21
Commentaires

Le bouclier fiscal, ou comment s'en débarrasser

C'est fait, le mot est lâché : "le bouclier fiscal est devenu un symbole d'injustice" selon le ministre du Budget François Baroin, interrogé ce mercredi matin sur France Inter. Certes, l'injustice n'est "que" symbolique pour Baroin mais les propos du ministre marquent la volonté de la majorité présidentielle de se débarrasser d'un boulet électoral. Pourtant, il y a encore quelques semaines, l'exécutif était formel : pas question de supprimer le bouclier fiscal à 50% mis en place dès le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Derniers commentaires

Comme moi,lisez le livre du couple Pinçon- Charlot. Très éclairant sur l'absurdité qu'est le bouclier fiscal pour le pays. Sarkozy est le président des riches.
Les riches n'en ont jamais assez, la cupidité les guide, il est donc logique que le petit Nico veuille supprimer l'ISF et, pour ce faire, prétende défaire le bouclier fiscal. CQFD puisqu'il pense que le petit peuple ne retiendra que cette suppression du dit bouclier fiscal. Et hop en douce il fait sauter l'ISF qui ruine nos riches ! Une belle leçon de comment se foutre de la gueule du monde. Quand il ne sera plus président, il pourra se reconvertir comme baratineur.
Ouep ceux de la sonde je leur fais pas confiance en fait. Je sais pertinemment pour quoi ils oeuvrent et ils continuent d'oeuvrer.
...pendant se temps, il y a le fisc et des agents du fisc sans scrupules ...qui pour rentrer du fric à tout va... interprète sans scrupules les lois à leurs façons...et de telles façons à pouvoir escroquer des personnes vulnérables... invalides ...handicapés

Ceci se passe avec 03-87-34-77-08, Agent de Constatation au ... sip.metz-est


je lance l'appel suivant...

Que toutes personnes ayant une connaissance qui est handicapée avec faible pension... de la prévenir que le fisc essaie par tous les moyens...même illégaux de lui faire payer la taxe d'habitation alors qu'elle en est exonérée.
...Ou de vérifier à leur place la feuille de la taxe d'habitation...



Jean-Luc LUMEN
Ils ne reculent devant rien ces salauds... et toujours pas de journalistes pour défendre clairement le point de vue social qui a été celui du CNR après avoir été celui de la République solidariste et populaire. Je crois que le terme larbin est vraiment très, très faible. Au moment où on annonce l'enrichissement spectaculaire en France des plus riches, la hausse du nombre de millionnaires, il faudrait en même temps faire travailler plus longtemps, pour gagner moins, les salariés, et faire payer moins les plus riches ? On marche sur la tête ! Je m'étonne aussi de ne pas entendre à chaque interview d'un dirigeant UMP sur les retraites : "et pourquoi ne pas augmenter les cotisations patronales et ne pas taxer les entreprises du CAC 40 au niveau où le sont les PME, de manière effective ?". Là on entendra le couplet connu sur la compétitivité, mais quand même !

La posture de Baroin dans cette interview est hallucinante, et la façon dont l'intervieweur le laisse faire tout autant : il est pris à défaut sur une injustice qu'il reconnaît, mais s'envoie des compliments de sa voix douce pour désamorcer immédiatement la bourde qu'il vient de faire, oui c'est son esprit indépendant et tout. MOUARF.
Chose amusante, la version AFP de la vidéo : on parie qu'ils ont mis ça pour que les sites d'information reprennent la leur, tellement positive pour Baroin, et pas celle d'asi ? D'ailleurs je ne trouve pas comment exporter la vôtre depuis dailymotion où elle n'est pas sur votre compte, ce serait utile. Sinon je la mets sur mon compte youtube.
Pour info le barème de l'ISF :

