40
Commentaires

Le musée zen de Zadkine

Cet été, pendant quatre semaines, Alain Korkos vous emmène visiter des maisons-musées d'artistes.

Derniers commentaires

Un brin infantiles, non, les deux rivaux graffiteurs ?
Avant eux, Keith Haring décorait les couloirs du métro new-yorkais, et ça avait une autre gueule.
A l'attention d'éventuels visiteurs aoûtiens provinciaux et/ou franciliens, le musée est ouvert tous les jours sauf le LUNDI et jours fériés (et non pas fermé le MARDI comme indiqué en fin de chronique).


Nous sommes lundi et nous pouvons témoigner (à charge bien entendu !)


;-))
Si vous voyagez dans le sud-ouest, dans le département du Lot, Aux Arques, vous pouvez également visiter le musée Zadkine.
http://musees.lot.fr/index.php/musee-zadkine/galerie-photo-musee-zadkine
"Le musée Zadkine est un havre de paix en plein Paris, une espèce de jardin zen dissimulé parmi des arrières-cours d'immeubles envahies par les chats. Son accès est gratuit."

**********************
En voilà une phrase qu'elle est bien sculptée ! Ça tease un max : "havre de paix", "jardin zen", "arrières-cours envahies par les chats", "accès gratuit"... ça fait trrrrrrrrrrès envie ! Mais je crains presque l'émeute dis-donc !

Ah oui, j'oublie de dire que les sculptures semblent splendides, d'après les photos.
Alain est chevaleresque, il allie à merveille le charme et la puissance. En revanche il n’est pas fin psychologue et a parfois du mal à comprendre les réactions humaines, principalement féminines. Il est doté d’une autorité naturelle et mène ses troupes sans être trop tyrannique. Alain est aussi un idéaliste qui souhaite accomplir de grandes choses pour rendre le monde meilleur. Il a une bonne opinion de lui-même et peut se montrer légèrement orgueilleux. Mais il est aussi courageux et honnête, il respecte les plus faibles et n’hésite pas à prendre leur défense. Il aime les personnalités sans travers ni vices, et ne supporte pas les mesquineries. Il est aussi assez timide, contrairement à ce que laissent penser sa carapace d’assurance et la force de son regard (Elle.fr).

C'est fou ! Comment ils font chez Elle, pour cerner aussi bien la personnalité des Alain ?
Mon beau-frère s'appelle justement Alain, et c'est son portrait tout craché.
Chevaleresque, oui. Plus jeune, il a fait un peu d'équitation. Charme et puissance, c'est vrai aussi. C'est un dragueur né, et faut voir comment il emballe quand il fait rugir les 300 CV de sa Mustang vintage customisée.
Pas fin psychologue, non. Son côté bourrin misogyne fait que ses meufs le supportent jamais très longtemps.
L'autorité naturelle, c'est incontestable. Il a réussi à si bien dresser son pitbull Brutus, que depuis quelques mois personne dans son voisinage, a eu recours à la chirurgie réparatrice.
Idéaliste, on peut dire ça si on considère que se biturer tous les week-ends avec des potes peut constituer un idéal.
Une bonne opinion de lui-même, tu m'étonnes. Rarement vu un melon de ce calibre.
Courageux, honnête, respectueux des plus faibles, oui dans la mesure où se lever tous les jours vers midi pour chercher du taf réclame une bonne dose de courage, et où on le verra jamais s'approprier indûment le boulot d'un autre.
Y a que timide qui colle pas très bien au personnage. Mais à bien y réfléchir, c'est peut-être pour masquer sa timidité qu'il en rajoute autant dans la balourdise et la goujaterie.

Cela dit et sans vouloir offenser personne, je suis pas fâché de pas m'appeler Alain.
Zadkine 1, Bourdelle 0.
J'ai gardé un excellent souvenir de ce petit musée, petit par la taille....Merci pour ce rappel. En prime ce christ de Zadkine de l' église de Caylus dans le Tarn & Garonne:

http://patrimoines.midipyrenees.fr/fr/rechercher/recherche-base-de-donnees/index.html?notice=IM82000410&tx_patrimoinesearch_pi1%5Bstate%5D=detail_simple&tx_patrimoinesearch_pi1%5Bniveau_detail%5D=N3
Il doit faire bien bon dans ce jardin, merci pour la visite.
Tiens, petite visite de l'atelier d'un autre artiste.
Superbe. Enfin je crois, sur mon écran je vois pas bien, c'est trop sombre, ou alors faut attendre la nuit ! :-)

Si d'aventure votre chemin vous amène dans la campagne Nantaise, ne ratez pas le musée d'un sculpteur vivant, jean-Claude Lambert.
Pour l'anecdote, c'est un neveu de Bernard, fondateur du syndicat des Paysans Travailleurs.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.