74
Commentaires

La preuve par Bruce Willis

On finit par s'y perdre, dans le minute par minute du désastre.

Derniers commentaires

Nouveau traité Merkel-Sarkozy : vers un krach démocratique:
http://www.france.attac.org/articles/nouveau-traite-merkel-sarkozy-vers-un-krach-democratique
Trouvé sur libe.fr, dans un article sur le rôle délibérément politiques des agences de notation. Bah oui, ce ne sont plus les peuples et leurs élus qui prennent des décisions politique (bon, pas les peuples !) mais ces Maîtres du Monde


//Dans sa dernière décision, l'agence va plus loin que le simple constat des blocages politiques, en désignant le chemin sur lequel elle souhaiterait voir s'engager les États. Certains passages de son communiqué font figure de programme de réforme "clef en main": "Pour les nations débitrices, [les réformes] impliqueront non seulement de plus importantes économies dans le secteur public, mais aussi des mesures pour renforcer les exportations et la flexibilité des marchés du travail, des biens et des services", écrit S&P, précisant par ailleurs que "l'austérité fiscale seule risque d'être contre-productive".//

Dit plus clairement :

- On casse tout ce qui ne rapporte pas (école, santé etc.) et on file le reste au privé.

- On généralise les CDD et l’intérim, on augmente la productivité, heu, les cadences, on diminue par tous les moyens suicides compris la masse salariale.

- On fait pas chier les riches avec les impôts.

Elle est pas belle la vie ?
En l’occurrence, la machine infernale du pour ou contre la crise, ferait plutôt penser à terminator.
Source AFP : "La situation est grave, le pays a besoin d'union", a réagi le président Sarkozy, mardi matin, lors du petit-déjeuner hebdomadaire de la majorité à l'Elysée.

La bonne nouvelle de la journée c'est que l'UMP continue à se goberger à l'Elysée en pensant bien à nous.
Re: 29 mai 2005
Moi perso, je vais voter pour Mélanchon.

J'en ai marre de voter utile.
J'attendais avec impatience ma première élection présidencielle EN 2002 POUR CHASSER LE BRUIT ET L'ODEUR QUI ME DÉRANGEAIT A L'ELYSEE.....
Puis j'ai voté Chirac, ce fabuleux REMPART DÉMOCRATIQUE qui n'a pas démissionné lorsque le fondement de son mandat a été invalidé par cette élection.
Étrange pour un Gaulliste....

Puis, j'ai remporté une élection le 29 Mai 2005, ma position a gagnée.
Mais Sako s'est assis sur nos votes.

Ensuite, j'ai du voter Ségolène...... malgré la marseillaise et les drapeaux à l'école.
(pourquoi pas en débattre en temps normal, mais vu les thèses raciste de l'élection, quelle faiblesse que de rentrer dans le thème patriotique et de céder du terrain sur ce nain qui me donne la honte de mon pays) cf le discours minable et inculte de Dakar
MAIS LE REMPART DÉMOCRATIQUE A CÉDÉ.
Et on se retrouve avec Sarkosy, certain disent que le racisme ordinaire l'a fait gagner, je pense moi au contraire qu'en 2007 le peuple français a assumé avec force et courage son homosexualité afin d'opter pour un quinquennat de sodomie.
Si seulement la crise était arrivé plus tard, peut être qu'il aurait pu une fois de plus revendre l'or du pays avant que le cour ne monte, peut être aurait il fait monté la bulle immobilière avec cette France de propriétaire qui ressemblait à s'y méprendre au système des subprimes.

Et là croyez moi, on aurait mangé.
On aurait eu directement la purge que l'on peut peut être encore éviter.

Je ne crois pas en François Hollande et ne souhaite plus voter utile pour des dirigeant qui se couchent.

Je chie sur la dictature du prolétariat, et sur les gauchistes qui ont tellement peur des autres politiques qu'ils veulent un pouvoir tyrannique.
On doit conserver la possibilité pour le peuple de voter contre ses dirigeant.
On a perdu dix points sur les rentiers....
Pas grave, on va les récupérer, de toute façon, si on ne le fait pas, ils disparaitront comme neige au soleil.

