41
Commentaires

Le moratoire éternel, ou comment sauver la face du chef

Paris, 22 septembre. Le leader ne doit jamais perdre la face

Derniers commentaires

Ce marathon n'a rien d'inutile : il a permis de refiler à bas prix la centrale de vente des espaces publicitaire aux copains du gouvernement pour un prix derisoire et maintenant il est l'heure de toucher le jackpot.
O Effendi... Que la lumière blanche de la lune éclaire ton chemin parmi les ténèbres de ces contrées. A défaut de couper la tête du vizir ou du tsar Cosi, le chef du banat de l'île Bourbon, le bey Copé, a fait couper les têtes puis les troncs de ses platanes séculaires qui virent, dit-on, l'aigle de Meaux prendre son envol et le roi Capétien passer en carosse, revenant de manger des pieds d'infidèles à Sainte-Menou (je ne suis pas certain de l'orthographe, mais ça se prononce ainsi). Non content de sabrer, ledit bey Copé poussa la colère jusqu'à extirper les racines desdits platanes, non loin de son hôtel de ville, et les remplacer par du béton après avoir, comme à Carthage, répandu sel et soufre. Le soir tombe sur nos yourtes et l'interruption du trafic des caravanes venant du Pamir est, dès l'aube, notre préoccupation. Qu'Allah soit grand et que Mohamed (dit Momo, comme on le nomme en sarkozistanais) soit son prophète...
C'est bien d'en rire (avant d'en pleurer ?)
A lire l'excellente tribune d'Edwy Plenel (si vous êtes abonnés Mediapart...)
http://www.mediapart.fr//journal/france/220910/halte-la-faire-echec-un-pouvoir-dangereux
au Sarkozistan certains opposants politiques sont arbitrairement jetés en prison comme l'a montré par exemple la rafle de Tarnac, d'autres sont passés à tabac, même lorsque ce sont des élus du peuple:

Gérard Piel, vice président du conseil régional, a été molesté et Adeline Mouton, conseillère régionale, jetée à terre violemment. le 21 janvier 2010 : http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article6834

le même jour, Sur Le Patriote.info, Jean-Paul Duparc donne la parole à Pierre Bernasconi, conseiller régional communiste arrêté par la police : « Il y avait urgence pour la police. Elle nous a embarqués dans son fourgon, mettant les gyrophares et brûlant les feux rouges. Nous avons été traités comme des rebelles et transférés au commissariat Foch. Je trouve cela scandaleux que des gens qui défendent les droits soient maltraités. La police m’a bousculé. Dans les couloirs du commissariat, j’ai été traité de trou du cul par le chef de la police judiciaire. Il m’a traité de con, en me disant que j’allais me pisser dessus... » http://www.lepost.fr/article/2010/01/24/1904251_un-flic-de-nice-a-un-elu-communiste-tu-vas-te-pisser-dessus.html
et oui ça se passe comme ça au sarkozistan.

le mardi 7 septembre 2010 ce fut le tour de Maxime Gremetz: http://www.20minutes.fr/article/595208/politique-maxime-gremetz-je-n-avais-jamais-vu-une-telle-violence
J’ai demandé «de quel droit vous tapez sur ces gens?» Mais ils ont chargé à nouveau. Les gens criaient «c’est un député» mais ils m’ont tapé dessus. J’ai pris des coups de pieds, de matraques, de boucliers... Je n’avais jamais vu une telle violence. Je suis tombé au sol, et je suis resté inanimé plusieurs minutes. Les CRS n’ont pas bougé, ce sont les gens qui ont appelé les secours.

au Sarkozistan ce sont les flics qui jettent des pierres sur les manifestants: http://www.youtube.com/watch?v=1UIEYkTWf80&feature=player_embedded
le point de vue touche à l'excellence . la portée symbolique de l'analyse est une arme redoutable qui dégomme en un seul jet de plume tout l'ouvrage fantaisiste et criminel de ce gouvernement;
bravo bravo !!
quand l'intelligence épouse le sarcasme c'est la France qui s'éveille !!
je dois dire, ouvrir le site d'@si et tomber sur cette photo historique de sarkopov et fillonski enchapeautés, c'est l'éclat de rire immédiat. merci, c'est génial ce voyage ouzbek en sarkozistan, dont on devrait collectivement, @sinautement, trouver la devise, ou quelques dictons bien sentis.
Excellent cette série d'envoyés spéciaux, je vois de plus en plus ce pays comme une contrée exotique avec un potentat fantoche à sa tête, c'était déjà le cas mais la dimension folklorique m'avait échappée jusqu'ici. Merci.

