50
Commentaires

Lagarde, la notation, et les petites lignes

A croire qu'ils croient qu'on ne lit pas les petites lignes, qu'on ne regarde que les gros titres.

Derniers commentaires

J'ai entendu Baroin ce matin déplorer la cupidité de ces financiers qui organisent la panique et font monter et baisser les bourses avec une morgue affichée... mais justifier le taux auquel la France prête à la Grèce : 5% en disant : "le FMI prête à 3.50% ... et encore, à taux variables"... il a oublié de dire que la France empruntait (sur le dos des contribuables si il y a vraie faillite de la Grèce) à 3% et qu'elle faisait partie des spéculateurs !
Autre chose, il paraît que sa compagne est revenue payer ses impôts en France... tiens tiens... elle faisait donc partie de cette belle élite u show bizz installés à l'étranger ? Je gage qu'elle a dû avoir des protections ...
je participe quasi pas aux forums qui parlent gros sous parce que j'y comprends que dalle à la finance mais en ce moment Kerviel, jeune loup de la finance s'il en est, fait son plan com' (à vous deux Sherlock :)) pour vendre son bouquin et n'arrête pas de préciser que s'il était encore en fonction il "coterait à la baisse pour la Grèce" ; ce qui doit signifier qu'il aiderait les marchés à faire chuter l'économie grecque et tout ça pour revendre plus cher un peu plus tard non ??!!!!

selon Kerviel, tout ça parce que depuis l'affaire Enron, l'affaire Sogenal, l'affaire Goldmann sachs, l'affaire....... rien n'a changé dans le monde de l'économie virtuelle, et que ce sont toujours les financiers qui gouvernent !!

je trouve cela scandaleux parce que quand il faut rembourser nos politiques intelligents ne se tournent pas vers les financiers dont l'argent est virtuel mais vers nous qui trimons jour après jour pour gagner deux francs six sous, qu'ils nous piquent sans scrupules au moindre effondrement boursier ! font chier !!
(bigre chuis assez fière j'ai réussi à placer quelques mots de la finance à bon escient me semble-t-il !!)

Coluche nous disait : pour être un politique faut faire 5 années de droit et le reste de travers........
Le débat Mélanchon contre l'autre petit économiste fanfaron (qui fanfaronnait peu sur la fin...) je l'ai regardé deux fois ! Je me suis délectée et vous également Daniel ça se voyait...


Mercredi soir à l' IUT de Longwy je vais assister à une conférence de Gérard Filoche sur les retraites.

Yen a marre des Woert Lagarde et autres Coppé qui se foute de notre g....

Pour l'instant je retourne me coucher...
Article assez intéressant dans le NYT : Deflation Could Stall Efforts to Revive Greece, citant notamment Fitoussi et Piketti.
Pour ceux que l'économie ne rebute pas, voici un excellent petit article de Jacques Sapir :

Grèce : les trois mensonges des médias.
AAA Lagarde ? Comme l'andouillette AAAAA ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Association_amicale_des_amateurs_d%27andouillette_authentique

Bon, OK, je sors ( désolé, fatigué... )
http://www.touteleurope.fr/fr/actions/social/emploi-protection-sociale/presentation/comparatif-l-age-de-la-retraite-dans-l-ue.html

En grèce : 60 ans (femmes) / 65 ans (hommes)
"Il n'y a pas d'alternative" est donc de retour. Et la phrase préférée de Margaret Thatcher (82 occurrences dans les innombrables allocutions de sa vie politique) a aussi été employée par le Petit Timonier. Il est amusant aujourd'hui de relire en pleine crise ces annonces passées de lendemains qui chantent; ainsi le Guide Suprême déclarait-il à propos de sa politique de l'emploi, le 16 mai 2008:

"Cela n'a pas été fait, il faut bien le faire. Et pourquoi on le fait ensemble ? Parce que vous voyez bien que si on modernise une partie de la société, de l'économie française sans toucher à l'autre partie, vous déséquilibrez tout le système, vous n'aurez pas les résultats. Plus de droits, mais en même temps, des devoirs. Plus de formation, mais en même temps, plus de mobilité. Plus de travail, et en même temps, plus de revenus. Plus de concurrence et des prix plus bas. Voilà ce qu'on essaie de faire. Mais cette stratégie économique n'a rien d'original, c'est la stratégie qu'ont retenue tous les pays qui sont aujourd'hui au plein emploi.

