16
Commentaires

Le JT de France 2 transforme le "tourisme du désert" en "tourisme à risques"

Mêmes images, deux sujets, deux ambiances. Le 11 mai, le JT de France 2 diffusait un reportage sur le tourisme en zone dangereuse... avec des images utilisées quatre mois plus tôt pour commenter avec allégresse la reprise du tourisme dans le désert de Mauritanie.

Commentaires préférés des abonnés

Retour aux sources pour @si ! où l'on voit comment l'image  est manipulée dans le sens qui arrange, selon l'orientation du sujet.

Beau cas pratique !

"A partir du moment où il a été décidé que le circuit était ouvert, c'est qu'il y a de la sécurité".


Cette femme a raison, les circuits touristiques dans le Sahara sont encadrés (dans le sens : il sont organisés par un opérateur). Il m’étonnerait que (...)

ça rappelle l'émission du 12 avril où était discutée la fabrique de l'information : "Les sujets sont fabriqués à Paris et on envoie quelqu'un sur le terrain pour assembler les morceaux".

Le journaliste doit répondre à sa commande d'un sujet à couvrir(...)

Derniers commentaires

Ah, le "service public", ce n'est pas la première fois et ce sera pas la dernière qu'ils caviardent des reportages, vidéos, etc. selon que ça les arrangent. Il y a visiblement une équipe de faussaires professionnels à l'intérieur du monstre.

Retour aux sources pour @si ! où l'on voit comment l'image  est manipulée dans le sens qui arrange, selon l'orientation du sujet.

Beau cas pratique !

Ça me fais vaguement penser au travail de Winston Smith dans 1984 de George Orwell ou au ministère de la vérité il manipule l'information (les archives) afin qu'elle corresponde toujours à la version officiel du partie.

Océania a toujours été en guerre contre l'Estasia.

que c'est fatiguant de voir ce genre de bidouillage minable sur un sujet mineur... comment contredire que "les grands médias nous mentent sur les grands sujets " quand ils font ça ...

C’est l’occasion pour France 2 de recycler cet été ces images pour un reportage sur le spectacle du train dans la Mer de Sable dans l’Oise.

"A partir du moment où il a été décidé que le circuit était ouvert, c'est qu'il y a de la sécurité".


Cette femme a raison, les circuits touristiques dans le Sahara sont encadrés (dans le sens : il sont organisés par un opérateur). Il m’étonnerait que cet opérateur envoie des clients en zone dangereuse.


Vous avez remarqué qu’il y a Zemmour en zone rouge ? ;)

C'est le principe du recyclage. C'est écologique et ça fait des économies...

ça rappelle l'émission du 12 avril où était discutée la fabrique de l'information : "Les sujets sont fabriqués à Paris et on envoie quelqu'un sur le terrain pour assembler les morceaux".

Le journaliste doit répondre à sa commande d'un sujet à couvrir, voir le fabriquer de toutes pièces s'il n'existe pas.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.