124
Commentaires

"La psychiatrie lourde, c'est aussi dans les médias"

"Psychiatrie lourde", "dérapage verbal"... Le rassemblement de Dijon initié par Vincent Peillon, ancien porte-parole de Ségolène Royal, a donné lieu dans les médias à une déferlante de petites phrases assassines. Ce type d'échange, en particulier entre personnalités du même parti, gouverne-t-il le débat politique ? Quel est, dans ce contexte, la marge de manœuvre des politiques ? Dans le feuilleton médiatique qui a opposé Peillon à Royal, celui-ci a accusé BFM-TV de l'avoir piégé. Justement, dans ce jeu, quelle est la part des médias ? Et quel est le rôle des plateformes de diffusion de vidéo ? Faire "buzzer" de courts extraits sanguinaires, ou, au contraire, proposer des plus longs, comme tente de le faire Dailymotion ?

Derniers commentaires

Voilà bien l'"éducation nationale" qui se lève comme un seul homme....Comment? Travailler plus pour les enfants et les jeunes ? Jamais de la vie !!! Revenir sur des avantages acquis il y a bien longtemps, je comprends, mais admettre que d'autres y ont droit aussi....Corporatisme absolu. Je n'ai jamais vu les enseignants dans la rue pour défendre autre chose que leurs acquits.....Par contre, tout le monde va ds la rue pour défendre les enseignants,parce qu'il s'agit de nos enfants.....Un peu fastoche....
j'ai hésité fortement à regarder cette émission ("diantre, encore des histoires de batailles futiles") et finalement j'ai bien fait de la regarder, c'était très intéressant, autant sur l'explication de la polémique, que sur la manière de faire de BFM et que du positionnement assumé de dailymotion dans le monde médiatique et politique.

j'ai aussi beaucoup aimé le "ah ah ! v'là aut' chose !" de Daniel Schneidermann quand le monsieur de dailymotion (Martin Rogard) dit que le ton d'internet ce n'est pas du sang sur les murs.
Manifestement ça lui venait du cœur, à Daniel.

Et enfin c'est agréable de voir des gens (que ce soit Martin Rogard sur "combien de caméras ?" ou Peillon à au moins deux reprises je crois) dire tout simplement "Je ne sais pas".
En invitant un représentant de Dailymotion, et ce dernier en expliquant la position de Dailymotion, cela pose une vraie question du média et de son pluralisme!
je fais référence à un article du Post par Cginisty

Le lipdub UMP doit-il être ainsi mis en avant par Dailymotion ?

en concluant que non!

Je pense que vous auriez pu dire un peu plus clairement que Dailymotion diffuse vos emissions...
vous faites chier tele ps
Je me demande parfois si ce site n'est pas un peu trop à gauche tendance bouchée à mon goût ... tous les chroniqueurs reprochant à l'unisson à Viencent Peillon qu'un think tank plus ou moins apparenté PS soit subventionné par deux entreprises françaises qui oeuvrent dans la sous traitance informatique et les centre d'appel je trouve ça vraiment révélateur d'un mode de pensée digne des pire pages de Libé ! Y a t il une seule entreprise privée (presse exceptée) qui trouve grâce au yeux de Daniel Schneiderman ? Peut on être autre chose que prof, journaliste ou éducateur sans être autre chose qu'un rapace ? La violence professionnelle de la presse en générale (éternels stagiaires sous payés et pigistes) ou que l'Education Nationale déploie contre les jeunes enseignants n'a rien à envier à ces deux entreprise à mon humble avis.
On nous serine que l'affaire de Dijon et la venue de ségolène Royal aurait empêché de parler du fond lors de la réunion de Dijon.
Pourtant Lundi soir, il y avait pas mal de journalistes pour assister à l'Université populaire et participative sur l'Euro-Méditerranée en présence de Ségolène Royal, Antoine Sfeir, Pascal Boniface, Hakim El Karroui, ...

Combien de papiers et de reportages sur cette université qui pourtant tombe à un moment où la relation avec la Mare Nostrum est au coeur de l'actu...

Cf :
http://www.lepost.fr/article/2009/12/01/1818225_segolene-royal-et-de-la-necessite-de-jeter-un-pont-sur-la-mediterranee_1_0_1.html
Ce que je trouve fascinant ici, c'est l'hystérie journalistico-politique autour d'un sujet qui finalement n'intéresse que le milieu journalisitico-politique. J'ai un peu le même sentiment qu'avec Clearstream (dont tout le monde se foutait aussi, ce qui n'a pas empêché les médias de nous le rebâcher pendant des mois et on nous emmerde encore avec aujourd'hui).

Personnellement, les piques de Peillon pour Royal, je n'en ai pas plus à battre que la sexualité d'Angelina Jolie, mais des journeaux comme Le Monde se sentent obligés d'en faire leur une. Ce sont des buzz auto-générés, auto-entretenus, autour de personalités auto-centrées qui ne cessent de se contempler dans le miroir médiatique. Je suis bien d'accord que ça relève de la psychiatrie lourde...
Je dois avouer une certaine fascination pour cette émission, comme pour la précédente - consacrée à la justice – et pour des raisons identiques : une étrange capacité à traiter les sujets par le tout petit bout de la lorgnette en ignorant superbement le contexte…

- L’émission sur la justice, passionnante au demeurant, n’envisage la question que sous l’angle des magistrats, c’est à dire du carriérisme le plus pathétique, mais ne songe à aucun moment au sort (lamentable) du justiciable, qu’il soit coupable ou non d’ailleurs, ni au fait que la disparition du juge d’instruction au profit du parquet soumis à l’exécutif est l’une des composantes (avec la main mise sur les médias et la multiplication exponentielle des lois liberticides) du passage en régime totalitaire !

