18
Commentaires

Le coup de foudre d'un média chinois... pour une loi québécoise sur la laïcité

Quel rapport entre une loi sur la laïcité au Québec et la répression des Ouïghours en Chine ? À priori aucun. Sauf que ces deux éléments se sont retrouvés associés dans l'éditorial d'un média chinois, étrangement enthousiasmé par l'activité législative de la province canadienne. Il y a une explication.

Commentaires préférés des abonnés

Cet article démontre qu'une loi pour promouvoir la laïcité est forcément mauvaise puisqu'elle est saluée par un journal chinois.


Bref laïcité = islamophobie comme c'est précisé dans l'un des commentaires.


Je m'interroge. Pourquoi la laïcité qui était p(...)

Je crains qu'il ne puisse.

Le peu de contributions que j'ai lues de Ervé ici semblent trahir un tropisme laicard-islamophobe du plus mauvais aloi.

Chauffer les esprits sur un thème religieux pour appuyer une politique de domination, de ségrégation et de répression... c'est quasiment vieux comme le monde. 


Ça implique évidemment de faire un gloubi-boulga entre religion, nationalité, langue, (...)

Derniers commentaires

"Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes", tourne en ce moment au Québec. Dernier spectacle aujourd'hui à Québec.

A ma connaissance, il n'y a pas eu là-bas de tentative de censure, comme en France, de la part d'activistes bas du front.

Mais à l'heure où la loi sur la laïcité doit être votée par le gouvernement Legault, et se heurte une virulente opposition, ces "derniers mots" de Charb sont de salubrité publique.

Tout va bien au Xinjiang 


Quand une ville devient une prison


Sur le site de l' Asia Society vous trouverez diverses ressources sur la Chine, pour la situation au Xinjiang c'est ici, si vous n'avez que 5mn voir la vidéo "Toute mes sources Ouïghours ont disparues"


Pour les camps de "rééducations"  le blog de Shamn Zhang


Les Ouïghours sont un peuple avec une culture et une langue ( d'origine turque ) et ce sont cette culture et cette langue que la dictature Chinoise est en train de faire disparaitre, l'Islam n'étant ici qu'un prétexte supplémentaire à la répression

Cet article démontre qu'une loi pour promouvoir la laïcité est forcément mauvaise puisqu'elle est saluée par un journal chinois.


Bref laïcité = islamophobie comme c'est précisé dans l'un des commentaires.


Je m'interroge. Pourquoi la laïcité qui était progressiste et de gauche au début du XXe siècle devient réactionnaire et raciste au début du XXIe.

Une religion, quelle qu'elle soit, c'est du prêt à penser. Une religion, quelle qu'elle soit est aussi un projet politique. Que la démocratie cherche à lutter contre ces aspects de la religion me semble légitime.

Dans le même ordre d'idée, la communauté c'est bien, la nation c'est mal.

Et donc le discours de gauche aujourd'hui défend le fait religieux et le fait communautaire. On est loin de l'internationale.

Évidement, je ne suis pas naïf au point de ne pas voir la récupération qui est faite de la laïcité au service de thèses xénophobes. Mais il me semble que c'est une idée qui mérite d'être défendue tout en dénonçant les arrières pensées des tout récents "convertis" aux vertus de la laïcité.

C'est un peu comme si on remettait en cause la nécessité de protéger environnement parce que les plus grosses entreprises polluantes nous expliquent du matin au soir que consommer leurs produits (voitures électriques, généralisation du numérique, bio-carburant...) fait du bien à la planète.



Non, ce n'est pas "la gauche" qui s'oppose au projet de loi sur la laïcité, mais une certaine gauche essentiellement représentée par Québec Solidaire, parti minoritaire au Parlement Québécois. Du même calibre que l'extrême-gauche française communautariste, racialiste et "decoloniale".

De nombreux citoyens québécois de gauche font front commun laïque avec Legault, PM de centre-droit.

J'ai du mal à déterminer quel parti, en France, représente électoralement  l'extrême gauche racialiste, communautariste et decoloniale. Pourriez-vous m'eclairer sur ce point svp?

Je crains qu'il ne puisse.

Le peu de contributions que j'ai lues de Ervé ici semblent trahir un tropisme laicard-islamophobe du plus mauvais aloi.

Il n'y a pas un parti attitré, mais la proportion d'idéologie allant dans ce sens est plus ou moins grande dans une bonne partie de ceux ci (généralement plus importante quand on se rapproche de l'extrême). L'état de l'UNEF, qui n'est certes pas un parti politique mais a de liens avec certains, est un exemple édifiant de cette tendance.

Vous auriez une source pour le passage disant que officiellement  "ces "centres de transformation par l’éducation" servent à apprendre la langue officielle aux musulmans chinois et à lutter contre le terrorisme islamiste" ?

Il est curieux de vouloir faire apprendre une langue aux musulmans comme si la religion impliquait une langue : arabe, turc, berbère etc., les musulmans parlent un tas de langue et sans doute aussi mandarin.

Le gouvernement chinois fait vraiment ce mélange entre religion et langue ?


Il me semblait qu'en Chine il y avait une politique de minorités plus sophistiquée mais d'un autre côté, ça a l'air simpliste quand le Global Times dit "parler la langue officielle sur le lieu de travail est un principe fondamental de la société moderne en matière de séparation de l’Église et de l’État" comme si il y avait un rapport évident entre langue et religion.


A vrai dire, quitte à prendre des exemples occidentaux, les officiels chinois pourraient rappeler la politique française d'uniformisation culturelle de la 3e République avec les instituteurs missionnaires d'une république laïque luttant dans les campagnes contre la "réaction", contre les curés mais aussi les "patois", les langues régionales, toute une "révolution culturelle" accompagnant une constitution de la République "une et indivisible" autour d'une certaine culture officielle, gouvernementale, centrale.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.