65
Commentaires

Le prêt de Sarkozy, le temps d'un rêve

Il y a du mieux, mais peu. On regarde d'un oeil la conférence de presse de Sarkozy

Derniers commentaires

Pourquoi aucun media n'a relevé l'énorme mensonge de Sarko lors de cette conférence ?
Quand il a dit : "Les prêts dont j'ai bénéficié par l'Assemblée nationale, c'était entre 1995 et 1997 et à l'époque voyez-vous, c'était une majorité de gauche qui se trouvait à la tête de l'Assemblée Nationale. Donc si des prêts m'ont été attribués, comme à tous les députés, c'est sans doute qu'il devait y avoir de bonnes raisons."
Or, durant cette période (1995 / 1997), la droite n'avait jamais eu autant de députés depuis 1919 !
@ Lise Hossard

Telle était bien mon intention, ainsi cela servira de sondage grandeur nature, à notre "président bien aimé"
Mais monsieur Schneidermann, il est normal qu'un pacte journalisto-politico-corrompu s'honore jusqu'à la fin de son échéance.
La liste des journalistes qui se sont compromis dans le sarkozysme au détriment de leur métier, et donc de l'information, enflera jusqu'au moins le premier tour.

Comment se fait-il qu'il n'y ait pas d'autorité sur les journalistes qui font aussi mal leur métier, qui exerce son pouvoir et donne les sanctions ou blâmes publiquement, sur le thème "n'a pas relancé le client jusqu'à obtenir la réponse", "a un comportement à géométrie variable en fonction de son interlocuteur, selon qu'il sera "riche ou puissant"... etc ?
Comprenez que l'on se pose ce genre de questions, car si dans mon travail, il était avéré que je ne déroge à mes consignes qu'à seulement 1% de ce que s'autorisent Elkabbach, Chabot, Pujadas, Ferrari, je veux dire, la réplique ne mettrait pas cinq ans à se faire connaitre.

Merci d'avoir relevé ce flagrant délit d'incompétence généralisé, n'en déplaise aux quelques-uns du dessus qui sont davantage scandalisés par le fait que vous veniez de faire votre métier, que par le contenu-même de votre chronique.

Ça ne vous donne pas, d'ailleurs, l'envie d'envoyer vous aussi, un journaliste au casse-pipe, voir ce que ça donne ?

