52
Commentaires

Le président qui transformait les grues en grutiers

Il faut travailler plus pour gagner plus. Et même travailler beaucoup plus.

Derniers commentaires

Bonsoir,

Bon j'en ai déjà parlé sur un autre forum, mais celui-ci me parait plus approprié.

Rappelez-vous le débat d'entre deux tours lors de la présidentielles, et bien même là il n'a pas hésité à sortir des énormités du type "demain, je rase gratisse":

« S’agissant des 35 heures, qu’est-ce qu’on fait ? On garde les 35 heures comme durée hebdomadaire. D’abord, je suis pour une durée hebdomadaire du travail, 35 heures ! Bon ! Tout ce qui est travaillé au-dessus est payé (de) 35 (à) 39 + 25% de salaire, au-delà de 39 +50%. Je dis d’ailleurs Madame Royale, dans le privé comme dans le public. »

Voir la vidéo
(début à 16 minutes et 8 secondes)

Aucun média n'a relevé cette énormité.
sarko,
c'est maintenant le mec qui dit aux grues de parler plus,
et au chef des farc (qui est mort) de libérer ingrid bétancourt

en même temps, avant lui, on a eu tibéri qui faisait voter les morts...
ils sont habitués à l'ump : les vrais humains ne les écoutent plus...
Proposition pour l'origine du lapsus:
GRUE
"2. Pop. Femme facile et vénale; p. ext. prostituée. C'était la sœur d'une grue qu'il avait connue à la place Blanche : Magdeleine, avec un g. Cette « dame de très petite vertu » surveillait de près celle de sa cadette (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 106). Paul entra dans une violente fureur, gesticulant, criant qu'il ne tenait pas à devenir le frère d'une grue, et qu'il aimerait mieux qu'elle fît le trottoir (COCTEAU, Enf. terr., 1929, p. 101) :

3. Elle fait sensation. C'est une grue, une vraie grue de Paris. Elle fait tous les jours la noce pour vivre, d'abord débauchée par un monsieur qui a quelque argent.
RENARD, Journal, 1908, p. 1181."

Extrait de Trésor de la langue française (ATLIF)
Bien joué, Couac Man !
" Résultat des courses : et bien, sur trois containers qui rentrent en France, y'en a deux qui rentrent par l'étranger ".

Le Président de la République française ne devrait-il pas apprendre à parler un français correct.

Traduction : "Sur trois conteneus qui circulent en France, il y en a un deux qui proviennent de l'étranger".
Mais comment la réalité se transforme en mensonge dans le discours de Sarko, ce n'est pas un mystère aussi, mais c'est très courant.
Déso(pi?)lant.
la honte
Dans le même genre d'erreur calculée, Jean-Marc Sylvestre a annoncé le 15 mai dernier sur France inter qu'un enseignant sur 4 ne faisait pas cours. Avant le lendemain de revenir sur son erreur, en avançant une justification pleine de mauvaise foi (à l'écoute ici).
Goebbels ne renierait pas la propagande actuelle.
Il prend des chiffres, il les touille et il réinvente une "réalité" qui sert son discours.

Il suffit juste que dans l'instant cela soit crédible et que après l'on ne parle pas de l'erreur, ni trop ni trop longtemps, aux JT !

Je me demande s'il se trompe en toute bonne fois. Ou si il joue à fond la carte de la manipulation ? Lui autant que ses ministres, d'ailleurs, experts en démenti pour plusieurs d'entre eux.

J'ai tendance à pencher pour la manipulation. Mais c'est peut-être lui prêter plus d'intelligence qu'il n'a (je veux parler d'intelligence machiavélique, bien-sûr).
Et ben résultat des courses, sur trois containers qui rentrent en France, y'en a deux qui rentrent de l'étranger.

Et le troisième, il tombe du ciel ?

