385
Commentaires

Le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, "tué" ou "égorgé" ?

A l'heure de la messe matinale, aux alentours de 9h30 ce 26 juillet, deux hommes sont entrés dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Seine-Maritime, où ils ont tué par égorgement un prêtre et blessé grièvement une autre personne. L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique. Fallait-il annoncer en titre qu'un prêtre a été "tué", ou "égorgé" ? Tous les médias français n'ont pas fait le même choix.

Derniers commentaires

N'oublions pas que ce gouvernement met tout en oeuvre pour nous protéger. De Julian Assange et Edward Snowden.
http://www.humanite.fr/affaire-snowden-la-france-ridiculisee-pour-avoir-bloque-morales
http://www.rtl.fr/actu/international/panama-papers-edward-snowden-moque-le-soutien-soudain-de-francois-hollande-aux-lanceurs-d-alerte-7782691270
Radicalisation d'Adel Kermiche en prison. Incompétence ou sournoise malfaisance de nos dirigeants? Ces radicalisations seraient voulues par eux qu'ils ne s'y prendraient pas autrement.

http://www.paris-normandie.fr/breves/normandie/attentat-de-saint-etienne-du-rouvray--adel-kermiche-a-accelere-sa-radicalisation-en-prison-EH6485446#.V6SL0hJKoSU
Journal de 7h sur France-Culture hier, 1min 30: il se confirme que les Etats-Unis combattent aux côtés des intégristes: à Alep interviennent "des brigades très diverses", certaines financées par les EU, alliées aux intégristes dans le combat contre Bachar Al Assad. Duplicité des pays occidentaux. Leur priorité n'est pas le combat contre les intégristes.
http://www.franceculture.fr/programmes/2016-08-02
Pour l'assassin stéphanais, je propose une solution (qui sera la mienne) : incinération et dispersion des cendres en pleine nature.

Allez hop, une petit troll. ASI, décryptage et analyse de l'actualité des médias, sollicité jeudi pour observer et commenter (fût-ce en brève) qu'aucun « grand » média français n'a parlé du centre naturiste allemand attaqué par des fous d'Allah, a ignoré cette demande. Faisons-le à sa place, et ici :

http://misentrop2.canalblog.com/

(Auraient-ils dû assassiner les femmes et les enfants agressés pour qu'on en parle ? Pas sûr ! Entre des culs-nus si ça se trouve athées et un homme de religion, il y a quand même une différence, n'est-ce pas...
Les musulmans de Saint-Etienne-du-Rouvray refusent l'inhumation de l'égorgeur.
La déchetterie, une solution ?
la déchetterie a refusé aussi.
jeter des cadavres en déchetterie..
les nazis faisaient ce genre de truc.
Je dirais plutôt: "Seuls les nazis faisaient ce genre de trucs."
Sinon on risquerait de vous rétorquer que les nazis respiraient, aussi, comme vous...
Y'en a qui sont mûrs.
"Seuls les nazis faisaient ce genre de trucs."


oui mais ce n'est pas le cas.

pleins d'autres l'ont fait.
donc je maintiens.
"Les musulmans de Saint-Etienne-du-Rouvray refusent l'inhumation de l'égorgeur."
L'autorité religieuse peut certainement refuser une cérémonie mais une sépulture dans le cimetière communal lui est due.
Le maire devra t-il inaugurer un "carré terroriste"?
on a pas beaucoup avancé depuis Antigone et Créon .
D'après l'article du Monde.fr : Sa famille ne s’est pas manifestée pour organiser son inhumation, selon la mosquée. C’est à la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray que reviendra la décision délicate de délivrer ou non le permis d’inhumer.
Quand on en arrive à se demander ce qu'il faut faire des cadavres des coupables d'assasinat, il me semble que c'est le signe du retour aux âges les plus sombres de notre civilisation.
Mais bien sûr, je me trompe.
Ces problèmes d'inhumation ne sont que la conséquence d'actes étrangers au monde civilisé.
actes étrangers au monde civilisé.

Pourriez-vous, s'il vous plait, me définir les contours de "monde civilisé" ?
Peut-être un monde suffisamment évolué pour qu'on n'y égorge pas un homme comme on égorge un animal.
Ou mieux encore, on peut rêver, un monde où on ne sacrifierait même pas un animal.
Donc c'est un monde qui n'est pas.
Mais dans ce monde là où nous voilà contraints de vivre, c'est quoi, un monde civilisé ?
Un monde où on met tout en œuvre pour combattre la barbarie.
Si "notre civilisation", comme vous l'écrivez, connait son "retour aux âges les plus sombres", ce n'est pas essentiellement parce qu'on se repasse les cadavres encombrants des assassins, mais parce qu'ils prolifèrent sur le fumier déversé par les prêcheurs de haine.
Je ne voudrais pas vous causer des ennuis, vous n'êtes pas obligé de me répondre, mais combien de prêtres avez-vous déjà égorgés ?
"Un monde où on met tout en œuvre pour combattre la barbarie."

Je reformule la question si je puis me permettre alors:
En quoi refuser d'inhumer humainement un humain combat la barbarie (nous n'aborderont pas l'aspect "contribue à la civilité du monde")?


"combien de prêtres avez-vous déjà égorgés ?"

Je ne voudrais pas vous causer des ennuis, vous n'êtes pas obligé de me répondre, mais vous profanez souvent des tombes? Non parce que vous semblez trouver ça banal de priver la dépouille d'un être humain (si c'est là que ça coince, je suis désolé, c'est juste un problème de valeurs, tant pis) de sépulture.
Vous faites de curieux liens.
Pierre38330 déplore le refus d'inhumation des terroristes qu'il considère comme un signe de déclin de notre civilisation.
Pour moi, ce problème secondaire n'est que la conséquence des attentats sanglants qui la détruisent.
Autrement dit, où iront pourrir ou brûler les cadavres des jihadistes auteurs de massacres de centaines de mes concitoyens, de milliers d'humains sur la planète, est le dernier de mes soucis.
Comme vous l'écrivez, c'est juste un problème de valeurs. Et vous avez dû comprendre que nous n'avons pas les mêmes.
faut les inhumer dans des peaux de porc, le cul vers la Mecque.
" Comme vous l'écrivez, c'est juste un problème de valeurs. Et vous avez dû comprendre que nous n'avons pas les mêmes."