Et sincèrement, je ne perçois pas le coté choquant , qui a besoin de plus de 360 000 € par ans ?
Si on ne laisse pas d'espoir au peuple, il ira le chercher quelque part... Et pas forcément dans des endroits très ragoutants...cf 2002 et 2007 pour les périodes édulcorées.
Partout en Europe, l'extreme droite monte... Les créanciers se gavent (ou pas)

Donc assumons la taille de l'enjeu et faisons preuve d'audace.
Nos pays sont atteints d'une longue maladie,le libéralisme généralisé et les remèdes préconisés par les économistes lucides ne plaisent pas à Sarko,Merkel,Monti et les autres....Pourtant,les larmes de la ministre italienne hier montrent que certains politiques n'y croient plus et sont désemparés. Nous on a le médiocre Baroin et son pansement sur une jambe de bois et le médecin chef qui se croit encore puissant alors qu'il ne sait plus où il va. Ils s'imaginent qu'en nous faisant peur,ils conserveront la clef de l'hôpital.Sauf que le peuple a bien compris que la cause est entendue.
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/06/la-france-d-a-cote-ne-se-sent-plus-representee_1613839_1471069.html#ens_id=1613847

Le désastre, il est là.

Mais ne le dites ni à Minc, ni à Attali ni aux crânes d'oeuf de Terra Nova
Plutôt que de choisir Bruce Willis, je propose de nommer cette preuve la preuve par Ken le survivant, du nom du héros éponyme d'un dessin animé japon(i)ais d'un kolossale subtilité qui disait à ses adversaire avant de les occire: "tu ne le sais pas encore mais tu es déjà mort". C'est aujourd'hui ce que disent aux peuples lémarchés zombies (survivants comme Ken), en exigeant sans fin des cures toujours plus drastiques d'austérité dans l'espoir illusoire de rétablir ainsi la confiance des décideurs et de renforcer toujours plus le néolibéralisme... Il nous faudrait un Chuck Norris qui n'aurait pas peur de mettre les pieds où il faut(là par exemple, extrait culte).[s][/s]
ce que je retiens de la nouvelle solution Merkel Sarko, c'est surtout les prises de tête que j'ai pu avoir sur ce site par le passé sur un certain nombre de points concernant l'Europe:

1) On a confirmation que lorsqu'il y a volonté politique de changer les traités, les traités sont changés

2) On a également confirmation qu'il n'est pas obligatoire d'avoir l'assentiment de tous les pays de l'UE pour lancer un processus de modification des traités

3) on a enfin confirmation qu'il est possible de virer des pays de la zone Euro. en effet ce qu'on propose ici c'est l'éventualité d'une Europe à 16 ou 17 (on vire donc 10 ou 11 pays)

A tous ceux qui m'ont pris la tête sur ces différents points me traitant parfois de tous les noms d'oiseaux on en mettant toute leur énergie à me ridiculiser, je suggère de faire amende honorable au moins intérieurement mais aussi pourquoi pas publiquement?

Pour s'éloigner un peu de mon nombril (non, non pas l'asinaute mais mon vrai nombril). J'ai dit plusieurs fois qu'il fallait changer les traités mais les changer comme veulent le faire Sarkozy et Merkel est totalement ridicule car les modifications envisagées ne feront qu'amplifier les dysfonctionnements dont nous subissons aujourd'hui les effets désastreux; La règle d'or c'est simplement l'obligation légale de mettre en oeuvre les mesures qui nous ont envoyé tout droit dans le mur, je veux parler bien sur du processus de création monétaire et de l'appréhension des questions de déficit sous le seul angle de la réduction des dépenses.

C'est un peu comme si pour vous aider à fuir le tsunami que vous voyez arriver au loin on décidait de vous couper les 2 jambes ou bien de vous enchainer à un arbre situé au bord du rivage.