(Édition : déjà plus ou moins signalé plus haut par Sonia SAILLARD, désolé du doublon)
Bonjour
Honte au ministère qui appelle celà une étude
(Le fournisseur de l'étude doit encore rigoler de voir "son" travail publié)
Ce tableau démontre que la justification est encore plus indigne que l'erreur entre grutiers et grues
Ils n'ont pas beaucoup travaillé pour gagner plus
C'est consternant... et dire que beaucoup ont voté pour lui car il semblait connaitre ses sujets (lors du débat avec S. Royal)... Ce qui est regrettable, c'est qu'on va en bouffer des boulettes sarko, encore 4 années à tenir.... Y a pas un moyen de le virer ?
La confusion entre le taux d'occupation des machines et le temps de travail des personnels est assez souvent faite :

c'est ce qui a empêché des tas de patrons de réorganiser leurs plannings de manière plus satisfaisante au moment du passage aux 35 heures.


Tout cela sent la lecture rapide, la mauvaise compréhension de ce qui est lu, la ressortie bête des chiffres.

Sarkozy ne travaille pas sérieusement, on le voit à ces petits égarements.



http://anthropia.blogg.org
J'adore, c'est poilant... un argumentaire à la noix comme c'est beau... Dommage qu'il ne soit pas comique ce gugus !!!
à propos du rapport de juillet 2007 sur la modernisation des ports autonomes :
Les travaux titanesques de "port 2000" ayant bouleversé l'estuaire de la Seine, il serait tout de même intéressant de connaître le gain de productivité de ce super-outil!
Mais je doute que les Dockers du Havre travaillent 15 heures par jour ou envisagent de le faire..
Je me dois d'intervenir, étant dans la case "professionnel du secteur", et montrer l'extrait suivant, de ce même rapport :

Le travail des agents de conduite du port (...) a donné lieu au versement (...) de rémunérations additionnelles destinées à inciter les portiqueurs à adapter leur travail à leurs besoins.
Ces pratiques étaient présentes jusqu’à une période récente dans une quinzaine de ports maritimes. Un processus de normalisation a été engagé en 2002, notamment au Havre. Ces primes persistent néanmoins aujourd’hui encore dans quelques ports, dont celui de Marseille où elles peuvent atteindre près de 1 000 Euros par mois23. Elles majorent dans des proportions significatives le salaire brut mensuel moyen des portiqueurs qui s’établit à 2 900 Euros en 2004. Les portiqueurs ne travaillent en pratique que 28 heures par semaine compte tenu des usages locaux (le portiqueur part dès qu’un bateau est déchargé). Enfin, contrairement aux ports étrangers, où il n’y a qu’un portiqueur par engin ou trois pour deux engins, deux portiqueurs sont affectés à chaque engin mais un seul peut le conduire. En conséquence, la durée de travail productif est d’environ 14 heures par semaine.

Vous trouverez cela page 62.
AlterEgo.
N. Sarkozy prétend être choqué de voir que les grutiers français ne travaillent pas 4 000 heures par ans. Ce chiffre ne le choque pas, il n'y a rien qui le fait tiquer, il n'a donc aucune idée du temps de travail d'un salarié français et encore moins du temps de travail moyen en Europe. Tout ce qu'il sait c'est que ce n'est pas assez et que si les français étaient moins fainéants ils "travailleraient plus".

Il n'y a donc aucun lien avec la réalité dans ce discours. La seule chose "concrète" que nous dit le Président c'est : si les français travaillaient plus ca irait mieux. 2000 heures ça fait en définitive 7,5 heures par jour sans vacances et sans jour férié mais aux yeux de N. Sarkozy ça ne compte pas : tout ce qui compte c'est que de toute façon ça ne fait pas assez.

Matraquage, matraquage...
Les grues vont donc gagner plus, j'ai bon?
Je me demande si ces erreurs, en politique, ne sont pas volontaires.
Je m'explique : une femme ou un homme politique sort ce type de chiffres ( ahurissants ) lors d'un discours.
Résultat, le Français moyen se dit... quel bande de flemmards ceux là... il ( ou elle ) a raison de dire que...

Puis vient éventuellement un rectificatif... qui ne sera lu que par un nombre restreint de personnes.
Aucun journaliste ne reviendra sur le sujet lors d'une rencontre avec la personnalité en question.

Aussi le discours a eu son résultat... et finalement tout le monde se fiche de la véracité de son contenu.

Anthony [ un autre blog est possible ]
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.