25
Commentaires

"Laprime", ou comment l'appeler ?

Soyons justes: il ne reste pas seulement Mougeotte. Il reste aussi Elkabbach.

Derniers commentaires

ou bien la prime sautier (si ça vous fait rire) ou la prime a la casse (sociale)
Mais c'est la prime aux sondages,c'est tout.
De toute façon, peu importent le montant de la prime, le nombre de personnes concernées,
la misérable et inefficace pichenette sociale qu'elle représente, le seul et unique but de cette
mascarade est de faire entendre pour les communicants de l’Élysée une mesure "sociale".

Et le pire c'est qu'effectivement ça prend pas mal grâce au bordèle médiatique disproportionné
que cette os à ronger provoque un peu partout. Ah, la soumission réflexogène des journalistes...

Bonne chronique en tous cas, qui résume très bien la pseudo-affaire.
Comment faut-il vous dire, cher Daniel, que le mot "prime" et utilisé ici d'une manière fautive, et manipulatrice, ce qui est plus grave encore ?

Mes peut-être ne lisez-vous pas les CONTRIBUTIONS de vos plus fidèles lecteurs ?

Regretter que Liliane Bettencourt (et accessoirement le gang Lagardère-Bouygues-Bolloré-Arnault, sans parler de Pinault ou Tapie) paie beaucoup trop peu d'impôts compte tenu de l'effroyable accumulation de capitaux qu'ils sont parvenus à soustraire aux autres terriens est une chose.

Et c'est une opinion que je partage sans barguigner.

Prétendre que Liliane percevra "uneprime" est aussi faux que totalement stupide : elle paiera 10 millions d'€uros au lieu de 40 millions (belles sommes au demeurant) ces derniers temps, pour des revenus de 250 millions par an. Indiscutablement c'est une honte. Pour ma part, avec des revenus strictement inexistants face à ces montagnes de pognon, je paie benoîtement plus de 10% de ce que je gagne en impôt sur le revenu (sans parles des innombrables impôts, taxes, charges, TVA, amendes et pénalités qui me sont infligés du 1er janvier au 31 décembre)

Mon exquise femme que certains ici ont déjà rencontrée, née à Saïgon, appelle les policiers et les gens de l'administration fiscale les "mendiants", c'est dire dans quelle considération elle tient tous ces gens qui ne sont d'ailleurs que de simples exécutants des politiciens
qui n'ont jamais cessé - pour des raisons toujours plus mauvaises - de prendre leurs concitoyens pour des moutons à tondre de plus en plus ras, quitte à s'attaquer à la peau ou à l'os. Sauf les copains milliardaires...

Mais pourquoi voulez-vous que ces braves milliardiques (néologisme © Pat de Saint Remy) crachent des millions pour financer en douce et en toute illégalité les campagnes des politiciens s'ils ne peuvent pas compter sur un très copieux renvoi d'ascenseur ?

Ces gens ont pas mal de défauts, à commencer par une totale absence de scrupules, un sens civique inexistant et j'en oublie... Mais ce ne sont pas des imbéciles !
Bof… ça saute aux yeux qu'il n'y a qu'à l'appeler «la prime poudre ( de lessive ) aux yeux», et pis c'est tout!

On pourrait encore la renommer «la prime terre brûlée», sachant qu' annoncée "pérenne", elle a été calculée et goupillée comme une sorte de «prime à fragmentation» (le Snark sait mener sa guerre politique comme son meilleur ennemi Khadafou celle du désert ;-( destinée à sauter dans les pattes de la gauche si elle devait revenir au pouvoir : que DSK, Hollande ou Aubry la suppriment, on leur reprochera de priver les travailleuses-travailleurs méritant(e)s de ce rogaton leur donnant quelques pleins d'essence supplémentaires (le litre à la pompe aura augmenté entre-temps ;-), tandis que s'ils la gardent sous une forme ou une autre, il faudra crier haro qu'ils ne savent pas mieux faire que le Snark qui aura eu raison avant eux… C'est donc encore «la prime - Et pour quelques bidons de plus…», doublée de «la prime à la triangulation».

