15
Commentaires

Le dérapage de Fillon révèle la guerre des neiges

La tempête autour de Météo France aura soufflé pour rien. François Fillon vient de reconnaître, lors d'une réunion à huis-clos, qu'il s'était trompé en attaquant l'entreprise publique, accusée d'avoir mal prévu les chutes de neige sur la région parisienne du mercredi 8 décembre. Mais la pique du premier ministre, et la polémique qui a suivi, auront au moins permis d'éclairer le secteur, discret et peu connu, des prévisions météo en France, dont Météo France ne détient aucunement le monopole.

Derniers commentaires

Dans l'air du temps,même s'il ne s'agit pas de météo,savez-vous que ce gouvernement va octroyer une grosse prime aux recteurs d'académie les plus obéissants,ceux qui appliquent avec fougue les directives de démolition du service public d'éducation...Le Filou libéral continue son oeuvre pour assécher tout ce qui faisait de ce pays une exception démocratique.
Cet article me semble aussi très révélateur de qui est Fillon:
En l'entendant fustiger, depuis la Russie, Meteo france qui n'a pas pris les moyens pour empecher les habitants de l'Ile de Fance de se lever le matin et de partir vacquer à leurs occupations, bien loin de leur foyer, alorsqu'une forte chute de neige était prévue dans l'après midi, j'ai pensé que nous avions un premier ministre émigré clandestin, qui loge à Matignon, mais vit ailleurs, ne connait pas les services publics français, et ne sait pas que c'est les préfets, qui alertés en orange par météofrance, réquisitionnent les moyens nécessaires pour assurer une bonne circulation sur le territoire national et demandent aux habitants de ne pas circuler. Je trouvais, d'ailleurs, cela grave qu'un 1er ministre, dont la préoccupation première devrait etre de s'occuper des pbs des français, et donc bien connaitre tous les rouages de l'état (dont en particulier le role des services publics), n'est l'air de n'en rien connaitre, passe tant de temps en voyages à l'étranger (alorsqu'il y a un ministre de affaires étrangères et des ambassadeurs et diplomates) et ne donne son avis (souvent érroné) sur la gestion de la france que depuis les pays étrangers (la russie, le japon, ect...). Mais, à la lecture de cet article, je pense que Fillon est plus qu'un incapable, c'est un FILOU libéral très avancé qui veut privatiser les services publics, car il n'en reconnait ni le role ni la valeur, et qui veut conserver ses importants avantages acquis de 1er ministre.
L'abominable homme des neiges : http://medias.lepost.fr/ill/2010/12/12/h-4-2334199-1292151651.jpg
Ah, météo consult... Ils donnent la météo dans 95% des capitaineries francaises et comment dire... le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne prennent pas de risque. On peut pas leur reproché d'avoir sous-estimer les vents.
Ils annoncent toujours 2 niveaux beaufort de plus que ce qu'il y a en réalité. C'est insupportable. Si il fait 5 (condition de vent parfaite pour faire de la voile "sportive"), il annonce 7 (tempête). Si il annonce 3 (petit vent léger qui pousse le bateau jusqu'à bon port pendant qu'on bronze sur le pont) il fait 1 (pas de vent).
Meteo france, au moins, sont plus proche de la réalité. Bien sur, il prennent le risque de sous-estimer, mais au moins, avec eux, on a une vraie information !
J'attends le jour où la météo sera faite par des entreprises délocalisées en Inde ou en Chine... alors qu'un avorton de service appelé "météo France" croupira dans son coin avec ses spécialistes.
Sinon, si vous voulez avoir accès facilement à tous les modèles gratuit, et ils sont quand même nombreux (ECMWF, GFS, UKMO, NOGAPS, BOM, GEM, GME, JMA, WRF, WMC, GFES, BOLAM, diagrammes, déterministes, ensemblistes, et j'en passe) - il manque ARPEGE et ALADIN de Météo France, mais que l'on peut trouver à 72 heures je crois, ailleurs) il y a le site www.météociel.fr et les commentaires de passionnéEs sur www.infoclimat.fr (forum). On peut y trouver en accueil des cartes en temps réel d'observation (température, vent, précipitation etc...) ainsi que les cartes satellite radar à 1/4 d'heure gratuite...
Enfin, il est pas difficile de savoir exactement ce qu'il se passe, et de prévoir à quelques heures...
C'est très intéressant. Par exemple, ça fait 10 jours que ces modèles voient une descente du vortex polaire pour jeudi, avec pourtant des conditions initiales très très loin du résultat final, c'en est même incroyable !
Et dans le tas des chouettes clients des chaînes météo privées, on trouve...FRANCE 24
la chaîne tv dont la patronne est un 'modèle', un parangon de vertu, donneuse de leçons, etc...
Chapeau, la voix de la France à l'international!
et merci Dan.
PhV
C'est une preuve de plus que les journalistes de @si bossent vraiment!
Aller chercher l'information qui donnait le fin mot de l'histoire (Météo-Consult est une filiale du Figaro !) nécessitait la lecture attentive des commentaires postés sur le Figaro (460 commentaires!) ou sur le forum de la chronique de Schneidermann (94)...
Bravo Mr Israel!
Le 10 décembre dernier, sur la page d'accueil de ma messagerie j'étais tombé sur l'article du Figaro que vous mentionnez "Pourquoi Météo France a sous-évalué l'épisode neigeux" qui m'avait effectivement estomaqué par la logique récurrente qu'elle illustrait une nouvelle fois :

- lorsque les banques jouent au bonneteau avec l'argent, les états épongent les dettes, creusent par la même occasion les déficits, sont ensuite mal notés par les marchés étroitement liés aux banques, ce qui par voie de conséquence profite à la casse des services publics ...

- lorsque des chutes de neiges mettent en évidence la mauvaise gestion du gouvernement et des collectivités locales par une diminution du personnel et un non investissement dans le matériel, le premier ministre en personne en profite pour tirer à boulets rouges sur les services publics, et la pravda nationale eprend ses propos pour vanter les mérites d'une société dont elle est elle-même actionnaire.

C'est la quadrature du cercle. Tous les chemins mènent à la déréglementation.
Intéressante découverte de coulisses. Merci Dan Israel.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.