9
Commentaires

Le phénomène Asaf, "Arab Idol" de Palestine

Mohammed Assaf, chanteur originaire de Gaza, a remporté la finale d’Arab Idol, version orientale de la Nouvelle star, samedi 22 juin à Beyrouth. Rentré en triomphe à Gaza, des dizaines de miliers de Palestiniens l'ont acclamé. Depuis, il est considéré comme un ambassadeur de la cause palestinienne, proche du Fatah.

Derniers commentaires

Après la printemps Twitter, la révolution Arab Idol ? Le garçon a l'air assez consensuel finalement, non ? Personne pour trouver quelque chose à redire à son histoire personnelle ? Et tout le monde de le trouver beau, gentil, poli.

Il pourrait pas prendre la tête de l'Autorité palestinienne ? Non ?

Bon ben pas de révolution Arab Idol alors.
Cher Clomani,

votre sens de la com' sur des sujets graves ;o( m'avait ébloui ;o( et la portée de votre info ;o( voire ;o( ne nous apprenant pas que le Cheikh Yacine fut un pantin sponsorisé par les Services israéliens afin de saborder les tentatives ;o( voire ;o( de rapprochement d'Arafat pour une paix véritable ;o( m'ont fait déraper et commettre un texte inqualifiable. Il est vrai que l'humour n'a rien à faire là, quand il s'agit d'enfoncer des portes ouvertes aussi larges que les vôtres., en version ;o(
Je m'amuse trop avec mon camarade C 39 qui n'a pas besoin, lui non plus, de surligner les chroniques pertinentes, même avec des ;o( aussi lumineux. Quant au lavage de cerv ;o(, il me faudrait déjà être doté d'une sauce grise comme la vôtre et d'un produit aussi efficace que ;o(((
@ Clomani et C 39

Ah non, merde, C 39, c'est assez ! Que le Gazaoui gazouille, va encore ! Mais qu'on ouvre l'accès de l'industrie culturelle à des gens qui ne sont même pas capables de transformer le plomb durci en or touristique malgré toute l'aide en ingénierie urbanistique apportée par Tsahal, non !

Des négationnistes rêvant de détruire les Méga-Sionistes, et refusant de reconnaître, en dépit de toutes les évidences historiques, intellectuelles et physiques, qu'Avigdor Lieberman est bien le descendant en ligne directe du roi David, non !

Refusons les compétitions artistiques de haut niveau à des analphabètes qui n'ont jamais été foutus de composer une œuvre du niveau de Lucy de la Mer Morte ou de vérifier la poussée d'Archimède en se baignant dans le Jourdain ! Un peuple de feignants tout juste bon à espérer que la manne humanitaire tombe du Ciel, avec tout ce qu'il Hamas en dons des pétromonarques, non !

Pourquoi pas sacrer un terroriste comme Marouane al-Barghouti en le faisant rapper le Cantique des Cantiques dans l'émission phare qui, telle, avive les fans : A le recherche de la nouvelle star de David ? Non ! Les 150 kg de felfels d'Arik Sharon doivent s'en retourner sous leurs tubes.
Amen.
Les rares contributions "4e degré" suite à ce papier de Laure Daussy me chagrinent quelque peu...
Du coup, on n'a plus envie d'intervenir et de parler "sérieusement" du besoin de héros dans certaines cultures... de la division qui règne dans les "troupes palestiniennes", entre un M. Abbas non élu mais désigné par la Communauté Internationale, c'est à dire les USA, et un Hamas dont on a oublié qu'il est la résultante d'un "apprenti-sorcier israélien" qui cherchait à diviser les Palestiniens et à déstabiliser Arafat...
Qu'un civil soit un réunificateur, je trouvais le symbole important...
Mais bon, je parle à mon bonnet ;o(.
Je me réjouis de constater qu'une émission qui a permis au grand public français de découvrir des artistes talentueux et engagés sur une chaîne qui monte grâce aux concepts remarquables qu'elle diffuse entre deux excellents messages à caractère publicitaire puisse aujourd'hui participer activement à la prise de conscience politique de peuplades qui ont tendance à se lamenter plus que facilement face à quelques petits soucis géopolitiques.

Pour moi, ce sera donc un grand oui en souhaitant que rapidement des concepts comme Koh Lanta ou l'amour est dans le pré puissent être diffusés sous des appellations adaptées aux lieux de diffusions comme Survivre au fond de la mer morte ou l'amour est dans la grotte.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.