93
Commentaires

L'athlète français malheureux, portrait en pied au jité

Ne reculant devant aucun sacrifice, même pendant des vacances bien méritées, je viens de regarder le compte-rendu de la journée olympique

Derniers commentaires

Les commentateurs sportifs français:

-sont des lettrés:"c'est énorme" a remplacé tous les autres adjectifs plus couramment utilisés par le français moyen.
-sont indignés:les arbitres sont vendus ,les adversaires des français "pourrissent et truquent les matches".Un point est accordé aux bleus de manière un peu litigieuse:"ça ne fait rien ,on est preneurs".
-savent de quoi ils parlent:"il faut deux points d'écart pour gagner à l'épée?"
-ont de l'imagination:"si on vous avait dit que vous alliez faire quatrième,vous auriez quand même signé,non ?"
-ne font que relayer l'information:" un jamaïcain qui gagne des médailles d'or,passe encore,mais plusieurs...Il est normal qu'on se pose des questions..."
-connaissent l'Histoire du Sport:"le cavalier canadien,deux fois sanctionné pour consommation de cocaïne dans les années précédentes,s'était justifié en expliquant qu'à l'époque il était dépressif..."
-savent cibler leurs sujets:"le français est médaille de bronze en voile ! Au fait, qui est médaille d'argent ?...On s'en tape !!"
-sont des rebelles:le chroniqueur polémiste de service le soir, qui dénonce,puis renonce.
-saluent la hiérarchie:"la France aura bien quarante médailles,comme l'avait prévu Madame La Ministre des Sports."
Il ne faudrait pas se montrer trop sévère avec les athlètes français car ils auront vraiment tout fait pour se mettre aux couleurs des JO de Pékin : ils auront, en effet, coulé beaucoup de bronzes et ils n'étaient pas tibétains...
Sur France 2, y a un journaliste sportif nommé Laurent Luyat (Lôôrennte Louyate in english) qui présente les résultats des J.O., et qui trouve que les noms des compétiteurs étrangers sont 'achement difficiles à prononcer (authentique).
Chuis assez d'accord avec lui. Il faut reconnaître que certains patronymes sont une véritable insulte à la francophonie.

Je pense, en particulier, à Prapawadee Jaroenrattanatarakoon, Thaïlandaise championne olympique d'haltérophilie, qui n'aurait pas dû être autorisée à participer. Il y a des limites à la provoc'.
côté nationalisme, j'ai l'impression que ça ce tasse un peu: aujourd'hui on parlait aussi du record (non-francais) à la course, meme si le gros a été consacré aux 3 nageurs français (ah bon, yavait aussi un premier sur le podium ?).

Croustillante observation de ce jour:
non-seulement les JO font toujours le premier (long) sujet des infos sur France2, mais en plus ce sujet est completement viré de la version internationale diffusée sur TV5, expédiée aujourd'hui en 20mn. Evidemment, le cocorico nombriliste sonne un peu moins "valeurs universelles de la France".
C'est toujours le même cinéma !!!
Qu'ils arrêtent d'être trop chauvin ! Aucun sens de la mesure !
Aucun recul ! Aucune objectivité ! Aucun sens journalistique !
Mais oui au jeux olympique il n'y a pas que les francais , il y a plein d'autres sportifs
capables de se battre pour une performance ou une médaille .
Il y a des sportifs francais méritant dont on ne parle jamais .
Regardez l'exemple de la lutte gréco romaine , un sport jamais médiatisé
ou les athlètes francais vont en immertion au Kazakstan , en Ukraine
s'entrainer dans des conditions spartiates !!
On est a des années lumières du cinéma de Manaudou et de ses
2 millions d'euros de contrat publicitaires par an !
On est loin des train de vie pharaonique de nos chers joueurs de foot
de l'équipe de France incapable de gérer l'Euro !
Ceux là ne sont plus sportifs , ce sont juste des hommes ou femmes
d'affaire occupé à gerer leur carrière de nouveau riches !
Ils n'ont plus faim de sport , ils sont pourris par le fric .
Pour paraphraser notre bon Nicolas, il est plus facile de faire un édito qu'une performance aux jeux.

Si nous pouvions comparer à population égale, la chine avec la France, nous pourrions y ajouter quelques pays amis et voisins dans la balance.
Avec l'Italie, l'Allemagne; la Grande Bretagne par exemple, nous aurions ce samedi 16 août
21 médailles d'or, 18 argent, 19 bronze soit au total 58 médailles, contre 41 à la Chine et 48 aux States.
Chine population 1300 millions
Usa 330 millions
F, GB, I, D, 280 millions environ

La Chine en proportionnel avec la France, devrait avoir 20 fois plus de médailles.

Si nous considérons que l'Espagne a, ce jour, 2 médailles et la France 20, la France est t'elle 10 fois plus sportive ?

Le sportif au sortir d'une compétition, qu'il ambitionne souvent depuis des années, a souvent les mots de l'amertume pour comprendre
pourquoi un titre lui a échappé, parfois d'un cheveu.
Ce n'est pas seulement français, c'est de l'humain.

