193
Commentaires

Le Pepper Grill, restaurant perquisitionné (et halal)

C'est un récit saisissant

Derniers commentaires

Mouais, ben moi que les lieux Salafistes soient perquisitionnés ca me rassure plutôt.
Je crois savoir que les attentats ont été réalisés par des extrémistes musulmans. Si si

Et j'ajoute que nous savons depuis Janvier, que les salafistes étaient non seulement "pas Charlie", et que tous étaient dans une logique
"ils l'avaient bien cherché". Pas que les Salafs d'ailleurs, les frères aussi.

La question que je me pose est donc mais bordel pourquoi les Salafistes ne se barrent pas?

C'est une obligation pour eux la Hijra. Sans ca pas de Vierges! (oui je cible le décideur comme un vulgaire marchand de voiture, Madame on peut lui promettre son lot de Verges de toute facon elle decide pas. Elle O-BE-IT, c'est Dieu qui l'a dit).

Mais barrez vous bordel! Pensez à votre futur AlKanz and Co! C'est mal de pas plaire à Allah les amis!
Puisqu on pinaille, si on s interessait au cas des grands media qui font tous la propagande pour la COP21?
La question n est pas de savoir si la COP21,c est bien ou mal.
La question est de savoir s il est normal que ces media fasse se mettent au service du gouvernement .
Il semble évident que le Pepper Grill a été ciblé par la préfecture parce que halal.

Ca veut dire quoi pour vous "restaurant halal" ?
Pour moi, c'est un raccourci pour dire restaurant où on sert de la nourriture halal, et il m'étonnerait que ce qu'on sert dans les assiettes soit le motif de perquisition. Par contre, il est fort probable que si un restaurant est suspecté d'apporter un support à des jihadistes, celui-ci servent de la nourriture halal.
Je pinaille, mais je sens une confusion entre corrélation et causalité.
https://reflets.info/dans-un-etat-en-etat-de-siege-parfois-ca-deconne-grave/

Extrait : "La Quadrature du Net organise souvent des trucs très utiles. Ce pad trouvé chez eux est aussi passionnant que déprimant. Espérons qu’il sera tenu à jour, car dans quelques années, il sera utile pour les historiens, les sociologues ou les commentateurs politiques… Quand Jean-Michel Aphatie hurlera « Où sont les preuves », nous n’aurons pas besoin d’attendre que Bernard Cazeneuve vienne avouer devant les députés que oui, il s’était trompé, que oui, il y avait des dérapages, que oui, c’était une mauvaise décision…

Ce pad recense, justement, tous les dérapages liés à l’état d’urgence instauré en France."

https://pad.lqdn.fr/p/etatdurgence
Intéressant ce "pad" (prêt à dégainer? pull à détacher?) mais j'ai du mal à voir en quoi certaines des perquisitions recensées relèvent du dérapage.
La Terre est composé à 70% d'oceans et les Les bombardements sont arbitrairement localisés en Syrie, un peu bizarre, limite raciste non ?

Pitié... évidemment que les milieux musulmans sont particulèrement visés par les perquisitions de l'état d'urgence, évidemment que les opérations ne donnent pas toujours des résultats positifs.
L'erreur fait parti du metier d'enquêteur au contraire de la bavure. Informer et dénoncer les bavures policières me parait bien plus pertinents que d'être scandalisé par une perquisition dans un lieu musulman qui n'a donné aucun résultats.
Je regrette la maniere dont on tuait les cochons, j’aime beaucoup # ma # charcuterie qui ne doit pas etre #la# votre mais cela ne relevait pas d’un rituel religieux et ne financait pas une religion.
En ce qui concerne la porte defoncee et les enfants effrayes par la police, cette derniere devait avoir quelque renseignement, pourquoi une salle de priere derriere un resto ?
Quelle violence comparee a celle du Bataclan !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Mais oui, il y a moins de probabilites de decouvrir des terroristes qui se reclament de l’Islam dans l’arriere boutique d’un restaurant de charcuterie auvergnate que dans un resto hallal (pratique barbare qui finance l’Islam) et qui sert de lieu de priere ! Il faut tout vous expliquer !!! Il est plus que temps de ne plus avoir peur de mettre des mots sur nos maux.
Portes enfoncées, perquisitions musclées et destructrices, fillette blessée (légèrement) ... pour rien.

