35
Commentaires

La semaine où Ben Ali s'est enfui

Palin et sa liste de cibles, Wikileaks perd de l'argent, répression en Algérie, ras le bol  d'un journaliste belge, le visage du fou de l'Arizona, polémique en Belgique, et la fuite de Ben Ali en Tunisie.

Derniers commentaires

La révolution Belge
Les dirigeants du plat pays ont fini par remarquer qu’ils n’ont rien fait d’autre jusqu’ici que diriger le néant.
Parce que le peuple est toujours absent.
le peuple ? le peuple ?
Son silence a pesé lourd sur tous les gouvernements qui se sont succédé vainement ou en vain.
http://www.tueursnet.com/2011/01/belge-jasmin/
La semaine où les complices actifs ou passifs des dictateurs retournent leurs vestes .

Dans un article de Rue89 , sur un chargement de grenades lacrymogènes bloqué à l'aéroport ( livraison par avion !!! ) , on peut lire :

"Dernier coup dur pour le RCD : le parti a été « exclu » mardi de l'Internationale socialiste, dont il était resté membre jusqu'au bout malgré les critiques. Jean-Christophe Cambadélis, le secrétaire national du PS chargé des questions internationales, a déclaré dans un communiqué :

« A la demande du Parti socialiste français, qui l'avait maintes fois réclamé dans le passé, l'Internationale socialiste a rompu toute relation avec le RCD Tunisien et l'a exclu de ses rangs. »

Un ralliement de la 25e heure des socialistes européens à une révolution dont l'onde de choc n'a pas fini de surprendre.
"
juste un mot sur notre tout petit suprême qui, on le sait, ne prend jamais de risque lorsqu'il sort de son château ; on sait tous en effet qu'il a tendance à faire placer devant les caméras de gentils umpistes, et son armada de CRS entre lui et tout manifestant, épicier ou non, de France !!

mais voilà que pour ses vœux au monde agricole il a décidé de venir visiter un tout petit village alsacien !...
wouaw, courageux ??? ben pas vraiment passque , de mémoire, Truchtersheim (ben ouaip c'est alsacien hein ) a voté à 70 % pour Sarko en 2007 (pas ma faute je le jure !!!)
donc juste une petite visite de santé pour lui !!!
en ce qui concerne la fuite de Ben Ali, le retournement de veste de l'Etat français concernant ce dictateur est sans doute le retournement de veste le plus rapide, le plus spectaculaire, qu'il m'ait été donné de voir !!
il y a 8 jours notre Fredo national, le neveu de l'autre Mitterand, nous expliquait sur Canal que Ben Ali était un Président respectable et voilà qu'aujourd'hui son petit chef se voit obligé, pour ne pas perdre la face vis à vis du peuple tunisien, de lui fermer les portes et les jardins de l'Hôtel de Marigny, la chambre d'amis du suprême !!
à la place des autres dictateurs amis de l'Etat Français, invités régulièrement par la clique à Sarko, genre le lybien ou le chinois, j'hésiterai, en prévision de ma fuite, à placer l'argent volé au peuple, en France !!!

heureusement que des organismes humanitaires nous disaient depuis toujours ce qu'était ce régime tunisien :
"Amnesty International a émis une protestation auprès du gouvernement tunisien, après l’intervention des autorités locales de Sousse qui ont empêché, les 21 et 22 avril 2007, les membres tunisiens de notre organisation de tenir une réunion privée pour y débattre de leur action en faveur des droits humains ".

et si la révolte du peuple français déboulait un de ces jours sur le Faubourg Saint Honoré, ne pas oublier d'embastiller en tout premier le complice Hortefeux : s'rait bien capable d'envoyer la grosse Bertha sur la populace !
on a vu que face à l'anarchie provoquée par cette révolutionnaire qu'est la neige en décembre il n'avait pas trouvé d'autre recours que les chars, alors face à de dangereux épiciers français, bêtes noires de sa collègue, la paranoïaque MAM, ça risque de chauffer !!!