Cher Daniel, quand vous vous demandez à froid sur l'antenne comment améliorer votre site @SI, vous êtes dans la même position.
A chaud en découvrant les chiffres, nous serions étonnés, nous aussi, de voir votre tête et d'entendre vos interrogations.

Quand à savoir pourquoi nos télés ne suivent en général que nos athlètes, demandez aux autres nations comment ils
procèdent dans une compétition où les sportifs défilent derrière leurs drapeaux.

Je ne possède pas l'écran magique, mais la dandysme attitude est tout aussi assommante
que le chauvinisme à tout crin, comme si le noble de l'humain ne pouvait s'exprimer qu'à travers des mots.
Pour ces athlètes, rien ne remplacera leurs expériences uniques vécues de l'intérieur
et pour ceux qui connaissent ou ont appréciés ces joies ludiques, même modestes, c'est souvent de l'ordre de l'indicible.

Ah le Tibet, la Georgie, l'Irak, l'etc... dans tout çà ?
Et bien c'est comme pour vous, quand vous allez au restaurant en bonne compagnie et que les bombes pleuvent quelque part.
Vous reprendrez bien un apéro ?

Pour mémoire, en 1947, pour juguler la révolte à Madagascar, la répression française aurait fait entre 30 000 et 90 000 morts selon les sources.
Ils auraient même balancés des types vivants sur des villages depuis des avions.
En tout cas personne ne m'en a parlé à l'école.
Mais du passé faisons table rase.

Bon, ce n'est pas tout, je reprendrais bien un peu de bonne conscience.
Il en reste ?
Au fait Mada est indépendante depuis 1960.
Tout ça pour ça....
J'aime beaucoup @si, aucun doute là-dessus. Mais je ne peux que constater qu'@si n'aime pas tellement le sport et que la majorité des @asinautes non plus. Ce n'est pas grave, remarquez, mais ça se constate quand même. Quand un sujet de sport est analysé ici, la réaction est souvent épidermique. Dans les articles, parfois, où l'on aime bien moquer le trop plein de sérieux des athlètes ou des journalistes de sport. Dans les forums encore plus, où les commentaires sont encore plus cyniques, radicaux, voire primaires : le sport, ça sert à rien, c'est pas sérieux alors qu'un peu partout on se fait la guerre, donc ne nous y intéressons pas, ça n'en vaut pas la peine.

Il m'arrive d'être d'accord avec les critiques émises sur @si. Les JO, c'est vrai, sont aussi une énorme entreprise nationaliste, vue dans un prisme encore plus franco-français que celui par lequel on analyse habituellement la politique internationale. C'est vrai aussi qu'on y encourage une insignifiante course aux médailles, exaltant le sentiment que la France doit gagner de l'or parce que sinon on ne sera plus un grand pays. Tout cela, je comprends que cela puisse rebuter.

Mais il reste la remarque de fond : pourquoi considérer de haut (et allez je le dis : mépriser) un domaine qui n'est quand même pas en soi si dégradant intellectuellement ? Pourquoi, dès les premiers messages sur le forum, la discussion a-t-elle commencé sur l'inutilité du sport et dévié sur des blagues qui ridiculisent l'activité sportive ? Pourquoi courir, nager ou marquer un but serait-il un gaspillage, davantage que regarder un film ou lire un roman policier ? Pourquoi souligner l'égarement d'un journaliste qui dit qu'un bassin de kayak est "exigeant" ? Il n'y a qu'une oeuvre philosophique qui peut être exigeante ? Pagayer en eau vive ne nécessite donc aucune compétence particulière ?

Il faudrait peut-être considérer un jour le sport comme une activité culturelle : un divertissement pour ceux qui le regardent mais aussi une manière de s'épanouir dans la pratique. Même s'il arrive que le message final, celui qui passe à la télé, soit dévoyé, il ne faut pas oublier que ceux qui pratiquent et aiment le sport sont des gens comme vous. Pas sous-développés. En tout cas, pas moins que les autres.
Excellent ! Mais c'est comme Marianne : y a que les convaincus d'avance qui le lisent. Et cela ne changera rien parce que le français moyen il adore qu'on lui parle de conneries, alors il AIME le JT. Peut-être parce que le français moyen est "ataviquement" con. Ce qui n'est pas mon cas car je suis heureusement bien en-dessous de la moyenne. Mais cela me fait une belle jambe, comme à vous d'ailleurs ....
Au final c'est la version hi-tech et internationale de celui qui pisse le plus loin.
De toute façon arrivé à un certain age on se balance tous les dernières gouttes sur les pompes, alors...
N'oublions pas que les JO, tels qu'imaginés par le baron de Coubertin, avaient pour but de se faire la guerre sans effusion de sang, ce qui est une idée fantastique pour maintenir des chauvinismes exacerbés dans tous les états, sans faire de morts (le problème, c'est que les chauvin restent en vie).
Les JO ont aussi soit-disant pour but de rassembler les peuples, mais après l'accolade des deux sportives russe et géorgienne, je ne vois pas beaucoup de progrès sur le champ de bataille.

