52
Commentaires

La reine et le débarquement : une colère ordinaire du Daily Mail

Plusieurs journaux britanniques s'en prennent vivement à Nicolas Sarkozy, après "l'oubli" français d'inviter la Reine à commémorer l'anniversaire du débarquement, le 6 juin prochain.

Derniers commentaires

Le Daily Mail traite tout le monde, inclus les anglais élus ou connus de cette manière, comme s'il représente la "Grande Bretagne d'en bas". Le ton est toujours cru comme ça. Et oui les français se fâchent quand ils sont pointés du doigt mais la moindre faiblesses des autres pays est commentée. Boire du petit lait sur les dos des autres pays si inférieures est typiquement français mais avec du retenu dans le ton. Très bourgeois mais qui ne met jamais en cause l'institution.
De toute façon, il est plutôt inélégant d'écarter un des seuls (le seul?) chef d'état qui était en vie,presque adulte, à l'époque.
Est-ce une façon de dire: les faits historiques, on s'en fiche, on s'intéresse juste aux symboles qu'on peut en tirer?
http://www.guerre-mondiale.org/pertes.php?num=24

loin de moi l'idée de minimiser le role des allies et leurs pertes mais c'est oublier un peu vite que la France s'est battue et que ses pertes ne furent pas negligeables. l'histoire ecrite par les vainqueurs..

Ce qui m'étonne un peu c'est que ni le quai d'orsay, ni aucun conseiller, n'a pensé aux conséquences d'un tel oubli. Alors oui Sarkozy est partout, fait tout,et il n'est probablement pas le meilleur arbitre de elegances et du savoir vivre. mais alors à quoi sert l'aréopage de conseillers supposés mettre de l'huile dans les rouages et pallier aux carences d'un elu du peuple en ce qui concerne les pratiques protocolaires
La Diplomatie Française n'est même plus capable d'envoyer un carton d'invitation ?
Les services du Protocole n'existent plus ?

La mediocrité au sommet de l'état c'est une chose et ça peut se corriger, mais quant au Passé familial different, je vois difficilement comment on peut y faire quelque chose. De ce point de vue compte tenu d'un petainisme massif et d'une collaboration assez active, une grande majorité de français devrait alors composer avec un lourd passé familial et etre indigne de par leur ascendance d'acceder à de hautes fonctions
si en plus de la declaration de patrimoine, il faut prouver son ascendance sans la moindre tache cela n'est pas sans me rappeler autre chose
Certes nos ascendants construisent une part non negligeable de ce que nous sommes, les enfants de collabos, d'assassins, de voleurs, ne collaborent, n'assassinent, ni ne volent obligatoirement.

le passé peu glorieux de Pal Sarkozy ? ni plus ni moins qu'une majorité composant avec une periode troublée. Cela doit il signifier que l'opprobe doit etre jetée sur toute une population parce qu'elle n'a pas rejoint la resistance et le maquis ? A ce titre c'est toute la population française qui aurait du etre jugée pour crime de guerre et pour collaboration

une colere ordinaire, en effet cela n'a rien de surprenant tant la presse Anglaise adore tacler la France, ordinaire egalement par la qualité de ses propos aux relents de poubelle,
cela n'enleve rien à ce qui peut sembler un faux pas, une grosse bourde diplomatique, un cafouillage du plus mauvais effet, La reine et sa famille ayant durant le blitz fait preuve d'une grande force d'âme, cela ne vaut pas pour autant le flot d'injures d'une presse qui use et abuse de qualificatifs qui à mon sens ne la grandit pas.
Les médiocres ne supportent pas le poids de la reconnaissance, comme le montre Eugène Labiche dans “Le voyage de Monsieur Perrichon”.

Citations :

«Avant d'obliger un homme, assurez-vous bien d'abord que cet homme n'est pas un imbécile.»

«Les hommes ne s’attachent point à nous en raison des services que nous leur rendons, mais en raison de ceux qu’ils nous rendent.»