Défendons haut et fort les valeurs de notre République Indivisible Laïque Démocratique et Sociale...et juste, juste, juste...

http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1495679#msg-1515632

Yes!

" Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."
Puisque vous évoquez la laïcité, l'occasion pour moi de vous informer que paraîtra le 21/09/2016 aux éditions Grasset, "Le Génie de la Laïcité" de Caroline Fourest.
C'est fou le nombre de gens qui, comme Salman Rushdie, n'ont pas encore été égorgés.
oui c'est çà...

dépêchons nous de détester les musulmans avant qu'ils nous égorgent.
DAECH aka EI recherche l'efficacité.
Qui connaît encore Salman Rushdie ? Pour qui Caroline Fourest est-elle un symbole ?
Pas d'efficacité sans symbole. Pas de symbole sans un minimum de mémoire, même médiatique.
Interview de Salman Rushdie par Elisabeth Quin, dans l'émission "28 minutes" de ce soir.
Si quelques un(e)s de vos amnésiques ont regardé Arte, j'espère qu'ils auront apprécié son discours lumineux d'humaniste athée.
Quant à Caroline Fourest, à défaut d'être un symbole, elle met désormais son immense talent au service de "Marianne", où elle tient une rubrique hebdomadaire.
Il a été Interviewé par Marie Colmant pour I-télé. Je ne l'ai pas entendu sur Arte.


Pour CF, je savais. Sans commentaire.
J'ai écouté l'interview de Elisabeth Quin sur Arte. Plus courte et plus superficielle.
Avec Elisabeth Quin ils sont restés dans l'actualité. Avec Marie Colmant ils sont allés plus au fond. On a entendu parler de la lutte à distance temporelle mais aussi intérieure à chacun entre la raison et l'irrationnel (Ibn Rushd ~Al Gazali) dans laquelle la victoire finale du second est à la source de certains problèmes actuels. Une interview me semble-til plus pertinente en particulier sur le sens du livre.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Tiens, l'occasion de remettre un passage des "Versets sataniques".

Dans une sorte de prison-hôpital où on place les migrants, tout le monde se transforme en monstre :

"Saladin restait déconcerté. L'autre semblait insinuer que quelqu'un était responsable de ces mutations - mais qui ? comment ça ? - "Je ne comprends pas, hasarda-t-il, qui faut-il accuser..."

Le manticore fit grincer ses trois rangées de dents avec un sentiment de frustration évident.

"Il y a une femme là-bas, dit-il, qui est maintenant presque entièrement buffle. De robustes queues ont poussé à des hommes d'affaire du Nigéria. Des estivants du Sénégal, qui ne faisaient rien d'autre que changer d'avion se sont transformés en serpent à la peau glissante. (...)"
Il éclata soudain sanglots inattendus.
"Allez, allez, dit Saladin Chamcha machinalement. Tout ira bien. J'en suis sûr. Courage."

La créature se ressaisit.
"Le problème, dit-il férocement, c'est que certains ne vont plus supporter ça très longtemps. On va se tirer d'ici avant qu'ils ne nous transforment en quelque chose de pire. Chaque nuit je sens une partie de moi qui se modifie.(...)

- Mais comment s'y prennent-ils ? " Chamcha voulait savoir.

"Ils nous décrivent, chuchota l'autre d'un ton solennel. C'est tout. Ils ont le pouvoir de la description et nous succombons aux images qu'ils construisent.".


Du pouvoir des images...
Frantz Fanon

assimilation=aliénation
Busnel, Colmant, Quin, Erner... à quand Elkabbach et Aphatie ?

Nan, j'déconne, écoutez-le au moins une fois.
Erner OSEF

Pas Ruhsdie.
": une laïcité ni fermée ni « ouverte », ni négative ni positive, ni accommodante ni identitaire, simplement fidèle à son histoire, faite d’exigence et d’équilibres, et d’un peu de ce « génie français » dont parlait Jean Jaurès." (Extrait du teasing de Grasset pour le futur bouquin de C.F.)

- pourquoi des guillemets à ouverte et pas à fermée ? Quel est le consensus sur la définition de
<> ?
- comment peut-on être ni positive ni négative sans être désespérante ?
- depuis quand accommodante s'oppose-t-il à identitaire ? le second ne serait-il pas l'extrême du premier ?
La laïcité, c'est comme l'écologie, "ça commence à bien faire"!
Ces ni..., ni..., font référence à des conceptions dévoyées de la laïcité.
Pas très difficile à comprendre, pour peu qu'on se soit intéressé à tous les débats, à toutes les polémiques que sa simple application a suscitées et suscite encore.

(Réponse à Robert)
Il se trouve que c'est mon cas. Mais, comme vous, je crois méprisable le traitement banal de certains " sujets". L'humour ( ha ha), la provocation, le blasphème au cazou, seuls déstabilisent la langue de bois, ennemie mortelle des forums.
Vous avez raison, bien sûr. C'est d'ailleurs pourquoi je me précipiterai sur le prochain opus de C.F.
Moi nomp'. Mais j'aurai une pensée lors de son égorgement.
Opus dei, c'est dévoyer la laïcité pour en faire la nouvelle religion de la République.

N'étais-je pas, en son temps, un de ses hussards noirs...?
A ma connaissance, la seule manière d'être ni positive ni négative, c'est d'être nulle.
Monsieur Larousse, il ya des fois où j'ai envie de vous embrasser.
Merci de nous rappeler le sens des mots pour nous extraire de l'essence des maux.

J'ai dit Larousse ? Ah bon.
"Pierre38330 déplore le refus d'inhumation des terroristes qu'il considère comme un signe de déclin de notre civilisation."

Non. Il déplore le refus d'inhumation d'un être humain. Vous ne considérez plus les terroristes comme des êtres humains, lui et moi si. Donc il ne déplore pas ce que vous lui faites déplorer. Voici pour la curiosité des liens que vous établissez.

"Pour moi, ce problème secondaire n'est que la conséquence des attentats sanglants qui la détruisent."

Bien. Pour moi (et je pense pour Pierre aussi, il dira), se sentir menacé de destruction par un truc aussi faible que l'EI est déjà un signe de déclin.

"où iront pourrir ou brûler les cadavres des jihadistes auteurs de massacres de centaines de mes concitoyens, de milliers d'humains sur la planète, est le dernier de mes soucis."