Et concernant le chauvinisme dans les JO, il est une chanson qu'il faut connaître : Les Jeux Olympiques du groupe Karpatt. Une véritable petite perle, dont je ne suis parvenu à trouver que les paroles, ce qui est bien dommage, car la musique est également fort sympathique.
Comment, cher Daniel, vous aussi lorgnez du coin de l'oeil la quinzaine commerciale de Pékin ?
Enfin c'est un peu aussi le salon de l'agriculture... voir la muscu (merci les Guignols) des cadors de bassin...
Ce qui est vertigineux : jusqu'où pense-t-on améliorer la bécane humaine pour battre invariablement des records d'une édition à l'autre afin de garder l'audience télé qui sert à faire du beurre ?
Quand aurons-nous des compètes aux résultats inférieurs ou égaux aux précédents ?
Ce qui signifierait sans doute que la course qualitative entre "potions magiques" et "détecteurs de potions magiques" est terminée....
Pas pour tout de suite, hein ?
A priori les methodes sont les memes partout : je suis aux Etats-Unis et je peux vous assurer que la seule equipe vue d'ici c'est "Team USA"... et un peu les Chinois... Les seules epreuves qu'on nous montre sont celles ou les US sont presents... et susceptibles de gagner les medailles... Bien souvent on ne montre meme pas les epreuves en entier (meme si c'est du direct). On montre plus volontiers les seances d'echauffement des Americains plutot que les autres concurrants... Ce qui donne souvent l'impression que les seules equipes presentes sont les US et la Chine. Pas le choix, donc on fera avec, mais j'avoue que c'est tout de meme legerement frustrant.
Juste un petit commentaire sur comment ce chauvinisme sportif (et médiatique plutôt, on ne sent pas ça dans la rue!) s'étend aussi au phénomène du dopage, ou plutôt du dopage "présumé".
De exemples par dizaines entre lesquels Armstrong, Nadal,...dont les performances sont systématiquement mises en doute alors que des sportifs français (pas plus dopés que les autres par ailleurs) en sont bien épargnés. Les contrôles positifs sur les français (athlétisme ces derniers temps) sont toujours relayés sur des espaces minimes aussi bien sur presse écrite que sur papier. Un cycliste italien ou espagnol qui se dope, on peut en faire la une (pas toujours mais ça fait du bien!), un cycliste français contrôlé positif mérite une brève qui ed surplus évoque des doutes, ou une prescription perdue mais "légale", etc.
Les muscles de Nadal ne peuvent pas être "naturels". sa force surhumaine nécessite de "suppléments". Sa capacité mentale pour gérer les moments critiques des matches, la constante évolution de sa technique, ou son service médiocre et moins PUISSANT que celui de dizaines de joueurs...ça on oublie. Par contre, ce magnifique Alain Bernard nourrit ses muscles aux pâtes SANS SAUCE, au cas où, à base de séances de musculation, d'abnégation dans l'effort...et ce mental d'acier qui lui permet devenir champion suite à une défaite sur le relais.
Mon avis: soit on joue le jeu soit on ne le joue pas! Si on accepte qu'il ya des contrôles et que les sportifs les passent, c'est pour accepter que contrôle négatif=sportif propre. Et on continue la recherche, et on punit les "coupables". Donc Bravo Alain, Bravo Nadal, Bravo Phelps et Bravo les champions, point barre.
Pour les médias français (souvent popursuivis et condamnés pour ça par ailleurs!), contrôle négatif+sportif français=tout va bien mais contrôle négatif+sportif étranger (les "surprenants espagnols" particulièrement, dernier example, ils couraient trop vite lors de l'Euro...mais pas Zizou et les siens en 98, ça non!) = "oui, mais...il connaissait quelqu'un qui connaissait quelqu'un qui étais suspect" ou "avec ce gabarit on ne peut pas humainement réaliser cet exploit" ou...je vous laisse choisir parmi la panoplie d'expressions ambigües et outrageantes que L'Equipe ou le Monde, pour ne pas le citer utiliser pour orner leurs chroniques sportives. ce serait d'ailleurs un intéressant exercice de recherche journalistique : Comment semer le doute en matière de dopage en utilisant des expressions non-susceptibles de poursuite mais en dénigrant le sujet en question"
Je conseille donc à ces médias qui soupçonnent systématiquement le peloton du TdF de ne plus donner couverture à cet évènement, tel est le niveau d'incertitude qui plane sur n'importe quel coureur...non français bien sûr! L'hypocrésie de dénoncer tout en assurant des chroniques quotidiennes ornées de commentaires quasi-littéraires me révolte.
C'est pas réservé à la France ce genre de comportement.