Les Français ne sont pas très fiers de la façon dont ils ont perdu la guerre, puis de leur Pétainisme massif et de leur collaboration assez active. Voire de leur participation homéopathique au débarquement. Dans l'ensemble ils ont volé au secours de la victoire une fois que tout danger était écarté (j'excepte, naturellement, les vrais résistants et les maquisards)

Quoi qu'il en soit la moindre des choses serait d'assumer le poids de la reconnaissance… Seulement il faudrait être moins médiocre, au sommet de l'État en particulier et, peut-être, avoir un passé familial différent !

***
Même si les procédés du "Daily Mail" sont discutables, je comprends parfaitement la colère des Anglais contre l'actuel résident de l'Elysée. L'Angleterre a payé très cher sa résistance obstinée aux armées du IIIème Reich, non seulement pendant la guerre, mais après la guerre.
"Oublier" d'inviter la Reine aux commémorations du Débarquement, ce n'est pas une aimable étourderie, c'est une bourde scandaleuse, qui en dit long sur la "culture" politique du personnage, et sur son narcissisme.

Par ailleurs, si j'approuve entièrement l'argument selon lequel il est aberrant de faire peser sur les enfants les crimes ou les fautes de leurs ascendants, je m'étonne que ce même argument n'ait aucun poids lorsqu'il s'agit de vilipender les Français d'aujourd'hui au nom du passé esclavagiste et colonial de la France.
A propos de cette manifestation du 6 juin, une chose m'intéresse plus que l'absence de la reine d'Angleterre.

Pourquoi Obama a-t-il accepté de répondre favorablement à l'invitation de Sarkozy ?
Quel bénéfice pour lui ?
Voir la France, passer un moment sympa avec not' président? ça m'étonnerait ...
célébrer un moment d'histoire héroîque pour son peuple ? mais pourquoi cette année ? reviendra-t-il l'année prochaine ?

Je vois très bien en revanche le bénéfice pour Sarkozy : une photo avec Obama qui va faire la une de tous les journaux télévisés la veille des élections, ça c'est un bon coup ! ça peut rapporter beaucoup de bulletins de vote le lendemain

Et je reste donc avec ma question : pourquoi Obama offre-t-il ce cadeau à notre calamiteux président?
Lequel l'a traité plusieurs fois avec une désinvolture ridicule et grossière.

Mystère ...
celui dont on ne peut pas prononcer le nom est un désastre : voilà qu'on va faire la guerre aux anglais, maintenant !!
c'est vrai qu'ils ont toujours été le petit caillou dans notre chaussure, mais ça a été réciproque. Depuis, ils nous ont donné Pink floyd, les Yardbirds, Led zepp, Deep Purple entre nombreux autres
Nous, on leur a filé Godard, c'est vache....
P.S: ah oui et les beatles aussi...

En ce moment même, IGGY POP sur france inter !!!!!! (il a chanté les feuilles mortes en français )
The dog song : inspiré d'un bouquin de Houellebecq : les bons rockeurs lisent des auteurs français ))
génial!!!
[quote=Patrice Guyot]Une fois de plus nous passons pour des cons et des voyous aux yeux de la terre entière ! Bravo !

Ca commence à devenir lassant d'être automatiquement associé en tant que peuple aux moindres faits et gestes du président! D'accord il représente la France à l'étranger, mais nous ne sommes pas Sarkozy, ni même son cabinet ou encore le gouvernement. Je ne me sens nullement honteux en tant que français, parce que Mr le Président a dit ceci ou fait cela. C'est son problème.

Les journalistes du Daily Mail ne sont d'ailleurs pas en reste avec ce savoureux At least one royal is still chummy with the french qui légende la photo de Platini et du Prince William le soir de la finale de la Champions. Pourquoi the french et pas the french president ? En quoi avons avons-nous pesé dans les tractations diplomatiques?

