15
Commentaires

Le Monde minore-t-il les chiffres de l'immigration ?

Le Monde a-t-il minoré les chiffres de l'immigration, mû par ses "bons sentiments", et une volonté de "redresser une opinion publique qui pense mal" ? C'est l'accusation lancée par une démographe, Michèle Tribalat.

Derniers commentaires

Après avoir lu les propos de cette révolutionnaire de la statistique et du recensement, j'en conclue que: 1/ son visage exprime bien la nauséabonderie de son travail 2/fournir des armes et dire qu'il ne faut pas s'en servir à faire le mal, je ris jaune 3/ne pas définire précisément étrangers et immigrés, et de souligner qu'en définitif "ils" se reproduisent plus que le reste, j'appelle ça du racisme mal déguisé.
Droit de suite, que j'aime ce suivi dans le travail que fait pour nous @si. Merci Gilles Klein.
Les amalgames sont permanents, les fantasmes aussi.

Et n'oublions pas que suivre ce pourcentage est déjà un signe, signe d'une ostracisation de l'immigration, sous le présupposé qu'elle serait néfaste pour la France, et qu'il faudrait la contenir, alors que ce pourcentage est bien en-deça de celui de l'Allemagne ou de Grande-Bretagne, et qu'à eux, leur pourcentage ne dit rien d'autre que le dynamisme d'un pays qui a besoin de travailleurs étrangers pour se développer économiquement.

http://anthropia.blogg.org
C'est amusant ce que donne à voir cette bataille de chiffres et d'accusations. La démographe, excipe de ses chiffres qui sont plus ou moins les mêmes, mais accuse, vocifère et est trahie par son prisme idélogique. Elle ne veut considérer que certaines années, plutôt que la tendance générale, certaines données plutôt que d'autres qui ne vont pas dans son sens. Cela ne vous rappelle rien ? Eh bien moi si ! Le "conflit" ouvert entre ceux qu'on appelle les "réchauffistes" et les "climato-sceptiques" dont on a eu un aperçu dans l'émission Ligne Jaune d'il y a une semaine. Une question d'interprétation donc et de mauvaise foi. Mais ce serait trop simple de se limiter à ce constat d'autant que le but poursuivi n'est pas le même. Bref, la manipulation n'est pas forcément où l'on croit. Si on la comprend bien, il y aurait beaucoup plus d'immigrés que Le Monde ne voudrait le reconnaître, donc il faut en débattre comme le fait le gouvernement en ce moment en accolant, sans le reconnaître d'ailleurs explicitement, immigration et identité nationale. Jeu trouble en effet mais pour quel résultat ? Reconduire les clandestins chez eux ? On le fait déjà. Il faut trouver autre chose. Doit-on les accepter et combien faut-il en prendre pour ne pas dénaturer ce que nous sommes? Parce que voyez-vous, on est très attaché à nos "racines chrétiennes" vous savez ? Et "eux", ils sont pas pareils ? On a vite oublié que les racines chrétiennes n'étaient pas la chose la mieux partagée il n'y a pas si longtemps. Espérons qu'à la fin du débat les Français sauront mieux qui ils sont.
un exemple d'utilisation intéressée de la pensée de M.Tribalat :
http://www.fdesouche.com/articles/23310

on cerne mieux son propos original ici :
http://www.ripostelaique.com/Michele-Tribalat-demographe-auteur.html
Ce débat sur le nombre d'immigrés n'est pas neuf, et la bataille entre Michèle Tribalat d'un côté et Hervé Le Bras de l'autre est assez ancienne. Le Monde utilise les chiffres diffusés par l'Insee, mais ce sont justement ces chiffres que Tribalat met en cause, en évoquant une sous-estimation du nombre d'étrangers dans le recensement de la population de 1999. Querelle d'experts, qui est longtemps resté confinée dans les milieux spécialisés, mais que Tribalat a déjà porté à la connaissance du tout venant dans différents articles.

Ce qui est assez dérangeant dans son courrier, c'est qu'elle attaque la journaliste du Monde parce qu'elle utilise les données officielles plutôt ses propres estimations, et cela, Michèle Tribalat ne le dit pas !
4 millions d’étrangers en 1982 , 5 millions en 2006 (soit + 25 %)
une proportions qui passe de 7,38 à 8,14 %, parce que la population passe de 54,2 en 1982 à 61,4 millions en 2006 (soit + 13,3 %).
Une population de « français » qui passe de 50,2 en 1982 à 57,1 millions en 2006 (soit +13,7 %)
OK

Mais les « enfants » de ces étrangers sont-ils français ou étranger ?
Viennent-ils grossir les 4 millions d’étrangers… ou les 57,1 millions de français ?
Et quand Nicolas Sarkozy, parle de « racaille », il pense à qui ?

Calcul mathématique :
Les « étrangers » en France ont augmenté de 25 % alors que pendant le même temps les français ont accru de seulement 13,3 %, entre 1982 et 2006, soit 24 ans.
L’augmentation des étrangers est donc supérieur à l’accroissement des français de 11,7 %
Personnellement, ce ne sont pas les chiffres mais les mots qui me pose problème, je n'ai jamais pu très bien comprendre à quoi se réfère-t-on quand on parle d'immigrés. J'ai l'impression qu'il y a un décalage entre ce qu'on nomme immigré dans les instances officielles, et ce qu'est un immigré dans le discours populaire, parce que 8% de la population c'est vraiment ridicule comme chiffre, et pourtant cela n'empêche pas certains de parler de déferlement, voir d'invasion.

Et au fait, est ce que un naturalisé français est comptabiliser comme étant immigré ou pas ? un étranger vivant depuis peu en France est-il immigré et ce même s'il repart après quelque années ?
Tribalat est aussi de mauvaise foi : peut-elle expliquer comment elle distingue dans les recensements, notamment avant guerre, les immigrés car ne sont explicitement comptés que les étrangers et les Français? Je ne suis pas si sûre que sa courbe qu'elle présente comme objective soit exempte d'erreurs, approximations, interprétations et donc parti-pris! Peut-elle définir avec précision un immigré? Quel est le temps de résidence en France d'une personne née à l'étranger pour qu'elle soit immigrée?

Bref son discours est également polémique!
Le Monde estime que l'immigration est stable puisqu'il choisit comme indicateur le pourcentage d'immigrés par rapport à la population totale qui est passé d'un peu plus de 7,4 % à 8 %.

Tribalat prend comme critère le nombre total d'immigrés qui est passé de 4 à 5 millions entre 1982 et 2006, ce qui lui permet de parler d'une augmentation de 25 %.
C'est bien beau, mais qui a raison ?
pis, je m'en fous
en fait, ils sont d'accord :
8%
gamma
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.