5
Commentaires

La statue qui défia le Sacré-Cœur

Commentaires préférés des abonnés

Notre-Dame, actualité brûlante...


J'aurais préféré que ce soit la Sacré-Coeur qui brûle.


Comment vont-ils pouvoir mettre ça sur le dos des gilets jaunes ?

À noter qu'il existe une réplique au deux tiers du Sacré-Cœur de Montmartre à Fort-de-France, Martinique, le Sacré-Cœur de Balata, ou église Montmartre de Balata.

(...)

Derniers commentaires

Notre-Dame, actualité brûlante...


J'aurais préféré que ce soit la Sacré-Coeur qui brûle.


Comment vont-ils pouvoir mettre ça sur le dos des gilets jaunes ?

Je ne sais si cela existe encore, mais j'ai personnellement vu il y a environ 25 ans, dans l'église du Sacré-Coeur, ce qui était appelé une "chaîne de prières" et l'on m'a expliqué que des gens se relayaient nuit et jour depuis 1871 pour remercier le ciel de l'écrasement de la Commune de Paris. Il y avait autour de quelques bancs une sorte de petit enclos, auquel on accédait par un portillon ouvrable grâce à une carte magnétique,  sorte de pointeuse utilisée par les priants pour s'assurer que la prière ne s'arrêtait jamais. Quand j'ai vu cela, il y avait effectivement quelqu'un priant sur un de ces bancs.

Mathilde nous  conte avec entrain un épisode de l'histoire parisienne qui parait avoir laissé le reste du pays sans réaction. Les garçons se montrent sage face à la maitresse, il vaut mieux...

À noter qu'il existe une réplique au deux tiers du Sacré-Cœur de Montmartre à Fort-de-France, Martinique, le Sacré-Cœur de Balata, ou église Montmartre de Balata.

J'ai toujours grand plaisir à écouter Mathilde Larrère, et si je devais, pour expier mes crimes, me faire fouetter, je voudrais pouvoir, un bref instant, et sous le masque de mon bourreau, entre "sale porc fasciste" et sifflements de cravache entrecoupés de quelque sibyllin lapsus, entrevoir les traits rayonnants d' intelligence érudite de notre charmante chroniqueuse...Mais en ce qui concerne le sujet du jour, je pense que la seule raison valable d' éliminer cette absence de goût à prétention architecturale doit se rechercher dans sa seule existence: cette horreur est, tout à la fois, une insulte à notre intelligence, et un prétexte évident à voire notre espèce éradiquée par quelque civilisation alien autant qu' esthète!

Finalement, le plus étonnant de cette chronique, a été d' apprendre que la Gauche n' a pas hésité, fidèle à sa foi révolutionnaire, à renvoyer le ci-devant La Barre chez son photographe bourgeois...Même si c' était au profit de la réaction cul-bénie: appelons ça de l' abnégation laïque.

Carpe diem...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.