Après , en ce qui me concerne, que Nicolas se couche devant Angela me parait plutôt secondaire. D'ailleurs se couche-t-il vraiment? ne sont-ils pas simplement d'accord en toute sincérité?

quand aux agences de notation, tout a déjà été dit, l'Allemagne à la même note que nous et emprunte aux marchés à un taux plus bas que nous. Le Japon et les USA quand a eux n'ont pas le triple A et pourtant ils empruntent moins cher que l'Allemagne. Et enfin le triple A de Lehmann Brothers ne les a pas empêchés de couler en début de crise des subprimes. Je ne vois pas ce qu'il y a à ajouter.
Vous avez payé des droits pour montrer cette affiche hein non vous l'avez volée on sait même pas qui l'a faite mais c'est pas important sur ce site on s'en fout des copyrights les artistes peuvent mourir dans la misère ah ils sont bien vos beaux discours.


C'est juste que ça manquait, depuis quelques chroniques.
ah ben merci de raconter la fin du film, que je n'ai pas vu et que je voulais voir, ça, ça m'énerve, pour me venger, Kaiser sozé dans usual suspect c'est kevin spacey, et puis tant qu'on y est, le soleil vert il est fait avec de la viande humaine, tyler durden et edward norton sont la même personne...
Et pendant ce temps-là, y'a Attila qui conchie la démocratie (c'est sur Médiapart) annonçant le "18 Brumaire" de l'ancien président (pas zencore "ancien" si j'en juge par ceux qui veulent le voir revenir pour cinq ans)... Et pendant ce temps-là, y'a Galouzeau qu'a des mots avec les bulots (c'est sur le Monde.fr en détail). Faut se tenir au courant, mes enfants...
J''aime bien quand Daniel émet une opinion sincère (ce film magnifique), ça me rappelle qu'il n'est pas seulement une machine à ironiser. En l'occurrence cependant, j'aurais plutôt parlé du Village; l'époque se caractérisant par la fabrication de périls farfelus (perte de la première lettre de l'alphabet, effondrement apocalyptique de l'économie, germanophobie...) censés justifier le maintien d'un ordre ancien. Comme dirait Eva Joly, il vaut arrêder de nous brentre bour des zantouilles.
à croire Marc Fiorentino, perdre tous nos A serait la meilleure chose qui pourrait nous arriver (les States et le Japon qui n'ont plus leur triple A empruntent à de bien meilleurs taux que nous et toc !!)
http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3847-c-la-nouvelle-edition.html?tab=4

sinon puisque les notes A ont été inventé de toutes pièces par les Frankenstein de la finance qui ont perdu tout contrôle sur leur créature, passons maintenant à une chose sérieuse qui pourrait bien, elle, finir par détruire toute l'humanité : le nucléaire vanté par SarkHollande :
"L’impossibilité de traiter les déchets ultimes, qui restent contaminants pendant des siècles, contredit d’emblée, pourtant, l’argument de la propreté. Restait la sûreté : les intrusions des militants de Greenpeace, qui s’ajoutent aux négligences constatées ces derniers jours par les enquêtes parlementaires, ont fait exploser les rodomontades rassurantes, et les explications piteuses de la gendarmerie semblent plutôt relever du registre gesticulatoire de l’adjudant-chef Cruchot/Louis de Funès en pleine bavure."
O. PICARD
DNA
nb : et c'est miss Alsace qui a été élue miss France....non mais !
Et si le scénario était autre et si les gouvernements demandaient à ces agences de crier partout qu'ils vont dégrader les notes pour faciliter l'acceptation par les peuples des différents plans de rigueur qui ne rapporteront qu'aux rentiers. A ECOUTER absolument les émissions de Mermet sur la Sardaigne, la Grèce pour mieux savoir ce qui nous attend si nous ne sommes pas capables collectivement de RESISTER.
A propos de Bruce Willis, mais dans un autre registre, qui lui est plus familier, celle du superhéros américain, je voulais juste faire remarquer que si la note des USA a été dégradée, comment pourrait-il en être autrement des pays européens ?
Les USA, même si on sent leur déclin, qui est accompagné par celui de l'occident, sont encore la première puissance économique mondiale.

