8
Commentaires

Il y a deux mois : "Avoir peur d'aller voter n'est pas raisonnable"

Avec deux mois de décalage, nous revenons régulièrement sur la tonalité de la conversation de l'information continue. Pour que l'on puisse mesurer à la fois le degré de lucidité des médias à l'époque, et le chemin parcouru.

Commentaires préférés des abonnés

Rien à voir avec le schmilblick, mais...


Quand on voit sur quoi débouchent nos votes depuis pas mal de temps*, la peur d'aller voter est plus que raisonnable.


(*) remember le référendum de 2005 ?

À cette date nous étions nombreux à être extrêmement préoccupés par le manque de mesure sanitaire, voire totalement alarmé pour ma part. Avec ce que nous savions sur la situation à Wuhan de t en Italie du Nord il était difficile d'ignorer la gravité (...)

Après, les vidéos d'avant vont être extrêmement cruelles. Pour les prédicto-toutologues. D'ailleurs, ça commence déjà, avant même la fin. Les plus prudents devraient être récompensés ? C'est pourtant peu probable. On ne devrait pas tarder à découvrir(...)

Derniers commentaires

 "plusieurs articles sont sortis pour faire part du lien entre les municipales et la contagion."


Mais ce matin "ils" disaient au contraire que ce premier tour des élections n'avait pas eu de conséquences sur la pandémie. Réponse anticipée au moment où l'on reparle de ces élections? 30.000 communes vont enfin pouvoir faire fonctionner les conseils municipaux élus depuis deux mois, et les anciens maires fatigués qui ont fait du rab contraints et forcés prendre un repos bien mérité


Par contre, les candidats malheureux vont pouvoir s'égosiller à réclamer qu'on annule tout, ça a déjà commencé. Sans compter les anciens maires battus essentiellement sur leur projets qui profitent de l'occase pour les réaliser à marche forcée. 


Il y a un proverbe qui parle de "changer de cheval au milieu du gué". Ce genre de connerie ne serait pas une nouveauté?

Il est toujours facile de jeter l'opprobre, a posteriori, sur les "vaincus" quand on n'a pas fait soi-même preuve d'avoir su prédire l'acte juste à tenir.

À cette date nous étions nombreux à être extrêmement préoccupés par le manque de mesure sanitaire, voire totalement alarmé pour ma part. Avec ce que nous savions sur la situation à Wuhan de t en Italie du Nord il était difficile d'ignorer la gravité de ce qui allait nous tomber sur le coin de la gueule. 

Et "en même temps", dans ma petite commune, trois ou quatre personnes ont fait le choix bizarre de se déplacer pour voter blanc alors qu'une seule liste était candidate.

Chez nous trois listes ! 

Pour 350 inscrits, 240 votants, 1 blanc 10 nuls

(ils ont mis jusqu'à 1h du matin pour les résultats...)

9 élus au 1er tour, restent 6 sièges à pourvoir 

Rien à voir avec le schmilblick, mais...


Quand on voit sur quoi débouchent nos votes depuis pas mal de temps*, la peur d'aller voter est plus que raisonnable.


(*) remember le référendum de 2005 ?

Après, les vidéos d'avant vont être extrêmement cruelles. Pour les prédicto-toutologues. D'ailleurs, ça commence déjà, avant même la fin. Les plus prudents devraient être récompensés ? C'est pourtant peu probable. On ne devrait pas tarder à découvrir la prochaine série : "les prédicto-toutologues, le retour".  

Toute l'actualité est déjà occupée par le virus. Toute ? Non ! Un petit sujet résiste encore au Covid-19

Ah ! Enfin un hommage à Albert Uderzo sur ASI !

Il a résisté au Sars-CoV-2, notez.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.