20
Commentaires

Langue de bois à la Royal

Qu'est-ce qui sépare la langue de bois anesthésiante (mauvaise)

Derniers commentaires

Cela me rappelle une partie révélatrice d'une conférence gesticulée de franck Lepage sur les éléments de langage politiciens !
Le manque de scrupules,le don d'attirer les photographes,l'art d'être xyloglotte,les chiffres approximatifs...Tout cela s'apprend! On a une école pour ça en France.S.R. a ses propres caractéristiques,bien sûr,mais elle partage l'essentiel avec ses potes de la promo VOLTAIRE
beau décorticage!
Semaine derniere : 2 chroniques sur Hanouna
Aujourd'hui, rien sur le score siderant du FPO en Autriche ...

Y a pas à dire, le taulier a le sens des sujets importants.
pour la chasse aux oies, c'est pire que ça : la justice ayant tranché sur la date d'arrêt de leur chasse, mme la ministre a contourné cet obstacle en écrivant aux préfets de regarder ailleurs pendant une quinzaine de jours là où le braconnage sévirait...
De toute façon, c'est une des pires ministres de l'environnement que nous ayons eus... quand elle n'utilise pas la langue de bois, elle "agit" et a "tout faux" : autorisations d'abattage de loups, espèce protégée, abattage des bouquetins du massif du Bargy, prolongation de la chasse aux oies... etc. le lobby des chasseurs n'a jamais été aussi puissant ! Les rares décisions qui vont dans le bon sens ne sont pas appliquées en temps voulu (et on se demande parfois si elles le seront un jour car sans cesse repoussées, voire annulées comme l'éco-taxe) : interdiction des sacs plastique, interdiction du glyphosate, etc. Bref, beaucoup de "paroles" pour "endormir" ceux qui sont sensibles à l'écologie (mais qui est encore dupe ?) mais le bilan s'avérera désastreux...
D'un autre côté, ce n'est pas simple : les enquêtes publiques environnementales sont compliquées quand il faut concilier l'intérêt des riverains et l'intérêt général.
Dans le genre, j'avais eu des échos de réactions de riverains à un projet d'expérimentation de stockage souterrain de CO2 : l'idée était d'injecter le CO2 dans un gisement de gaz épuisé, à 4500 m de profondeur, des riverains s'étaient inquiété de la toxicité du CO2 alors qu'ils avaient vécu avec l'exploitation du méthane et tous ne semblaient pas convaincus que la question mondiale des émissions de CO2 mérite qu'on fasse une expérience chez eux.
Si S.R. avait été élue en 2007, la France aurait gagné 5 ans dans le processus de décomposition et recomposition de la gauche.
Daniel en realite sur son chantier de la democratie, elle n y connais rien. Cette politicienne est une tête vide. Ce qu ils faut comprendre c est que les 20% qui protegent les 1% sont idiot et meprisant, comme la plupart des journalistes. Il faut etre tres tres bête pour croire au nucleaire, au liberalisme, et en la priorité de l econimie sur l etre humain. Et bien nos politiques sont soie l un (le mepris toujours), soie les deux, et Royal c est les deux. Mais les journalistes pas tres malin eux même, préfèrent avoir ces gens en face d eux plutot que des chercheuses ou des intellos qui reflechissent et qui n'ont pas d intérêt lobbyiste.
Un lien pour bien savoir à qui on a affaire avec Madame la Ministre de l'Environnement.
Cela date du temps où elle sévissait à l'Education Nationale et la lecture en est très édifiante

http://bernardhanse.canalblog.com/
Rien à voir avec la choucroute, mais puisqu'on en est à parler de démocratie et d'écologie, un second tour facho-écolo à la présidentielle en Autriche. Il paraît que la fonction est symbolique. Enfin pour le symbole et même s'il a pas mal de retard, la gauche et la droite classique virées d'emblée et un vert à la tête de l'état, ça aurait de la gueule et ça donnerait des idées pour des pays qui voteront d'ici une année, non ?
Cette langue de bois n'en est pas.
C'est mon intuition et j'espère que des meilleurs forumeurs que moi le montreront. Je sèche.
Dans certaines entreprises, il y a un jeu de bingo qui consiste à remplir une carte avec les formules langue de bois entendues lors d'une réunion. Ce jeu hélas est très rapide car il n'y a qu'une carte par réunion.

Pour les discours anesthésiants style Royal, il faudrait plutôt une application où l'on verrait monter un poids vers un gong au fur et à mesure des formules de circonvolution ou détournement. Le gong servirait à réveiller l'auditoire.

Pour les discours à haine convenue, l'application pourrait au contraire comptabiliser les chocs envoyés pour déclencher les réflexes des auditeurs. Par exemple avec Trump, les meilleurs mots qu'il connait

Il est certain qu'avec Trump, on ne peut pas craindre la langue de bois car il faudrait d'abord qu'il sache de quoi il en retourne.
Après Sapin, c'est Royal qui donne du bouleau aux journaliste d'ASI. A la sciure de son front, Daniel a étudié les textes sur le dialogue environnemental pour mieux comprendre comment notre ministre a perdu une occasion de stère. Voilà un travail salutaire, qui donne par essence à ses confrères du pin sur la planche pour aborder leurs interviews sans laisser noyer les propos dans des formules de langue de bois.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.