Les français par ci et les anglais par là, ce monolithisme me fait peur, ne sommes-nous pas tous différents? Qui se cache derrière the french?
Merci à la rédaction de publier l'article du Daily Mail... Un travail que nos journalistes auraient pu faire (tu parles !)... J'avais craint, ce matin, que cette affaire de peigne-culs soit passée sous silence.
Me faites marrer, ceux des intervenants, qui déplorent que les British(s) rappellent le peu de gloire des ascendants de Sarko et de Bruni... Comme si ça ne s'était pas fait - et ce n'était pas la règle - dans notre beau pays où "le passé ne passe pas"...
Bon, si j'ai bien compris, à la caserne Balard, le nain de jardin était "technicien de surface"... Pour avoir été militaire (30 mois, heureusement) le rôle de ce passeur de serpillière (yavait pas de KARCHER) était surtout de "nettoyer les chiottes". Plaisant à imaginer.
Je me demande si notre Ségo ne devrait pas demander "pardon" à la reine Elizabeth... hi hi hi ! Parlez-lui en, Daniel, qui avez son oreille !
De quel droit les anglais nous critiquent nous français, de droite COMME de gauche ( on s'en mange encore plein la tronche ). cela va durer jusqu'à quand cet espèce de haine qu'ils ont envers nous, notre cuisine, notre mode de vie, notre couverture sociale, notre vision du monde ! on s'en fiche que la reine ne soit pas là, il y aura ( et j'en suis heureux ) des anciens combattants anglais qui seront accueillis comme il se doit en héros.

De plus, pourriez-vous modifier l'article, car je n'étais pas au courant que l'on pouvait appeler des magazine people, et/ou tabloïd des journaux ! ( si ils y a des journaux sérieux en Angleterre qui se basent sur les faits et non sur des rumeurs et/appréciation à la c.. faites moi signe ).

Par ailleurs j'ai cru entendre sur France Inter que seul le 1er ministre anglais ( sic ) pouvais décider qui représente Le Royaume-Uni.
Lorsqu'on se dote d'un "président" inculte et authentique racaille de banlieue - Neuilly est une banlieue parmi d'autres - (à Kärcheriser), il est malvenu d'être surpris qu'il ne soit même pas foutu avec ses innombrables conseillers, et tout le quai d'Orsay réuni pour ne rien branler, d'inviter la Reine d'Angleterre pour se souvenir du sacrifice des soldats alliés (américains, anglais, canadiens, etc.)

Elysabeth était ambulancière en ce temps là, tandis que ce bon Sarkozy et cet excellent Barak n'étaient pas nés !

Une fois de plus nous passons pour des cons et des voyous aux yeux de la terre entière ! Bravo !

***
cette revue de presse me renvoie à ligne jaune de cette semaine qui comparait l'approche journalistique française et outre manche.

Il en ressortait que le journalisme à l'anglaise ne s'embarrassait pas de principes (deontologie pour les uns, fatalisme coupable pour d'autres )qui avait tendance à brider le journalisme français. Le journalisme à l'anglaise est semble t il plus radical dans ses propos, quant il s'agit de la France elle peut faire preuve d'une absence de retenue totale et d'une virulence incroyable.

En ce qui me concerne, je ne verserai pas cet aspect à son crédit. Par chauvinisme peut etre, c'est probable. autant je salue les qualités d'investigation, qualité essentielle d'un journaliste, autant j'exècre, le lynchage, la petite phrase assassine, l'allusion perfide car elle m'en dit plus sur celui qui ecrit que sur son sujet,

de la mesure en toute chose, l'excès, particulièrement en paroles ou en ecrit discredite à mon sens le contradicteur ou l'opposant, car elle n'instaure pas un terrain favorable à l'echange, favorisant de ce fait un repli dans une coterie qui ne s'embarrasse guère de dire tout le mepris qu'elle a du reste du monde et qui ne se soucie guere de la perception qu'on en aura en dehors du groupe .