Je me suis quant à moi juré de rester humain et digne de mon humanité, ceci incluant de ne retirer son humanité à personne, ni à un terroriste, ni à un pédophile, ni à un violeur, à personne. Car pour moi, à chaque fois que je le ferais, ce serait un peu de mon humanité propre que j'abandonnerais. Et à cela je me refuse. Pas vous. On a tous à vivre avec notre conscience, la mienne est bien moins indulgente que la vôtre.
un truc aussi faible que l'EI

De ma vie, je n'ai jamais vu un truc aussi faible faire autant de dégâts, directs ou collatéraux*.

* Annulation de fêtes, durcissement des lois dites sécuritaires, replis communautaristes en tous genres, expansion des intégrismes religieux.
J'ai bien compris que vous êtes un humaniste et que je ne le suis pas.
Vous êtes un modèle de tolérance et de respect de l'autre, comme vos interventions sur le forum en témoignent.

Pour revenir au sujet, je comprends bien également, qu'habitant à des milliers de km du terrain d'opérations sanglantes de l'EI, vous ne vous sentiez pas réellement menacé par cette bande de massacreurs. Ce "truc faible", comme vous le qualifiez pertinemment.
En revanche vous étant trouvé à quelques centaines de mètres de Zaventem le jour de l'attentat, vous avez échappé de peu à la mort. Et même pas de frayeur rétrospective. Des nerfs d'acier. Vous êtes un héros.
Un héros qui fustige les couards que les bains de sang bouleversent et inquiètent.
Mais qui se préoccupe, lui, homme de cœur, du sort qu'on réservera aux cadavres des responsables de ces boucheries.
Un héros qui fustige les couards que les bains de sang bouleversent et inquiètent.

Croyez vous sincèrement que nous ne sommes pas tristes, infiniment tristes et inquiets, infiniment inquiets, de cette répétition infernale d’attentats ?

Parfois, la clarté de vos textes me remplit d'épouvante.

Nous sommes quelques uns ici, là et partout à penser que répondre à la sauvagerie par l’absence d’humanité c’est donner raison à ceux là mêmes que nous combattons.
Et vous n'avez pas l'impression de faire un concours de barbarie avec eux ?
Vous trouveriez normal que les victimes de nos soldats fassent de même avec les dépouilles de ceux-ci ?

Ca me fait d'ailleurs penser que parmi nos terroristes, il y a sans doute des frères, des soeurs, des cousins, des amis de nos concitoyens partis en Irak/Syrie, des proches pour qui les nouvelles de la guerre ne sont pas d'anonymes dommages collatéraux mais des connaissances tuées par les armes françaises.

Compliqué de définir les "nous" et les "eux", les ennemis et les amis quand la guerre est aussi intérieure, mais sans doute qu'il suffit pour vous qu'un Petitjean se transforme en tueur sans qu'on ne sache trop comment pour qu'il ne soit plus des nôtres. Il est généralement plus confortable de considérer le Mal comme extérieur, d'éviter d'avoir à se dire qu'on a collectivement quelque chose à voir avec tous ces jeunes qui finissent comme ça.
un Petitjean se transforme en tueur sans qu'on ne sache trop comment pour qu'il ne soit plus des nôtres

Pour son cas précis, on ne peut effectivement pas savoir vu comment il a été massacré par les forces dites de l'ordre (il était méconnaissable).

Mais pour ses pareils en radicalisation, ce ne sont pas les explications qui manquent.

(Journaliste franco-marocain brièvement exfiltré d'une église car des paroissiens avaient appelé les gendarmes. Nième victoire de Daesh le faible)
Je suis d'autant moins préoccupé par le sort de ces cadavres d'ordures, que je ne le suis guère plus par celui des cadavres en général, qu'ils soient soldats ou civils, et par ce qui arrivera au mien.
Bon, moi je n'ai égorgé personne. Je ne serai pas rejeté. En principe, mon corps retournera, en cendres, à la poussière. Mais sans messe ni cérémonie. L'urne accompagnée de mes proches et de mes amis les plus fidèles.
Les hommages posthumes me gavent. Rien à secouer du respect de commande dû aux morts, tous plus exemplaires les uns que les autres.
Vous considérez ce non-conformisme comme une barbarie ?
Grand bien vous fasse, homme civilisé.
Chapeau l'artiste !

Vous avez vraiment l'art de botter en touche.
Vous ne vous êtes pas rendu compte qu'à partir d'un certain niveau de désaccord, les commentaires et les réponses à ces commentaires deviennent stériles ?
Pour ma part, j'estime qu'avec vous ce niveau est atteint.
e suis d'autant moins préoccupé par le sort de ces cadavres d'ordures, que je ne le suis guère plus par celui des cadavres en général

vous avez 80 000 ans de retard..
Ou d'avance.
Ça dépend.
Quoique, ça dépend ça dépasse.
Comme disait l'autre.
Entre Faab qui considère que l'ironie violente d'Ervé à l'égard des corps des assassins se réclamant de l'EI l'abaisse à la même "barbarie" qu'eux (je mets le mot barbarie entre guillemets parce que c'est tout de même un étrange terme) et qui englobe le geste de ces hommes dans une responsabilité collective, Jeanbat qui voit dans le refus d'Ervé de se soucier de sa dépouille (et de celle des autres) un retour à l'animalité, et Ervé lui-même, qui se défend de s'intéresser à ce qu'il advient des cadavres (j'avoue que j'ai tout de même du mal à croire à votre entière indifférence-sur ce qui vous concerne, oui, je vous croie, mais en ce qui concerne le corps des autres, amis, familles, proches ? Vraiment, cela ne vous intéresse pas ?), je crois que c'est le grand retour du religieux.

C'est d'ailleurs inévitable; ce qu'on fait ces jeunes hommes dans l'église est un acte profondément religieux (c'est ainsi qu'ils le vivent en tout cas), et mû par une espérance religieuse.