Ça me plairait bien.
On va quand même pas se laisser faire... Et en plus le sarkonain va écrire une "lettre au peuple français" de quelques 34 pages !!!
Arrêtons le massacre :
TRÈS URGENT
La lettre de Sarko au peuple français = RETOUR À L'ENVOYEUR
Je lance un appel général au boycottage du triste auteur de ces propos insipides et provocateurs, lequel instrumentalise de nouveau les tragédies de Toulouse pour mieux hystériser le débat public.
SARKOZY C'EST FINI et nous n'attendrons pas les urnes pour le LUI DIRE.
LA PROCÉDURE de retour de sa lettre est toute simple :
1) Ne pas ouvrir le courrier ;
2) Inscrire en toute lettre, RETOUR À L'ENVOYEUR
3) Motiver le renvoi sous un prétexte quelconque, du style :
-- Refusé (sans autre motif)
-- Courrier refusé
-- Absence momentanée ;
-- Absent provisoirement ;
-- Inconnu à l'adresse indiquée ;
-- Absent pour raison de campagne électorale etc...
4) Déposer votre lettre, sans affranchissement supplémentaire, à la poste qui se chargera de la retourner à l'envoyeur et votre mission sera ainsi accomplie.
5) Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous, par téléphone, e-mail, internet etc... Et votre imagination fertile fera le reste !!!
Faut faire gaffe avec le micro, parfois quand vous posez les mauvaises questions il vous arrive des bricoles... Cf l'émission Là bas si j'y suis diffusée cette semaine (La main sur le micro, lien ici)
C'est pas croyable! Il est fou à lier, ce Hajdenberg!. Il se croit où? En démocratie?
Le plus révoltant, c'est qu'aucun journaliste ne réagisse immédiatement à la morgue et à la suffisance de ce trouduc...qui fait remarquer à Hajdenderg que sa question est hors sujet, alors qu'il répond lui même à coté. ( majorité socialiste à l'assemblée )
Comment peut on expliquer que les journalistes acceptent de se coucher devant cette " petite chose " ?
Lors du dépôt des signatures pour les candidats à l'élection présidentielle, j'ai entendu l'énumération du patrimoine de certains candidats ,dont Sarkozy. Or à ma grande surprise le journaliste mentionnait pour Sarkozy, les assurances vies, les pensions alimentaires etc... et finissait en précisant qu'il ne possédait aucun bien immobilier. Sauf erreur de sa part, l'appartement serait donc un vrai rêve, ce qui bien évidemment annule tout questionnement sur un prêt (de rêve...) pour un appartement virtuellement rêvé.
L'information est peu reprise, mais paradoxalement par le Figaro.fr qui renvoit vers Mediapart.
le plus incroyable dans tout ça c'est que la majorité des gens pensent être correctement informés alors que notre système médiatique aujourd'hui ressemble presque en tout point à la PRAVDA. Seul le régime qui se trouve derrière change vraiment car sous la dictature soviétique le jeune journaliste serait déjà dans un goulag.
Est-ce que finalement, les médias n'ont pas tout simplement fini par obéir uniquement à une logique d'entreprise. Le journal ou la chaîne de télé sont des entreprises dont le but premier est d'être rentable. Ce qu'elles produisent, c'est un contenu. Pour assurer la rentabilité, il faut diminuer les coups de production. Sachant qu'un article à base de phrase choc d'un candidat se vendra aussi bien qu'un article rendant compte d'une investigation de plusieurs semaines/mois sur telle ou telle affaire, mais coûte beaucoup, beaucoup moins chère, pour un entrepreneur, le calcul est vite fait.
Ensuite, il faut sécuriser la filière et notamment l'approvisionnement en matière première. Si je me fâche avec un candidat, je serais éjecté du pool, et je fragilise ma filière d’approvisionnement. Au contraire, si je suis bien avec le candidat, peut-être même qu'il m'invitera dans son avion et j'aurais même pas à payer mon billet.
Le journalisme est simplement devenu une entreprise comme les autres, et le journaliste un salarié comme vous et moi (comme moi en tout cas). Bon courage à ceux qui résistent.

Dans la même logique, si les médias ménagent sarkozy en ce moment (c'est mon point de vue), c'est parce qu'ils veulent un match équilibré entre les deux candidats, qu'il y ai du suspense. C'est du marketing, il faut créer le besoin chez le consommateur, qu'il achète le journal fébrilement tous les jours pour suivre le déroulement de la partie.
A mon avis, ces aspects de stratégie d'entreprise comptent au moins autant pour expliquer l'attitude globale des médias qu'évoquer leur servilité face au pouvoir ou la consanguinité de la classe médiatique et politique.
Je n'ai pas particulièrement envie de voir Sarkozy gagner (Hollande non plus d'ailleurs, j'aurais tendance a penser comme Raymond Aaron que, que l'on soit de gauche ou de droite, on est toujours hémiplégique). J'ai souscrit à @SI depuis le début pour avoir une relecture la plus objective possible de l'actualité, ce qui est d'autant plus important en cette période électorale.

Or là, j'ai comme l'impression qu'il y a 2 poids 2 mesures:
*lorsqu'un journaliste de Médiapart demande des information à Sarkozy sur son appartement au lieu de poser des questions sur son programme, on salue le courage journalistique. A noter que Médiapart n'est pas qualifié de "site dont les animateurs sont classés à gauche", laissant par omission penser qu'il n'y a pas de biais dans leur travail.
* lorsque l'on évoque un potentiel cas de travail au noir pour Hollande (vite dit http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=13535 ), il s'agit de " "boules puantes", deux sites dont les animateurs sont classés à droite".

Il y donc ici soit un manque de pédagogie pour expliquer pourquoi ces 2 faits ne sont pas loger à la même enseigne, soit un manque d'impartialité déplorable de la part d'@SI.

PF
Je pense que tous les vieux journalistes, pour la plupart éditorialistes ou directeurs, doivent leur position à la droite, certains à Sarkozy lui-même. Ainsi l'arrivée de la gauche au pouvoir est redoutée parce que'elle pourrait leur coûter leur fauteuil en or. D'où la stratégie de museller les journalistes qui leur sont subordonnés sur les affaires dérangeantes du Roi Sarko. Même s'ls ne sont plus sûr de gagner, ils ont décidé de se battre sur qu'au bout.

