96
Commentaires

La prise Charasse

Derniers commentaires

A l'instar de Kouchner,Besson et quelques autres,le vieux machin n'était-il pas devenu sarkoziste?
Contrairement à ce que j'ai écrit, il s'agit du Conseil constitutionnel, pas de la cour des comptes. Toutes mes excuses ...

Lien direct pour écouter la chronique : ici. Ça vous évitera de réécouter toute l'émission. ;)
Une chronique intéressante et révélatrice sur France Culture ce matin. Il s'agissait de faire la différence entre "ouverture" et "fermeture". Le chroniqueur faisait remarquer que les gens de gauche placés par Sarkozy ne pouvaient pas être suspectés de se rallier à sa politique. Mais surtout, le chroniqueur (est-ce que ce n'était pas Olivier Duhamel ?) signale un fait bien plus grave à mon avis : la cour des comptes, qui est sensée contrôler les actes du gouvernement en place, ne compte plus aucun universitaire, spécialiste du droit, en son sein, contrairement à ce qui se passe partout ailleurs dans le monde. Elle ne compte plus, pratiquement, que des membres de l'UMP. Selon lui, il s'agit donc d'une reprise en main de cette institution, une fermeture, pas une ouverture.
Franchement, vous ne croyez pas que tout le monde s'en fout ? Qui se souvient de Charasse ? Si c'est ça les grosses prises de Sarkozy ! Je croyais qu'il était mort !
Pour Migaud à la cour des comptes, OK c'est une vrai prise et vraissemblablement quelqu'un de compétent. Exit Anne Marie Idrac, mais logique

Mais Alors Charasse ????

Pourquoi avoir nommé Charasse, n'y avait-il pas de femme prête à etre un soutien sans faille à Nicolas Sarkosy en échange d'une nomination ? prête a surveiller ce vilain Chiraquien de Debré

Illusion de l'ouverture à gauche, prise de vieux bastion mitterandien ? dure d'y croire. Plus important que de nommer une femme. Rôle que le président s'était assigné avant la traitrise de Larcher.

Que sais plus integriste de nos athés sur notre président ?

Imcompréhensible nommination, et je ne lis aucun article qui m'éclaire
Quelle tête à claques ce Wauquiez, même Woerth semble vouloir être ailleurs.
Excellent article de Rue89 :

http://www.rue89.com/2010/02/24/avec-charasse-sarkozy-poursuit-sa-cueillette-de-mitterrandiens-140237
Il avait raté son coup à l'occasion d'un redressement fiscal quand il était ministre du budget, mais maintenant qu'il a pris du galon, il va pouvoir essayer à nouveau de se taper Lio ... d'autant plus qu'elle doit bien avoir baissé son niveau d'exigence dans l'intervalle ...
Au besoin, il pourra demander des tuyaux à balkany - avec lequel il a tant de points communs - pour au moins tenter de le faire croire ...
De toute façon toutes cette bande de collabos , les Charasse , Allègre , Lang ,
Kouchner , Bokel , Besson et même Strauss Kahn (pistonné au FMI par Bling Bling
himself faut il le rappeler ??) ca fait longtemps que j'ai tiré la chasse !!
Je les ai chassé de ma mémoire !!
Si on passait à autre chose au lieu de nommer cette cohorte de carriériste minables et
sans couilles ??
Je n'ai pas encore lu les contenus de ce 9 h 15 ni Sherlock, mais la prise Charasse, et le gros poisson chez Sherlock, ça me fait marrer, @ +
Consolation : la droite renâcle beaucoup à la nommination de Miguet à la Cour des Comptes !
Mais bien petite consolation puisque la Cour des Comptes n'a pas de pouvoir décisionnaire après avoir épluché les comptes et dépenses de l'Etat et de ses Administrations.
Pour en revenir à la Cour Constitutionnelle, Charasse est l'homme de Sarkozy, alors que Debré est de droite, mais anti-sarkozyste... drôle de situation tout de même ;o))
Il devient vraiment urgent que la presse, si friande de "Une" choc, nous fasse profiter d'une remise à jours de qui est vraiment de gauche et de qui est inconstablement de droite au lieu de nous enfumer avec des soi-disantes "prises" qui n'en sont pas.

Il est ainsi évident que bon nombre de gens étiquettés à gauche sont depuis longtemps des personnalités de droite : de Michel Charasse à Manuel Valls en passant par Dominique Strauss-Kahn, à quand un salutaire travail qui consisterait simplement à appeler les idées et les gens par leurs noms ?