Faab, vous vous demandez comment ils en sont arrivés là, laissant entendre que nous ne sommes pas (collectivement) étrangers à leur geste.
Vous entendez notre responsabilité de quelle façon ? Serait-elle sociale, spirituelle, politique, géopolitique ? Serait-ce parce que nous n'avons rien su leur offrir de plus séduisant en ces domaines qu'ils se sont tournés vers l'islam de l'EI. Ou cet islam là serait une espérance plus forte, plus mobilisatrice que tout le reste (les autre religions, islam inclus, la politique..etc) ?
Ou alors, ces crimes là, ce désir de rompre avec la société et les familles qui les ont vus naître, leur martyr (et celui qu'ils imposent par conséquent aux autres) ne seraient qu'un symptôme? Eux-même ne sauraient pas vraiment ce qui les motive; ils pensent aspirer à un paradis et à un "Royaume de Dieu" sur Terre; en réalité, ils ne sont que le signe de notre société inique et ne désireraient que la justice des hommes ?
pythias, les provocations d' Ervé ne sont pas à prendre au pied de la lettre, vous avez raison, pas plus que les réponses qui leurs sont faites, et que vous lisez au premier degrés.

deux poids deux mesure?

ce que je pense précisément à propos des propos d'Ervé et leur rapport avec l'idée de civilisation, c'est que plus on s'adonne a la haine, plus on s’éloigne du monde civilisé .
le débat qui m’intéresse et que j'ai voulus soulever en réagissant le premier au propos d'Ervé, c'est :

Y a t-il des haines positives ?
des haines" autorisées"?
par quelle morale?
Amis, famille, proches...
S'agissant des membres défunts de ma famille, ils ont été, pour la plupart, inhumés lors de cérémonies civiles.
J'ai bien sûr assisté à des messes d'enterrements d'amis, de proches, par respect pour leurs croyances, tout en restant étranger aux prières collectives.
J'avais déjà eu l'occasion d'en parler ici, je suis sans religion.
Garder le souvenir de "mes chers disparus", n'implique pas que j'aille me recueillir sur leurs tombes. Mes pensées vers eux se dispensent de rites. Leur mort n'est pas sacralisée.
Mais tout cela relève de l'intime...
le fait de souhaiter priver des humains de sépulture, c'est le contraire d'être civilisé.
Et je rappelle à toute fin utile, que si le Maire de Saint-Etienne-du-Rouvray se trouve confronté à ce problème, c'est à cause des défections de la famille de l'assassin, et de la communauté à laquelle il est censé appartenir.
La solution est en attente de décision.
c'est à cause des défections de la famille de l'assassin, et de la communauté à laquelle il est censé appartenir

Que voila une signature !

Vous devriez aller courir les alpages, histoire de vous remettre le idées en place.
Vous savez lire ?
C'est bien aux responsables musulmans de Saint-Etienne-du-Rouvray qu'il a été demandé de l'inhumer, ce qu'ils ont refusé, ce que je comprends.
En revanche, vous, vous ne semblez pas comprendre grand chose.
Conseil pour conseil, allez vous aérer les neurones qu'il vous reste. C'est vital.

Au fait, j'ai appris que GP Marcel avait fondé un club, celui des malcomprenants, et qu'il cherchait un secrétaire...
Chez Carrefour, ils ont même de l'humour en rayon.
A une twitteuse qui se vante de leur avoir chouré un chariot, et que ça rend hyper bien dans sa salle de bain, Carrefour France répond :
Si c'est pour en faire une baignoire, on est au regret de vous annoncer que ça marchera pas.
Vous êtes trop mignon, en petit coq en colère.
En colère ? Contre vous ? Vous pensez en valoir la peine ?
Non seulement vous distillez connement vos petites piques, genre "vous devriez aller courir dans les alpages...", en vous étonnant de recevoir les mêmes en retour, mais vous êtes totalement bouché à l'émeri.
Il y a environ trois mois, dans un de vos rares moments de lucidité, vous m'aviez avoué que vous étiez gâteux depuis longtemps et que vous progressiez chaque jour. Malheureusement pour vous, cela se confirme.
Rien à ajouter ?
Si, parce que j'ai donné un mauvais lien.
Alors, derechef,

Vous êtes trop mignon, en petit coq en colère.
Pire que ce que je pensais.
Même pas foutu de fournir correctement un lien.
Et alzheimer qui vous a fait oublier la phrase que vous aviez déjà écrite.
Tout ça vire au tragique.
par contre , vous, dans l'expression de votre haine et votre aigreur, vous culminez..
Je vous ai connu sous le nom d'Ulysse.
Vous avez décidé de vous pseudo-nommer Ervé.
Ce qui me rappele un RV, Retraité Volontaire de triste mémoire.

Dois-je y voir un signe ?
voilà avec vous ce n'est pas compliqué au final on hérite de l'étiquette troll ou facho... Si ça vous soulage...
Ai-je jamais écrit "troll" ou "facho" à votre sujet ou au sujet de M. Ulysse/Ervé ?
le rapprochement avec Retraité volontaire assimile Ervé à un statut guère éloigné du facho mais il est vrai que j'ai des soucis à comprendre les posts comme me l'a délicatement fait remarquer votre camarade de forum William P.

Pour "troll" je vous ai surement trop vite englobé avec A1, William P. et GP M. qui eux dégainent le terme assez rapidement... Avec toutes mes excuses.
Avec toutes mes excuses.

Avec mes remerciements.
Ah ! L'hubris d'Ulysse ....
Mes pensées vont à Pénélope...
La pauvre, elle doit " bercer de joli's pensées interlopes "
Toute la semaine passée, belle série consacrée à Brassens sur France Inter.
Ah, Brassens!....
Merci de nous avoir entraînés vers ces altitudes.

Vous en avez beaucoup d'autres comme celle là ?
J'aime beaucoup Brassens.

Et Poolevorde.

Le quasi unanimisme autour de Brassens, notamment des gens qui, quand il était vivant et chantait, auraient fait partie de son bestiaire (ex Madame Monmari), me gonfle.

Voici une chanson de lui d'une totale actualité :

https://www.youtube.com/watch?v=p-ZI28nbSDQ
Dire que chez les animaux supposés inférieurs, les mâles savent défendre leurs femelles et leurs petits... Visiblement, ceux-là ne sont même plus des bons aryens ! Et pas besoin de cacher leur .ouilles dans des calbutes : elles sont molles !

wahou!!!

viriliste avec ça!

vous auriez voulut que ça bastonne un peu, quoi ...quelques gouttes de sang et l’honneur des mâles occidentaux auraient repris le dessus ...c'est beau...Brassens en aurait peut être fait une chanson, peut être pas très élogieuse à votre endroit...
.
AL ceste est il un mâle qui défend sa femelle pour sauver l'honneur des occidentaux face aux invasions de musulmans ,que dis-je aux "commandos de barbus" qui débarquent sur nos plages?
Encore un qui me fait penser ce que je ne pense pas. Je pense deux choses : une, on peut s'opposer à une attaque sans faire couler le sang, deux, la protection de la tribu n'a rien de spécifiquement occidental : la preuve.