Et il y a une autre question : comment fait-on pour avoir pratiquement les impôts les plus élevés de la planète – et un déficit exponentiel - tout en ne finançant pas la justice (instructions qui durent des années et prisonniers entassés comme du bétail dans des geôles insalubres dignes du moyen âge) non plus que l’armée (un seul porte avion c’est à dire aucun la plupart du temps) des autoroutes privées, une santé et une recherche qui battent de l’aile et sont réduites à la mendicité… Ah ! Nous redistribuons ! Dans les Restos du Cœur, au Secours Populaire ou à la Croix Rouge alors, grâce à l’inépuisable charité des Français qui, bien que saignés par l’état-vampire trouvent encore au fond de leurs poches de quoi aider les plus défavorisés…

- L’émission sur Peillon revient à n’en plus finir sur la querelle de chiffonniers qui l’a opposé et l’oppose encore à la Madone du Poitou. Sujet dont les Français de contrefoutent à l’unanimité. Même pas tellement passionnés d’apprendre qu’il y a ce que les politiciens pensent et disent en privé (C’est de la psychiatrie lourde) et ce qu’ils disent pour les [s]électeurs[/s] gogos : Ségolène n’a rien à faire à Dijon, chabada ba da… Parce qu'il y a longtemps qu’ils avaient compris qu’on les prend pour des quiches…

Ce qui intéresserait les Français c’est que la gauche ait un programme (où est-il ce satané programme, dans le vide-ordures ?) et éventuellement un leader charismatique et reconnu, capable de renvoyer l’homme aux talonnettes aux oubliettes de l’Histoire d’où il n’aurait jamais du sortir !

Où est-il ce sauveur, dans quelle couveuse, dans quel incubateur ? Voilà ce qui pourrait nous intéresser !

***
Depuis vendredi je me disais bien que le coup des propositions concrètes pour l'enseignement, le coup de la "semaine doublée" des profs ( pour passer de 18 à 35 ou 36 heures sur place) et des bureaux qu'il fallait mettre à leur disposition pour qu'ils fassent toutes leurs heures dans l'établissement, et du consensus avec les syndicats, et de la nouvelle génration de profs ..... on me l'avait déjà fait.
J'étais sûre que j'avais déjà entendu Peillon dire ça, et pourtant c'est censé être une idée née à Dijon où je n'étais pas, et ça n'a pas été couvert correctement par lémédia (dixit Peillon), que je n'ai d'ailleurs ni lus ni écoutés ni regardés sur ce sujet...

Et j'étais même sûre que cette proposition était déjà liée à un buzz du "off".
Alors quoi, j'avais rêvé ?
Ça tournait dans ma tête et j'arrivais pas à mettre des mots et des images précises sur cette nébuleuse.

Et puis aujourd'hui c'est revenu, d'un coup ... et grâce à la magie d'internet, j'ai retrouvé le passage : bien sûr que cette proposition on l'a déjà entendue ! Tout : les propositions concrètes, les heures, les bureaux, et même l'idée que cela ne serait pas très bien reçu !
Vous avez oublié ?

C'est ici,

Je ne sais pas faire, mais ça vaudrait le coup de monter côte à côte les propos de Peillon à Dijon ou sur le plateau d'@si et ceux-là ... ça c'est du lourd !
Emission assez ennuyeuse. On avait dejà eu C.Boutin--quelle mouche avait piqué@si? Et maintenant Peillon, l'ambitieux sans charisme.Pense-t-il parfois au Français, et pas seulement à sa carrière?
Refaites-nous une émission aussi passionnante que celle sur les juges courageux, comme la semaine dernière.
J'attends vendredi prochain, j'attends de reconnaître @si, comme je l'aime.
En générique : "Journaliste/chroniqueuse", on remarquera le féminin et je félicite tout à fait cet effort de présentation. Quand elle sont deux, charmantes, ce qui ne gâche rien, le pluriel aurait été le bienvenu toutefois !
*chipote*

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bof !

C'est l'histoire de la coproduction médiatique qui mal faite est une faute en politique-spectacle...

En ces temps gris de sarko-spectacle-bling-caméra, c'est pas bien joué...et il faut savoir si possible en tirer la leçon.
Annoncé hier à Cactus. Comme quoi.

http://anthropia.blogg.org
Instructif cette émission:

Je m'en doutait depuis un certain temps mais maintenant, pour moi il parait évident que certains médias profitent des "couacs" du PS ou apparentés pour faire de la manipulation au profit de leurs partenaires au pouvoir.

Autre chose aussi m'a fait "tiquer" le fait que le réseau dailymotion ai été choisi (je choisi aussi mes mots) pour diffuser des émissions politique. Je trouve que c'est un détournement de l'esprit de base de ce genre de site.

Et comme cela m'intrigue je cherche un peu, et j'apprend que ce réseau "social" est devenu depuis peu un rouage de la machine politique de l'état qui va capter (si ce n'est pas déjà fait) la totalité du capital de cette entreprise par l'intermédiaire de filiales comme la caisse des dépôts et consignations.

Je regrette que les intervieweurs n'est pas abordés cet aspect, car sachant cela les propos du représentant de dailymotion n'ont plus aucune crédibilité à mon sens.