Etre de gauche aujourd'hui, c'est avant tout ne pas avaliser comme s'il s'agissait d'une donnée évidente et fatale toutes les destructions qu'occasionnent les logiques financières et l'ultra-libéralisme économique. Etre de gauche, ce n'est pas gérer la misère et organiser les pénuries, ce qui s'appelerait plutôt collaborer. Etre de gauche, c'est faire de la politique et ne pas se contenter d'être un simple gestionnaire de l'ordre établi.

http://www.dailymotion.com/video/xbmgv9_jospin-l-etat-ne-peut-pas-tout_news

Alors ? Qui est encore de gauche ?
Pas grand monde à mon avis...
C'est pas tous les jours qu'on rigole autant: les nominés d'hier ont donc confirmé leur nomination avec plaisir.. Cela fait effectivement plaisir de voir deux nominés au CC violer si rapidement la constitution, qu'on ne peut que les enjoindre d'acheter au moins en livre de poche.. Car ces deux là ont oublié que leur nomnation pour être effective, devait être validée par des auditions parlementaires conformément à la réforme des institutions de 2008... même après le conseil des ministres rien n'est fait. Et on peut estimer que pour le conseil constitutionnel cette manière de confirmer à l'insu du parlement leur nomination qui n'en est pas encore une, est un bien mauvais départ...

Le dauphiné. (interprété)

Et pour Charasse, ces auditions pourraient bien se transformer en show à l'américaine sur le même sujet, aimé ni à droite, ni à gauche... on a pas fini de rire!
Il aurait pu mettre Bigard, ou Véronique Colucci... Tant qu'à faire !

***
Quelqu'un s'est-il interrogé sur le fait que ce soit le Président de la République qui nomme les membres des "contre-pouvoirs" (enfin, disons plutôt de ce qui est censé représenter les contre-pouvoirs à un président-qui-est-déjà-partout) ?
En plus, il n'y a pas plus serviles que les "récents convertis" !
Cette nomination de charasse présente au moins un mérite : elle contribuera à introduire un peu de parité dans la liste des injures en "asse", qui jusqu'à présent était composée de gros mots exclusivement féminins ; même moi je finissais par être gêné par cet ostracisme, c'est vous dire ...
Ainsi, "charasse" sera désormais aussi porteur d'opprobre pour la gent masculine, que : pétasse, radasse, grognasse, pouffiasse, (aidez-moi svp) ... pour la gent féminine.
Sûr que notre ami Georges Frêche va ajouter ce nouveau qualificatif à son vocabulaire pourtant déjà bien pourvu !
... Louis, ce matin, sur les antennes de france-inter dans Interactives : "Qui est le véritable patron du PS actuellement, Martine Aubry ou Nicolas Sarkozy ?"

... pas de réponse de M. Migaud... Comme si c'était encore plus grave que ce qu'on peut penser du potentiel d'alternative crédible à la droite actuelle...

C'est à 2'58 au chrono sur le lien ci-joint.
C'est le jour du poisson à @si ?
Entre "la prise" Charasse (gros poisson si peu de gauche) et la pub Leclerc mensongèrement protectrice des thons...
;o)))
Mais qui croît encore que Charasse est de gauche, à part Sarko ?

J'ai la mémoire qui flanche,
J'me souviens plus très bien...
Ils s'entendent comme larrons en foire et savent se renvoyer l'ascenseur en ces temps difficiles.
on peut encore qualifier "de gauche" quelqu'un qui a soutenu shaqeki en 2007 ?

toutenbateau
Qui s'assemble se ressemble. Entre le paltoquet de l'Élysée et ce bougnat minable tout va donc pour le mieux. Effectivement quand les médias vont-ils cesser de le présenter comme un socialiste ? S'il l'a jamais été, en tout cas, il a été exclu du PS. Sarkozy l'a envoyé au CC pour empoisonner la vie de Debré. À suivre…
Le PS a l'air con depuis que pas mal de ses membres ont accepté les "honneurs" dispensés par Sarkozy. Un excellent moyen de tuer toute opposition. En politique, le ridicule tue. Le PS devrait virer tous ceux qui se compromettent avec le pouvoir en place.
Je crains que votre raisonnement soit le meilleur du jour, Gavroche ! Hélas !
Après l'élection présidentielle de 2002, Michel Charasse apporte son soutien à la réforme Fillon sur le régime des retraites en affirmant que le PS avait préparé une réforme comparable si Lionel Jospin avait été élu...

D'après vous, pourquoi a t-il tout soudain été nommé à la tête du Conseil Constitutionnel ?

La réforme sur les retraites va passer comme une lettre à la poste... Sarko assure ses arrières.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.