J'ajoute : rien à voir avec l'honneur, tout avec le courage et la solidarité.
et vous ne vous dites pas que si les baigneurs étaient intervenus, ça aurait probablement dégénérer?
que l'attitude intelligente consistait peut être à ne pas entrer dans les provocations des fous en question?

deux, la protection de la tribu n'a rien de spécifiquement occidental : la preuve.

il s'agit donc bien pour vous de défendre sa tribu.
pas la laicite ,principe universel, valeur républicaine .
il s'agit donc bien pour vous de défendre sa tribu.
pas la laicite ,principe universel, valeur républicaine


Encore un qui me fait penser ce que je ne pense pas.
la protection de la tribu

ce sont vos mots, il traduisent votre pensée, si ce n'est pas le cas, enlevez les de votre blog.

l'histoire des couilles molles contre des commandos barbus, c'est de vous ...
Encore un qui veut me dicter ce que j'ai à faire.
Oui, ça c'est le côté attachant de jeanbat.
Vous apprendrez à le connaître: c'est un peu notre tique, ici, sur le forum. Quand il s'accroche, il ne lâche pas.
c'est un peu notre tique, ici, sur le forum.

vous représentez le forum donc, vous parlez en son nom?
non non vous avez le droit d'etre viriliste
"des fous"... Vous êtes sûr ou c'est juste pour vous rassurer ?
oui M. pat , trouver indigne de considérer des cadavres humains au même titre que des déchets, c'est être amis des terroristes, ca va de soi...
là on parlait juste de braves gens un peu fous dont la sensibilité a été heurtée par de vilains naturistes...
comme d'habitude, vous vous faites votre cinéma...

si ça vous arrange dans vos représentation de m'attribuer le rôle du "minimisateur", régalez vous, c'est gratuit.

par contre vous seriez bien emmerder de produire la moindre citation de ma part, allant dans ce sens.
bon on ne va pas passer la soirée sur ce sinistre évènement heureusement sans effusion de sang...
L'usage du mot "fou" me semble avoir un rôle "minimisateur"... Mais finalement même la police allemande n'a pas semblé plus choqué que ça. Tout va bien donc.
(sinon je serais très curieux de lire un long reportage sur cette agression avec témoignage des agressés, des agresseurs, pourquoi, comment...)
vous me reprochez donc l'usage du mot "fou" pour designer ces types ...



mais en même temps vous admettez ne rien connaitre de cette histoire..

quel est le mots juste pour designer ces gens?
je crois qu'il vous accuse de ne pas en connaître plus que lui
je crois que vous n'avez rien compris au film.
Des religieux bornés ? Des islamistes ?
entre fou et religieux borné je trouve que fou est beaucoup plus dur.

bref...

peut être que cet échange pourrait au moins vous servir a prendre conscience de votre tendance à prêter aux autres (en tout cas à moi) des opinions qu'ils n'ont pas.
Mais il est possible qu'il n'y ait aucune folie dans leur attaque justement...
Quand sur la promenade des anglais certains invectivent une dame voilée qui vient se recueillir car des membres de sa famille sont morts dans l' attentat ils sont fous ou racistes ?
ne dit on pas les fous de dieu?

Quand sur la promenade des anglais certains invectivent une dame voilée qui vient se recueillir car des membres de sa famille sont morts dans l' attentat ils sont fous ou racistes ?

il sont peut être raciste mais comment savoir..
il sont certainement très très très cons .
Completement d'accord avec votre dernière phrase...
Fous de Dieu ça marche aussi.
Mais il n'empêche que je suis d'accord avec Al Ceste cette petite saloperie qui s'est passée en Allemagne méritait un relais mediatique plus conséquent. Est ce vous faire un procès d'intention d'avoir eu l'impression que vous sembliez moins convaincu ?
Est ce vous faire un procès d'intention d'avoir eu l'impression que vous sembliez moins convaincu ?
oui parce que ce n'est pas le cas du tout .

maintenant le texte d'al ceste me met extrêmement mal à l'aise mais pour d'autre raisons.
Dont acte dans ce cas.
Sur le fond je suis plutôt d'accord avec le texte d'Al Ceste mais le débat s'arrêtera ici pour ma part. ( ca devient illisible sur ma tablette signe qu il vaut mieux conclure)
prendre conscience de votre tendance à prêter aux autres (en tout cas à moi) des opinions qu'ils n'ont pas.

Hihihohohaha.
"Je pense deux choses"
C'est bien.
C'est un bon début.
Dans l'affaire du journaliste exfiltré momentanément d'une église à Châteaubriant, le curé a fait une mise aux point à ses fidèles, sur l'accueil à offrir à tous. Et il demande pardon aux paroissiens que sa mise au point pourrait choquer.
- Il n'a pas à demander pardon car il a bien agi.
- C'est aux cafteurs de demander pardon. La rédaction locale a fait savoir que ça négociait pour obtenir que ces racistes ordinaires le fassent.
Désolé, j'ai le clic engourdi.
Vous pouvez nous faire un petit digest ici?
Effectivement, vous n'êtes pas pas bien dégourdi !
Si si.
Dé, je le suis.
Solé, en particulier.

(sinon, vu le nombre de liens vers votre analblog qui parsèment vos posts ces derniers temps, auriez-vous un problème d'audience?
Oups, je voulais dire Canalblog.
Dé.
Une bonne occasion de parler trou d'balle, pourquoi se gêner Lemar?
Hé hé.
Bien vu.
Hé hé.
Je me réjouis que les musulmans de St-Etienne du Rouvray aient participer à la cérémonie d'aD?ieu du prêtre égorgé lâchement. Pour moi ce n'est pas une première, aux obsèques de mes parents, mes amis musulmans étaient là pour eux, pour nous les survivants.

