5
Commentaires

L'agence de presse AP en Corée du Nord : un pacte avec le diable ?

L'agence américaine Associated Press a ouvert un "bureau" à Pyongyang, la capitale nord-coréenne, en 2012. Dans ce pays opaque, AP affirme pouvoir produire une information indépendante. Pourtant, un journaliste d'investigation indépendant l'accuse d'avoir passé un accord très problématique avec le gouvernement nord-coréen et son agence de propagande, KCNA. AP s'est-elle vraiment compromise avec le régime nord-coréen, comme avec l'Allemagne nazie il y a soixante-dix ans? Troisième volet de notre enquête sur l'information en régime autoritaire.

Derniers commentaires

En même temps, quand on lit ce que dit Christophe Barbier sur les congés payés, on peut, légitimement, se poser la question sur l' indispensable d' une "liberté" de la Presse...Après tout, j' ai du mal à plaindre le brave pékin ( No pun intended! ) nord-coréen, s' épargnant Gala, Voilou, Elle, et Moods & Travelos!
Et puis, anti-communiste viscéral, il me resterait quoi, si on me supprime Pyongyang...Cohn-Bendit!?
Ceci dit, j' ai toujours été gêné par la certitude, quelque peu simplificatrice, de voir, chez l' ennemi, un ramassis de connards, dirigés par des salauds...À l' exception du PS, œuf corse!
Je suis sûr qu' on doit bien trouver quelques nord-coréens qui lisent, en cachette, Valerian, en grignotant un dogburger, quand même...Voire, qui punaisent une vieille photo de DS, sous le tiroir de leur table de nuit, nicht wahr!?
Carpe diem...
Vous utilisez 14 fois le terme "propagande" et toujours à propos de la com officielle de la Corée du Nord...
Serait-il possible que vous ne compreniez quedalle en fait aux enjeux de communication des autres gouvernements????
Alors oui ici c'est pas la Corée du Nord, mais ces outils de "propagande" sont nos outils à nous, fabriqués par nous, l'occident conducator ultime de l'espèce humaine, outils bien connus (mais sont-ils enseignés dans les écoles de journalisme peu réputées pour leur hétérodoxie?), de Edward Bernays à Joseph Nye, Gene Sharp...
Les coréens sont certes folklos en diables, ils n'ont pas la liberté d'avoir des médias libres et indépendants comme ceux d'un Bolloré ou d'un Murdoch... c'est triste pour eux, vraiment...
Vive la corée du nord seule dernier espoir de nous débarrasser de toute une population mondiale de parasites.

Ca va ce message passe, il n’évoque aucun sujet de judéïté marqué.

"Si AP disait simplement : écoutez, ça marche différemment là-bas et nous ne pouvons garantir l'indépendance des informations que nous obtenons là-bas. Si AP avait été transparent là-dessus, il n'y aurait pas de problème."


Parce qu'on est sûrs que chez nous, c'est vraiment différent? Que nous pouvons garantir l'indépendance des informations que nous obtenons? (pour ce que ça peut bien signifier).

Cette série Informer en dictature est intéressante, elle a manifestement demandé beaucoup de travail.

Mais à l'heure où la propagande est de plus en plus pesante chez nous, j'avoue que je préfèrerais qu'ASI s'intéresse plus à la nôtre (et au rôle de nos médias dans la propagation d'icelle) plutôt que chez nos diables officiels, passés et présents.

Avec, pourquoi pas? (Soyons fous) une élévation du débat?
Exemple : La propagande et le contrôle policier sont-ils des caractéristiques propres aux dictatures certifiées? Ou sont-ils notre avenir? On pourrait ainsi rapprocher la concentration de la presse et l'état d'urgence permanent, les violences policières (contre les migrants ou les manifestants) encouragées par le Pouvoir et la façon dont la Presse en rend compte, etc, ....
Si jamais il fallait défendre l'installation en dictature de AP et AFP, il faut avouer que la moindre photo qui nous vient de Corée du Nord est suffisamment parlante pour se passer de commentaires ou même de texte d'article, elle est une autocritique sans le savoir. Il suffit de voir l'aspect famélique des généraux prenant des notes de ce que dit leur obèse commandant en chef.

En tous les cas, il y a des ordures qui soutiennent Pyongyang et trouvent qu'il y fait bon vivre. On peut même soutenir leur petit périple.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.