Je me suis engagé sur le plein emploi et sur la croissance
. Cela mérite, dans un pays comme le nôtre, que ceux qui sont en situation de responsabilité s'engagent, qu'ils y croient, parce que j'ai bien conscience que vous autres, mes chers compatriotes, sur le terrain, parfois vous doutez. Cela fait tellement longtemps qu'on vous fait des promesses ! Cela fait tellement longtemps que vous entendez des discours ! Cela fait tellement longtemps qu'on vous dit qu'on va faire la réforme et que l'on ne la fait pas ! Vous finissez par vous dire : est-ce que lui le fera ? Je le ferai, parce que je crois qu'il n'y a pas d'autre stratégie possible, qu'il n'y a pas d'alternative et que les Français m'ont élu pour cela. Peut-être que l'on se trompera sur tel ou tel élément de la réforme, Christine ou Laurent. Peut-être qu'il faudra, Jean-François, demander au Parlement de rediscuter tel ou tel point, mais au moins, on aura avancé. On aura fait bouger le système. On l'aura adapté. On aura donné de l'énergie, de l'espoir, une perspective et on aura fait reculer la fatalité."


On remarque que le Petit Père de l'Identité Nationale n'hésite pas à se contredire dans la même phrase: comment peut-on en effet faire reculer la fatalité alors même que c'est cette fatalité qui définit les choix politiques (il n'y a pas d'alternative)?

Sinon, on retrouve aussi la phrase dans un entretien au journal de Dassault, le 6 mars 2008:
Chacun doit comprendre qu'il n'y a pas d'alternative en France à la réduction des dépenses publiques.
Lagarde a pris des cours avec Baladur (Karrachi Gate) , rappelez vous !!
"C'est la seule politique possible !" qu'il disait le Monsieur !!
Du cinéma , bien sur comme si il n'y avait jamais d'autre solution !
Comme si , en permanence il fallait accepter l'innaceptable !!
Non , Non et encore Non !
Ce que je retiens de cette chronique, c'est que vous faites de plus en plus confiance au bon sens des internautes pour ce qui est du sérieux à apporter à la lecture de l'Information. Contre le mauvais sens de ceux qui lisent la presse imprimée ?

Petite coquille à corriger, deuxième paragraphe, troisième ligne "le ministre grec des affaires sociales"...
et une de plus à passer par le goudron et les plumes
Au fait, est-ce qu'on a la solution à la question des 53 ans ? D'où cela sort-il ? Est-ce vrai ou faux, ou une simple faute de frappe ?
[quote=les journaux et Daniel Schneidermann]L'âge moyen du départ en retraite en Grèce est de 53 ans ? Mais pourquoi personne ne l'avait-il dit auparavant ?
C'est tout simple! Cette information est fausse. Voir le tableau
Ce n'est pas la première fois que Lagarde nous prend tous pour des imbéciles, et si nous lui mettions une note ? Genre premier prix du mensonge ? Elle serait encore en haut du podium, comme autrefois, il ne faut pas oublier qu'elle sait nager .... une poignée de dollars dans une main, et une poignée d'€uros dans l'autre.
Alors voilà ,on va prêter à la Grèce 6 milliards qu'on n'a pas .On va les emprunter au taux de 1 ou 2% et les leur fournir au taux de 5 %...Une affaire en somme ,au prix de la souffrance d'un peuple dont la culpabilité n'a pas été démontrée. Quoi,un treizième et un quatorzième mois à des gens qui gagnent 600 euros par mois,c'est ça le scandale en Grèce ? C'est ça que les requins de "les marchés" ne supportent pas ? Et nous voilà, requins parmi les requins malgré nous ,qui allons réaliser un bénéfice substanciel sur la misère d'autres européens !Nos gouvernants sont à l'image des marchés,d'un cynisme désespérant. Que peut-on faire ???
< nous sommes de plus en plus nombreux >,
si seulement !, mais je suis pessimiste.
La vieillerie est mauvaise compagne,
elle te bouffe lentement mais sûrement…
comme le "crabe"
gamma
Coincée par un lumbago, je regarde plus la télé et tous les jours, j'entends le petit couplet : "retraites, emprunt grec, exemple, [s]panique,[/s] crainte des économistes (qui n'ont rien à f... de tout ça parce qu'ils se sont bombardés spécialistes en économie et qu'on ne sait pas ce qu'est un économiste (comme le faisait remarquer Mélenchon à Touati). Bref, si on suit les media de l'audiovisuel, toutes les heures, nous avons notre dose de rappel :
- on est obligés de repousser l'âge de la retraite, c'est inéluctable...
- la France est cotée AAA+

On ne parle pas de lever un impôt de plus (mais on sent que la TVA, impôt super démocratique, va augmenter), on ne parle pas du bouclier fiscal (sauf pour dire que c'est une invention de la gauche), on ne parle pas d'évasion fiscale, on ne parle pas des heures supplémentaires qui empêchent le chômage d'être réduit, on ne dit pas que les cotisations patronales et salariales ont été supprimées sur les heures supplémentaires en question...
Mais on nous rassure en disant qu'on a raison de prêter à la Grèce parce qu'on va s'enrichir vu qu'on nous prête du fric à bas prix puisqu'on est AAA+, et que nos banques prêtent du fric à un taux usuraire (quasi) à la Grèce qui va peut-être (moi, si j'étais Grecque, je le ferais) ne jamais rembourser les prêts, et encore moins les intérêts !