Hier, alors que les jités français se réjouissaient d'une médaille unique, les suisses jubilaient avec leurs trois médailles d'or du jour (et ne parlaient pas du tout de la médaille française, ni d'aucun autre pays). Je vous laisse imaginer la télé chinoise (y'a une version française de CCTV sur la freebox qui vaut son pesant de cacahuètes).

Bon, je vais regarder Télétoon, j'ai une petite chance d'y échapper...
Alors bravo France 2. Quand un lutteur gagne la médaille d'or c'est une belle médaille, quand il s'agit d'un nageur c'est historique et on comprend qu'il s'agit d'un vrai médaille. Pire on apprend que c'est cette seconde médaille qui nous place au 8ème rang du tableau. Le soucis est que comme plusieurs pays ont 2 médailles d'or, ce sont aussi celles d'argent et de bronze qui nous positionne à ce rang mais pas un mot de la part des journaleux. On leur crache vraiment sur la gueule aux médaillés sur le service public.

Parfois je me dis que l'on devrait avoir une zone de commentaire sur la feuille des impôts "Je refuse de payer ma redevance pour cause de service public pathétique".
Citation: "Phelps... On nous dit qu'il va tenter de battre son record précédent: il avait eu six médailles d'or à Athènes, il va tenter d'en décrocher sept ..." ( Daniel Schneidermann)

Meuh, non ! C'est pô ça du tout !
Phelps, il a eu deux médailles à Athènes. Et il va essayer de devenir le gars qu' aura eu le plus de médailles "de tous les temps".
Il va essayer de faire mieux que Mark Spitz, Carl Lewis et deux ou trois autres, qui ont eu huit médailles. Il en faut donc sept de plus à Phelps. Mais je me demande qui ça peut bien intéresser, à part Phelps et ses parents.

J'ai aussi essayé de regarder les Jeux Olympiques à la télé. Ca m'a pas plu !
T'as huit mecs sur les plots de départ. Plouf, ils plongent. Avant même le départ, tu sais que c'est celui qui va arriver avant les autres qui va gagner. Alors, savoir que c'est celui qu'est à la ligne 3 ou a la ligne 7, c'est aussi intéressant que regarder le tirage du loto si t'as pas joué. Je crois que le rôle des commentateurs est de nous masquer ce point faible. C'est grâce à eux, à mon avis, qu'on peut continuer à faire nager les nageurs, courir les coureurs et sauter les sauteurs. Si on les classait par tirage au sort, on verrait bien que ça n'a pas grand intérêt.
Coucou, M. Schneidermann ! Je suis content de vous lire de nouveau ! Pas de coup de soleil j'espère (ça fera mauvais effet sur la première vidéo de la rentrée...)

Plus sérieusement, serait-il possible à @SI de faire un petit montage des manquements graves à l'esprit olympique des commentateurs et cons-insultants de France 2 ?
J'ai noté plusieurs fois des "voilà les p'tits chinois" dit avec un ton goguenard, ou encore cet après-midi avant le fameux combat de lutte, où, à propos du combat juste avant, il y a eu un superbe "Mais on s'en fout ! on s'en fout !".
Bon je ne sais pas si c'est facile à faire pour @SI (faudrait pas que vous vous retapiez tout, ça serait pas cool...), mais je pari qu'il y en a de quoi faire une bonne petite vidéo bien grasse.
Bon, l'essentiel est de participer, non ? Et c'est un français qui l'a dit.
c'est quoi "l'attaque dans l"attaque" ? Expliquez. Merci.
C'est clair qu'on est parfois plus dans le "Vive la France" que "Vive le Sport" ! Mais bon heureusement qu'il existe encore quelques sportif "amateurs" de haut niveau pour nous montrer ce que signifie le mot humilité.
les autres pays font pareil, c'est une des nombreuses conneries inées de l'humain: le patriotisme, la preference nationale qui se resume a: Je prefere un humain né dans un secteur proche du mien qu'un autre, les phrases du genre "ON les a battu" dites par des supporter ca m'exaspere
Aaaaah, "on" a enfin un champion olympique. Steeve Guenot en lutte gréco-romaine.
Un Français prénommé Steeve, vainqueur d'un natif du Kirghizistan (5 millions d'habitants, capitale Bichkek) dans une discipline confidentielle, dont les motivations des pratiquants demeurent assez troubles.
Mais bon, on va pas faire la fine bouche.

Ne reculant devant aucun sacrifice, même pendant des vacances bien méritées, je viens de regarder le compte-rendu de la journée olympique du 20 Heures de France 2.


J'hésite entre conscience professionnelle et masochisme...

Bonnes vacances.

PS : pour égailler vos vacances, voici quelques bêtises de mon cru que m'ont inspirées ces JO :

encore là
et puis ici
c'est pas fini !
quand y'en a plus y'en a encore
ça continue ici
ça se poursuit là
et pour finir par ça.
[quote=Daniel]D'abord, les JO sont par essence, quoiqu'il arrive, le principal titre, et le premier sujet traité au jité, avant la relation d'un obscur conflit mettant en jeu la Russie et la Géorgie, y compris avec (ce soir-là) tentative de médiation sarkozyenne.

