39
Commentaires

La Tunisie s'ouvre (un peu) aux journalistes français

Une page entière dans le Parisien ce mardi 11 janvier, et plusieurs reportages sur TF1 dans les derniers jours. Après un lent démarrage, la machine médiatique semble désormais fonctionner normalement pour relater les émeutes en Tunisie, qui ont déjà fait, selon les estimations, 20 à 50 morts. Dans un pays réputé pour son contrôle sur les médias, y compris étrangers, cette liberté d'action est à signaler.

Derniers commentaires

Vox Populi

Et puis pourquoi voulait-il me rencontrer ?
Peut-être pour me révéler le secret le mieux gardé ?
Celui qui lui a permis de régner sans partage sur des oiseaux qu’il a enfermé dans une cage et traité pendant 23 ans comme des otages…
Non… ne me dite pas que l’homme de Carthage savait ce qu’il faisait et faisait ce qu’il voulait… peut-être ?
Mais il ne pouvait pas aller au-delà… parce qu’il a feint d’ignorer en les privant de pain de seigle, que ses prisonniers étaient des aigles
qui pouvaient supporter le regard du soleil sans jamais baisser les yeux…

http://www.tueursnet.com/2011/01/vox-populi/

Après un lent démarrage, la machine médiatique semble désormais fonctionner normalement pour relater les émeutes en Tunisie

Ou quand l'embarras des choix iconographiques embarrasse Libération...

http://img401.imageshack.us/img401/2474/iconoc.jpg
Carthage s’embrase puis s’embrasse…

La Tunisie, qu’on se le dise ou non, a été toujours gouvernée par des femmes, sous le sceau du secret, derrière un voile ou sur l’oreiller…
Dans ce pays à feu et à sang, y a plus que des femmes et des infâmes au pouvoir, craignant tous et toutes la soudaine apparition d’un moudjahid,
d’un guide ou d’un caïd pour éteindre le feu des âmes en flammes.

http://www.tueursnet.com/2011/01/tout-feu-toute-femme/
J'aurais probablement trouvé la lettre de 9h15 aussi pertinente ce matin celles des autres jours, si je n'avais pas passé un bon mois à étudier l'Arabe l'été dernier à Tunis (Institut Bourgiba). En effet, lors de mon séjour, impossible de trouver Libération ou Le Monde, les deux journaux sont censurés ? Le Figaro chercherait-il a évité le même sort ? C'est à mon avis possible, d'autant plus que la censure du journal Le Monde est intervenu très récemment. Bref, assez de spéculation, je ne connais pas la réponse. Mais, la question méritait sans doute d'être posée ?
Outre la perception propre d'un journaliste, la menace de la censure doit sans doute peser un poids important dans l'écriture d'un évènement.
Qu'en pensez-vous ???
Je suis fasciné par le masque de V pour Vendetta, inspiré par le visage de Guy Fawkes, responsable de la Conspiration des poudres.
Excellente intervention de Abdelwahab Meddeb ce matin sur FI, et belle démonstration de corporatisme outré de Cohen et Guetta, comme d'hab ...

http://dai.ly/dH2gac
Pourquoi le peuple égyptien, bien plus démuni matériellement, ne se soulève-il pas ?

Réponse (en apparence) simpliste : "Heureux les pauvres en esprit"
Premiere victime Francaise: un professeur d'Université
le gouvernement va avoir du mal a le faire passer pour un voilent casseur sans fois ni loi:

http://www.rue89.com/2011/01/12/video-un-franco-tunisien-prof-a-compiegne-tue-dans-une-emeute-185275
On apprend par Télérama que Frédo dine avec le Ministre du Tourisme tunisien :
[quote=Trop cultivé et vieille France pour les people, trop paillettes et dilettante pour les cultureux, il n'est d'aucun clan, mais navigue dans tous : « Chez lui, il mélange la famille du coin au gotha le plus mondain », raconte Marc-Olivier Fogiel. « Frédo » montre une exceptionnelle capacité à entretenir, au niveau planétaire, son réseau de relations avec toutes sortes de personnes « exquises », selon son terme favori, de Philippine de Rothschild à Caroline de Monaco ou Farah Diba... En Tunisie, où il a une villa, « M'sieur Frédéric », comme on l'appelle dans la rue, dîne avec son pote ministre du Tourisme, qui lui propose de faire la voix off du spot de pub de son pays, puis avec des intellectuels réfractaires au régime, et déjeune entre-temps avec l'ambassadeur de France. Sans que cela ne fâche personne. On le sait capable de coups d'éclat, comme cette fois où il a déposé par terre son Sept d'or du meilleur animateur d'émission de variétés, pour protester contre l'état du service public. On sait moins que le lendemain il envoyait ses excuses au président de la chaîne : « J'étais allé trop loin. »]
Merci infiniment, Laure et Dan, votre article est excellent! Serait-il possible de le mettre en accès libre, qu'on puisse le partager avec le plus de gens possible?
C'est très simple, vous pouvez voter pour le contenu, pour moi c'est fait.
Pour moi aussi, c'est fait. Mais combien faut-il de votes pour que l'article soit mis en accès libre?
Je ne sais pas ou ne sais plus le nbre de votes requis pour être en accès libre. Vous avez des réponsesIci pour l'ensemble des questions sur le fontionnement du site.
Très bon article, merci Laurédane!

Un volontaire pour demander à Frédéric Mitterrand s'il compte rendre les deux décorations qu'il a reçues en Tunisie ? Grand officier de l'ordre du 7 novembre (date de l'accession au pouvoir de Ben Ali) et Officier du Mérite culturel tunisien ?

La Tunisie, l'autre pays de la boxe.

fmr-ides.blogspot.com
J'aurais une suggestion de "dans le film", qui vous permettrait d'aborder pleins de choses en lien direct avec l'actu, l'info, le web : 8th wonderland

Je suis surpris que vous soyez passé à coté.
"Critiquée devant l'Assemblée nationale par l'opposition sur l'extrême retenue de la réaction française face à la répression en Tunisie, Michèle Alliot-Marie, la ministre des Affaires étrangères, a répondu: "On ne peut que déplorer qu’il puisse y avoir des violences qui concernent ces peuples amis", ajoutant: "la priorité doit aller à l’apaisement après des affrontements qui ont fait des morts". Et de proposer le savoir-faire français à la police tunisienne pour "régler les situations sécuritaires". "Nous proposons effectivement aux deux pays de permettre dans le cadre de nos coopérations d’agir pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité" (Libé.fr).

Le savoir-matraquer et le savoir-exploser la gueule des manifestants au flash ball, combinés au savoir-tirer sur la foule à balles réelles.
Je vous souhaite bonne chance, amis démocrates tunisiens !
Merci pour cet article....

il est vrai comme le dit Mr Mittérand la situation de la femme est excellente en Tunisie!
j'en veux pour preuve que les femmes aussi ont le droit d'être assassinées par des snipers durant les manifestation...
d'ailleurs la Tunisie est un Etat de droit car ill n'y a aucune discrimination , nous remarquons que retraités, jeunes, femmes, enfants ont tous le même droit de mourir sous les balles de BenAli.

Ne sommes nous pas la patrie des droits de l'Homme?

Le combat que mène le peuple tunisien, qui je le rappel au passage est un peuple extrêmement éduqué est légitime, il se bat contre la tyrannie d'une dictature oligarchique.
Le peuple tunisien a décidé de prendre sa liberté, et il l'aura que ce soit avec ou sans nous.

j'en appel a notre classe politique et aux médias, couvrez cette tragédie ce massacre d'un peuple qui a eu le tort de porter le mot LIBERTE dans sa bouche.

