28
Commentaires

Le drôle de monde de Homeland

C'est reparti ! En octobre débute la saison 4 de la série Homeland et avec elle son lot de polémiques et de clichés sur certaines parties du monde et la lutte anti-terrorisme. Un premier teaser et une affiche promotionnelle ont été publiés sur Internet et n'ont pas franchement fait l'unanimité. Après l'Iran, le Liban et le Venezuela, le Pakistan, où se déroulera l'action de cette quatrième saison, sera-t-il la prochaine victime de

Derniers commentaires

La première saison était trés bien, toute en nuance on va dire pas rapport au 2 suivantes. Hélas pour la 2éme et la 3éme on se retrouve avec un show manichéen, du bon gros propagandisme bas du front façon 24. Les scénaristes mélangent tout, un barbu est un barbu, Al quaeda allié a l'Iran on en rirait presque ... Heuresement la CIA elle sert le bien de toutes les manières, la fin justifiant les moyens.

La saison 4 ce sera sans moi, (SPOIL) .......d'ailleurs avec Brody mort on se demande encore l'intérêt du truc.
Je voudrais réagir au vite-dit sur le FBI-pousse-au-crime, je le fais ici :

Pour dire d'abord que le plus fou dans tout ça c'est que comme on s'en doutait un peu (beaucoup), on n'est même plus choqués.

Pour dire aussi que, la technique étant très efficace pour asservir le peuple, on retrouve ça partout, comme chez nous en ce moment avec la complicité Valls-LDJ.

Pour dire enfin, sans faire de procès à quiconque, que l'expression "des musulmans" m'a choqué, m'a donné le sentiment que la liaison musulman-terroriste est acquise et sonne comme une évidence. C'est rien d'autre qu'une maladresse, j'en suis convaincu, mais voilà, c'est dit, et ça a comme un pouvoir subliminal. Comme un virus, un poison qu'on transmet en étant "porteur sain".
Et qu'une expression "des juifs" vous aurait valu les foudres de tout l'internet, classant irrémédiablement @si dans la Dieudosphère. Et peut-être que vous-même, Robin Andraca, ça vous aurait sauté aux yeux.
Cette photo me fait penser à une autre, parue dans un magazine de programmes télé, où l'on pouvait admirer le beau visage blanc de Zabou Breitman, tourné vers nous, se détachant sur la peau noire des indigènes dénudés qui eux nous tournaient tous le dos, dans " Rendez-vous en terre inconnue".
Autre coquille, l'universitaire britannique est Fawaz Gerges et non Georges ! C'est dur les vacances !!!
Franchement cette analyse est un peu curieuse. D'une part, Homeland est une série. Donc une fiction. Si réellement (mais j'en doute fortement) des pays refusent de discuter avec les États-Unis parce qu'une série américaine les montre sous un mauvais jour, c'est que ces pays ne sont franchement pas près d'être fréquentables. Ensuite, comme quelqu'un le dit plus haut, Homeland donne largement une aussi mauvaise image des États-Unis qu'elle le fait de l'Iran ou des terroristes proches d'Al Qaïda. Bref, ce n'est qu'une série (la première saison était excellente, la deuxième un peu moins, et la troisième plutôt mauvaise).
Enfin, c'est tout de même drôle encore aujourd'hui que quelqu'un puisse qualifier de manière générique les séries de "merde" alors qu'il ne les regarde manifestement pas. Certaines d'entre elles sont de purs chefs-d'œuvre comme @si le rappelle régulièrement. Critiquer doctement Homeland et ce qu'elle véhicule ou pas, quand on n'a pas vu la série, est un procédé un peu discutable (ceci ne s'adresse pas à l'auteur de l'article, mais à au moins un commentateur).
Attendez voir, ça voudrait dire que les fictions ne respectent pas... La réalité ?!

Mince alors, je pensais que tous les arabes étaient des terroristes.
Petite coquille : la rue commerçante libanaise se nomme Hamra, et non Harma.
la page n´existe pas ?
Commençons par une petite critique sur la forme: vous semblez croire que tous vos lecteurs connaissent Homeland. Il faut attendre la treizième ligne pour comprendre qu'il s'agit d'une série ! Et bien non, un lecteur comme moi n'en a jamais entendu parler, et j'ajouterai qu'il se branle de ces séries de merde même s'il est intéressé d'apprendre leur existence par @si. Merci d'en tenir compte.

Sur le fond, il est intéressant de constater que la réalité va plus vite que la fiction : l'Iran est désormais un allié stratégique des États-unis pour tenter de démêler le bourbier iranien. Merci W.

Enfin cette affirmation de The Wrap semble approximative : “Il y a une tendance de la part d’Hollywood à reduire le reste de l’humanité à ce que l’on pourrait appeler les autres, que ce soit avec les Russes, les Chinois, les Vietnamiens [...] C’est une tendance très destructive”.


Leur mentalité est forgé par l'imaginaire du Far West qu'ils projettent partout dans le monde, y compris au Middle East. Ils sont les cow-boys, les autres sont des Indiens. Ce point avait été révélé lors de l'assassinat de Ben Laden, dont le nom de code de l'opération fut Geronimo.

Or Un bon indien est un indien mort.
Et un directeur de la cia qui corrompt des juges (americains) pour obtenir un mandat illegal ou un maintien en hospitalisation psy contre le gré du patient.

L'apologie de l'espionage us...
Mouaih on y voit aussi des tas de gens biens, heros ou victimes, dans chacun de ces pays; et un vice president americain cynique et belliqueux qui dort rres bien quand il tue des enfants avec un drone; sans parler d un directeur cia+nsa qui ne comprends que sa carriere et de tout un tas d agent de terrain dont le principal point commun est de se foutre de la loi. Du mal a croire que le gvt us prenne cette serie pour une pub.
https://www.youtube.com/watch?v=lugFgJn9krI
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.