Sur le site des décodeurs du Monde.fr
Question salle de prière dans un restaurant cela n’a rien d’une nouveauté. Le restaurant du curé à Pigalle, monté si bon souvenir par les Charismatiques, avait sa salle de prière nommée Oratoire. Donc ces gens n’inventent rien et la séparation des hommes et des femmes, l’islam n’est pas la seule religion à la pratiquer.
pas rassurant pour nos democratie ce comportement des authorités. Un peu flippant cet article . Ca montre pas mal de chose, pas tres glorieuse, dans les politiques et des les chefs en general .

Sachant qu'en belgique on est gouverné par l'equivalent du FN , ca rend encore plus prudent , et vu la presse molle et soumise qu'on a , je ne pense pas qu'on aura le moindre article sur ce genre d'abus.
Recensement par la quadrature du net de tous les ratés de l'état d'urgence : https://wiki.laquadrature.net/%C3%89tat_urgence/Recensement
Lien à garder pour les jours et semaines à vivre.
en aparté: message reçu d'un jeune militant marcheur vers Paris
" arrêté d'interdiction de manifester sur la voie publique a été
prorogé jusqu'au 30 novembre à minuit. "

Ça signifie sans doute que ce sont les convois Zad qui sont visés...
pour l'instant et que la préfecture laisse à penser aux naïfs qu'elle sera peut-être
moins regardante sur les non contaminé-e-s par le " kyste ".

Message quasi subliminal pour les gens, clair pour les ' orgas-ayant-pignon-sur-rue '
comme quoi il ne faut pas être solidaire, sinon ....
"


https://twitter.com/prefpolice
Compte intéressant à consulter
S'ils avaient eu le choix, les massacrés et les blessés du sinistre 13 novembre auraient préféré une perquisition, même musclée....Enfin, j'imagine.
Bonjour,
en banlieue, on flippe. Les cowboys de la BAC sont lachés et les controles au faciés généralisés. Aucun moyen de protester puisque c'est l'union nationale de mes 2. Union envers Paris et cette putain de Tour Eiffel aux pieds de laquelle il ne se passera rien car les beaux quartiers sont surprotégés. Ceux de Saint Denis n'ont qu'a se débrouiller, après tout ils sont sans papier ou loge dans un immeuble insalubre au black, ce ne sont pas des fêtards innocents. Les quartiers populaires vont prendre cher, c'est sur. On s'en bat les couilles : la sécurité avant tout.
Je précise que je vis dans le supposé Boboland, Montreuil. Viens VRAIMENT faire un tour dans mon 9,3 si tu l'aimes tellement. Quand tu descends au metro Croix de chav' tu prends le 127 et tu descends aux Grands Pechers, désolée y a pas de terrasses chauffées mais un très beau panorama sur Paris la lointaine. En ce moment ce n'est pas trés animé, on fait profil bas. Tu m'étonnes !
Pourtant nos jeunes aussi ont du talent : https://www.youtube.com/watch?v=AQGG460CFqE
D'accord, la police made in France ne fait jamais dans la dentelle, c'est pas du genre à vouvoyer et prendre des nouvelles, ni à s'excuser. De toutes façons la règle première de tout fonctionnaire, c'est jamais d'excuse, le client est responsable même des erreurs qu'on fait puisque c'est lui qui a demandé ou a eu la malchance d'être là.
Mais bon, ce faisant, y a des barbares qui ont zigouillé des gens innocents mais infidèles, même si, pour beaucoup d'entre eux, il s'avère qu'ils étaient de la religion dont ces barbares osent se prétendre.
Et il y a un état d'urgence, et les infos qui arrivent par lettres anonymes ou dénonciations ne doivent pas être négligées, on a vu à St Denis.

C'est certainement pourquoi il faut maintenir cet état d'urgence au strict minimum et dénoncer tout écart grave sans tomber non plus dans la critique à tout va de toute action policière, d'autant que chaque fois, ils prennent des risques qui vont bien au-delà de ce que la logique "économique" autoriserait.
En gros, à ce jour, ils méritent plus notre reconnaissance que notre critique.
Le halal est-elle une condition nécessaire au ciblage ?

Vous supposez que oui, et combien même , Une condition nécessaire n'est pas forcément suffisante.

