de remplaçants, les enseignants sont épuisés et dépassés par le manque de moyen et les réformes absurdes, les classes surchargées. Les CP à 12??? Ouimais à moyens constants, c'est à dire que le ministère a promis et mise en oeuvre des classes dédoublées, sans recrutements supplémentaires...


On a appris cette semaine que Canopé, notre réseau de documentation et de formations (anciennement CDDP) va disparaître, purement et simplement. 


Mais tout va bien, la start-up nation est bien gérée, elle est même "attractive", c'est Choose France qui nous le dit...

Je ne voudrais pas avoir l'air de faire mon délicat-Cassandre, mais tout ceci (Journalistes "politiques" face à un Blanquer autiste) ne sent vraiment pas bon DU TOUT !

"Diminuer le stress du bac". Ha bah oui, c'est malin, maintenant le stress c'est à l'année (x2) pour des élèves ayant l'impression d'avoir raté leur vie à la première mauvaise note. Brillantissime.

vous êtes tous des mauvaises langues , il faut filer sa chance aux vieux avant qu'ils finissent en composte ! J'ai commencé a 35 piges , je suis mal ...ou pas à la finale , j'ai bien fais d'en profiter avant ...allez plus que 15 piges !!!ou 18 je sais plus , pas grave je vais mourir en scène ! Je recommande a cette nouvelle génération d' en profiter dès maintenant , et ce jusqu'à"a 40 ans ,c'est la meilleure façon de leur faire un doigt !!!!!

Dans son billet du jour Nicole Ferroni réagit aussi à cette émission avec Blanquer.

On peut voir et écouter ici.

dans la première vidéo du tweet de France Inter à la minute 0:30

à chaque mot de Blanquer, les journalistes opinent de la tête 

comme autrefois les poupées chiens derrière la vitre arrière des voitures


Bon c'est vrai qu'à la radio le mouvement d'acquiescement ne s'entend pas

mais quel confort pour ce ministre d'avoir en face de lui de fidèles toutous

De l'art du déni

Des personnes normalement constituées vous expliquent une évidence, dont ils sont victimes et pas vous, et vous tenez absolument à leur expliquer qu'ils ont tort

La couche qu'elle tient ! Comme on disait quand on était jeunes....

j'ai lu (deux fois ce matin) qu'il était illégal de remplacer un gréviste par un contrat temporaire. Je n'ai pas trop cherché mais je vois ça par exemple. Quelqu'un peut infirmer / confirmer ?

Ca fait sens si on considère qu'être journaliste c'est faire la com du pouvoir (combien d'editorialistes expliquant à Macron et ses prédécesseurs comment il aurait fallu faire passer telle réformnécessaire?), et donc de faire preuve de "pédagogie".

Ils ont voulu m'éduquer, c'est raté.


Je retourne me coucher avec un bon bouquin.

Ils sont beaux ils sont frais péchés de ce matin dans le courant de pensé de la presse traditionnelle , bon faut bien les faire cuire hein ! because ce courant draine toutes sortes de particules un peu dégeulasse , mais en faisant bien gaffe entre les arrêtes les parasites et autres trucs peu ragoutant de temps en temps se glisse une info nourrissante : faire changer d'avis les gens sur leur vécu ....

Non mais depuis quand c'est le métier d'un journaliste de "faire changer d'avis" les gens ?!?


Ça devient n'importe quoi et ils ne s'en cachent même plus !

A pas compris , z'ont fait entrer la BAC a l'école ? Peut être que ça fera des flics plus intelligent.....

saloperie de journalistes militant qui cherchent à faire changer d'avis les gens ... tous en taule moi je vous le dis.

Ah non, euh pas ces journalistes là, ceux là ont pour rôle d'éclairer la masse.



Il faut voir la dernière emission "Marche ou Grève #21" de "Le Média" qui confirme bien l'humeur de Daniel.


Noam Anouar, policier du syndicat Vigi MI décrit les playmobils de LREM comme des intermittent du spectacle : ils n'ont qu'un seul rôle, celui de déclamer des poèmes à la gloire de la politique de Macron et de son gouvernement. Ils n'ont ni pouvoir, ni influence. Pour lui, on perd son temps avec eux, pas d'échange utile, ils sont même peut-être  convaincu de l'erreur Macron mais sont (fortement) payés pour jouer  la comédie. 


Je ne suis pas d'accord sur ce dernier point, pour moi les Macronard sont convaincus du bien fondé, font corps avec la classe dominante soit parce qu'ils en sont, soit parce qu'ils y aspirent. 


Mais effectivement, il n'y a rien a en tirer, il faudra changer de système en dépit d'eux. Ils ne seront pas convaincus et ne rendrons le pouvoir volontairement. Il  cela passera par des nationalisations, des expropriations et enfin des confiscations. Le dernière rapport sur les riches indique je crois que les 400 familles les plus riches du monde détiennent plus que les 2/3 les moins riches de l'humanité, non? 


Il faut aussi entendre l'avocate Julia Courvoisier parler de la révolte des avocats...l'attaque en règle contre cette profession est flagrante. C'est en train d'exploser là-bas., quelque chose de précieux s'est brisé. 


L'entendre confirmer que nous ne sommes plus dans un état de droit, que nous avons basculé dans une forme de totalitarisme fait froid dans le dos.



Je fais une incise, là.