Alors est-ce que cela justifie le titre de l'émission, je ne sais pas, mais pensez-y.

PS: Je précise que je ne suis sympathisant d'aucun courant quel qu'il soit, même pas des écolos "dominants".
Je suis, j'étais, je serai

Jai fait, je fais, et je t'aimerai

Tel (m')apparaît Vincent Peillon: décevant. Un gros je mal maquillé, bien décevant,


Beau gosse, belle présentation, sourir plutôt naturel, agréable, juste ce qu'il faut de décontraction apparente et de séduction discrête : on voudrait y croire. On voudrait le croire, et le croire sympathique aussi!

Mais même en se bandant les yeux, on ne peut pas ne pas entendre un type surtout préoccupé de lui-même, plutôt sombre en fait, furieusement ambitieux et mécontent qu'on les lui contrarie (les ambitions?), plutôt mauvais joueur, Grand noyeur de poissons, en eaux profondes, pas profondes... plutôt malhonnête en somme : donc tout à fait commun finalement.

Rien d'original, rien de puissant, rien de personnel. Ni dans le discours, ni dans le comportement. Rien qu'on n'ait déjà vu.

Rien d'autre que ce qui pollue déjà l'espace social et politique de notre pays, de ce qui nous étouffe assiduement, méthodiquement, implacablement, par ces temps sarkozyques.

Vals surtout (l'horreur et le dégoût qu'il m'inspire celui-là!!!!), Peillon, j'en passe, des meilleures, tout le monde s'y voit... Se sont-ils seulement demandé s'ils sont à la hauteur de leur grandes-petites ambitions ? Evidemment non. Bien-sûr que non. L'Oeil-juste-vissé sur le manche du copain d'à côté, sur le bruching de la salope d'en face, se mirant tous les matins avant d'appliquer sous la douche la Mousse Gynette dans le creux de l'aisselle : Miroir O miroir, pourquoi pas moi finalement... Mais pourquoi pas MOI! Oui "Toi mon Moi ! Mon tout doux Moi... Pourquoi pas toi, Qu'est-ce que tu as de moins que les autres ???? Hein?

Car c'est bien là l'air que leur susurre notre cher Président, décidément maître dans l'art de détruire et de corrompre tous et tout ce[ux] qui passent dans son champs visuel et d'action ! De respiration même.

Ques ces messieurs-dames ne se fassent aucune illusion sur leur statut: pions un jour, pions toujours, parfaits idiots, complices parfaits.

Le Président est tout à fait responsable d'avoir créé cet état de fait, véritable éruption acnéique et mauvais pustules, et de susciter encore cet état de fait, cette montée aux extrèmes, l'état de guerre permanent, cette rivalité de tous, la concurrence de chacun... Bref.

Voilà.

PS à l'attention de V.P : Off ou pas off, parler de psychiatrie lourde à propos de Royal n'a rien d'innocent...Voilà qui mérite d'être dit à V.Peillon pour arrêter de nous emfûmer et de s'emfûmer soi-même. Précision : ne suis pas royaliste.
LA PSYCHIATRIE, oui ça c'est un sujet qui m'aurait intéressé!

à bon visionneur salut...
Moi j'ai bien aimé le "mec" de BFM se faire renvoyer dans ses 22 mètres
par Peillon . Après le "Brunch" chez l'habitant un couple de bobos et un prof
c'est pas très représentatif cela !! Pourquoi pas un couple vivant du RSA ???
Déjà Giscard allait diner chez l'habitant dans les années 70 donc là rien de
nouveau . Finalement je trouve qu'@si à force d'inviter les cadors de la politique
ou les parias (Peillon , Boutin , Mélenchon , Duflot, ect ...) est en train petit à
petit de perdre son âme en voulant à tout pris faire comme les autres .
A l'époque de l'émission télé je trouvait le débat plus animé mais il faut reconnaitre
aussi que beaucoup de personnalité appelé refusait les invitations de Daniel
à venir débattre sur le plateau .
Internet décidemment c'est plus facile pour débattre apparement !
Ravi de voir les deux grâces d'@si ensemble sur le plateau , Sophie et Anne Sophie .
Bonjour, j'ai vraiment bien aimé votre émission, seule remarque, pourquoi ne pas mettre le lien vers la vidéo de dailymotion Politique à domicile? lien pour FF3.5 ou équivalent.
Disparu votre jeune timide très mal à l'aise devant les caméras.?? .. sans un mot de Daniel S... Avec sa barbe naissante il prenait un peu plus d'assurance dans ses propos alors que son corps exprimait son mal-être. Rien de remarquable cette semaine sur la télé? "Le mystère laissons le s'épaissir par définition les mystères ne s'expliquent pas"... disait je ne sais plus qui (Chaban peut-être) en réponse à un député qui "avait pris soin de ranger sa clef (de vote) dans son tiroir" mais votant exprimé à "l'insu de son plein gré" et qui avait l'audace avec l'accent du Sud Ouest de s'en émouvoir.
Impossible de voir la vidéo . L'image et le son sont hachés
en permanence . Je regarderais plus tard .
J'apprécie chez Vincent Peillon ses propos modérés , son calme et des analyses intelligentes, et là, plouf, la trés chère Madame Royal arrive, c'est la catastrophe. Oui, elle ne voit que son éventuel succés, craint-elle que Peillon lui fasse de l'ombre? toute cette cuisine est désagréable, je voudrais que Royal sache rentrer dans le rang et ne joue pas les Sarko en jupon! ras le bol
je suis une femme et je trouve que la réaction des hommes français de droite comme de gauche vis-à-vis de Ségolène
est machiste:
ils ne supportent toujours pas une femme qui ne joue pas au petit soldat ( MAM, Martine Aubry ), qui est féminine et autonome;
c'est grave !
et dans ce cas, il parle souvent de bécassine, folle ...
Dijon:
1 chose n'est pas claire dans ce que dit VP: était-ce une journée pour consolider le rassemblement ( ouverture aux verts, modem et PC )
ou sur l'école ?
le mélange des genres ne donne jamais rien de bon;
ensuite, soyons franc: ne pas inviter les présidentiables c'était ouvertement pour écarter Ségolène Royal;
ce sont des militants du courant "espoir à gauche" du PS qui ont demandé à Ségolène Royal d'assister à ce rendez-vous
car ils sentaient la main mise exclusive de VP sur ce courant;
le processus de rassemblement à gauche est une initiative collective du courant "espoir à gauche";
mais quand on parle de rassemblement, il faut d'abord le faire chez soi;
la politique c'est pire que le showbiz !
j'avoue que votre émission est bonne car elle traite toujours du même thème en arrière fond: l'INFORMATION ou la DESINFORMATION;
je voudrais ajouter pour la partie dailymotion que c'est un outil extraordinaire pour la liberté et je m'en sers pour répéter des morceaux
de musique aussi;
en fait, je passe au moins 2 heures par semaines sur leurs vidéos et je pense que je ne suis pas la seule: c'est une révolution !
Ok l'émission est un peu chiante, Vincent Peillon moins passionnant à première vue que Marc Trévidic, mais en même temps le but pour @SI n'est pas forcément d'être divertissant. Je suis un peu déçu de découvrir les travers de comm de Vincent Peillon qui sont assez visibles dans cette émission mais ça m'intéresse de le savoir. Je suis assez effaré de réaliser le manque de scrupules de Ségolène Royal dans la manipulation de l'information et ça m'intéresse de le savoir.