Je me suis fais la même remarque, c'est pourquoi après le tout début du JT d'hier soir, j'ai préféré zapper......... Oser mettre les JO en ouverture du Journal de 20H alors qu'une guerre éclate entre la Russie et la Georgie, je trouve çà plus que limite..... Ca s'appelle toujours du journalisme????? A se demander à quoi sert l'émission "un jour à pekin" sur France 2.... De 18h50 à 19h50, soit juste avant le JT!....... Donc on sur France 2 à 19h50 : fin de l'émission "un jour à pekin" et à 20h, dans la foulée : nouveau résumé des épreuves de la journée aux JO au JT...........
Autre idée : France 3 n'a qu'à virer la série :"plus belle la vie" a 20h20 et rallonger d'autant l'émission "le journal des jeux" qui est juste avant et qui dure 5 minutes......... ah mais non zut, j'oubliais que "Plus belle la vie" fait une super audience, ca serait dommage........ Ma voisine, ménagère de moins de 50 ans, serait capable de manisfester devant le siège de France 3 Ardèche (mon département.....)

Bref, remettons le sport à sa place, soi à la fin des JT de 20h.....
JO 2008. Ces sports si "rares", pas seulement pendant l'année mais durant 4 longues années, font la Une de France 2. Soit.
Il existe évidemment des sujets bien plus importants mais depuis longtemps nous avons que ce n'est pas l'intérêt d'un journal télévisé que de faire de l'information sur l'actualité (pour preuve : il suffit de regarder en arrière les quelques JT de 13h sur France 2 (fin juillet, début aout) qui avaient fait des reportages sur les années 80 par exemple...).

Les JO, au moins, sont d'actualité. Mais au-delà des JT, il est impossible à un téléspectateur de France Télévision de regarder un match dans l'intégralité. Ainsi, la fin des match de Hand-Ball par exemple (féminin comme masculin) n'ont pas été retranscrits en direct alors qu'on en voyait des extraits (très courts). Il en va de même pour la quasi totalité des autres sports. Pourquoi ? Personnellement, je préfère voir un match dans l'intégralité ou au moins les dernières minutes et qu'on me fasse un bilan de ce qui s'est fait par ailleurs, après ces minutes décisives ! C'est du grand n'importe quoi ! Plus encore lorsque les présentateurs appellent les téléspectateurs à leur expliquer les règles du tir à l'arc parce qu'ils n'ont pas compris pourquoi telle équipe avait gagné... (hier). Ca n'enlève rien à leur chauvinisme : ils ne connaissent pas trop les règles mais savent que les français ont été spoliés !

Voilà ! c'était mon coup de gueule en fait ! :)
"Mésaventure ainsi survenue mardi à une judoka française, qui a eu la malchance de rencontrer en finale une Japonaise pratiquant (horreur!) l'attaque dans l'attaque."

J'imagine que vous parlez de Frédérique Jossinet.
Les médias et elle-même ont dit que c'était un combat piège.
Il faut comprendre par là qu'elle n'était pas prévenue qu'elle allait affronter quelqu'un.
C'est dégueulasse.
D'ailleurs, elle ne savait même pas qu'elle allait aux J.O.. Elle s'est retrouvée à Pékin, un jour, comme ça.
Elle n'a jamais fait de judo en plus.

La fatalité est rude; la violence des Chinois à l'égard du Français, insupportable.
Ce qui m'énerve le plus c'est cette façon de traiter les sportifs : si t'as pas l'or t'es nul... Ils ont déjà pratiqué un sport ces journalistes ? Parfois une 10e place est magnifique et mériterait qu'on en parle autant qu'une 1ere. Faut pas s'étonner que les sportifs se dopent s'ils voient que finir 3e ou, pire, 4e aux JO c'est être considéré comme nul... Ah il est beau "l'esprit sportif" que l'on énonce avec passion pendant la cérémonie d'ouverture... "L'important c'est de participer", tu parles ! Jamais les commentateurs ne parlent du sport avec fair-play. Et voilà qu'ils se lèvent en masse pour encenser celui qui décroche 6 ou 8 médailles d'or la même année, sans se poser de questions. Je me rappelle comme ils ont critiqué les 2e places à répétition d'une athlète française... seulement la 1ere a reconnu quelques années après s'être dopée (comme beaucoup d'athlètes américains d'ailleurs...).
Peut-être que si les journalistes changeaient de comportement et ne regardaient pas que les vainqueurs et les "mauvais français pas fichus d'avoir de l'or" les sportifs changeraient également d'attitude et pourraient profiter pleinement de cette grande chance qu'ils ont : participer aux JO!! Bon sang, ça n'a lieu qu'une fois tous les 4 ans, il y a tous les pays du monde, y être, donner le meilleur de soi-même c'est déjà magnifique non ?
travailler plus pour gagner plus.. d´argent, non?
Il est remarquable que les objectifs soient rivés à ce point sur les têtes d'affiches

Michel Rousseau, l'entraîneur nous tient des propos intelligents sur la natation, nous l'avons entendu 30 secondes.
Balmy arrive devant la Star déclinante, on nous raconte ce qu'on sait déjà pour l'avoir lu et entendu 10 000 fois au sujet de notre vieille histoire. on ignore les autres. On ignore le reste.