que l'on jette en pâture des informations dignes d'interesser le lectorat concernant l'usage qui est fait de l'argent public, dans une vocation de transparence et de liberté de la presse, je trouve cela formidable, je le trouve moins glorieux si sous couvert de transparence se cachent des interets particuliers et je m'interroge sur la liberté réelle de la presse même en Angleterre et de sa capacité à discerner chez leur informateurs ce qui tient de l'interet general ou d'un interet particulier.

que l'on critique la Politique menée pas un gouvernement cela n'a rien de choquant surtout si l'on ne s'en tient pas à ce seul exercice,
que l'on se moque des puissants, de leur travers, de leur maniere, cela peut etre amusant surtout quand cela concerne les autres, d'ailleurs
que l'on aille chercher dans l'ascendance ou dans le passé de quoi ternir un personnage public ou même un anonyme cela me gêne profondement.

Nicolas Sarkozy n'est pas son père et de ce dernier je n'ai que faire, je ne mesure pas non plus sa valeur à l'aune de sa taille, ni à son gout pour le clinquant, son merite si tant est que cela en soit un c'est qu'il ne s'en cache pas
Carla Bruni n'est que sa femme et de ce fait l'interet que je lui porte est inversement proportionel à celui que lui porte la Presse en général

il a passé son service à nettoyer des sols ? cela montre que l'on peut s'appeler de "quelque chose" et ne pas beneficier d'un regime de faveur.
cela prouve au moins qu'il a fait son service militaire et qu' en l'occurence cela lui a donné le gout du nettoyage ! de là à y voir une relation de cause à effet qui lui fait preferer le KARCHER....
Je ne sais pas trop quoi penser de cet article ... Sur le fond, je suis d'accord avec le Daily Mail, on a la très sale habitude en France de réécrire sans cesse l'Histoire dans le sens qui nous convient le mieux (on n'est pas les seuls, en Italie du Sud, on fète chaque année en grande pompe la résistance contre les troupes nazies ... ce qui est quand meme assez paradoxal et nous renvoie au discours sur la différence de cultures catholique/latine et protestante/anglo-saxonne); quand je faisais mon Service National au siècle dernier, je me suis fait punir quand j'ai osé dire que les Allemands nous avaient vaincus et que ce sont les Anglais (la bataille d'Angleterre et le Blitz), les Américains et les Russes (surtout les Russes, au prix de pertes humaines considérables et grace à la rigueur de l'hiver) qui les avaient ensuite ratatinés. D'un autre coté, ça ne fait pas énormément plaisir à se l'entendre dire, mais il faut en rester conscient.

D'un autre coté, je ne peux pas retenir mon plaisir de lire (enfin!) les hauts faits d'armes des familles Sarkosy de Nagy et Bruni-Tedeschi. Vivant en Italie depuis 10 ans, je peux vous assurer que les Italiens, en majorité, sont plus que perplexes devant l'admiration béate de la presse française pour cette famille d'aristocrates décadents qui ont fui leur patrie au temps des années de plomb alors que la population et le gouvernement de l'époque devaient rester au front. Un beau film sur cette époque, c'est Year of the Gun, avec une Sharon Stone d'avant Basic Instinct.

Au final, ce que je ressens est assez confus, parce que j'aurais autant préféré que cet étalage de misère soit fait par notre presse nationale, plutot que par des conservateurs anglais qui nous balancent au visage notre prétention et notre fatuité ... Espérons que cela fasse un petit effet de prise de conscience! En cela, on revient au débat lancé par Birenbaum dans le dernier numéro de la ligne jaune, où la presse anglaise fut confrontée plusieurs fois à la flagornerie de son homologue français.
Bon, puisque d'autres ont pointé d'autres petites fautes, j'en ai moi aussi repéré quelquesunes... Les voici...