De toutes les façons, rentrer dans l'interminable spirale des sur-commentaires au sujet de "çui qui dit toujours qu'il peut et va le faire" (tel le Sar Rabindranaduval coaché jadis par Francis Blanche à Bobino ou l'Olympia) …avant de le défaire, c'est toujours être pris au jeu du boni-menteur, ainsi qu'y aspire inextinguiblement ce Joueur de flûte de Hamelin version attrape-médias et piège-aux-cons qui l'écoutent avec un sérieux déférent-pathétique etc… etc… zzzzzz zzzzz

Là d'où je poste, les "bonus" semestriels dûment fiscalisés et soumis aux cotisations sociales sont versés depuis des lustres, équivalents à plusieurs nets mensuels en sus des salaires de tous les employés titulaires, . Alors, annoncer 1000€ ou moins si affinités comme la panacée du pouvoir d'achat chancelant… quelle politique de ladre entour-loupeur fatigué/fatigant !! Le Snark se rappelle sans doute qu'il posa étant gosse sa pimpante frimousse pour orner les paquets de lessive, il vient de réinventer la «prime cadeau Bonux».
Z'inquiétez pas, tout le monde va bientôt l'appeler l' aprimedemilleuros.

Éphémérides, le blog qui ne promet jamais rien.
Encore un truc abracadabrantesque qui va vite faire Pschiiiiit ! une primePschiiiiitt en somme.

Entendu sur France inter un syndicaliste du Havre, où se rend aujourd’hui le petit Timonier, dire qu'il n'allait pas rencontrer Sarkozy car il n'était pas son président, qu'il ne le reconnaissait pas comme tel. Il n'avait rien fait pour les emplois, les salaires et maintenant il nous amuse avec ce nouvel hochet : la primePschiiiiit
Prrrrriiiiiiiiimmmmmmffffffffffffffffffffffeeeee
Si la dénomination évolue, c'est parce que le dispositif évolue, réunion de l'Elysée après réunion de l'Elysée.

Je constate que les journalistes arrivent à suivre pas à pas la démarche législative de cette mesure "innovante" alors que pour tant d'autres sujets, ils restent muets. C'est bien qu'ils font partie intégrante du système de communication du gouvernement. Ils participent à la super-médiatisation d'un accouchement de souris par une montagne.

Pour leur défense, j'imagine qu'ils ne pensaient pas qu'une mesure présidentielle aurait autant de mal à se mettre en branle, tant monsieur-je-veux-tout-tout-de-suite a l'habitude de se voir exécuter tous ses caprices. Ca sent l'impréparation à plein nez. Matignon a dû être supris de devoir suivre en urgence une mesure sortie du chapeau.

En réalité, la conclusion de tout cela, c'est que malgré toute la volonté de notre appareil législatif via l'armada des petites mains serviles épluchant codes et réglementations, habituées aux amendements plus ou moins cavaliers, notre organisation (patronale, salariale, droit privé/publique, mesures fiscales d'exonération compensée/non compensée, droit du travail calendrier des négociations, comptablité des multi-nationales...) est telle qu'il est inimaginable de faire voter une loi qui règle tout et satisfasse tout le monde, même si on est l'hyper-président.

Et en addendum, la conclusion de cette conclusion, c'est que nos politiques sont capables de créer une sombre petite merde législative que les journalistes s'empressent de renifler comme aux temps passés afin de déterminer la santé du roi.
Bonjour
Pour ceux que la prime-que-j'ai-voulu-quoi-qu'il-m'en-coute ne fait pas rire, la blague de Bertrand "le gaulliste social que je suis..." devrait compenser.
Quelle bande de neuneus.
Moi 1.000 euros je n'appelerai pas ça une prime en langage sarkozien.

J'appelle ça : [large]un petit repas pour 4 au Bristol[/large] !
Que Sarko soit un hypocrite c’est un fait, c’est évident. La droite est composée de sacrés « enfoirés » méprisables… on le sait tous finalement.

Mais le mal est au-delà de la droite…

Car je vous avoue que si Sarko n'est plus président, qui le remplacera ?

Strauss Kahn ? Il est président du FMI et il est le champion du licenciement de fonctionnaires, il est le champion de la privatisation des hôpitaux publics… et j’en passe des plans d’ajustement structurels…

Aubry ? Il suffit de constater son attitude vis-à-vis de Tarik Ramadan, un intellectuel universitaire qui a travaillé avec les principaux gouvernements européens. Une vraie attitude d’intolérance. Il est vrai qu’au PS, pour représenter la diversité, on préfère Malek Boutih et Harlem Désir ou feu Fadela Amara…

Royale ? ah ah ah.