N'oubliez pas de créditer les zazinautes qui font les portraits des officiels du régime.
Bravo M. Schneidermann, continuez à ridiculiser leur politique de bas niveau
Côté portrait officiel, y'a ça aussi chez les collègues :
http://desourcesure.com/uploadv3/nicolas.sarkozy.jpg
Issu de :
http://desourcesure.com/politiqueaffaires/2008/06/fillon_darcos_et_dati_retour_m.php
J'adore... Continuez Daniel, n'écoutez pas les grincheux qui se plaignent !
Excellent !

L'info n'a jamais semblé coller aussi bien à la réalité.
[quote=le nouveau patron de la télé a cru bon de répéter qu'il agissait en toute liberté]

Vous avez tout faux. C'est un leader de l'opposition Sarkozistanaise qui a demandé et obtenu
par des viles manœuvres souterraines "la peau" de cette journaliste à l'intégrité inébranlable.
Cher Daniel,
Barvo pour cette saga Xistanaise. Texte et photos, le tout est réjouissant, digne des meilleures pages de la La cour du Canard. En cette période de fin de règne, nous avons bien besoin d'un peu de distance et dérision.
Je suis encore meutri du sérieux ridicule d'Elisabeth Levy sur le plateau de l'émission de la semaine dernière. Une autre fois, banco, celui qui menace de ne pas rester, libérez-le de sa souffrance, ce sera avec mon plus ferme soutien !
Bien à vous
Jean-Luc
Chaque matin, j'ai l'impression de partir en voyage dans un lointain état. Avec cette nouvelle forme de tourisme vis-à-vis de l'actualité, vous êtes la pilule anti-neurasthénique des citoyens français, DS.

http://anthropia.blogg.org
C'était cousu de fil blanc, son annonce... Refus d'augmenter énormément la redevance = où trouver l'argent et aussi = appel d'air et peut-être éventualité envisageable d'une télé qui décoifferait les divers hommes du pouvoir !
Quant à Delarue, il reste aux manettes de son émission (en tant que producteur) mais sera en coulisses... F2 n'avait vraiment pas les moyens de se passer du public qu'il raccole... j'l'avais dit !
Je suis un très grand fan de la photo du numéro un et deux. C'est quoi la licence ? On peut réutiliser (on fera de la promo pour @si au passage ;-) )???
A vouloir jouer au monarque absolu pour encore 7 ans le chef occasionnel de l'état voyou est en train de se scier les pattes....ce qui représente pourtant pour lui un handicap majeur .Et ce ne sont ni ses ricanements satisfaits en conférence de presse ni ses gestes répétés accompagnant ses déclarations définitives qui le sauveront d'une abdication méritée. Le peuple en rêve qui a de plus en plus de mal à le supporter.
On peut se demander si vos montages photos sont destinés à ridiculiser les chefs ou leurs couvre-chefs et autres accoutrements.

(pour mémoire disgrâce-disgraciée)
lol excellent !
[quote=DS]Ainsi, en limogeant brutalement, dès son arrivée, la patronne de l'information, une hiérarque tueuse ayant servi sans états d'âme toutes les factions successives, le nouveau patron de la télé a cru bon de répéter qu'il agissait en toute liberté, sans avoir reçu aucune consigne (alors que le Numéro Un, toujours par caprice, avait signifié quelques mois plus tôt sa disgrâce à la tueuse). Comme si, au Sarkozistan, il était nécessaire de recevoir des consignes écrites, pour exécuter les ordres du chef.
On pourrait aussi faire un parallèle avec l'affaire Inter-Val où l'ex chanteur engagé, ami-dinette de la Sultane (qu'en privé le leader appelle mon petit grain de raisin) a de son plein gré (sans même l'excuse habituelle de l'insu) envoyé à Limoges Porte et Guillon, les trublions de la radio. Le dit Porte ayant ensuite trouvé refuge dans une officine douteuse de l'internet underground.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.