Leur puissance de frappe économique est colossale, par leurs sociétés de la nouvelle économie et de l'ancienne, leurs médias tels que le cinéma, qui influencent culturellement et idéologiquement toute la planète. Et leur mentalité de battant fait la différence.
Leur monnaie qui est la monnaie de conversion du monde entier, et dont la banque centrale est souveraine pour régler les problèmes économiques, reste la plus importante du monde. Leur marché intérieur est vivace et fort.
Leur population est encore jeune et féconde, et ils bénéficient sans cesse de l'apport de jeunes gens qualifiés ou non qui viennent du monde entiers, réguliers ou clandestins.
Les Etats-Unis ont tout ce qu'il leur faut pour être AAA, or ils ne le sont plus. Et nous, avec notre monnaie qui ne correspond qu'à la puissance économique de l'Allemagne et pas du reste de la zone, tous ces déséquilibres politiques et économiques qui nous tuent, sans pouvoir de décision politique de type fédéral, nos pays l'auraient encore... C'est absurde.
Tout le monde a un problème de dette, nous en connaissons les mécanismes.

En face de nous, il y a les pays émergents, très lourds démographiquement et jeunes, même si ça ne va pas durer. Et dans une dynamique économique expansionniste qui menace notre pouvoir séculaire.

Nous ne sommes pas morts sans en avoir conscience, comme le Bruce Willis du 6ème sens, les vivants nous parlent encore, et nous répondons, nous existons dans une dynamique d'échanges très fort. Notre problème, c'est de refuser de comprendre, en tout cas, pour nos dirigeants, que nous sommes désormais à égalité avec les autres.
C'est la mort d'une écrasante supériorité économique et politique qui pour l'occident a duré quasiment deux siècles.

Pouvons-nous nous habituer à l'idée de n'être plus les plus forts ? Bien souvent, le sentiment et le désir de supériorité dispense, au niveau individuel comme au niveau collectif, de se trouver soi-même, de se comprendre et de s'accepter, en tout cas de réfléchir sur soi.

Et c'est bien à ce tournant-là que nous sommes : s'accepter tels que nous sommes, un seul ou plusieurs parmi d'autres. En se disant que notre supériorité économique n'a rien d'immortel. Il nous faut nous redéfinir sans nous voiler la face.
Pour changer un peu de la connerie ambiante, relayée par :

- le crétin qui s'autocongratule et pédale dans la semoule de ses obsessions anti-Mélenchon,
- ou les économistes de comptoir qui décortiquent les cours de la bourse,

un excellent article de Frédéric Lordon est à lire dans le Diplo de décembre.

Un extrait ici.

Et voici sa conclusion :

De l'inanité des sommets à répétition, voués à parcourir ad nauseam les inextricables contradictions de l'actuelle monnaie unique, jusqu'aux nominations aux plus hauts emplois de technocrates espérés providentiels, en passant par l'épidémie de fausses alternances politiques (Grèce, Portugal, Irlande, Italie, Grèce encore, Espagne, et puis France peut-être) substituant les mêmes aux mêmes, la zone euro transpire le désespoir. Et commence à puer la mort. Ce n'est peut-être pas l'insurrection qui vient, mais l’équarrissage ! Au fait, l’équarrissage de qui ? Le paradoxe de l'époque veut que ce soit simultanément celui, déjà bien entamé, des populations, mais aussi peut-être celui du néolibéralisme lui-même. Car ce dernier pourrait bien en être à tirer ses dernières cartouches. Plus encore que l'inepte "dévaluation interne", le grand bond en avant fédéral, dernière solution susceptible de tous nous sauver, est juste l'affaire d'une petite demi-décennie - il n'est pas certain que la finance ait le bon goût d'attendre jusque là. Le champ de ruines qui suivra l'enchaînement de défauts souverains et d'écroulements bancaires aura au moins la puissante vertu de la tabula rasa, et pour tout le monde, libéraux compris. On n'a jamais vu de système de domination rendre les armes de lui-même. Il faut y mettre de l'énergie, beaucoup d'énergie, que celle-ci vienne de l'onde de choc d'un effondrement systémique ou bien d'un soulèvement interne. Que la seconde impulsion accompagne la première, et pour toutes ses incertitudes, ce ne serait peut-être pas si mal : si, du libéralisme ou des populations, l'un seulement des deux doit y passer, qu'au moins ce soit lui.
ça serait pas plutôt "On fini par s'y perdre" ?
Tout est dit (j'ose pas reprendre le cliché obsolète :"la messe est dite") dans le "matinaute" de ce matin et les premiers commentaires. Perso, je vous prépare un livre de recettes sur le salsifis, le topinambour et le rutabaga... et ressors mon stock de tickets de rationnement falsifiés gardé précieusement par mon grand-père prévoyant au cas où les Russes seraient arrivés jusqu'à Brest. Sarkomiel a-t-il bientôt fini de bouger quand il cause ? On voit bien qu'il a jamais été "au piquet"... Pfffff !
Rooo, mais c'est pourtant simple:
- si on garde le triple A, c'est grâce à Sarko
- si on perd le triple A, c'est à cause de l'Europe trop dépensière
Bruce Willis ce n'est pas nous. C'est Eux.
Ceux qui s'agitent comme des pantins pathétiques dans leur univers désincarné.
Nous, nous sommes toujours vivants. Malgré Eux.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Eh quoi, les andouillettes AAAAA brandies par Mélenchon n'ont pas suffi pour remettre au pas ces moodytes agences de notation ?

