15
Commentaires

La semaine où la presse US a (re) touché à Intouchables

Un site tunisien analyse les biais des médias français parlant de la Tunisie, le patron de la Banque d'Espagne saute, Assange pourra être extradé vers la Suède, et la presse US taxe de racisme le film Intouchables.

Derniers commentaires

Les critiques américaines d'Intouchables ratent une étape dans leur raisonnement.

Intouchables n'est pas un film raciste, Intouchables donne une image de la société française. C'est bien la société française qui est raciste.

La société américaine l'est d'ailleurs tout autant, mais ils répodent différement que nous à la question suivante : faut-il représenter fidèlement la société, quitte à ancrer des clichés racistes dans les esprits, ou essayer de faire progresser l'égalité dans les fictions, en espérant que les clichés racistes disparaissent, mais en mettant dans le même temps les vrais problèmes sous le tapis ?
"...On a ici une analyse froide et dépassionnée, qui relate de loin la réalité..." (à propos du Figaro)

Je valide tout à fait cette analyse et l'applique également au traitement, par ce média de droite, de l'actualité du Front de Gauche et de Mélenchon.

Quant au regard que portent les Américains sur le film "les intouchables" (que je n'ai pas vu mais dont je n'ignore pas la teneur), je le trouve fort intéressant et tout à fait acceptable.
Merci pour le lien de ce site tunisien et l'étude de Sana Sbouaï. Il est assez consternant de voir que pour les 3 principaux quotidiens français, l'occurrence "révolution" arrive en dernière position (nous a-t-on pourtant assez bassiné avec le "jasmin", le "printemps arabe" et autres trouvailles journalistiques) pour deux d'entre eux et l'occurrence "jeunes" en dernière position pour les trois ! Et, au passage, cette étude permet de se souvenir des travaux pionniers en la matière de Hans-Magnus Enzensberger (les titres des journaux, l'emplacement des articles, etc.).
Les américains ont raison, "Intouchable" est un film raciste. La preuve, Omar Sy est noir.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.