Les commentaires sont souvent calamiteux. " Si tu n'es pas en tête, tu restes derrière… " " Allez, encore un petit effort " et surtout pense à nous !

Manque de respect ça n'a pas d'autre nom, lorsqu'en escrime, ( je n'y connais rien, les commentaires me semblaient par ailleurs intéressants ) mais Manque de respect tout de même lorsque le commentateur désigne la française par son nom ou son prénom… et son adversaire en l'appelant " l'allemande " tout au long du quart d'heure de retransmission " l'allemande " " l'allemande " " l'allemande "

Les images sont incroyables, mais les commentaires sont pour bien plus de moitié débiles profonds, affligeants.

Ce n'est pas mieux chez nos amis américains. Très superficiel… aucun recul… c'est dans l'époque semble-t-il.
Mon cher Daniel, interviouwer Phelps est chose pratiquement impossible, en tout cas sans suffisamment d'argent, ou d'autres choses comme ça...
c'est ce que je me dis depuis 4 jours...
J'aime bien profiter des JO pour découvrir certains sports, certaines équipes, certains athlètes, et on ne nous parle que des Français.
C'est très étrange, mais je pense que ça ne tient pas qu'aux médias; les Français apparemment ne pensent qu'à ça ;
on m'a même raconté que certains reprochaient à manaudou d'être allée nager : "si elle ne pouvait pas avoir de médaille, qu'elle reste chez elle, c'est une médaille en moins pour nous".
Au-delà du fait que cette remarque est complètement absurde, elle dénote bien un chauvinisme incompréhensible et malsain.
Bien vu! Sarkozy avait bien raison de dire qu'il n'y a aucune différence entre télé publique et TF1, et encore il était bien gentil car en ce moment les jt de FR2 sont pires que ceux de TF1...
... " quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, mais ils font rien qu'à mugir dans [s]nos[/s] les campagnes géorgiennes ".

On pourrait appeler ça les jeux olympiques militaires, profiter de l'inattention générale afin que poutine retrouve ses bonnes vieilles habitudes.
C'est à dire ça: ENFANTS S'ABSTENIR

Ah mince je suis pas dans le bon forum.

Retour à Pékin, donc. Voyez Daniel, grâce à une habile transition, hop je reviens dans le sujet de l'article, grâce à une odieuse vidéo honteusement subversive, et comme tout à l'heure,
à quelque chose près, AMES SENSIBLES S'ABSTENIR, SÉRIEUX.
Un p'tit arrêt sur images ?

C'est plus fort que moi, dès qu'on parle des jiaux, je ne peux pas m'empêcher de déblatérer sur ce qu'il se passe en dehors des eaux [s]troubles[/s] non poissonneuses manaudouesques.

On pourrait appeler ça la marche absente du podium.
Où la médaille de plomb.

" Magnifical ", comme dirait notre spécialiste de la langue anglaise, monsieur 53%.
Après son malheureusement peu célèbre emploi du mot "héritation" au lieu d'héritage, grâce aux médias habituels.
Avec "héritude" (aaahhh, la Chine, décidément on y revient, re-hop retour au sujet - je ne suis pas loin de m'esbaudir) il aurait peut-être eu plus de succès !

Bon allez je ne voudrais pas plomber (aïe) l'ambiance, donc je vais poursuivre mon boycott personnel, et reprendre mon souffle.
D'ailleurs, le mot "boycott" est mon contrepet interne favori.
Allez savoir pourquoi.

Bonne journée à tous.

Et comme disait Gérard Holtz durant ses heures de gloire: "Vive le sport sur France 2".
Bien vu Daniel.
Ce nombrilisme franco-français est inconvenant. Et impossible de connaître le nom du médaillé d'or qui nous a "volé" la médaille promise, contentez-vous de sa nationalité.
"Ne reculant devant aucun sacrifice, même pendant des vacances bien méritées, je viens de regarder le compte-rendu de la journée olympique du 20 Heures de France 2." .

Intégralement ? Sans couper le son ? Sans aller aux toilettes pour échapper un peu ? Non rien ? Impressionnant ! Personnellement, j'aurais mécaniquement coupé ma télé au bout de 30 ...allez 15 secondes. Vous êtes sûr que vous n'avez pas des kamikazes dans votre famille ? :)
Ce qui m'énerve le plus c'est cette course à la médaille d'or. En gros le seul sujet est le nombre de médailles, le classement au tableau des médailles. Mais d'un autre côté avec une ministre des sports qui dit "en dessous de 35 médailles on est nul" que voulez-vous y faire.