C'est l'heure d'Emmanuel Todd. Lui qui a été débiné par la grande presse presse et traité de germanophobe, le voilà qui fait les Unes de Libé et du Point. C'est l'heure de la confusion pour la grande presse.


On a changé d'époque médiatique. Un grand magazine titre  "La journée de manifestation a encore été émaillée de violences policières" quand cette tournure était réservé jusqu'à il y a peu aux Black Blocs. Le parisien a parlé de "Cédric", tué par des policier, quand l'usage du seul prénom était alors utilisé pour parler d'un ado assassiné par d'autres adolescents, en banlieue.

Et, donc, Todd en haut des prompteurs, sans réserve.

C'est une révolution.

A rapprocher du "quand on explique et qu'on ecoute, généralement, on finit par comprendre" de l'égocentriste en chef. Sous-entendu que tout désaccord avec LREM, dans le cas général, résulte d'un défaut de pédagogie car le peuple est un peu lent à la détente, ou d'un défaut d'écoute car le peuple est obtus. Et le cas non général, c'est que le peuple est con. Heureusement que ce peuple est dirigé par l'omniscience et la compétence incarnées.

Je mets en garde les lycéens:"Si vous contester le BAC Blanquer vous aurez la BAC Castaner"! Toujours une histoire de bourrage de crâne.....

Daniel, pouvez-vous corriger une petit erreur svp ? 

Blanquer n’est pas spécialiste de l’éducation ( tout court, comme vous l’avez écrit), il est spécialiste de l’institution qui s’appelle éducation nationale ( ajoutez l’adjectif svp). 


C’est pas pareil

La différence est la même qu'entre être dans la police ou être spécialiste de l’ordre ou de la paix. 


S’il vous plaît Daniel, faites la distinction. 


C'est en manifestation, sur le terrain, qu'il faut que les journalistes de plateaux neutres et raisonnables se rendent, de préférence au niveau du cortege de tête. Pas pour bloquer bien sur, mais pour pouvoir expliquer au plus près leurs sentiments aux radicaux qui sont dans la rue, et faire de la pédagogie de proximité. Je rêve aussi d'une Ségolène Royal qui irait passer une après-midi sur les genoux les mains derriere la tête à se faire narguer par des hommes armés - je ne souhaite aucun mal à l'espoir de la gauche de 2022, bien sûr, seulement qu'elle démontre par l'exemple aux jeunes sentimentaux comment la discipline peut-etre revigorante.

Moi je vous trouve très sévère avec ces journalistes. Elles sont des  vrais spécialistes de l'éducation, elles ont été à l'école pendant au moins 13 ans.

Sinon j’aime beaucoup aussi les « journalistes » qui mouillent la chemise et qui font de la pédagogie (au sens propre pour une fois) en essayant d’expliquer à notre brave jeunesse en quoi la politique de Macron est bonne pour eux 😂

Malgré ses multiples interventions, Carine BECARD n'a pas réussi à me convaincre qu'elle était journaliste ....

Si Daniel Schneidermann veut nous convaincre ou nous instruire que les journalistes français sont des Jean-Foutre, c'est réussi mais ce n'est pas la peine. Je crains que ses abonnés en soient déjà convaincus

Heureusement pour lui d'ailleurs car, dans le cas contraire, il n'aurait besoin de personne d'autre que lui pour  remplir son site.

Ce matin, Damien FLEUROT (CNEWS) interviewait Damien ABAD, député LR et j'ai rarement vu un journaliste défendre si ouvertement MACRON. C'en était gênant.

Oh merde 🤣


Même mon frangin de prof qui est un putain de Macroniste fini peut pas le saquer ce Blanquer 🤷‍♀️

cette journaliste "n'a pas réussi" à faire changer d'avis les collégiens sur l'injustice ...


Bien sûr qu'il faut persévérer. Il faut faire de la pédagogie on vous dit !


Sinon, concernant le BAC et ces épreuves E3C, voilà ce qu'on vient de recevoir via l'établissement de mon fils :


Les enseignants ont refusé de transmettre les sujets à la Direction. Ce sont donc les inspecteurs de spécialités qui ont choisi les sujets pour les épreuves prévues ce vendredi 24 janvier matin pour l'histoire-géographie, et lundi 27 matin pour les langues.

Cependant, compte tenu des grèves et l'opposition des enseignants, de nombreuses incertitudes demeurent quant à la présence d'enseignants pour la surveillance des épreuves et donc de leur tenue.

Nous reviendrons vers vous si nous disposons d'informations supplémentaires...


C'est le grand flou, tout le monde navigue à vue...


Au dernier conseil de classe, les enseignants avouaient ne pas savoir comment choisir les sujets dans la banque de données nationale, étant donné que chacun avait pris le programme d'une certaine façon, que tous n'allaient pas à la même vitesse etc... Il fallait donc trouver le plus petit dénominateur commun pour trouver un sujet qui ne puisse ( pas trop ) léser certains élèves.


Et donc maintenant on apprend que ce sont les Inspecteurs qui ont choisis les sujets, sans avoir aucune idée de ce qui s'est passé dans les classes durant ce 1er trimestre.... ça risque d'être une belle hécatombe pour certains élèves

8h41, j'ai l'impression d'avoir reculé dans le temps, à cet horaire qui précède le présent, où l'on termine de fabriquer le décor, où les humains se visualisent doucement. Comme dans ce fameux épisode de La Quatrième Dimension.

8h41, une demi-heure avant 9h15 ; suis-je dans le cerveau de Daniel ? :D

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.