14
Commentaires

La presse de jeux vidéo acculée aux bandes-annonces ?

Trois ! En ce mois de juillet, ce ne sont pas moins de trois nouveaux magazines papier, The Game, Jeux Vidéo News et Gen4, qui partent à l'assaut des kiosques. Depuis les années 90, les magazines de jeux vidéo ont bien changé. Illustration avec ces trois nouveaux titres qui font la part belle aux aperçus de jeux non encore sortis (previews) et moins aux tests. Enquête.

Derniers commentaires

Vous avez fait une vilaine omission dans votre dossier : la revue Games (à ne pas confondre avec The Game, merci l'INPI...). C'est d'autant plus dommage son contenu tranche avec celui de nombreux autres magazines, en étudiant les jeux au regard de leur contexte historique ou culturel, en offrant un gros travail de réflexion sur l'industrie vidéo-ludique, et des entretiens nombreux et pertinents avec des têtes généralement bien choisies.

On n'évitera pas certains écueils, comme une interview avec le "community manager" du jeu Destiny (pitié...), horripilante par ses éléments de langages. Et peut-être une trop grand place donnée aux jeux à venir, même s'il s'agit souvent d'un prétexte pour évoquer l'histoire des producteurs ou des éditeurs, ainsi que les enjeux liés à cette sortie. Mais c'est une belle revue, bourrée de texte et de mise à distance du jeu. Elle aurait mérité une petite place dans votre papier !
Je ne suis pas du tout surpris par le manque de distance des magazines vis à vis des éditeurs. Je me souviens d'une annecdote lointaine. En 1986, je produisais une émission conssacrée à l'informatique sur une petite radio locale et arrivé à la mi-août, il n'y avais plus grand chose à dire. J'ai alors rédigé un chronique sur la sortie annoncée des nouveautés matérielles de l'époque (TO9, TO8 et MO6, pour mémoire). J'ai tenu ainsi vingt minutes en n'ayant jamais vus ces machines. Mes seules infos étaient fournies par le catalogue de feue la Camif ! Et ça n'a pas empéché le magasin d'informatique qui pârainait mon émission de devoir faire face à des demandes d'achat l'après-midi même !...
Pour leur defense:

7/10 ou 15/20 EST une mauvaise note, dans la mesure ou d'autre jeux en ont une meilleure. Les gens n'acheteront pas ces jeux si a cote ils ont du 19/20 disponible.

Concernant les preview, je pense que l'objectif est plutot de "vendre du reve", a ceux qui vont attendre la sortie d'un jeu pendant plusieurs mois, que d'evaluer le jeu. De plus il est difficile de detecter les problemes et bugs sans effectivement jouer au jeu, et les developpeurs promettent toujours des ameliorations futures.

Ceci-dit, je ne lis pas ces magazines (ni des previews sur sites webs), et je recherche avant tout les critiques sinceres dans les test :)
A quand le retour de l'emission ?
Concernant les notes, dans mon souvenir d'ex-gamer devenu casu, c'était TRES souvent largement au-dessus de la moyenne à l'époque où je bouffais du Joypad et du Super Power, fallait vraiment qu'un jeu soit mauvais pour avoir en-dessous de 80%.


Sinon j'ai du mal à comprendre le positionnement de ces magazines : la preview c'est encore plus éphémère que le test, et donc bien plus adapté aux médias numériques.
Le problème à mon avis c'est que, contrairement à Canard PC, aucun de ces nouveau journaux ne fait de la critique: ils font des tests. Et les tests ça n'a de valeur que si c'est publié en premier, ils baissent donc les bras face au net. C'est idiot parce que le net étant bourré ras la gueule de tests torché à la va vite, la presse papier peu profiter de sa "lenteur" pour proposer une véritable alternative avec de belles critiques proposant recul et réflexion. Mais non, la plus part se contentent d'enrober de belle phrases sans fond dans un journal au look boboïsant.

Le jeu n'est plus pour les idiots mais pour les gens "branchés". Super. Je ne suis pas vraiment sûr qu'on aie avancé...
Yvan Gaudé: "le jeu vidéo est devenu trop intellectuel".

Je ne dois pas connaître les bons.
Un menu radial de type console c'est intellectuel =P
Il existe des jeux intellectuels, mais ils sont peu nombreux est souvent chers.

Rien de surprenant dans la sortie de ce genre de "nouvelle" presse. Les néo-joueurs sont comme les néo-geeks, de purs consomateurs.
On préachète le jeu, on y joue moins de deux heures et on passe à autre chose.
Tiens c'est marrant parce qu'avec la vague des jeux indépendants (sans éditeur) les jeux "intelligent", " à concept", "gameplay narratif qui pousse à chercher l'histoire" sont bien plus nombreux qu'avant et justement peu cher comparés aux gros jeux annuels qui sont les objets des magasines montrés dans l'article.
(Il y a aussi de nombreux jeux "commerciaux", "navet", "à effet de mode", parmi cette vague indépendante comme par exemple il pullule des jeux de plateforme en pixel art)

Et je pense que quand ils parlent que le jeu video est devenu trop intellectuel, cela concerne plus la manière dont est abordé le média. (je caricature volontairement et utilise volontairement les termes anglais) Caricature ON On va parler dans un coin de gameplay voir de gameplay émergent, de gamedesign, d'ambiance musicale etc... comme on en parlerai pour la mise en scène, cadrage, jeu d'acteur etc... et de l'autre coté on aurait une presse qui parlerai de graphisme, de nervosité du jeu, d'addiction et coté cinéma d'effet spéciaux, d'explosion, de cascade. Caricature OFF
Ok, si tu classes 'The Novelist' ou le caricatural 'Democraty 3' dans les jeux intellectuels c'est ta sensibilité ...
Mais pas la mienne ;-)
Ce n'est pas ce que j'ai fais...
Vous aussi vous caricaturez ? La nuance c'est pas mal aussi...
Mille excuses, j'ai problablement dû mal vous lire.
Gen 4, c'est surtout un des grand nom de la presse jeux videos sur micro-ordinateur avec Joystick et Tilt. Mort en 2004 parce que Internet n'a pas eu besoin d'attendre Youtube pour rendre la presse JV obsolète.

Bizarre d'utiliser le nom comme ça. Les jeunes ne connaissent probablement pas la marque (10 ans déjà que ça n'existe plus) et je ne suis pas sur qu"un guide officiel des jeux videos 2014/2015) soit un bon appeau à trentenaires ou quadras nostalgiques.
"acculée aux bandes-annonces "
"acculée aux band(es)-annonces" (franglais)

Jolis contrepets, Robin :)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.