En revanche, je suspecte d'autres, qui pressentent la fin, de retourner leur veste: la question de FERRARI à Sarko sur le possible financement de sa campagne par Khadafi est inédite sur France 2 en cinq ans de règne du Roi.

Cependant , retourner sa veste aujourd'hui signifierait tout simplement faire allégeance à ceux qui viendront. Ce que j'attends de ces journalistes- là c'est qu'ils coupent leur lesse et qu'ils fassent enfin leur boulot.
"L'écartèlement en place de Grève me semble le minimum pour ce Hajdenberg."
Lire plutôt: L'écartèlement en place de Grèce me semble le minimum pour ce Hajdenberg.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Sarkozy déclare que de 95 à 97 (à l'époque où il avait sollicité ce (s) prêt(s) de l'Assemblée Nationale), c'est la gauche qui avait la majorité. Il me semble pourtant que Jospin n'est devenu 1° ministre qu'en mai 1997. Pourquoi cette "erreur" n'est-elle pas relevée ?
Cliquer sur BFM tv,c'est assurément décider de bouffer de la propagande sarkozienne cuisinée par deux chefs bien connus prénommés Olivier et Ruth. Moi,en ce moment j'évite de m'énerver,je n'y vais plus.J'ai raté la séquence "question sur l'appart"
.En même temps le feuilleton du logis de l'île de la Jatte on l'avait déjà en 2007 avec le Canard,et puis plus rien.Ni aux Etats-Unis,ni en Grande Bretagne,Pinnochio ne pourrait dormir sur ses deux oreilles....Dans notre beau pays,la presse inféodée ne fait pas son devoir numéro 1 et le petit chef continue à se foutre de nous.
Je pense quand même que le dossier est très technique, et ses implications, si ce prêt n'existait pas, un peu compliqué, et le questionnement un peu alambiqué. Que la balle au bond n'ait pas été reprise n'est pas si étonnant.

Toutefois, je subodore moi aussi que ce n'était pas la seule raison.

Mais à propos de cette conférence de presse, et de la campagne française en général, lu dans Courrier International un article du Temps de Genève où il est expliqué que Macky Sall, nouveau président du Sénégal, avait fait campagne sur une réforme de la justice, un rééquilibrage des pouvoirs, une révolution agraire et le retour des investissements privés.

Si l'Afrique n'est pas entrée dans l'histoire, que dire de la France de Sarko ? Même pas entrée dans la préhistoire ?
Tiens, dans la vidéo la question suivante est posée par haziza, il est quand même nettement plus mievre que lorsqu'il intérogait Cheminade...
Bienvenue en Phobocratie !!!
Quel avachissement général ! Et "ils" (les vieux) veulent faire deux numéros de cirque avec leurs animaux politiques sur F2 ? Mais ce sont les journalistes qui ont été dressés !
Allez ! Barrez-vous, les vieux schnocks ! Place aux jeunes.
la vraie question est : comment, avec tous les dossiers en cours, innombrables casseroles à récurer, Takkiedine, Bettencourt, Karachi, Kadhafi, etc...., comment le Conseil Constitutionnel accepte-t-il que le candidat sortant, Nicolas Sarkozy, soit à ce jour toujours candidat aux élections de la présidentielle de 2012 !!
en France ! une démocratie dans laquelle la Justice devrait pouvoir "suivre son cours" !
s'il est réélu, je parie que le ministère de la Justice sera annexé directement au bureau de l'Elysée ; déjà qu'après les lois Dati le mot Justice a été sacrément entaché dans notre pays (genre la loi de sureté qui se la pète Minority Report !), il ne restera plus rien du ministère !!
parce que pour les journaleux, il est déjà trop tard : les bureaux des patrons des grands médias sont "annexés" depuis 2007 au bureau de l'Elysée !...
E LA NAVE VA !....
Une minute quarante de rêve, et la crainte de cinq ans supplémentaires de cauchemar.
Ne pas oser porter l'estocade, se liguer, ce serait faire le choix de Hollande, massivement, collectivement. Alors qu'en ce moment, on protège Sarkozy, au cas où il gagnerait ?, pour garder la confrontation du 2ème tour ?, parce qu'enfoncer l'un des champions serait se couper l'herbe sous le pied.

Quel journaliste avait l'autorisation d'interroger librement ? Venaient-ils tous avec un mot de leur rédaction ?

http://anthropia.blogg.org
et ça vous étonne !!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.