79
Commentaires

Laurence Boone, banquière, chroniqueuse à L'Opinion, administratrice de Kering...

A peine nommée conseillère économie de François Hollande après le départ annoncé du secrétaire général adjoint de l’Elysée Emmanuel Macron, Laurence Boone se fait tirer le portrait par l’AFP qui raconte son parcours d’économiste venue du monde des banques mais aussi de chroniqueuse à L’Opinion, aux billets pas franchement tendres pour le gouvernement. Un détail qui amuse certains sites de presse… et en désespère quelques autres.

Derniers commentaires

D'après Mediapart (Laurent Mauduit, 13/06) :

« La polémique autour de Laurence Boone, l’ex-chef économiste pour l’Europe de Bank of America Merrill Lynch, n’est pas même close qu’une autre risque de naître, à cause du probable départ de l’actuel directeur de l’Agence des participations de l’État (APE), David Azéma, vers… le même établissement, pour en devenir le directeur général pour la France ! Si l’information se confirme, elle risque de faire grand bruit. D’abord parce que la régularité de ce pantouflage pourrait poser problème. Ensuite parce que ce jeu de chaises musicales autour de la même banque vient confirmer la porosité entre les milieux bancaires et le pouvoir socialiste. »

L’APE est la très puissante administration de Bercy qui gère les plus grosses participations détenues par l’État (84,5% d’EDF, 36,7% de GDF-Suez, 11% d'Airbus, 14,1% de PSA ; etc.).
Hollande recrute Boone comme conseillère à l'Elysée.
Depuis 2011, Laurence Boone occupait le poste de chef-économiste Europe de Bank of America Merrill Lynch.
La deuxième banque des Etats-Unis, Bank of America, est la cible de multiples enquêtes de autorités américaines sur les conditions de la souscription, de la commercialisation et de la titrisation d'obligations liées à des prêts immobiliers avant la crise financière.

C'est dingue, mais il a vraiment une feuille de route qui lui a été remise par la finance. Ah! François où vas-tu te retrouver?
Wow, à lire certains commentaires, on a l'impression que cette dame s'est vu confier les pleins pouvoirs. On peut me rappeler qui est en charge de l'économie dans ce pays ?
[quote=ASJ]Dans ce billet en date du 26 mai, intitulé Arrêtons le massacre, Boone fustigeait "l’absence totale de politique économique" et prédisait que "sans présentation d'une stratégie économique crédible (...) la France dans trois ans, c'est 3 millions de chômeurs, 3-4% de déficit, une dette à 100% du Produit intérieur brut (PIB), des jeunes très diplômés qui continuent de s'installer à l'étranger".

Si cela se passe comme elle le prévoit, on pourra le mettre sur le dos de la conseillère en économie de l'Élysée. Une certaine Laurence Pari… euh… Boone.
Alors, monsieur Todd, ça avance le hollandisme révolutionnaire ?
Bonjour
Vraiment ce fromage mou est indécrottable.
Son obstination frise le ridicule. contrairement à ce qu'il croit il restera une crotte de mouche dans l'histoire.
« Laurence Boone est régulièrement sollicitée par les médias, dans la catégorie économiste de gauche. »

Un peu comme si on sollicitait madame Balkany dans la catégorie incorruptible ou Sarkozy dans la catégorie abbé Pierre.

Reste à comprendre pourquoi l’ancien élève de Hec et de l’Ena a besoin d’une conseillère dont les biberons ont été remplis de néo-libéralisme caché dans les équations des modèles mathématiques.

Quant on ne comprend pas, on joue à Closer : et si Laurence avait pris la place de Julie ?

C’est bas, mais j’assume.
[quote=Hollande]Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera pas élu. Et pourtant, il gouverne.
Ben au moins, maintenant, il peut mettre un visage et un nom sur son "ennemi".
Au moins, les choses sont claires même pour les derniers [s]attardés[/s] retardataires qui seraient tentés de voter socialiste.
Il faut souhaiter la mort du PS, à la guillotine pour haute trahison. Hollande me dégoûte tant, tous les jours un peu plus, j'imagine difficilement comment son passage va se terminer.
Le message de la double avoinée a enfin été entendu.
Sans rire, on n'aurait même pas eu l'idée d'inventer un truc pareil.
Merci Anne-Sophie, pour ce second billet après votre retour.
La feuille de route devient de plus en plus claire. Très étrange cette nomination mais je dois être un peu naïf...
A quand Frigide Barjot conseiller à l'Elysée pour les questions societales ?
Hollande est un vrai scandale, un dégoût, rien d’autre.
François Hollande, non content de désespérer ses électeurs, a maintenant décidé de les faire vomir.

Il a de la chance, 220 ans plus tôt, un tribunal révolutionnaire l'aurait envoyé à la guillotine pour crime de haute trahison.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.