55
Commentaires

Le CSA se fâche contre le sexisme de la téléréalité

Le CSA fait les gros yeux. Suite à des délibérations, rendues publiques mercredi 15 juin, le Conseil supérieur de l’audiovisuel épingle le sexisme et la vulgarité de plusieurs émissions de téléréalité diffusées sur la TNT. Si Le bachelor (NT1) et Les Marseillais (W9) écopent d’une simple lettre avec rappel à l’ordre, les Anges et Mad Mag (NRJ12) se voient "fermement mis en garde" avec la menace d’un macaron déconseillé au moins de 12 ans et un passage de fait dans la tranche de 22 heures. En cause : l'image dévalorisante de la femme.

Derniers commentaires

Après tout, les gens sont libres d'être cons. Les candidats sont des victimes consentantes. Personne ne les oblige à se faire siliconer les seins, ou à transformer les bouches par des injections qui leur rendent les lèvres bien pulpeuses. Personne ne les oblige non plus à porter des shorts ras la moule et à montrer leurs prothèses mammaires.
Le problème est dans le titre : le CSA ne juge et ne commence à faire les gros yeux que très tard et surtout, que sur le délit de sexisme ; alors que la nocivité de ces émissions est beaucoup plus large

En effet, le thème du sexisme est à la mode, les chantres de l'idéologie actuelle de "gauche" n'ont plus que des histoires de parité à raconter

"c'est un peu court, jeune homme, on pouvait dire… Oh ! Dieu !… bien des choses en somme",

QUID du narcissisme exacerbé et du caractère éminemment superficiel des candidats ?
quid de l'appauvrissement extrême de la pensée et de l'inculture désormais étendard ?
quid de la langue utilisée ?
quid du degré zéro du raffinement, sur le fond comme sur la forme (réalisation au bazooka) ?
quid de la vision binaire et prédatrice de la réussite ? Appât vorace au gain, classification winners/losers...
quid... de l'humain ?

depuis 15 ans, la téléréalité grimpe, le FN et le radicalisme religieux aussi

En 2001 j'avais dit qu'il suffisait à Ben Laden et à ses potes d'organiser une projection du Jerry Springer show pour convaincre une poignée de gugus d'aller se jeter en avion sur les tours.

Aujourd'hui en France, on ne semble pas mesurer à quel point le modèle de société proposé par ces émissions est catastrophique et nous réduit à une civilisation à bout de souffle. Avec une quantité de jeunes cerveaux durablement imprégnés de ces valeurs de merde, c'est du pain béni pour Marine ou les barbus, qui récupèrent sans effort les plus vides d'entre eux, en phase de rejet légitime d'une décadence sans cesse démontrée.

Sur un plan voisin, il y a quelques décennies, le prix nobel de littérature Naguib Mahfouz constatait que le radicalisme religieux en Égypte, contrairement à ce qu'on pouvait croire, prospérait bien plus vite dans les facs de science, où les élèves étaient techniquement bons mais incultes, que dans la grande université théologique Al-Azhar du Caire où il était plus difficile de bourrer le mou à des gens plus instruits sur le sujet.

Le cerveau, et notamment jeune, est le théâtre permanent d'une guerre d'occupation. Tant que le CSA et la société dans son ensemble n'auront pas compris ça, on aura toujours une longueur de retard sur les vicieux de tous bords.
J'aime beaucoup vos commentaires bruanne , ils sont pondérés et la pondération est ce qui convient le mieux pour "traiter" cet article . L'angle est juste .
Je n'aime pas les attaques sur les personnes, mais qu'attendait-on de Sylvie Pierre-Brossolette ? Elle est sans doute intelligente et cultivée, mais elle a toujours eu des conceptions très mondaines de tous les sujets qu'elle a abordé... Enfin, pour ce que j'en ai vu.

Le thème du sexisme est trop complexe pour souffrir une telle approche.
Par DétecteurdeVérité 19:31 le 18/06/2016
Re: Le CSA se fâche contre le sexisme de la téléréalité
Je viens de lire ce jour un texte sur un grand humoriste américain Louis C.K. que j'apprécie beaucoup pour sa série passée sur le Net "Horace and Pete". Ceci n'est qu'un extrait, il y en a d'autres comme celui-là

La raison qui a conduit Louis C.K. à faire de la télé, c'était parce qu'enfant, il voyait sa mère qui se retrouvait avec les gosses après son divorce travailler comme une bête et le soir arrivée à la maison s'abrutir avec des émissions débiles à la télé.
Louis C. K. a voulu offrir à des gens comme sa mère des émissions dignes, de celles qui élèvent ceux qui les regardent.
Le CSA ne pourrait pas intervenir aussi auprès des chaînes musicales qui diffusent des clips de rap encore pires que les émissions de télérealité ?
Pour que les propres spectateurs de ces émissions en viennent à prévenir le CSA, il faut qu'elles soient tombées bien bas.
En tout cas, je comprend maintenant d'où viennent les clichés à la con répandus dans les collèges et la culture du viol qui y est associé.
Bonjour, c'est tout à fait exact que la téléréalité présente une image dégradante de la femme, mais si on veut être complet il faut voir les candidates certe mais aussi les candidats ! Car l'image de l'homme renvoyée par la téléréalité est exactement le même pendant !

Dans ces émissions la plupart des candidates sont des prostituées, la plupart des candidats sont aussi du même genre (gigolos, strip teaseurs et companie).

quand aux réflexions sur l'anatomie des femmes cela peut être parfois très vulgaire c'est vrai, je veux bien que ce soit sexiste mais alors lorsque les femmes fantasment sur un sportif en parlant de son torse et de ses tablettes de chocolat c'est tout aussi sexiste que de dire qu'une femme a une poitrine généreuse^^

Bref si je rejoins tout à fait le fond de l'article, je note qu'on oublie la moitié du problème posé par ces émissions^^
Des réprimandes contre la TV poubelle "jeune" et "populaire" alors que pour la TV poubelle habituelle nada ? Mépris de classe ?
Mon commentaire en image ici (initialement publié sur tchd.fr).

PatriceNoDRM (et NoPubSurRadioFrance)
"le CSA ne s’interdit pas d’intervenir au coup par coup."


Les chaînes doivent être terrorisées. Laissez-moi deviner … un avertissement … au bout de dix avertissements, une mise en garde … au bout de dix mises en garde, un froncement de sourcil … au bout de dix froncements de sourcil … péremption !

J'ai bon ?
Supprimer, dans l'article, le prénom de Sylvie Pierre-Brossolette cinq fois sur six citations, est-ce une démonstration par l'absurde ? ^^
Une pétition demandant la stérilisation de tout le public de ces émissions serait beaucoup plus efficace sur le long terme. Et l'euthanasie des candidats aussi, ces gens souffrent, ça se voit.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.