à propos d'Amnesty, petit pub pour une manif Amnesty, la misère dans la bande de Gaza n'étant plus sous les feux des média bien que toujours d'une brûlante actualité pour son peuple :
Amnesty International France appelle à un
rassemblement public le 18 janvier 2011 à 18h30 place Saint-Michel à Paris
avec prise de parole sur le slogan : "Non à l'impunité : justice pour les victimes".
Après la Tunisie, l'Algérie ? Le Maroc ? Et nous ? Qu'est-ce qu'on attend pour les faire partir ? "
Evidemment il faut que Sarkozy soit battu en 2012. Mais je ne vois pas le rapport avec la Tunisie. Entre une dictature est une démocratie même imparfaite il me semble qu'il doit y avoir une légère différence non ?
en 1789 c'était le tiers état qui se révoltait:
en 2011 le tiers monde ?
C'est fou, j'avais complètement oublié le début de la semaine (je pensais que c'était la semaine dernière, ou il y a deux semaines).
La Tunisie a tout envahi... dans mon esprit....

J'aime cette chronique du dimanche, qui recadre, met en rapport, amène à réfléchir, autrement.

Merci, et à la semaine prochaine, pour voir où en est la Tunisie....
la semaine qui vient est celle des anniversaires de Patrice Lubumba et de Jan palach...

toutenbateau
J'ai immédiatement fait le rapport avec Ian Pallach, moi aussi...
un tiers de trop quand la révolution prend le dessus sur les investisseurs des autres 2 tiers.

Au départ un tiers qui n'avait rien demandé, un tiers exploité et spolié, un tiers au sous-sol riche qui cris famine, une mafia locale soutenu par le second tiers, un tiers aliéné...et j'en passe

un tiers que les deux autres tiers disent vouloir sauver après les avoir déchu! une belle vision de la démocratie, vive la France!

Apparemment c'est trop demander que d'avoir une émission sur la Françafrique à travers les exactions de Foccart et Faure lors des rétrocessions pour l'indépendance des colonies :
"Le 8 février 1958, en pleine guerre d'Algérie, des avions de l’armée française franchissent la frontière algéro-tunisienne et bombardent le village tunisien de Sakiet Sidi Youssef. En 1961, dans un contexte d’achèvement prévisible de la guerre, la Tunisie revendique la rétrocession de la base de Bizerte (territoire français sur le sol Tunisien monnayé contre l'indépendance de 56) la crise qui suit fait près d’un millier de morts, essentiellement tunisiens, et la France finit, le 15 octobre 1963, par rétrocéder la base à l’État tunisien"

une fois de plus la France à tué aux noms de ces intérêts...hypocrisie historique, comme aujourd'hui face à la révolution tunisienne.

T'chô

Ghnaaaa mal placé, suite au message de balthaz mais j apprécie aussi les poste de clomani
"Ceux qui ont reproché à Indignez-vous ! de ne contenir aucun programme
clé en mains, alors même que ses idéaux d’une « République
démocratique et sociale » sont plus que jamais d’actualité,
contournent son message essentiel parce qu’il les dérangent et les
inquiètent. Ils ont senti cette menace qu’ils aimeraient conjurer,
celle où l’avenir s’invente sans programme pré-établi par la dynamique
autonome d’hommes et de femmes libres, d’individus librement
associés et librement révoltés. Celle où la société s’autoorganise
par en bas, sans plus attendre qu’on lui dise d’en haut
quelle direction suivre.


Mohamed Bouazizi n’avait pas de programme ni de parti. Mais
il s’est indigné, jusqu’à y perdre la vie. Et de ce sacrifice est né
une révolution."


Mediapart .
Excellent texte Mona.
Les présidents-amis de la France sont prévenus : une fois qu'ils ne serviront plus à rien, ils seront abandonner comme de vieilles chaussettes. A qui le tour?
Merci, Gilles. Personne n'a, semble-t-il, vu venir une évolution si brutale de la situation en Tunisie. Aujourd'hui, d'après ce que j'en sais, ce n'est pas la joie la plus franche qui règne à Tunis. Des personnes, certainement très mal intentionnées, tentent de créer la peur chez tous ceux qui possèdent quelque chose en propre et ceux qui veulent exprimer leur opinion politique. Le siège du Parti Démocratique Progressiste (qui avait été interdit de candidature aux dernières présidentielles) vient d'être attaqué à Tunis cet après-midi.
Ecrire quand l'histoire bascule est hasardeux. Alors, continuer à informer, comme vous le faites, de la façon dont réagit le reste du monde est absolument nécessaire.
Après la Tunisie, l'Algérie ? Le Maroc ? Et nous ? Qu'est-ce qu'on attend pour les faire partir ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.