En revanche je suis atterrée qu'il faille un drame aussi cruel pour qu'enfin les humains parlent d'une seule voix. Où sont les Juifs ?
Il n'y a pas vraiment de signature dans ce message; il me semble que Ervé explique simplement les choses: sa famille le renie au point de refuser s'occuper de sa dépouille; la communauté religieuse a laquelle s'identifiait l'assassin le renie, ne le reconnaît pas comme l'un des leurs et refuse que son corps soit inhumé selon leurs rites.

Contrairement à ce que disait Jeanbat, on est dans une situation inverse à celle qui oppose Créon et Antigone; la loi de la Cité représentée par Créon refuse les hommages à la dépouille de Polynice, considéré comme un traitre, et Antigone, au nom d'une loi supérieure (qui regroupe à la fois la notion de piété familiale et ce qu'on doit aux divinités), brave l'interdit (ce qui la conduit à la mort).

Ici, la famille et les "dieux" refusent de s'occuper du mort indigne, et c'est l'Etat qui se retrouve à devoir lui trouver une sépulture...

C'est intéressant, je trouve.
Merci, Pythias.
Claire et pertinente, une fois encore.
en tout cas, il y a beaucoup de "Créon" ici.

et encore... Créon ne voulait pas, lui, jeter le corps dans une déchetterie.
il me semble que Ervé explique simplement les choses

c'est à dire que juste avant, il a ecrit ça:

Les musulmans de Saint-Etienne-du-Rouvray refusent l'inhumation de l'égorgeur.
La déchetterie, une solution ?
C'est intéressant, je trouve.


Et c'est très inquiétant, je trouve.
Voir plus haut mes questions sur un monde civilisé.

Ici, la famille et les "dieux" refusent de s'occuper du mort indigne, et c'est l'Etat qui se retrouve à devoir lui trouver une sépulture...


C'est précisemment sur le refus de la famille et des instances religieuses ( à ne pas confondre avec les dieux, même assortis de guillemets), que je m'interroge.
Je croyais, mais je n'y connais pas grand-chose, que la religion quelle qu'elle soit incitait à accorder le pardon aux morts. Les auteurs des pires massacres, une fois morts, ne massacreront plus.
J'ai un peu l'impression que ce "déni de sépulture" se rapproche du supplice que l'on infligeait aux assassins et déviants de toute nature sous l'ancien régime. D'où ma question sur la civilisation.

Dois-je encore écrire que je trouve, contrairement à vous, à tout ceci de petits relents de tragédie grecque ?
La notion de pardon est fondamentale dans la religion catholique. Ce qui permet d'ailleurs à certaines saintes huiles, dans les affaires de curés pédos, d'aller plus vite que la musique. Dans l'islam, je ne sais pas.

Dans ce refus d'un acte de simple civilisation, motivé par l'indignation, la peur de l'amalgame, je ne peux m'empêcher de lire aussi le refus psychologique de voir la face la plus hideuse de sa propre religion...
L'un des adjectifs le plus souvent attribué à Dieu dans le Coran est « miséricordieux ». La valeur du pardon y semble donc importante aussi, du moins dans les écrits.
La valeur du pardon y semble donc importante aussi, du moins dans les écrits.[/i]

Voulez-vous dire que cette religion, comme les autres, met en vitrine un produit qu'elle n'a pas en stock ?

A qui se fier, mon dieu/yahvé/allah ?
Petite précaution, car je connais aucune tradition musulmane de l'intérieur. Entre les écrits saints et les traditions, ça part souvent dans toutes les sens. Un peu comme avec une constitution, ma bonne dame…
Vous vous trompez en effet.
Au moyen-âge, si c'est l'époque à laquelle vous pensez, ils ne se seraient pas "demandé ce qu'il fallait faire de ces cadavres".

Ces cadavres auraient été jugés à titre posthume, et ils auraient probablement été condamnés à un dépeçage judiciaire, les morceaux étant ensuite exposés à l'air libre en différents endroits de la ville, ou bien brûlés, ou bien jetés à la voirie.
Où ai-je écrit que les heures les plus sombres de notre civilisation étaient le Moyen-Âge ?

si c'est l'époque à laquelle vous pensez,


Merci de ne pas essayer de penser à ma place. J'ai déjà beaucoup de mal à le faire tout seul.
lefigaro.fr.
Selon la loi, en l'absence d'autre indication, il devrait être inhumé à Saint-Etienne-du-Rouvray.
Parmi les photos consacrées à l'hommage au prêtre assassiné, une nous montre quatre ou cinq religieuses effondrées. Une seule porte un léger voile.

Honneur à ces femmes qui ne se croient pas tenues d'être habillées en carnaval pour signifier qu'elles sont de bonnes croyantes.

Et qui passent probablement plus de temps à faire le bien autour d'elles qu'à prêchi-prêcher.
Dans le lien ci-dessous, tout en haut de l'écran, aller sur voir/revoir le 19/20 de Haute-Normandie. Vers 8min30s, vous y entendrez Jean-Marc Pitte, journaliste à Fr3, expliquer que l'UCLAT( unité de coordination de la lutte antiterroriste) était présente à St- Etienne-du-Rouvray le mardi matin avant l'assassinat du père Hamel. Les membres de l'UCLAT étaient-ils présents, cagoulés, à 6h, devant le domicile de AK?

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/emissions/jt-1920-haute-normandie
François Hollande a pu rendre un hommage solennel aux victimes de Saint-Etienne du Rouvray dans la cathédrale de Paris devant un public trié sur le volet.
Y aura-t-il bientôt un hommage national aux victimes de Nice dont beaucoup n'étaient (ou ne sont ) pas chrétiennes ?
http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/07/28/indignation-a-propos-d-une-phrase-du-cardinal-vingt-trois-sur-les-deviances-des-m-urs_4975928_3224.html

La drag-queen cardinalice n'a pas pu s'empêcher de vendre sa came.
Daesh vient de publier une vidéo d'allégeance des tueurs du prêtre.

Plutôt qu'un bracelet sinistrement inefficace (AK a tué dans ses heures de sortie), on n'aurait pas pu mettre son smartphone en surveillance ?
Ce prêtre est mort c'est certain. Je me demande si en Irak, pays qui subit des attentats tous les jours, les journalistes et les citoyens irakiens ergotent sur le sens des mots comme on fait toujours en France.