Fraction de la valeur nette taxable du patrimoine au 01-01-11 Tarif applicable
N'excédant pas 800 000 euros 0,00 %
Comprise entre 800 000 et 1 310 000 euros 0,55 %
Comprise entre 1 310 000 et 2 570 000 euros 0,75 %
Comprise entre 2 570 000 et 4 040 000 euros 1,00 %
Comprise entre 4 040 000 et 7 710 000 euros 1,30 %
Comprise entre 7 710 000 et 16 790 000 euros 1,65 %
Supérieure à 16 790 000 euros 1,80 %

une petite simulation :
Vous possédez un bel appartement à paris : 1 000 000 d'euros
Une petite résidence secondaire : 350 000 euros
"Un peu" de liquidités : 100 000 euros
Autre biens (voiture etc) : ; 50 000 euros
Total : 1 500 000

Montant déclarable à l'ISF : 1 100 000 (à cause des 40% de la résidence principale)
Impots : 0.0055*300 000 = 1 650 euros/an. Beaucoup d'argent pour des gens qui gagnent surement très peu...
et ça, vous en pensez quoi ?
http://www.lcpan.fr/C-est-inacceptable-Insense-08155.html

Le président de la commission des lois (UMP) dénonce les manœuvres du gouvernement tendant à vouloir faire de la "cavalerie" financière avec des emprunts exorbitants sans recettes en face...
Supprimer l'ISF et le bouclier fiscal, en soit ce n'est pas logique.

D'abord parce que globalement le bouclier fiscal n'a de sens que parce que l'ISF existe. Si on supprime l'ISF, inutile de supprimer le bouclier fiscal : il ne servira plus à rien.

Quelle situation rend une personne prétendante au bouclier fiscal : payer plus de 50% de ses revenus net imposables (et après applications des niches). Comment cela se produit ? Dans tous les cas, quand vous avez un patrimoine qui est d'une certaine façon "plus élevé" que vos revenus. Il y a plusieurs cas :
- La majorité (en nombre) des bénéficiaires, ont de faibles revenus mais possède des propriétés immobilières importantes (type agriculteur à l'ile de ré). D'une certaine façon, c'est l'aspect "social" (discutable) de l'ISF que d'exonérer des gens qui ne gagnent pas nécessairement beaucoup plus que le smic.
- Une minorité en nombre, mais qui "coutent cher" aux finances de l'état : les gens riches, qui ont un gros revenu (donc imposé globalement à environ 35-40%) et un patrimoine accumulé important. Il suffit alors que leur ISF dépasse 10-15% de leur revenus (post-niches toujours...) et hop ils peuvent attendre leur chèque du ministère des finances.

Supprimer le bouclier fiscal et l'ISF ca reviendrait donc à favoriser l'enrichissement par l'héritage et les plus valus immobilières. (sachant que dans l'ISF, y a un abattement de 40% sur la valeur de la résidence principale).


Mince, héritage et plus values, ca demande pas de mérite ça! Pourtant, le 13 octobre 2009, le Président Nicolas Sarkozy déclare:
« Désormais, ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né, c’est travailler dur et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur ». (http://www.dailymotion.com/video/xau5ht_sarkozy-ce-qui-compte-ne-n-est-pas_news)

Par contre quand on réussit, on paye (et de plus en plus) l'impôt sur le revenu. Cher président, suivant vos propos (récents!), je vous invite donc à favoriser le mérite : baissez l'impôt sur le revenu, augmentez l'ISF, les droits de successions et l'impôt sur les plus valus mobilières, principales sources de revenu qui ne doivent pas grand chose au mérite et qui sont beaucoup moins imposés que ce dernier...
Et encore on ne parle pas des niches fiscales aux entreprises, près de 170 Milliard d'euros (dont une trentaine pourrait être récupérée... de quoi combler le budget des retraites et de la sécu ??? si le gouvernement le voulait bien, mais là, silence radio !)
Pf. Déjà que la réforme des retraites est en voie de capoter, supprimer l'ISF ? lol
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.