Et c'est tout ce que j'attends d'@SI. Et vivement que j'ai mon i-phone pour avoir la chance de visualiser des émissions chiantes dans le métro et zut à tous ces rabats-joie trop occupés à critiquer : "vous servez la soupe", "si c'est pour voir de la politique, merci bien", "@SI c'est sur la mauvaise pente, si ça continue comme ça je me désabonne dans 5 ans".
Vincent Peillon me fait penser à ce jeune agriculteur béarnais qui après avoir longuement et consciencieusement bu la soupe de son partie décida du jour au lendemain de tout jeter à l'égout, biensûr sans aucune ambition personnelle. Lui aussi fit quelques scandales médiatiques, quelques boutades, et aussi le tour de tout ce qui pouvait buzzer, avant de mettre le bordel aux présidentielles de faire gagner le camp qu'il débinait et de se prendre des raclées électorales... Vincent si tu nous lis, ton avenir est dans les lignes qui précèdent....

et comment nous faire croire qu'il ne faisait pas de déclaration officielle en parlant de psychiatrie lourde. La journaliste lui pose clairement la question à la quelle il répond..: "Que signifie cette déclaration". Une déclaration, c'est pas du off. Et il répond tranquille qu'elle ne signifie rien mais que comme d'habitude la journaliste la commentera... La commenter sans la publier??? La où il s'est fait avoir c'est que pensant pouvoir démentir tranquille après buzz, il n'avait pas prévu que la journaliste avait enregistré!!!! et Booommmm! deuxième effet kiss cool Mec!
simple remarque de forme pour Daniel Schneidermann : "tout le monde s'esbaubit" dîtes-vous ? non, "tout le monde est ébaubi", c'est à dire ébahi, ou "tout le monde s'esbaudit" c'est à dire se réjouit. Vérifiez, cela "s'avère exact" , comme dit si bien l' agrégé de philo Vincent Peillon!
Daniel Schneidermann, quel dommage que vous n'ayez pas creusé le sujet concernant les enseignants. On aurait entendu de la bouche d'un homme de gauche, ancien enseignant de surcroît, que les enseignants ne bossent pas assez et qu'ils peuvent augmenter leur temps de travail de 50%. Alors de quels enseignants parle-t-il? Il est vrai qu'une classe de 31 enfants, comme la mienne (et ce n'est pas la seule), avec les prep, les corrections, les parents à recevoir, les projets à rédiger, la coop à gérer comme une association qui compterait des centaines de membres, etc, etc, c'est vrai, c'est le concept totales vacances... Alors 3 semaines de travail en plus, c'est le bonheur absolu. Merci Monsieur Peillon.
Alors Monsieur Schneidermann parlez des vrais sujets ou ne les abordez pas, s'il vous plaît, un peu de décence....
Et je suis assez d'accord avec Acryline; peut-être bien que Ségolène Royal s'est déplacée pour contrer cette manipulation. Enfin, je me plais à le croire...
Ils sont déjà partout. Pourquoi encore chez vous ?

Peillon et beaucoup d'autres, toujours les mêmes, par l'intermédiaire "démédia", nous rebattent les oreilles. A l'instar de celles des

"zéditorialistes" qui tournent en boucle, leur voix finit par constituer un bruit de fond insupportable. Toujours les mêmes sujets, les mêmes

convictions, les mêmes indignations, les mêmes "fumigènes". J'attends d'@si qu'il me propose un éclairage différent sur "lémédia", une lumière

plus fine. Une lumière neuve. D'autres voix aussi. Celles de Peillon et consorts me sont tout aussi familières que leurs discours, répercutés à

l'envi dans "lémédia". Au point qu'ils me sortent par les oreilles !