Je n'ai appris ce lamentable carnage qu'hier par hasard au cours d'une sortie en "ville". Je me suis donc ruée sur mes chaines d'infos en con-tinu en rentrant chez moi. J'ai eu la très très désagréable impression qu'un prêtre assassiné était plus important qu'un citoyen lambda de janvier ou novembre 2015 pour ne parler que de la France (centre autoproclamé du monde).

Pourquoi les musulmans lambdas français ou ayant une double nationalité devraient prendre en charge une poignée de "cinglés" qui ne mettent qu'exceptionnelement les pieds dans une mosquée,et avec qui ils n'ont rien à voir. C'est à l'Etat français d'assurer la sécurité de tous ses citoyens.

Cela dit je présente mes sincères condoléances à la famille et aux amis du prêtre.

Modifié pour faute d'orthographe.
Dans le cas de ce second tueur, si son nom est avéré, c'est plutôt raté pour le prestige, ça fait marrer tout le monde.

J'aimerais bien être petite souris pour entendre ce qui se dit aux pieds des cages d'escalier... Ou sur les réseaux sociaux que fréquentent les laissés-pour-compte...
http://www.liberation.fr/debats/2016/07/27/la-reconnaissance-par-le-meurtre_1468859

Un seul bémol à cette tribune : le deuxième tueur du prêtre avait décroché un bas en 2015. Comme damné de la terre, comme exclu, on fait mieux.
Trouvé ça dans un excellent article du Monde sur la vie à Saint-Etienne-du-Rouvray :

// Jamais un salafiste ne se permettrait de faire couler le sang d’un innocent », expliquent deux jeunes de 24 ans et 29 ans, portant barbe, djellaba, refusant de serrer la main, et disant adhérer aux idées de la Salafyya //

Refuser de serrer la main, pour le vivre ensemble, c'est moyen...

Et ce commentaire :

// Face à la barbarie, qui a déjà gagné, cette peur de perdre "un certain vivre ensemble" me semble pour le moins dérisoire... Il est temps de ne plus se poser de questions et de trancher dans le vif //

Ah bon ? Trancher dans le vif ? Comme les daeshiés ?

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/07/27/sous-le-choc-saint-etienne-du-rouvray-redoute-de-perdre-un-certain-vivre-ensemble_4975090_1653578.html
Gros buzz orchestré par la tradisphère, de Boutin à Escada en passant par Grosjean abbé et Chauprade Fhaine : le père Hamel est un martyr.

Si mes souvenirs de caté et mes saines lectures de gosse sont bons (Ah la collèque « Belles histoires et belles vies ») les martyrs savaient que leur action était à risque, et voyaient venir la mort de loin. Ils étaient même éduqués dans cette perspective doloriste (toujours mes lectures de naïf).
Ce n’était pas le cas de cet homme bon qui, s’il y a un au-delà, doit être furieux de se voir récupérer par les charognards à la Grosjean, qui n’a pas oublié cet adage ancien de son camarade Tertullien : « le sang des martyrs est la semence des chrétiens ».

Pour faire court : pendant les attentats, les affaires continuent et même engraissent !
Desormais, a chaque attentat, une certaine presse evoque les problemes psychiatriques des islamistes. Je ne sais si on en faisait autant pour les waffen ss. Il a egorge ce vieux pretre en sachant que ca marquerait les esprits, imaginer le sang au pied de l’autel, la souffrance horrible de ce vieux monsieur...
Les islamistes ont ete abattus, ca economisera deux places en prison et aucun juge ne pourra choisir de les relacher ! Sauf si on avait pu esperer leurs soutirer quelques renseignements. On va vivre ce que l’Algerie a vecu, ce qu’a predit Boualem Sensal.
Et l'autre kon de Fafois Toudur (il y a longtemps que Fromage mou est devenu Fromage sec) qui répète « guerre » en boucle pour nous faire oublier que la fracturation du pays en communautés hostiles, la fragilisation accrue des fragiles, il n'y est pas pour rien.

(On n'entend plus guère son vrai-faux joker en autocar. MiniManu aurait-il enfin trouvé la voie de la sagesse, et réalisé qu'il opérait sans complexes sur le champ de l'obscénité soft ?)
Something Akbar est une chose qui veut dire que Something/Someone/Somenothing at all est grand.

Je dois dire que si j'étais ce "Something/Someone/Somenothing at all" et qu'un con vienne vanter ma grandeur, ce serait comme si un charognard venait vanter mes odeurs corporelles, je serai bien embarrassé.

Quant à la spécification des termes pour décrire l'horrible méthode utilisée, il est pour une fois à l'honneur des médias qui ont choisi d'attendre avant de divulguer l'information tant qu'elle n'était pas officielle sachant que certains autres charognards pourraient avoir d'autres mots pour qualifier d'autres.

Mais ce qui est particulièrement affligeant, outre le martyr de ce pauvre prêtre, c'est pelle-mêle que ces deux cons s'en sont pris à un vieux monsieur (pas étouffer par le courage, ces ignobles), un vieux monsieur qui a consacré sa vie aux autres et continuait au-delà de cet âge où en général chacun aspire au repos, que ceci s'est passé dans une agglomération où le vivre ensemble semble une régle (l'église catholique ayant même été jusqu'à céder un terrain pour construire une mosquée), que cette ville bénéficie de la laïcité selon tous les témoignages.

Ce qui est effrayant c'est que les cons sont armés (même si c'est d'armes blanches) ce qui fait qu'ils croient pouvoir donner libre cours à leur connerie. D'habitude les cons se saouler au bistrot du coin ou ruminaient leur connerie entre quatre murs.
Après l'euphémisation et l'invisibilisation des gays morts à Orlando, l'euphémisation et l'invisibilisation des cathos égorgés comme des cochons dans leurs lieux de culte.

cette phrase du journaliste de Libé est, à cet égard, particulièrement savoureuse :

"L'information essentielle, c'est qu'un otage a été tué".

Un "otage", vraiment ?
Pourquoi ne pas écrire qu'il est tombé sur l'arme blanche sans le faire exprès tant qu'il y est ?