Mélenchon a raison, on nous ballade à longueurs de journée sur l'incapacité de nos gouvernants, l'incurie des banques, comme on nous a balladés sur cette belle Europe des 25 (euh, à combien sommes-nous au fait ?)... et ce magnifique traité de Lisbonne dont nous n'avions pourtant majoritairement pas voulu !

@si, peut-être pourriez-vous trouver un interlocuteur qui nous expliquerait comment on fait la révolution en passant sur la tête des politiques ?
Bizarre ces agences de notation qui sont anglo-saxonnes et qui sont finalement une "arme" américaine... ou tout au moins leur procure un avantage.

En effet, quand je lis "Car les agences, les fameuses agences, ont toutes les raisons objectives de dégrader la note de la France si elles le souhaitaient" j'hallucine !!!!!!!!

La France n'est quand même pas un petit pays ? Si on dégrade la note de la France, que faut-il dire du Japon (sa dette publique est à plus de 100%), de l'Angleterre, de l'Italie ?? et j'en passe...

Il faudra donc dégrader la note de quasiment tous les pays du monde.

J'avoue que je ne comprends pas. Car il ne faut quand même pas oublier en même temps que ce sont ces mêmes agences de "notation" (tu parles !!) qui nous ont vendu des produits toxiques indexés sur le ménage américain le plus pauvre et le plus surendetté en les notant AAA+ !!! Soit la meilleure note possible.

Soit ces agences sont dirigées par des incompétents ou soit par des escrocs.

C'est vraiment se moquer du monde. C'est finalement un capitalisme d'escrocs basé sur le mensonge et qui devra payer ?? Les citoyens ?

Ces agences de notation ne sont-elles pas comme des médias incontrôlables qui n'auraient aucun contre-pouvoir ?

Comme il existe un @SI en particulier et des journalistes critiques des médias en général, il faudrait je pense aussi qu'il existe un contre-pouvoir à ces agences dont on ne sait toujours pas vraiment d'où elles sortent.. et qui ont le pouvoir ENORME de décider de la vie de centaines de millions de personnes (au bas mot).

Bonne journée.

SEMIR
53 ans ! Mon gode, comme on dit en grec au lieu de Mein Gott (car l'allemand est désormais proscrit)... Si j'avais su j'aurais venu en Grèce et je boirais mon ouzo tranquille au soleil comme Théophraste (Renaudeur) depuis plus de vingt ans... Si jeunesse avait su !
une émission d'@si dédiée à l'économie, chiche !!

Fred Lordon in charge

ça pourrait " d@ns la m@trice" ^^

toutenbateau
C'est un jeu à qui perd gagne. Plus les notations seront basses, plus la dette augmentera, puisqu'on paie toujours plus d'intérêts sur la dette.
Plus il faudra alors renflouer les caisses, les citoyens paieront par la suppression de leurs droits sociaux, et la croissance diminuera.
Plus les notations baisseront¨encore, plus l'impact de la dette se creusera, jusqu'à ce que les citoyens n'aient plus aucun droit, et que restera-t-il alors de nos sociétés ?

A ce jeu, les Etats ont décidé de prêter et de faire rembourser la dette aux citoyens. Pourquoi les spéculateurs s'arrêteraient-ils, puisqu'ils ont désormais compris qu'ils gagnent toujours plus quand les agences baissent leur notation ? Les notes baisseront encore plus le jour où il n'y aura plus ni croissance, ni marge de manoeuvre avec nos droits. Et là, ce sera la grande crise du capitalisme mondial, et le triomphe de l'économie parallèle.

http://anthropia.blogg.org
A quand une émission de décryptage de l'information économique sur @SI, avec de "vrais" économistes invités (c'est-à-dire des scientifiques, pas seulement des animaux médiatiques), et un ou deux chroniqueurs avec un fort bagage dans le domaine? C'est pas que je n'apprécie pas Judith, mais personellement je ne suis pas vraiment un littéraire...
Bonjour,
Comme vous l'avez constaté Daniel, nous avons droit au retour du TINA de Margaret Thatcher… sauf que comme le dit de beau Touati, le monde a changé !!!
Margaret s'est fait virée, alors qu'attendons-nous.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.