Concernant "l'affaire" Peillon - Royal, j'ai par exemple apprécié l'analyse d'Acrimed sur la coproduction des "coups médiatiques". Même si leur

papier enfonce des portes déjà bien ouvertes pour certains, il rappelle quelques évidences trop souvent occultées.

Pour résumer mon sentiment, pouvez-vous , s'il vous plaît, éviter d'inviter dans les jours qui viennent (et même plus tard) un membre de la famille

Chirac, Yves Barbier, Christophe Calvi ou Jacques Toulon...
Emission excellente, surtout que j'avais lu précédemment le livre de Peillon et Darcos. Un petit livre très instructif sur les différences de conception entre la gauche et la droite sur l'éducation. Avant de critiquer Peillon sur la seule idée annoncée d'augmenter le temps de travail des profs, prenez quelques minutes pour lire son livre et vous verrez la différence de conception de l'école. Son projet est clairement à gauche, avec une école comme fondement de la république et des professeurs au centre de l'école. A l'opposé de la vision de Darcos qui voit l'école comme un ensemble de services pour l'individu dans un marché de l'éducation.

L'émission, quant à elle, a bien permis de montrer comment un regroupement de travail sur l'éducation se retrouve devenir une farce politico-médiatique, à cause de Ségolène et surtout de médias plus friands de coups politiques que de réflexions sur l'éducation. Il est choquant que le journaliste de BFM n'est pas lu le livre de Peillon/Darcos avant de s'intéresser à son rassemblement sur ce thème. Il avoue d'ailleurs que son principal intérêt était les manoeuvres politiques entre la gauche, le centre et les écolos.
J'ai été très intéressé par l'émission de ce vendredi. Les explications de Vincent Peillon sur la conférence de presse de Ségolène Royal parasitant l'exposé des conclusions du rassemblement, et la nécessité de réagir pour garder sa crédibilité au dit rassemblement, m'ont d'ailleurs paru plus intéressantes et convaincantes que le débat un peu stérile sur la "boulette" téléphonique du même.

Je vais prendre le contrepied d'acryline en étant très favorable à la proposition de Peillon d'augmenter, non le temps de travail, mais le temps de présence des enseignants dans les établissements. Pour moi, la vraie révolution (du point de vue de l'enseignant) n'est pas dans cette proposition mais dans son corollaire : fournir un bureau à chaque enseignant dans son établissement. Cela représente un investissement énorme de la part de l'Etat (le Modem va râler), et ça ne risque pas de se faire du jour au lendemain. Mais cela pourrait changer du tout au tout les conditions de travail des enseignants : je rêve du jour où je pourrai rentrer chez moi, peut-être un peu plus tard qu'actuellement, mais en pouvant m'occuper de mes enfants sans penser au paquet de copies à corriger quand ils seront couchés, de 20h30 à 23h ou de 5h à 7h30... Sans parler de la possibilité de recevoir tranquillement les parents ou les élèves sans courir après une salle disponible, de stocker l'essentiel de mon matériel pédagogique (copies, livres etc.) sur place et donc de pouvoir aller au travail avec un sac pesant quelques centaines de grammes et non quelques kilos, de profiter d'un salon/salle à manger qui ne soit pas en même temps un bureau (au prix de l'immobilier à Paris, une pièce en plus n'est pas accessible)...

Bon, ceci étant dit, je suis quand même super choqué par la présence du DG de Dailymotion : comment DS, qui rappelle régulièrement les médecins à leurs liens financiers avec les labos, peut-il inviter sur le plateau son principal prestataire technique sans jamais préciser (sauf une discrète allusion dans la dernière partie de l'émission) qu'il a, justement, des liens financiers avec lui ? Ca me semble tout-à-fait contradictoire avec les principes qu'Arrêt Sur Images prétend défendre !
Peillon "belle gueule" bénéficie au premier abord d'un élan de sympathie.
Peillon "tête bien pleine" utilise sa grande intelligence pour ,d'une certaine manière, manipuler ses interlocuteurs.
Peillon depuis le congrès de Reims s'organise pour récupérér à son profit les militants du PS qui ont voté en suivant Ségolène Royal, à l'aide de maneouvres souvent totalement déloyales. Il paraît que c'est de la politique...

Oui, Peillon est intelligent, mais on ne peut pas lui faire confiance, toute son action vise à se promouvoir lui-même.
Quelque soit l'intérêt de sa proposition qui, comme il n'est pas au pouvoir, n'a aucune chance de voir le jour, force est de constater que cette proposition ne vise qu'à ce qu'on parle de lui.
Ca me rappelle quelqu'un...
L'émission est intéressante mais persistent beaucoup de non-dits, de questions non répondues. Le ton est probablement trop poli et emprunté face à une personnalité politique, ce qui explique une certaine retenue des journalistes d'@si.

Par exemple, pourquoi, dans l'affaire BFM contre Peillon, jeter l'opprobre sur la chaîne et sa "jeune journaliste stagiaire" ? Après tout Peillon n'a-t-il pas dit ce qu'il a dit ? C'est donc d'abord lui le fautif, le fauteur de trouble. La journaliste a enregistré sans lui dire ? Certes mais pourquoi un type qui semble avoir à coeur de prouver qu'il a beaucoup d'expérience en politique ("j'ai été le chef des experts de Rocard, le porte-parole du PS dans les coups durs, etc.") s'est-il épanché ainsi auprès d'une "jeune journaliste stagiaire" et s'est fait avoir comme un bleu ? On doute de sa bonne foi et on regrette que DS et consorts ne le cuisine pas plus sur cette erreur manifeste.