Il y a des belles compétitions mais le service public est détestable dans sa couverture.
Nous sommes nuls en sport. Ne perdons pas notre temps avec ça, il y bien d'autres choses intéressantes.
Non, on n'est pas nuls en sport. Y'a juste que c'est trop dur. Et puis la neige elle est trop molle.
Et puis le terrain est lourd, aussi.
et l'eau est dure.
Et la route est droite mais...
en fait le vrai problème de la france, ce sont tous ces sportifs étrangers qui veulent piquer leur place à nos coureurs dans les couloirs d'à côté
Faudrait prévoir désormais des jeux olympique nationaux.
et l'air est pollué......
La pente est forte :-)
La pente est particulièrement forte à ski ( bien que la piste soit droite )... Vous devez tous vous souvenir de ces JO d'hiver ou nos athlètes français ont perdu parce qu'il faisait trop... FROID. ( Authentique )

Nous avons appris ce jour-là par nos vaillants commentateurs et autres consultants sportifs de haut vol que l'hiver en montagne pouvait se révéler particulièrement traitre au niveau du climat... Merci à tous ces explorateurs de l'impossible pour leur contribution à la science.
Très juste. Nous ne sommes pas aidés par les éléments :-)
De même, en creusant encore un peu, j'esquisse un sourire à l'idée d'un commentateur du calibre de Candeloro entouré de malabars Chinois en train de sortir son fameux "Et bien elle n'aura pas volé son bol de riz ".
Au moins là on rigolait bien.
Notre Van Damme à nous, en quelque sorte.
Sans oublier la nourriture des sangliers, ces pauvres bêtes ne sont pas habituées.
petit montage pour se rafraichir la mémoire
Uderzo et Goscinny, le grand art à son sommet ^^.
Ah, Candeloro... Des grands moments de télévision... J'aime ce type ( vraiment ). Et ses duos avec Monfort sont des moments à graver dans la pierre.
Leur naturel vaut tous les spectacles de Bigard et de Benoit XVI réunis.

Au fait, Candeloro n'est pas à Pékin... France 2 n'aurait quand même pas eu peur d'un dérapage à propos de Laure Manaudou sur le dos, ou autre subtile allusion sur l'orientation sexuelle des lutteurs ?
Vous en faites pas, c'est pareil dans les autres pays. Vous croyez que les anglais couvrent équitablement toutes les disciplines et toutes les nationalités ? Que neni ! Ils ne parlent que des épreuves oú il y a des anglais. Et en plus ils nous rabassent les oreilles sur des athletes qui n'arrivent meme pas a finir une épreuve (Paula Radcliffe est un bon exemple, ca fait 2 JO qu'elle arrive pas á finir le marathon mais c'est pas grave on parle d'elle á tire-larigot). Quant á l'Irlande, comme ils n'ont pas beaucoup d'athletes en compétition et qu'ils ne gagnent jamais rien (la derniere médaille - d'argent - remonte á 2000), ils couvrent encore moins les JO et passent plus de temps á nous montrer 2 vieux commentateurs sportifs en studio en train de débattre de la performance de tel ou tel (pendant de longues minutes) qu'á nous montrer des images. Navrant !
Enfin, pour en revenir au nombre de médailles par pays, il ne fait aucun doute qu'il est proportionnellement relatif au nombre d'habitants et aux sommes d'argent investies dans le sport. Pour en revenir aux pauvres irlandais, pas étonnant qu'ils n'empochent rien : leurs athletes doivent avoir un boulot a temps plein pour vivre car ils ne touchent que 12000 euros par ans de part leur sponsors pour s'entrainer ! Ca leur laisse pas beaucoup de temps pour l'entrainement. En plus, faut voir les conditions d'entrainement. Les avironistes, par exemple, ont réussi á grapiller assez d'argent pour contruire une base d'entrainement sur la Liffey (riviere principale á Dublin). Devinez quoi ? Elle a été constamment vandalisée !
Leur sport de prédilection était la boxe (ils arrivaient toujours á avoir une médaille dans cette discipline). Et bien plus maintenant car tous les bons boxeurs préferent se mettre en professionnel car ca rapporte plus !

Pour finir, les JO sont censés représenter les sportifs amateurs. Quand on voit que la plupart des athletes s'entrainent á temps plein car ils ont suffisamment d'argent de la part des sponsors pour le faire, je n'appelle pas ca de l'amateurisme. Ils gagnent leur vie grace au sport donc cela s'apparente á une pratique professionnelle. Me trompe-je ??
Mais ce n'est pas vrai qu'on est nuls en sport! Un autre gros problème des Français, l'autodénigrement permanent!

Pourquoi les Chinois et les Américains dominent-ils les tableaux des médailles? Avant tout parce qu'ils sont très, très nombreux et suffisamment riches pour pouvoir développer leurs disciplines sportives! Même chose pour les Russes, c'est une grande nation de sport parce que c'est un immense pays.
Ces pays ont des réservoirs inépuisables de champions, ils peuvent se permettre, en particulier les Chinois, d'en entraîner plein et de jeter à la poubelle ceux qui n'auront pas été assez bons.
Il y a des exceptions à ces règles mais on voit bien en regardant les tableaux de médailles que la clé d'une place dans le haut du tableau est la combinaison entre un minimum de développement économique et une population très nombreuse.