Evidemment que le fait qu'il ait été "égorgé" constitue une information. La signification de l'acte s'en trouve transformée.
Desormais, a chaque attentat, une certaine presse evoque les problemes psychiatriques des islamistes. Je ne sais si on en faisait autant pour les waffen ss. Il a egorge ce vieux pretre en sachant que ca marquerait les esprits, imaginer le sang au pied de l’autel, la souffrance horrible de ce vieux monsieur...
Les islamistes ont ete abattus, ca economisera deux places en prison et aucun juge ne pourra choisir de les relacher ! Sauf si on avait pu esperer leurs soutirer quelques renseignements. On va vivre ce que l’Algerie a vecu, ce qu’a predit Boualem Sensal.
Daesh a pu naître sur les fautes des néo-cons bushés, bouchés et blairés, il a progressé et surtout recruté sur les fautes du néo-libéralisme ravageur, du chacun pour soi des « élites », du pillage, de l'agrandissement des territoires délaissés. C'est sur ces points-là qu'il faut agir (et la loi dite Travail n'est qu'un des coups portés par ce néo-libéralisme, voir l'énergie que met à l'imposer le MEDEF et ses fondés de pouvoir politiciens). Mais les résultats ne peuvent être que sur le long terme, et en attendant il faut lutter contre les terroristes. Comment le faire sans attenter aux libertés publiques et sans stigmatiser ceux qui n'ont pas à l'être : ça passe par plus de moyens financiers et humains. Avec des forces d’enquête en sous-effectifs et une justice sans argent, encombrée par des procédures abusives et rendues interminables par des manœuvres dilatoires, c'est mal barré.
Bonjour
Concernant le vocabulaire utilisé objet de cette chronique, je vous invite a visualiser la page d'accueil du portail Orange, la profusion de superlatifs et d'adjectifs d'exception est à vomir. Même Morandini n'y échappe pas !!!
Un exemple frappant de la presse à "sensations".
Jean-Clément Jeanbart archevêque d'Alep, actuellement en France, dénonce l'attitude des gouvernements occidentaux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Cl%C3%A9ment_Jeanbart
http://www.soschretiensdorient.fr/2015/06/entretien-exclusif-avec-monseigneur-jeanbart-archeveque-grec-melkite-catholique-dalep/
Extrait de "Des hommes et des dieux" : vous connaissez le Coran ?
Il me semble que le mode opératoire de l assassinat n est pas neutre et a une portée symbolique: notion de sacrifice
Pour la victime qui se sent partir c est une souffrance inimaginable...
Gilles
Etaient-ils sous Captagon ? Serait une question à poser concernant les meurtriers ...
Comme l'ensemble des questions que vous posez ici, celle concernant la véritable cause de la mort de Jacques Hamel est tout à fait légitime.
Il est possible qu'au moment de la communion, il se soit étouffé avec le corps du Christ, que le jeune homme ait sorti son couteau pour tenter une trachéotomie et qu'il ait eu la main un peu lourde.
Il semble important en effet de relever que le vocabulaire employé participe ou non à l'exploitation symbolique de ce drame.
Les différents médias ont ils mentionné la concommitance entre cet attentat et le début des JMJ ?
On peut y voir un autre symbole.
Mais comme c'est un terme qui éveille plein de fantasmes

Les égorgements ne sont pas des fantasmes mais des réalités, que d'aucuns veulent occulter au nom de l'anticolonialisme.

Ce qui n'est pas un fantasme c'est la machine à craindre et à haïr qui s'emballe, chauffée à donf par la droite et l'extrême-droite (mais la différence devient microscopique). Partout on entend et on lit que devant le terrorisme islamiste il n'y a plus de sécurité nulle part. Si on écoute ça, il va ce soir falloir regarder sous son lit pour voir si ne s'y cache pas un djihadiste.

(Pourquoi des forces de police surentraînées ont-elle abattu des tueurs qui, hélas, ne présentaient plus de danger, qui clairement voulaient mourir en martyr ? Pas de tasers, de lacrymos, de grenades assourdissantes etc. comme pour cogner sur du manifestant lambda ?)
Il semble que l'objectif des ces médias ne soit pas l'information, mais de jouer sur les émotions de manière très manichéenne : le prêtre "égorgé" d'un côté, les auteurs du meurtre "neutralisés", de l'autre..

Qui posera les questions que, au-delà de l'émotion légitime, on poserait dans un tout autre contexte ?

Qu'est-ce qui a motivé le passage à l'acte de ces abominables branquignoles ?
Ont-il obéi à des ordres ? Répondu à une bouffée délirante ? Réagi au bombardement français qui a fait au moins 56 victimes civiles ?
Ils ne sont plus là pour le dire, mais gageons que nous aurons droit à un joli story-telling.

Les policiers qui les ont abattus étaient-ils en état de légitime défense ? (étaient-ils directement menacés ? si oui, la riposte était-elle proportionnelle à l'attaque, etc.) Les deux hommes (ou des meurtriers) étaient semble-t-il armés d'un couteau...

De quoi est mort le prêtre ?
Une telle question peut paraître surprenante à des esprits venant de subir un bombardement médiatique ("égorgé", "égorgé", égorgé"... !), mais rappelons que seule une autopsie peut révéler la véritable cause d'un décès. Sans vouloir, comme dans le cas d'Adama Traoré, parler "d'infection grave", il n'est pas sans intérêt de savoir si l'égorgement est la cause de la mort ou a été pratiqué post-mortem ; ça ne change pas grand chose pour la malheureuse victime, mais une enquête judiciaire est attentive à ce genre de "détail".

La revendication de Daech implique-t-elle une véritable responsabilité dans le déroulement de ces meurtres ou est-elle purement opportuniste ?
Je reconnais que égorgé ou tué, ça fait une différence par rapport à l'horreur de la situation, du point de vue médiatique, mais il reste que pour ce prêtre, ça revient au même : il est mort assassiné.

En tout état de cause, il faut penser et analyser comme Sansa et pas comme Jon lors de la bataille des bâtards : ne surtout pas faire ce que Daesh attend suite à ses manipulations, et rester calme. C'est ce que demande la situation.

La prochaine victime, ce sera peut-être moi ou un de mes proches, mais ils ne gagneront pas.

Ne serait-ce que parce que nous sommes capables d'inventer nos propres mythologies, et pas les récupérer dans de vieux bouquins d'ignares.
Certains médias étrangers disent : "beheaded". Décapité.
Et ça change quoi ?
La barbarie est multiforme.
Autre différence de vocabulaire concernant les preneurs d'otages qui ont étés "abattus", "tués", ou "neutralisés" selon les sources .

ABONNEMENT | FORMULES