De la même manière, le ton très complaisant de l'émission de Dailymotion me paraît très insuffisamment mis en cause. Peillon ne nous enfume-t-il pas un peu en nous faisant le numéro du type pudique qui ne voulait pas aller à l'émission alors que celle-ci le sert considérablement. Aucun obstacle pour lui face à ses hôtes polis et toujours de son avis jouant le rôle d'agréables faire-valoir. Tout cela n'est-il pas arrangé par avance ? Anne-Sophie soulève cette question qui reste sans réponse...

Enfin, franchement que vient faire l'histoire de Terranova dans cette émission ? Tout d'un coup, @si se transforme en journalisme d'investigation et se sent investi d'une mission de traquer les financeurs toxiques des amis de Peillon. Grotesque ! L'approche est par trop superficielle. On ne voit vraiment pas pourquoi Peillon aurait à répondre pour Olivier Ferrand. Quel amateurisme ! DS aurait-il quelques regrets de ne plus être au Monde pour se laisser aller à ce succédané d'enquête journalistique (sur la simple dénonciation d'un internaute anonyme semble-t-il!).
Allez faire un tour sur DailyMotion pour vous faire une opinion sur ce "nouveau" concept d'émission : Politique à domicile.

ça vaut le détour d'y jeter un œil ; j'ai pour ma part trouvé qu'il y avait des relents de Koh lanta... Quel idée de nous mettre ce pseudo présentateur à tout bout de champ nous commentant à l'avance ce que nous allons voir ! et ces interviews en aparté à la fin pour recueillir les impressions à chaud de chacun...?! - On se demande quel public est visé pour un telle type d'émission ?...

"Eh,... grouillez-vous, les producteurs de l'émission... avec un peu de chance vous nous donnerez bientôt Giscard qui viendra nous jouer un ptit coup d'accordéon avec de temps en temps quelques blagues salaces sur Lady Di ..."

C'est ça la com d'aujourd'hui ?

et pourquoi pas la même chose sans artifices (pas de présentateur à la c... ; une ou deux caméras seulement - sans caméraman, etc...).

Ce qu'on retiendra de l'émission @si avec Peillon - Faut vraiment aimer ça, passer sa vie dans la politique !? -
PUTAAIIIIN!!!! Pardon, mais ça fait du bien. Je le regrette, mais je crois sincèrement qu'avec la tournure que prennent vos émissions, je ne vais pas tarder à devoir vous quitter définitivement. Je ne compte plus les fois où je ne parviens même plus à faire l'effort de vous offrir une chance en regardant l'émission. Après Dray qui plaide sa cause sans partie adverse, Mélenchon qui se fait sa pub sur le mode "regardez, je suis critique moi aussi, comme vous, votez pour moi", vous nous servez quasiment coup sur coup du Boutin et du Peillon. Je croyais que l'émission s'appelait arrêt sur images, pas 7/7. Si j'ai envi de voir des talks politiques j'allume ma radio ou je me pose devant ma télé. Je suis désolé parce que je vous aime bien, mais merde.
"Arrêt sur image", faudrait essayer de vous en rappeler, du titre, parce que définitivement la réflexion sur l'image vous l'avez abandonnée. Attendez-vous que Georges Didi Huberman ou Marie-José Mondzain soient morts pour enfin en parler? Je pense que ces gens ont leur place sur votre plateau si vous prétendez encore à une éducation à l'image. Pour l'instant, ce que j'observe c'est que vous passez votre temps englués dans l'actualité sans même parvenir à décentrer le regard. Au moment de la crise vous avez été bon: l'actualité le permettait. Là encore vous n'interrogiez pas les images -ou un peu ,ne soyons pas trop dur-, mais vous avez fourni un excellent travail de distanciation, d'éducation populaire. Je n'ai pas le souvenir que vous ayez été bon depuis. Je suis sûrement trop sévère parce qu'en colère, en colère parce que -et cette sensation m'est désagréable et étrange- je ressens une forme d'attachement à votre émission.
Pour tout dire Daniel, on a parfois l'impression que ce site vous monte un peu à la tête et que vous vous rêvez en journaliste/éditorialiste politique influent. Pour ma part, ce n'est pas là que je vous attends. Ceci dit votre billet matinal est, dans le registre, loin d'être déplaisant. Mais le problème vient justement du registre.

Bon, j'arrête là, la colère s'est dissipé et je n'aime pas distribuer de mauvais points. Désolé pour le ton peut-être un peu trop sec et la relative confusion des propos, mais je crois que ce que j'écris, même de manière spontanée et alambiquée, peut s'entendre.

A bientôt... ou pas

P.S: je ne parle même pas de l'émission du type qui met ses lunettes sur son crâne en pointant son doigt face caméra pour lancer les sujets.
A la limite, c'est une autre émission, pourquoi pas? mais quand même...
Bonne émission, DS, rien qu'à voir la tête de votre principal invité à la fin de l'émission, vous l'avez déstabilisé et en avez tiré des informations intéressantes à travers ses tentatives désespérées de langue de bois. Il est vrai qu'il s'était bien fait secouer la tête sur la dispute de cour de récré. Malgré tout, je l'ai trouvé plus sympathique que prévu.