Certes, la France est aussi un pays riche et assez peuplé, mais rien à voir avec ceux-là. Donc franchement, je trouve qu'on ne se débrouille pas si mal dans les JO en général, arrêtons de dire que nous sommes nuls en sport, ce n'est pas la vérité!
Je suis en partie d'accord avec votre article mais pas sur tout.

D'abord, je suis d'accord sur ces points:
- Le chauvinisme qui fait qu'on ne voit QUE les Français en sport est incroyablement irritant. Je n'ai pas la fibre chauvine et j'ai tendance, ce qui est apparemment bizarre pour France Télévisions, à avoir des coups de coeur sur des sportifs quelle que soit leur nationalité, et cela me rend dingue quand à Roland-Garros, on préfère nous montrer un Français inconnu se faire démonter dans un match à sens unique, plutôt qu'un match passionnant entre deux étrangers qui se passe deux courts plus loin; ou bien quand je regarde un gala de patinage et que je m'aperçois que pour pouvoir nous montrer les exhibitions des Français qu'on a déjà vues 15 fois, on nous a privés, ni vu ni connu, de programmes de patineurs bien mieux classés et plus rares.

- Il n'est pas normal que le sport passe devant la guerre, et cela devrait être inversé; cela dit, c'est une remarque qui vaut dans énormément de cas. Je ne pense pas non plus que les faits divers dont on nous abreuve en permanence et que les gens suivent comme des feuilletons aient leur place dans les JT. La structure et le contenu des JT est un débat tellement vaste...


Mais je n'aime pas l'attitude qui consiste toujours à se moquer du sport, des sportifs français, et de la façon dont les médias les traitent. Quelle attitude devrait-on adopter en cas de défaite alors? Si on critique l'athlète qui rate là où on l'attendait, on est accusé de le lyncher après l'avoir encensé. Si on ne le critique pas, on est accusé de lui chercher des excuses.

Exemples: quel est le problème avec le fait qu'on précise qu'Estanguet a eu du mal à maîtriser le bassin chinois? Ce bassin était apparemment difficile (ou "exigeant"), je ne vois pas pourquoi cette remarque mériterait d'être ridiculisée, ces parcours sont effectivement construits, certains sont sûrement plus durs que d'autres, ou conviennent moins à certains. Certains ont réussi à s'y adapter, d'autres pas, pour des raisons sans doute que seuls les spécialistes de ce sport peuvent comprendre. Estanguet a eu l'honnêteté de dire que jamais il n'a réussi à s'y adapter, en quoi est-ce une excuse bidon? Il n'avait sans doute pas les qualités requises pour ce bassin, et n'a pas trouvé la solution.

Et comme je le disais plus haut à propos de Lucie Decosse, où est le mal à reconnaître que souvent, si un judoka perd un combat, c'est que la personne d'en face a réussi à mettre en place une technique qui le gêne? C'est tout de même la base de la tactique, essayer de gêner son adversaire. Il s'agit de comprendre une défaite, de l'analyser, pas de "l'excuser".
Ici, si le combat est bien celui auquel je pense, l'expression " l'attaque dans l'attaque" est on ne peut plus adaptée: la japonaise a effectivement réussi à résister à l'attaque de la française puis à enchaîner directement avec sa propre attaque, qui était un coup de maître.

De même, dire qu'on est "tombé sur plus fort que soi", je ne vois pas en quoi c'est une excuse, c'est au contraire la plus factuelle et la plus fair play des remarques quand on a perdu.

Alors, c'est vrai que je parle ici du traitement en général, pas exclusivement par les JT, qui sont souvent assez nuls et caricaturaux dans le traitement du sport il faut le reconnaître. Mais toujours est-il que je trouve que cet article donne l'impression d'un préjugé anti-sport plutôt qu'une analyse objective, notamment par le choix des exemples qui ne me semblent pas très pertinents, en tout cas pas de mon point de vue (mais c'est vrai que moi, je ne suis pas allergique aux JO donc je les suis).
D'ailleurs l'idée que quand un sportif perd, c'est "de sa faute" ou "pas de sa faute" n'est pas très sportive à mon avis. Il faut bien que quelqu'un gagne, et donc que les autres perdent, c'est le principe, il y a de la chance, de l'aléatoire, de la tactique, de la préparation... mais je ne vois pas pourquoi on devrait y introduire une sorte de sanction morale qui n'a rien à faire là-dedans à mon avis. Interpréter les réactions des JT en ces termes ne me paraît pas pertinent, du moins pas concernant ces exemples.

Alors voilà, je ne veux pas paraître prétentieuse en critiquant cet article, d'autant plus que j'aime souvent les articles d'ASI, mais dans le cas du sport, souvent, je ne suis pas d'accord et je trouve certaines remarques ironiques assez injustes.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.