Soutenons leur combat, car il fut le notre autrefois....
vu sur @si ce matin,
Les autorités françaises, qui se sont récemment empressées de condamner de la manière la plus énergique le maintien au pouvoir en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo, n’ont par contre pas hésité à soutenir le dictateur tunisien Zine El Abidine Ben Ali.
Superbe article qui fourmille de liens qu'il faut prendre le temps de visiter (j'en profite pour signaler que les deux liens vers le compte twitter de Lina Ben Mhenni comportent des caractères en trop).
J'en rajoute un, l'émission de Mermet d'hier avec Taoufik Ben Brik et des témoignages recueillis sur place par téléphone http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2082
Bon boulot, merci à tous les deux. Exactement ce qu'on attend d'@SI !

Cet après-midi, il y a eu une question à l'assemblée nationale, et le député (je n'ai pas vu de quel parti), a fait remarquer qu'il n'y avait pas de protestation de la France à propos des massacres, la même France qui était pourtant bien concernée en Côte d'Ivoire à faire respecter la "démocratie".

Réponse d'Alliot Marie : un peu de langue de bois.... et le pompon, le gvt français a proposé son aide pour les techniques de contrôle des manifestations.
Fermez le ban.

Le débat est donc reparti sur les barbares d'AQMI.

Les barbares, c'est toujours les autres....
Je suis impressionné par votre travail effectué.
J'ai quasiment utilisé tous les liens et il y en a... ;-)

La situation du pays est bien décrite. Des photos ou vidéos sont quelquefois insoutenables..
Ce régime me dégoûte car il tire sur sa propre population. Les hommes politiques français me dégoûtent aussi comme Frédéric Mitterrand et autres suppôts du régime, suppôt du pouvoir élyséen...

Il est à noter qu'effectivement les médias officiels français sous contrôle du pouvoir élyséen de droite conservatrice ont l'autorisation de pouvoir effectuer leurs reportages mais n'oublions pas que ces médias officiels ne sont que la voix de leur maître. Ce même maître soutenant son ami Ben Ali...

Je n'ai donc que peu confiance en ces médias. Personne n'oublie que c'est Aljazira et non TF1, France 2 et compagnie qui ont parlé de ce mouvement spontané, qui ne souhaite pas uniquement du pain et du travail, mais aussi de la dignité, de la justice et de la liberté...
Mon avis ne changera pas parce que quelques reportages ont été effectués ces jours-ci... avec l'autorisation de la dictature.

Les Tunisiens combattent pour leur liberté en utilisant internet !

Cela fait réfléchir:
=> un site comme @SI devrait apprécier sa liberté de parole (et oui, vous ne dépendez de personnes et vous n'avez pas peur de vous faire taper sur les doigts comme un enfant comme ont peur les autres journalistes officiels...)
=> les intellectuels officiels qui critiquent internet à longueur de journée devraient aussi reconsidérer leurs positions.. mais bon, on peut rêver même si ce ne sont que les "beaux parleurs" du pouvoir et non des intellectuels... car un intellectuel est libre.

Plus que jamais Internet symbolise la vérité et a battu à plate couture les radios, télé et autres journaux qui ont de moins en moins valeur.

SEMIR
Mitterrand le petitle 9 janvier sur canal,"en Tunisie la condition des femmes est tout a fait remarcable,. il y a une opposition politique qui ne s exprime pas comme elle pourrait s exprimer en Europe.Mais dire que la Tunisie est une dictature univoque,comme on le fait si souvent,me semble tout a fait exageré." voilà se que dit notre ministre de la culture, c est magnifique .ON fait tout un fromage parce que Melenchon dit que Cuba n est pas une dictature et là devant un carnage a notre porte on nous sort une telle saloperie , dans le silence total .A part le POST qui le denonce rien dans @si et ailleurs. Certes notre Ministre qui est un Habitué de la Tunisie comme de Thailande grand specialiste de boxeurs de 45ansne doit etre brusqué.C est un connaisseur...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.