Anne-Sophie a très bien tiré son épingle du jeu, elle se bonifie de plus en plus en tant que chroniqueuse tête chercheuse sur Internet. La seule petite imperfection est quand AS parle de l'info de Tom en oubliant dans un premier temps de spécifier qu'elle l'a vérifiée, ce qui permet à Vincent Peillon de s'engouffrer dans le discours "Internet, c'est que des infos pas vraies". Erreur de jeunesse, c'est comme cela qu'on apprend, n'est ce pas ?

Sophie n'est pas beaucoup intervenue, mais avec sagacité. Toujours égale à elle-même.

Dommage que le mec de Dailymotion ait été un peu crispé et sur la défensive. Cela aurait pu faire une discussion vraiment très intéressante sur la place des médias internet et la direction qu'ils prennent, on est au coeur du sujet avec sa nouvelle émission (bon là, ça faisait un peu le concept : le bobo de la haute visite les petits bobos, mais toute nouveauté est balbutiante....).
Dommage, Martin Rogard avait l'air bien branché sur le sujet de l'irruption du politique sur le web 2.0, mais ce genre de débat, qui est une question à part entière, aura forcément lieu à un moment ou un autre. Et @SI sera dans la ruée vers l'or-ganisation.
Merci Anne-Sophie Jacques. Franchement je ne voyais pas comment l'histoire de Terra Nova n'allait pas totalement fiche en l'air l'émission qui avait bien deux thématiques identifiées. Nous voilà avec un Peillon prévenu, et bien embarrassé. C'est déjà ça. En plus, c'était pas glauque et pas agressif, le meilleur moyen d'obtenir une réponse. Vachement bien, quoi.
Je resterais assez prudent sur le soi-disant "succès" de l'émission Politique à domicile :

Martin Rogard évoque plus de 200 000 vues, et effectivement à l'heure ou j'écris, le compteur indique 215 656 vues. cependant, l'émission étant relativement longue, il est fort possible que certains internautes aient décroché très vite de l'émission, attirés initialement par la nouveauté du programme, mais incrémentant tout de même le compteur (qui, je pense, s'incrémente dès le lancement de la vidéo par l'internaute).

De plus, un commentaire (datant d'une semaine) en-dessous de la vidéo sur le site de Dailymotion note un étrange "raz-de-marée" de vues pendant 3h à raison de 5000 vues par minute pour atteindre plus de 800 000 vues !

Enfin si on regarde les vidéos les plus vues de la semaine dans la chaîne "actu et politique" de Dailymotion (le classement étant basé, apparemment, à la fois sur le nombre de vues et l'ancienneté de la vidéo ; le classement privilégiant la nouveauté à l'ancienneté), on s'aperçoit que la vidéo "Politique à domicile" avec Vincent Peillon n'arrive que sur la 3ème page de résultats (elle date d'une semaine, avec 200 000 vues), derrière une vidéo "Urgence grippe A" datant d'il y a deux semaines et ayant fait 12400 vues, et loin derrière "Face à Marine Le Pen, Razzy Hammadi a menti" qui a l'heure ou j'écris arrive 3ème dans les résultats et qui date de deux semaines avec 150 000 vues).

Pour vérifier, c'est ici : http://www.dailymotion.com/fr/visited-week/channel/news/1

D'ou les conclusions suivantes :

Soit le classement des vidéos les plus vues de la semaine n'est pas basé uniquement sur le nombre de vues et l'ancienneté, et il reste à expliquer le "mauvais" classement de politique à domicile malgré ses 200 000 vues,

Soit le classement des vidéos les plus vues de la semaine est basé uniquement sur le nombre de vues et l'ancienneté, et dans ce cas là la vidéo politique à domicile n'est bizarrement pas à la bonne place, puisque son classement actuel correspond plutôt à une vidéo avec environ 30 000 vues pour cette ancienneté (la vidéo juste au dessus d'elle fait 33 000 vues et a été posté deux jours avant), ce qui implique que le compteur de la vidéo "bugge".

Par contre, dans la section "vidéos actu et politique" les plus vues de toujours, la vidéo est classée à la bonne place (http://www.dailymotion.com/fr/visited/channel/news/14).

Cela dit je ne suis pas du tout en train de critiquer le concept de l'émission qui me semble intéressant. A mon avis, il faudra attendre une deuxième émission pour mieux mesurer le succès du concept.

En m'excusant si mon explication n'est pas très claire ...
Je viens de finir l'acte 3 c'est parfait, on comprend enfin ce qui s'est passé. Ségolène qui fait sa conférence de presse pile en même temps que les conclusions du Rassemblement, accaparant du même coup les journalistes présents à Dijon ; cette histoire de "nommer" et "destituer" de la part de Ségolène, dans un Parti où tout se fait par élections, à tous les niveaux ; les phrases enregistrées à l'insu de Peillon, sa bonne foi manifeste quand il affirme qu'il avait dit qu'il ne voulait pas donner d'interview (et effectivement, cela donne 2 phrases remplies d'invectives : s'il avait accepté une interview, jamais il ne se serait exprimé comme ça évidemment !).
Merci de me faire à nouveau gagner une heure de mon temps, le sujet et les invités étant ce qu'ils sont, Je ne la regarderai pas.
J'ai la télé chez moi, je ne la regarde plus pour éviter de tomber sur ce genre [s]de conneries[/s] de choses.

Le crêpage de chignon entre irresponsables politiques, non mais franchement...

Je comprends mieux votre problème avec le Monde diplomatique, il n'y a pas que la longueur des articles, il y a sans doute aussi leur fond.

