75
Commentaires

L'art du bad buzz

Incroyable découverte: si L'Express fait des couvertures racistes

Derniers commentaires

Un truc qui va réconcilier tout le monde : les "Unes" de Paris Match !!!
L'aut'jour chez mon ostéopathe, salle d'attente... J'attends. J'avise des journaux... des hebdos : deux Match, deux couv' avec ISLAM écrit en tout gros !
En bonne "surveillante démédia", je me dis que ça va être croustillant et que ça va me servir pour mes prochaines interventions sur @si. Alors j'ai ouvert les pages, feuilleté (pas déconner tout de même, pas lu les artik'. Je refuse de tremper mes pupilles dans cette daube, regardé uniquement les titres et une ou deux légendes de photos). Chaque Match titrait ET sur Caroline de Monaco, ET sur l'Islam... l'un titrait sur "l'Islam en France", l'autre sur "l'envahissement des Islamistes" (pas retenu le propos exact mais l'intention était évidente). Pour Caroline, c'était "le retour" sur les deux je crois. L'Islam en France annonçait aussi "la vie chez un Islamiste" (ça a dû être fait chez le barbu nantais ou les éternels clients salafistes qui servent d'images prétexte aux islamophobes, les 4 qui manifestent avec leurs femmes voilées et gueulent très fort).
Pour le second, je n'ai pas eu le temps d'analyser les pages intérieures... le [s]salaf[/s] [s]beauf de droite[/s] (pourtant si jeune) l'ostéopathe est arrivé.
Je ne suis pas sûre de retourner le voir pour me remettre les vertèbres en place... je n'aime pas ses lectures ;o((.
C'est -semble-t-il- méthodiquement, consciencieusement, que retraité volontaire confond l'économie et la comptabilité. Il me fait penser à ces hayekiens qui, sans rire, ont soutenu que la grande dépression des années trente venait d'un interventionnisme excessif de l'Etat dans l'économie U.S. Ou à ceux qui, alors que 93% des actifs occupés sont salariés, continuent à ne voir dans les salaires que le coût du travail et non le débouché principal de l'économie. Après tout, dans une société basculant dans la démence, il est quelque part normal que ses défenseurs relèvent eux-même de la psychiatrie.
A Paris, une imame va marier deux femmes musulmanes
La rédaction | le 16.11.2012 à 12:48

Ani Zonneveld, imame de la mosquée de Los Angeles, unira deux femmes musulmanes samedi 17 novembre au Centre lesbien, gay, bi et trans (LGBT) de Paris. Cet événement aura lieu dans le cadre de la conférence annuelle d'associations musulmanes progressistes : Confederation of Associations LGBT et European or Muslims (Calem).

« Rien n'interdit l'union de deux personnes du même sexe »

Selon le porte-parole de l'association homosexuelle française HM2F, Ludovic-Mohamed Zahed, ce mariage sera symbolique : « En islam, il n'y a pas de mariage religieux. Le mariage est un contrat social entre deux personnes devant des témoins. Rien n'interdit l'union entre deux personnes du même sexe. » Et de préciser : « Pour une majorité de musulmans, la sexualité reste le plus grand des tabous. En parler est vécu comme de la provocation. D'où ce silence et une certaine violence autour du mariage homosexuel. En France, il y a une vraie attente. Parfois des musulmans nous écrivent pour nous dire "merci, c'est ça, pour nous l'islam". » (...)
Dans le genre titre-qui-ne-dit-rien, Libé avec Salman Rushdie "Je sais que tout peut changer du jour au lendemain"
Comment savoir s'il parle de géopolitique, de philo, de la vente de ses livres...
Très très bon billet m@tinautal, aujourd'hui !
Mais il faut le féliciter ce Barbier à la belle écharpe offerte par Catlita : sa couverture va attirer le gaulois de souche, un peu, beaucoup, à la folie... xénophobe et l'article va le convaincre qu'il fait fausse route, que l'immigré va sauver la France, peut-être pas au nom du Sacré-Coeur, comme le chante la branche tradi-catho de nos identitaires, mais au moins par sa participation à l'effort nationâl.
En fait, L'Express fait oeuvre civique !
Tres bien le parallèle avec 'the economiste' et la dernière phrase. :)
Etant donné le passif entre DS et Pierre Péan, je me méfie des analyses du taulier sur les propos censés avoir été écrits par le second, surtout quand il écrit "un livre baroque qui explique semble-t-il que Le Pen n'a jamais été antisémite, ni raciste, ni anti-immigrés, ni d'extrême-droite, ni d'ailleurs lepéniste. Tout ceci est un immense malentendu". Semble t'il ? Il l'a écrit, ou pas, mais "semble t'il" ce n'est pas du journalisme, c'est une opinion basée sur ouïe dire. A l'instar d'Askolovitch, DS a tendance à voir des antisémites compulsifs un peu partout (remember la vidéo bidon relayée par @SI initialement postée sur Riposte Laïque).
Quant à Giesbert, Renaud Revel n'est pas d'accord, il lui trouve même du talent à la tête du Point et que ses petits camarades sont quelque part des jaloux !
c'est connu que lepen n'est pas raciste, vu qu'il a du sang arabe...

