13
Commentaires

La Sarkozie en examen médiatique 2/3 - De Karachi à Takieddine

Et l'enquête sur un attentat lointain déboucha sur des soupçons gravissimes de financement illégal de campagnes présidentielles. Après l'affaire Bettencourt, et avant les mystères de l'affaire Tapie, deuxième volet de notre rétrospective des affaires visant Nicolas Sarkozy: la galaxie médiatique Karachi-Takieddine.

Derniers commentaires

ceci est la suite de ça : http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1217730,1218349,page=6#msg-1218349

article : Mais le ton a évolué tout récemment. Mardi 3 avril, fort occupé à défendre des comptes de campagne de 2007 de tout soupçon de financement par les Bettencourt, le président-candidat a nettement modifié ses propos : " Ces comptes de ma campagne de 2007 sont tellement exacts que personne n'y a trouvé à redire, il n'y a pas eu un contentieux. C'est d'ailleurs une des premières fois parce qu'en général, la campagne de M. Balladur, la campagne de M. Chirac, campagne des uns, campagne des autres..."

Pas plus de précisions, mais une vraie inflexion concernant la campagne Balladur de 1995. Qui ne va cependant pas encore jusqu'à l'inclure personnellement dans les comportements douteux qu'il évoque.


Là, à mon avis, vous surinterprétez encore ce que dit le Grand Maître Menteur, Lumière du XXIeme siècle, Sarko Ier. Même si l'interprétation est possible, il n' y a pas forcément d'inflexion concernant la campagne Balladur.

Dans sa déclaration récente, il n'évoque pas des "comportements douteux", il évoque le fait qu'il y a eu des personnes pour trouver à redire, qu'il y a eu des contentieux levés sur les campagnes précédentes. Cela ne signifie nullement qu'il considère ces contentieux comme fondés, qu'il considère qu'il y a eu effectivement des comportements douteux.
Il dit juste qu'il y a eu des gens pour râler.
Il est même fort probable qu'on puisse trouver d'autres déclarations assez récentes où il persiste à considérer comme valides les comptes de Balladur.

Bref ce qu'il dit est tout simplement : "Dans le passé il y a eu des personnes pour trouver à redire sur les comptes de campagnes de M. Balladur, la campagne de M. Chirac, campagne des uns, campagne des autres, or ici pour ma campagne de 2007, personne n'a rien trouvé à redire, donc à fortiori il y a encore moins de doutes sur sa régularité." CQFD.
L'article est très bon dans l'ensemble, mais je suis un peu choquée par le première phrase de présentation : "Et l'enquête sur un attentat lointain déboucha sur des soupçons gravissimes de financement illégal de campagnes présidentielles". L'"attentat lointain" a quand même fait 14 morts dont 11 Français. Si je dis à Dan Israël qu'il peut aller se faire tuer à 10 000 km de chez moi, je m'en fiche du moment que ce n'est pas sous mes fenêtres, il ne sera pas très content... Cet attentat est au moins aussi "gravissime" que le financement illégal, et s'il s'avérait finalement qu'il y a bien un lien, ce serait encore plus "gravissime".
plus que 30 jours avant la chute du Sarkozistan....
Merci de nous rappeler tous les méandres de cette affaire, qui illustre à merveille l'inanité de la presse française.
C'est une quincaillerie pleine de casseroles!Un bruit assourdissant..Les sondages nous disent que malgré ce lourd bilan,30% des électeurs sont prêts à le reconduire à la tête du pays.
Waow, c'est excellent!
Merci pour l'éclairage sur la concurrence Médiapart - Le Monde.
J'ai hâte de lire le n° 3/3 lol
Tout ce qui est dit ici, tout ce que Médiapart, Libé, le Canard etc. ont pu dire et redire, tout ça n'est pas connu de la majorité des Français, qui n'a que la télé, les radios commerciales et la PQR (on peut enlever R) pour s'informer.

Et ne pourrait être connu que si Fromage Mou (pardon DUF) balançait ça à la tête de Cynique le Karachié dans un débat public. Qui lui renverrait immédiatement Guérini Kucheida, Mellick et consorts dans les gencives.

Avec, en prime, Dumas, l'avocat "pour le travers" de Tonton le Fourbe.

Donc, il n'en parlera pas, et Nicolas I deviendra Nicolas II.

Car il ne faut pas s'illusionner :c'est lui avec ses troupes et ses médias qui mène le jeu. Tiens, il donne une conf' de presse cet a-m : chiche que personne ne lui posera de questions qui fâchent ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.