12
Commentaires

La semaine où les amis de Poutine ont évincé le créateur du Facebook russe

Drones : le NY Times gagne en justice, journaliste US brièvement détenu dans l'Est de l'Ukraine, la police de New York se plante sur Twitter, des émeutes à Rio après la mort suspecte d'un danseur, et le créateur du Facebook russe évincé par les proches de Poutine.

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Incroyable ! @SI s'attaque à une affaire interne de capital russe avec des allégations invérifiables (les amis de Poutine), mais passe totalement sous silence la plus grosse entreprise de désinformation du WE sur les prétendus observateurs de l'OSCE !

En effet, le site de l'OSCE précise en plusieurs endroits que les observateurs militaires arrêtés à Donetsk ne sont pas des membres de l'OSCE et qu'ils n'ont pas de mandat de l'OSCE pour leur mission qui s'est faite à la seule invitation de l'Ukraine "Team not OSCE monitors but sent by States under Vienna Doc on military transparency".

Un responsable du services de crise de l'OSCE le détaille longuement sur la chaine de TV autrichienne ORF : http://tvthek.orf.at/program/ZIB-24/1225/ZIB-24/7837001/Gespraech-mit-Claus-Neukirch-von-der-OSZE/7837005.

Mieux, l'expert de l'OSCE laisse clairement entendre que la mission "alléguée" a faussement prétendu être de l'OSCE.

Mais peu importe ! Le fracas assourdissant de la propagande continue de parler d'"observateurs de l'OSCE" en dépit des démentis ou précisions de l'Organisation. La fausse info est martelée par l'AFP, reprise par tous les medias.

Et l'on comprend pourquoi : lorsque les insurgés du Donbass accusent ces militaires d'être des espions de l'OTAN, l'assertion parait moins crédible si on fait passer ces militaires pour des observateurs mandatés par une organisation de sécurité collective en Europe. Pourtant, la vérité est bien que la seule formule exacte serait : "des observateurs de pays membres de l'OSCE", ce qui est tout à fait différent et ce qui serait un peu risible puisque la quasi totalité des pays du vieux continent en sont membre sans que cela valle parrainage de l'organisation pour autant.

Pendant ce temps le bourrage de crânes continue dans l'indifférence des sentinelles de l'information, à l'exception des indignés du PAF, qui l'ont relevé sur leur compte twitter.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est moi ou je n'ai pas lu dans votre chronique que Simon Ostrovsky a été libéré jeudi
En russe il est écrit "VKontakte" qui sonne mieux pour un site type FaceBook.
Alicher Ousmanov est bien (selon La Tribune) l'homme le plus riche de Russie
(et en passant de Grande Bretagne).
Le titre me parait trompeur: En conflit depuis plusieurs mois avec ses actionnaires, Pavel Durov fait une tribune vantant les mérites de la Russie pour y faire des affaires et monter des boites dans l'internet, et 3 semaines plus tard accuses ses actionnaires d'être des marionnettes de poutine et donne une version politique à son éviction, concluant à l’impossibilité de monter une entreprise en Russie.

ça dénote au minimum une certaine instabilité du personnage, et assez probablement la frustration d'une personne en train de perdre un conflit commercial.

Mais ça fait tellement plus vendeur de titrer sur la sanction politique ...

voir cet article qui me parait quand même moins perversement présenté: http://www.nextinpact.com/news/87186-le-fondateur-vkontakte-quitte-russie-dans-conditions-ubuesques.htm
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.