mal placé: je répondais à Ulysse.
Selon Péan et Cohen, rien ne prouve non plus que Le Pen ait torturé en Algérie :
Pour les deux co-auteurs de "Le Pen, une histoire française", "aucune vérité révélée ni établie" ne permet de le dire. "La possible conviction [...] que Le Pen, s'il a sans doute brutalisé des Algériens, n'a pas pratiqué la "torture institutionnelle", telle qu'elle a été massivement employée durant la bataille d'Alger sous le contrôle de la hiérarchie militaire française", nuancent-ils néanmoins.
Il se serait donc borné à tabasser du fellagah, à molester du chef FLN, sans directives ni assistance matérielle ?
Du travail d'amateur, en quelque sorte. Quelle déception ! Son image s'en trouve d'un seul coup passablement écornée.
Bravo ! Bravo ! Bravo !
http://www.youtube.com/watch?v=UXRFs_nUsTo
"...Because of the failure to balance a single budget since 1981, public debt has risen from 22% of GDP then to over 90% now."
Pour les non-comprenants la prose anglo-saxonne:
"A cause de l'incapacité d'avoir un budget équilibré depuis 1981, la dette est passée de 22% du PIB à plus de 90% aujourdh'ui;

Je comprend que les politiques poussent des cris d'orfraie et que leurs relais merdiatiques éditorialisent sur le "Bad Buzz" (la chronique matinale de Nicolas Doze sur BFMTV est un modèle du genre): C'est pas vrai, c'est pas ma faute, c'est pas grave....

The economist appuie là où ça fait mal....

Il faudra bien un jour que les français s'interrogent sur le fait que les députés présentent des budgets difficitaires depuis des décennies, alors que le plus humble trésorier d'association sait pertinemment qu'une telle audace lui vaudrait un refus sec de l'AG lors de l'approbation des comptes.
Moi je voyais des lobes de foie gras ! Ce n'est que ce matin que je vois ce qu' utilisent les français pour faire sauter a baraque. Où l'on voit que c'est vraient la dèche. Si en plus c'est du pain rassis... La honte ! Les british prennent du fish & chips. Mais ça ne mérite pas un autre usage.
Repéré l'été dernier une couverture sur Tulle promettant implicitement un document intéressant,des photos des conseils.Dans la maison où j'étais en vacances,on acheta l'Express...La déception fut grande:quelques pages sans intérêt..Pour vendre son journal droitier en Corrèze,donc capter un client récalcitrant.monsieur Barbier l' avait déguisé. Je présume qu'il a dù renouveler l'expérience...Depuis,il est allé tellement plus loin.
Bon, rien de bien nouveau à l'Ouest : le fric a pourri la presse, jusqu'à "The Economist"... (j'ai eu du mal à reconnaître des baguettes, j'ai cru que c'était des boudoirs ou des gressins... ils sont nuls en photo ces British) !
Le poisson pourrit toujours par la tête...
La précarité est en train de dessècher la queue...
La France pue, en gros ;o(=)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.