Voir, en bonus d'un article sur les joies du pédalo, celui de de Paul Klein, dans le n° historique de Charlie, intitulé "Mélenchon Le candidat AAAAA" qui raconte la prise du palais d'été, pardon du siège français de Moody's où le lider maximo du Front de gôche s'est écrié : « L'agence Moody's prétend qu'elle va surveiller le peuple français, le peuple français l'informe qu'il surveille Moody's. » (car le"peuple français" c'est lui !)
Ce sont 15 pays sous surveillance, mais pas tout à fait la même.
S&P précise que l'Autriche, La Belgique, a Finlande, L'Allemagne, Les pays Bas et le Luxembourg seraient concernés par une dégradation d'un cran, les autres dont La France de deux.

Mais sans doute ce qui est le plus choquant, c'est le timing de l'affaire, hormis que seuls les conseils constitutionnels nationaux et non la justice européenne pourront sanctionner les incartades, comme l'avait demandé Merkel. Quand on voit comment chez nous on s'essuie les pieds sur la constitution, on voit bien la supercherie. (l'occasion pour l'opposition de faire du bruit sur l'élection de 95!!!)
Le timing donc, un traité adopté en mars, pour une ratification entre la présidentielle et les législatives, rien de moins!!
On voit déjà le sujet des débats de la campagne qui va se transformer pour ou contre sortir de la crise, l'empêcher de revenir, et pour ou contre le sauveur de l'Europe et les institutions européennes!!

Si rien n'est fait d'ici là pour transformer ce fumeux stratagème de campagne, l'élection est phagocytée, strictement encadré par ce problème qui n'a de majeur que l'intérêt qui lui est porté.

Soit il y a urgence, et on n'attend pas mars, soit on se presse doucement et ça attendra bien les présidentielles!!
L'UMP veut jouer l'élection sur ce sujet, il serait temps que l'opposition sorte les dents!
Sixième sens : Histoire d'un mec qui est déjà mort et qui dialogue avec un enfant capable de dialoguer avec les âmes des morts...

L'Europe est donc déjà morte et on se croit encore du bon côté du miroir ?
La France est déjà dégradée et on rêve encore de se croire toujours bon élève alors que c'est déjà plié depuis longtemps ?

Ce qui est mort et enterré c'est ce néo-libéralisme qui a échoué lamentablement.

SEMIR
L'Europe est morte et ne le sait pas, la démocratie en Europe est morte et ne le sait pas...

Les Russes, eux, le savent, et quelques-uns manifestent. Leur arrivera-t-il ce qui arrive aux Syriens ?

Pas mal, l'article de La Tribune, notamment ce passage : "Standard & Poor's a refusé de commenter notre article". Un journal qui écrit "a refusé " au lieu du servile "n'a pas souhaité" a droit à toute mon estime.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.