Si un flic ou un préfet est nécessairement bas du front vous pourrie avoir raison. Si...
Compter sur la police française pour éviter toute dérive fascisante, c'est faire preuve, pour le moins, d'un défaut d'érudition historique.
Merci Mr Schneidermann de continuer à pinailler aussi longtemps que vous le pourrez...
Bonjour
Il est opportun de ne pas oublier que nos "dirigeants et soutiens" cachent leur affolement en mettant en oeuvre une gesticulation apparente et en croisant les doigts pour qu'aucun évènement exceptionnel ne se produira et que tout se calmera à force.
En période de "paix" j'ai assisté à une course au délinquant depuis mon balcon, c'était hallucinant de voir la désorganisation de cette cinquantaine de policiers à pieds, à moto et en voiture toutes sirènes hurlantes et gyrophares. Au bout de 10 minutes, ils ont réussi à mettre la main sur l'individu. Je n'imagine pas la tête de nos économistes libéraux analysant la rentabilité supposée de l'opération !!!
"Il semble évident que le Pepper Grill a été ciblé par la préfecture parce que halal"

En fait, vous n'en savez rien.
Ni moi ,ni l'auteur de l'article du Monde.

On ne peut d'un côté pointer les "insuffisances" de la sécurité et de l'autre critiquer aveuglément toutes les manifestations du maintien de la sécurité.
Absurde.

Je n'aimerais pas être à la place des flics ni du renseignement.
Quand ils manquent de moyens on les accuse, quand ils agissent également.

Et toujours ce soupçon, d'accusation voilée d'islamophobie, ou de racisme. L

Comme le faisait remarquer candidement une professeure de droit dans le dernier Ce soir ou jamais, "ceux qui ont commis les attentats ne sont pas protestants, que je sache".
C'est con hein.

Bon, là où je vous rejoins c'est que le contexte ne doit pas priver le journaliste de ses moyens d'expression.
mais avant de balancer n'importe quoi sur une perquisition, et de nous refourguer le refrain mille fois joué des flics violents et crypto racistes dont le travail est inutile, il serait bon de tenter de les interroger sur les raisons derrière leurs méthodes.

Ces gens là se prennent des balles pour nous en ce moment - je trouve quelque peu indécent de jeter l'opprobre sans vérifier le pourquoi du comment de leur action.
Sans défendre les méthodes utilisées (portes défoncées inutilement, comportement des agents etc) il est quand même bon de rappeler qu'une majorité des perquisitions (aucune source, juste un sentiment) dans ce contexte post-attentat sont sans résultat mais qu'elles sont indispensables au travail des enquêteurs. Un certain nombre d'entre-elles seront fructueuses.
Par contre, de rappeler qu'une perquisition doit se faire très rapidement puisque il est assez compréhensible que certaines "preuves" peuvent facilement/rapidement être détruites.

Bref, il y a évidemment de gros progrès à faire mais ces perquisitions sont une arme indispensable de lutte contre la criminalité.
Sur plusieurs centaines (au delà de milles à en croire les infos) il y a inévitablement des (petites) bavures ... les agents doivent être dans un état de stress / pression "exceptionnel" et les médias sont en mode "zoom".

Par contre ces derniers médias, eux, n'ont aucune excuse puisqu'ils n'ont pas à "se mettre la pression" et que leur rôle serait justement de prendre du recul. Les politiques d'un parti qui se revendiquent de "gauche" (arf arf) sont entrés dans une logique qui m'inquiète davantage.

Je terminerai sur un point : je suis extrêmement fier de notre pays en ce que le peuple réagit avec bien plus d'intelligence que l'ensemble des acteurs qui sont censés le représenter. Dans l'ensemble, je trouve que les français s'en sorte brillamment et font preuve d'une "sagesse" extraordinaire dans des circonstances qui le sont tout autant. Les appels au calme, à l'amour plus qu'à la guerre et à la vengeance... Il y a plus de tristesse que de haine. Bref, j'avais assez peur du "contre-coup" mais pour l'heure je suis plutôt rassuré.
Mi-février nous pourrons donc imprimer cette liste qui ce sera sans aucun doute bien rallongée de cas bien plus absurdes et l'envoyer à Manuel et François avec les mentions:
"Alors, heureux?"
Ou bien:
"Me permettez vous de transmettre votre création au Monthy Pythons, qui devant l'absurdité de tel scénarios vont pouvoir se reformer et nous délecter de bons épisodes pour les 10 prochaines années?"
Complétement d'accord. Nombreux sont ceux qui pensent que l'état d'urgence ne s'applique pas à eux ! Ils se trompent, la police peut intervenir abusivement n'importe où, n'importe quand et aujourd'hui en toute impunité.

J'ai une anecdote à ce propos. Qui me concerne directement. Un soir d'hiver, en 2009, j'ai vu débarquer les flics chez moi, j'ai flippé, vraiment et pourtant ce n'était pas l'état d'urgence.