Rappelez-vous :
La gauche est la question des "prière des rues" ? silence et malaise mais en fait elle est pour sournoisement l'interdiction.
La gauche et la Tunisie ? silence et malaise mais en fait elle soutenait Ben Ali « l’autocrate éclairé » sournoisement.
La gauche et les bombardements de Gaza ? silence et malaise mais en fait elle est pour sournoisement.
La gauche et la loi sur le voile, puis la loi interdisant toujours ce voile dans l’espace public (dite loi Burka) ? silence et malaise mais en fait elle est pour sournoisement et même elle en est l’origine (communiste André Gérin).
La gauche et l’ingérence en Côte d’Ivoire et l’enlèvement de Gbagbo ? silence et malaise mais en fait elle est pour sournoisement (au nom des intérêts de la France… heu pardon Total bien sûre !).
La gauche et la guerre en Libye contre l’armée régulière d’un Etat de 6 millions d’habitants ? silence et malaise mais en fait elle est pour sournoisement (au nom des intérêts de la France… heu pardon Total bien sûre !).

La vie politique en France est bloquée et si un Sarko en profite c’est à cause de ce blocage et de la complicité de la gauche qui attend de revenir au pouvoir uniquement du fait de la lassitude anti-Sarko…

Y a plus que certains vieux de 70 ans sur ce site pour soutenir encore cette gauche rassie... Vive les jeunes !!!

SEMIR
"La prime à négocier pour les entreprises de plus de 50 salariés"
C'est ça le titre, non ?

Et comme ce sera à négocier, ce sera comme d'hab dans ce pays de patrons "qui se goinfrent et qui n'ont pas d'ouverture d'esprit" pour la grande majorité d'entre eux, la prime sera de 90 euros. Il y a loin des 90 aux 1000. C'est tout juste un hochet.

Au lieu de dire 1000, ils auraient pu donner un pourcentage sur les bénéfices de la boîte, à se partager entre salariés, mais y a déjà la participation pour les grosses boîtes.

Non, le problème, c'est que le modèle sarkozyste ignore la redistribution juste, donc la mesure ne peut être qu'inégalitaire, ne concerner qu'une minorité et n'être que ridicule face aux stock-options et autres avantages faits aux "plus riches".

http://anthropia.blogg.org
Comment l'appeler ? La frime à trois sous, pour le moins. Ou la trime, du verbe trimer. Latrines ? Je n'ose pas.
Par deux fois (à 8 et à 9heures), la rédaction de France-Inter nous "informe" que 8 millions de personnes travaillent dans des entreprises de plus de 50 salariés, laissant entendre que 8 millions de personnes ont une chance de toucher la prime. Rien sur la seconde condition : travailler pour une entreprise susceptible de verser des "dividendes",donc travailler pour une "société" dont le capital est partagé entre des "actionnaires". Rien sur le fait que le résultat positif d'un exercice ne se traduise pas obligatoirement par la distribution de dividendes. Eh bien, l'information ne m'informe guère.
Un sujet de chronique pour Anne-Sophie, la prime et ses dérivés.
Les journaux impriment, le MEDEF opprime et supprime, la prime se comprime et les employés dépriment.
avec ce gouvernement de voleur, adieu la prime vive la déprime
Il y a des pisse-vinaigre qui disent qu'il ne faut pas parler de prime (de 160000euro); ce ne serait qu'un non-perçu par le fisc. Qu'ils m'expliquent qui, à la sortie, est bénéficiaire : le 1000europrimé? (Sans compter que les "primés" et les 1000euro fondent à vue d'oeil)
Dans la liste des "journalistes", je voudrais ajouter Madame Drucker - elle réussit à faire mieux que Pujadas-

Du rigolo dans toutes ces sonneries : entendu le patron du Medef de Provence-Alpes-Cote d'azur dire que ce que veulent les salariés ce sont des augmentations de salaire (avec répercussion sur la retraite) et non des primes - plus ou moins bidons.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.