les militaire allemands => les militaires allemands
Pal Sarkozy s'installa à Baden-Baden, à la frontière de la France, et [s]rejoint[/s] => rejoignit
S'installant en France en 1948, Pal réduit son nom qui devient Sarkozy. Son fils, le futur Président de la République française, et ses deux frères font leur service national durant les années 1970. =>puisque le paragraphe précédent et le suivant sont écrits au passé simple, il me semble que le passage au présent ne s'impose pas... => réduisit... devint... firent.
ce qui lui valu =>ce qui lui valut
cette manie - française - qu'on les gouvernants =>cette manie - française - qu'ont les gouvernants
Ce n'est pas que les précédents présidents français se sont nécessairement comportés => Ce n'est pas que les précédents présidents français se soient nécessairement comportés
Mais tout cela les français =>Mais tout cela les Français
Et le geste de Sarkozy vis-à-vis de la Reine d'être a interprété=> supprimer le "a" incongru


Désolé pour le côté professoral de ces corrections... Surtout qu'en plus il s'agit du premier article signé Wandrille Jumeaux. See you on the next article!
Je rajoute mon grain :
"soit disant" => "soi disant" ou mieux, "prétendument"
il n'est peut être pas responsable de ce qu'on fait ses parents mais vu comment il traite les étrangers dans notre pays....
Je trouve particulièrement puant la façon qu'a le daily mail d'insinuer que les enfants sont coupables du passé (éventuellement) sombre de leurs parents: j'ai beaucoup de choses à reprocher à mon président abhorré, mais je ne vois pas en quoi je devrai le tenir pour responsable des éventuels errements de ses ascendants. Idem pour Madame. Et en plus, lesdits errements sont loin d'êtres vraiment clairement établis.

Sinon, deux petites erreurs:
1. voir même => Voire même
2. C'est comme si la France ne [s]pourra[/s] => je crois que "si", a fortiori "comme si" en français ne peut jamais être suivi d'un futur. Comme si la France ne pouvait
Merci pour ces traductions rapides (quelques coquilles rémanentes en attestent…), ça fait tellement de bien de savoir qu'à quelques dizaines de km de nos côtes, l'Omerta élyséenne et l'aplatissement des médias devant elle et sa police ne jouent plus; de voir en conséquence combien cela permet de poser — fût-ce en termes plébéiens, mais « À outrance, outrance et demie! » n'est-il plus une réplique de chez nous??… — quelques questions simples et allant de soi au passé (je ne sais trop pourquoi, ce couple dit-présidentiel m'a un petit côté Thénardier…) des tenanciers que nous avons laissé investir et souiller nos palais républicains.

Reconnaissons que ce matin, de notre côté du Channel, c'est Adler qui, à fort bon escient et en termes bien plus diplomatiques, fleuris et châtiés, s'est fait l'écho de ce très sain courroux, ici-même :

http://sites.radiofrance.fr/play_aod.php?BR=8810&BD=28052009
Je trouve sans intérêt - du point de vue de l'analyse des médias - le traitement de cet article. Pour dire quelque chose il aurait fallu comparer par exemple le traitement réservé à l'histoire de la famille Bush pendant la seconde guerre mondiale pour voir la différence éventuelle lorsque qu'on parle de l'allié et de l'ennemi héréditaire.

Les anglo-saxons aiment bien rappeler aux Français qu'ils ont perdu contre les allemands, qu'ils ont collaboré, et aiment bien oublier que ce sont les soviétiques qui ont payé le prix du sang pour ce qui est de la libération de l'Europe. C'est ainsi, ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire. Donc ce n'est guère étonnant que ce journal évoque cette possibilité, aussi ridicule soit-elle. Il est idiot de relever l'affront, tant il est mesquin!
"La suite de l'article fait passer le Président Sarkozy et son père pour de bien piètres militaires, mais ne s'appuie sur aucune preuve ni témoignage crédible. Il rapporte même que Nicolas Sarkozy aurait porté un surnom peu flatteur durant son service."

comme l'a fait remarque Alain B ce matin sur un autre forum, : <><>< ICI ><><><>

Le Nouvel Observateur avait deja mentionne, il y a quelques mois, une partie du passe militaire de petichouchou et son surnom de l'epoque.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.