Bref Ca se dégrade.

Un asinaute de plus en plus déçu.
Le off, amha, est encore ce qui brouille et gangrène le plus le discours politique et l'information.

Il ne faut pas s'étonner que les journalistes et les politiques soient si liés s'ils partagent des "secrets". C'est autrement plus engageant, rapprochant et pernicieux de devoir tenir un secret que de se faire taper sur l'épaule et se faire tutoyer.

Ces procédés sont parfois de vraies manipulations. Et je pense que la première règle de déontologie journalistique est justement de s'en affranchir; pas de les respecter.

Il n'y a qu'en politique où le off existe. Et comble de l'hypocrisie, ils ont même la possibilité de faire un "démenti", si jamais le off est éventé. Non pas parce-que les propos seraient déformés, mais, grâce à l'article 12 du code journalistique visant le vice de procédure pour information recueillie en off.

Aucune autre fonction, ni aucun autre métier n'a le droit à cette schizophrénie.

Quand on veut ne faire aucun commentaire, on se tait. Et un politique jouit toujours de sa vie privée. Mais face à un journaliste -et ici il n'est pas question d'une caméra cachée ni d'avancer à couvert- un politique est un politique, et sa parole est donc publique.

Les torts sont bien-sûr partagés entre Peillon et BFM. Mais le off pose des problèmes alors qu'il n'en résout aucun.

Connivence journaliste-politique, manque de transparence et de cohérence, impunité, clivage entre "la haute" et le "bas peuple", sentiment des contribuables à payer des réunions mondaines cocktailées, manque de professionnalisme et d'engagement...

Bref, je ne ferais pas de commentaires sur le off, mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque.
Une des meilleurs émissions depuis fort longtemps, sur ce qui est quand même l'objet d'ASi : le fonctionnement des médias.

En l'occurrence, on comprend ce qui intéresse les médias, la manipulation de l'opinion en occultant le fond au profit d'un conflit. On comprend aussi très bien, en creux, la tactique de Royal (qui connait parfaitement le fonctionnement des médias, et qui en joue).

Après, je comprends que la corporation enseignante ait retenu 30 secondes de l'émission, mais ce n'est pas l'essentiel (@acryline : votre phrase : "
Je me demande si Ségolène Royale ne s'est pas manifestée pour contrer cette manipulation. (C'est ma première impression.) ", je ne sais pas si on doit en rire ou en pleurer). Croyez vous vraiment que Royal se préoccupe une seconde d'autre chose que de son ambition personnelle ?
Peillon est très fort : il arrive à apprendre des choses de gens qu'il ne laisse pas parler.
Peillon est très faible : cette bête politique oublie les caméras juste parce qu'il est dans un appart sympa avec des gâteaux (qu'il ne mange pas, parce que parler avec des miettes, c'est pas terrible pour la caméra qui n'existe pas).
Peillon est total : il n'est pas très content d'une émission dont il est heureux cinq minutes avant.
Une première partie chiante comme la pluie, sur une polémique stérile et avec des invités peu clairs, suivie d'une deuxième partie, plus intéressante à propos d'une "nouvelle" émission sur dailymotion mais avec les mêmes invités qui ne semblaient pas vouloir répondre aux questions...
Une émission somme toute très moyenne.
( oui, je sais, c'est un peu court et peu constructif ).
Peillon bosse pour Sarkozy !
Annoncer "les enseignants travailleront 50% de plus", ça veut dire que les professeurs des écoles feront 62 semaines de travail à raison de 42 à 52 heures par semaine. (Réunion, accueil des parents, préparation, conférences pédagogiques, aide personnalisée, cours, administratif et organisation matérielle de la classe.. sans pause dans la journée même pas à midi !) La seule façon de tenir en faisant ce job c'est de penser qu'on aura une semaine de temps en temps. Je dis une semaine, parce qu'on travaille aussi pendant les vacances scolaires ! Et si travailler à la maison ce n'est pas travailler alors que dire des professions libérales.

Il ne faut pas dire n'importe quoi. C'est une annonce qui se voulait spectaculaire pour que le corps enseignant majoritairement à gauche commence à penser à passer à droite, ou pour encore l'affaiblir dans l'opinion publique. Ce ne sera pas le premier socialiste qui travaillera pour le gouvernement en place.
Quand on sait que monsieur Darcos a augmenté le temps scolaire journalier de nos chères tête blondes, et qu'il a co-publié " Peut-on améliorer l’école sans dépenser plus ?" avec monsieur Peillon, on peut vraiment se poser des questions.

Je me demande si Ségolène Royale ne s'est pas manifestée pour contrer cette manipulation. (C'est ma première impression.)

Je regarde la suite de l'émission plus tard..si je peux.
Vincent Peillon raconte vraiment n'importe quoi: pourquoi a-t-il attendu 7 jours plein pour démentir ou atténuer ses propos sur BFM? Et pour dire que ces propas avait été soit disant volé ?
S'il a attendu 7 jours, c'est parce qu'en début de semaine, il est très satisfait de l'écho donné à ses propos sur la psychiatrie lourde.

7 jours plus tard autre topo. Il dément parce qu'il se rend compte de la mobilisation militante contre lui et parce qu'il lit les sondages.
Donc Vincent Peillon ré-écrit l'histoire de cette interview après coup.
Daniel était l'invité d'ASI ce soir ?
GRRR, Alette Chabot sort de ce corps !

A part cela, Patrick Roger c'est bien celui qui a planté France Info pour faire une radio cool et moderne ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.