A 18h, 2 gros bourrins sonnent à l'entrée de mon immeuble. Je pensais que c'était des potes, dont le froid avait grillé quelques neurones, mais non, je tombe nez à nez avec les Laurel et Hardy de la police nationale, le "Hot Fuzz" local. Les gars rentrent de force dans le hall d'immeuble, ni bonjour ni rien, et là commencent à gueuler : "pourquoi il n'y a pas de lumière !" (L'ampoule du couloir venait de griller le matin même), ils commencent à s'énerver, sortent une matraque et la maglite, puis se mettent à donner des coups sur les murs, par terre, sur la rambarde d'escalier. J'hallucine ! Ils demandent mes papiers, récupèrent ceux du voisin du dessus et se barrent pendant 1/2h, sans rien dire de plus.
Ils reviennent et là, surprise, "vous correspondez au suspect". WTF !! Je rentrais d'une journée de boulot éreintante à 40 bornes de chez moi, comme tous les jours. Le voisin du dessus demande quel est le problème : un gars aurait volé l'autoradio de la vendeuse de la boutique de lingerie voisine et serait rentré dans notre immeuble !?

Et le délire a continué, fouille, tentative d'intrusion dans mon appartement (et toujours les coups de matraques sur tout ce qui passe, porte, mur, escalier, je m'attendais à m'en prendre un au passage) ils voient le sac de ma copine de l'époque sur une chaise et poussent plus loin le harcelement : vous l'avez piqué où celui-là, c'est pas la première fois, il est où l'autoradio... Putain, elle avait juste lâché son sac pour remonter bosser à paris... erreur fatale... J'ai eu beau leur démontrer que c'était physiquement impossible que je vole ce satané autoradio (j'avais bossé toute la semaine: contrat de travail, ordre de mission, agenda...) ils n'arrêtaient pas.
Voilà, leur mascarade a duré 3h, pour se conclure par un moment d'anthologie, où ils m'ont confronté à la "victime" en me faisant poser de profil, de l'autre côté de la vitrine, entre les strings et les portes-jarretelle... Pour au final vouloir quand même me "ficher" alors que je n'avais rien fait (mais ils ont finalement abandonné) tout en traitant la vendeuse de folle, de malade... Et aucune excuse in fine...

Il faut savoir que je ne corresponds absolument pas au stéréotype de la victime de racisme ou de discrimination. Je ne suis pas musulman (profondément athée...), je n'ai pas un resto halal, je ne suis pas mat de peau, j'ai un métier, de cadre supérieur, je n'ai jamais été précaire. Bref, impossible de me raciser. Les flics peuvent donc déraper n'importe où, sur n'importe qui, n'importe quand.

Et c'était en 2009, grande époque du sarkozistan, à cette période, je trouvais que l'état policier allait déjà beaucoup trop loin. La dégradation s'est accélérée depuis comme en témoigne les rapports sur les violences policières.
Je peux m'estimer heureux de ne pas avoir été attaqué physiquement et que ça ne se soit pas passé aujourd'hui. C'est pour cette raison que je milite fermement contre le renforcement des pouvoirs "administratifs" qu'il faut appeler par leur nom : l'impunité policière légalisée !

Réveillez vous les gens ! Nous sommes tous concernés, même Mme Michu, qui a eu le malheur de discuter avec un barbu lundi matin...
[quote=Le Matinaute]Arbitraire et inutilement violente, la perquisition le reste toujours autant dans un restaurant halal, que dans un restaurant pas halal.

Ce peut être, tout simplement, un choix "narratif". Les nouvelles, par exemple, sont parfois construites sur ce modèle: ce n'est qu'après avoir exposé une situation incompréhensible que l'auteur découvre au lecteur un détail qui lui fait dire "Bon sang, mais c'est bien sûr!". Du coup, voilà que la balle revient dans le camp du lecteur: "Est-ce que, vraiment, ce détail change ma vision des choses, est-ce que je "comprends mieux"? Et (continuons à pinailler), est-ce que je "comprends mieux" au sens empathique, voisin de l'approbation, ou au sens intellectuel, est-ce que ce détail explique une action apparemment aberrante, et nous fait mieux "comprendre" le fonctionnement de ceux qui nous mettent en insécurité pour assurer notre sécurité?
Des salles de prières dans un restaurant ?
c'est "hallal" le problème ou salle de prière non officielle?
J'aime beaucoup l'article du site communautaire Al Kanz qui parle de tout ce que restaurant peut offrir jusqu'à la signalétique si humaine, aux salles de prières et aux WC où on peut aller sans être découragé d'avance et qui, avant de terminer, a tout de même un petit mot anecdotique sur la bouffe, mais c'est vraiment anecdotique.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.