57
Commentaires

La Parisienne chante la révolution égyptienne

Derniers commentaires

Bonjour le Forum d'@si et ses habitants !
D'abord merci à tous pour vos retours et réflexions sur les premières chansons. Pour ceux qui n'ont pas eu le temps de regarder mon site, je suis chanteuse-pianiste - plus du côté cabaret que music-hall, c'est vrai !!! Du coup le fait de chanter assise me convient bien. "La Parisienne Libérée" est une référence au journal le Parisien, ex "Parisien Libéré", dont les unes inspirent souvent mes chansons - même si je m'amuse parfois à détourner des titres du Figaro, de Métro, des interviews de radio ou télé (voir par exemple les intermèdes sur scène)
Je profite aussi de ce premier message pour remercier chaleureusement toute l'équipe d'@si pour son accueil absolument sympathique !
((si vous saviez comme ils travaillent dur vous prendriez tous un abonnement de soutien ;))
Si vous n'aimez pas, dites le en chantant, SVP.
Bonjour,

Je conçois qu'une partie des abonnés puisse apprécier le talent de La Parisienne Libérée , mais je ne comprends pas qu'ils puissent justifier de sa présence en clôture de débat.

J'ose espérer que la situation n'est que temporaire, le temps de donner de la visibilité à sa chronique.
Merci La Parisienne ! Je ne sais pas si c'est plus la mélodie que les paroles qui touchent, mais cette petite air de la révolution émeut.

J'adore également ce cadre où elle est tout simplement comme une présentatrice des infos lisant sa feuille sur l'actualité de la journée sans être entourée de bric-à-brac de la show-business (contrairement aux avis de plusieurs âmes acides et blasés sur le site...). Ça ne rend son intervention que plus forte.
J'aimerai bien qu'elle fasse une petite chanson sur le côté bureau des réclamations ou "l'avis des internautes pour vous aider à consommer" qui règne dans les forums à certaines occasions. Un petit truc court en bonus.
Je ne devrais peut-être pas exprimer cela, de peur de passer encore pour un grand malade, mais j'adore ces échanges au sujet de ces chansons. Les "aargh c'est nuuul, enlevez-moi çaaa" alternés de "oooh c'est tellement merveilleux, encore encore" font, ensemble, une petite musique très rigolote qui justifie en soi la présence de la chanteuse dans l'émission.

Continuez, tous, s'il vous plait.
Comment une émission comme la vôtre monsieur Schneidermann qui se veut critique sérieuse étayée de témoignages se termine par cette bouffonnerie cette mièvrerie qu'est la chanson, la plupart du temps vos invités semblent gênés, elle décrédibilise l'émission elle- même et suscite un malaise.Pourriez vous vous interroger sur les défauts de votre émission .Merci .Monique Constancin
Cela fait plusieurs personnes qui traitent de "grincheux" celles et ceux qui n' aiment pas la chanteuse à texte en fin d' émission, peuvent- elles nous expliquer? Pourquoi grincheux? On doit applaudir avec les petits nenfants?
Très bon texte, très belle chanson, merci beaucoup. Je me doute que ce sera difficile de faire aussi bien tout le temps, mais je remarque que pour le moment cela est de mieux en mieux.
D'abord l'amélioration de la tenue (sobriété) et du micro (discrétion), le ton de chant plus juste (moins stressée peut-être), puis la petite introduction avant la chanson (mais c'est peut-être dommage qu'elle ne soit pas reprise dans l'extrait vidéo pour la chronique), et aujourd'hui l'usage d'un son "piano" plus agréable et adéquat que le synthé copyright "Charlie Oleg".

J'aime beaucoup. Je cède volontiers à qui n'en veut le m'sieu Porte contre la mamzelle Fleur.
On l'aime, on l'adore, elle nous met les larmes aux yeux.
C'est surprenant et juste, gonflé aussi de chanter comme ça à côté des invités
Zut aux grincheux !
C'est juste de la poésie, pas la peine de se fâcher...
J'aimerais assez que ces chansons soient en dehors de l'émission elle-même. Je me suis fait frapper par mon amie pour aller stopper la vidéo lorsqu'est venue cette chanson (c'était sa première audition, et je l'avais mis en garde en lui proposant d'arrêter avant, elle a souhaité écouter tout de même mais n'a tenu que 3 longues secondes avant de me rouer de coups).

On a écouté la chanson du dimanche finalement. Ils seraient tellement bien chez vous...
Excellent Madame La Parisienne libérée, je ne sais pas comment on faisait sans vous, et vous ne cessez de vous améliorer de semaine en semaine.
Faut-il en dire des absurdités pour se faire un nom dans le forum :commenter le texte d'une chansonnette pour (se) prouver que l'on pense ,c'est un pré texte ,mais pas une preuve .Quand àcéphale assemble des mots ,il arrive à produire un charabia qui veut tout dire et son contraire.
J'ai aimé et j'aime encore "La Parisienne " ,son timbre à peine acidulé ,le texte dans son temps et son accompagnement sobre ,sans fioriture .
Un doute me taraude :
FAUT -IL :fermer sa gueule quand on n'a rien à dire ?!!!
-etre acéphale ou décérébré ? ....
Pitié !! Que vous soyez nostalgiques des chansonniers des années 20/30 c'est une chose. Mais nous nous imposez pas vos goûts musicaux. Je n'avais pas entendu quelque chose d'aussi ringard depuis des siècles.. Insupportable.
a tous les pisses froids: FOUTEZ NOUS LA PAIX, LA PARISIENNE ELLE EST GENIAAAALLLLLLLEEEEEEE
je viens d'écouter les 4 prestations de la Parisienne, ben je trouve ça plutôt pas mal !

OK elle a pas la voix d'un Vincent Delerm mais assise à une table ça doit pas être facile non plus hein !
:)

par contre, je changerai volontiers le sonore atroce du synthé par un grattage tout simple de cordes de guitare chuis sûre que ça aiderait ?!

sinon, faire la chansonnière de nos jours ben c'est plutôt courageux, et 3-4 couplets pour une synthèse c'est plutôt fortiche, alors je dis bravo !
Chansonnière, au XXI° siècle, sur le WEB, fallait oser! Et c'est plutôt réussi.
Bon cette chronique s'enfonce toujours un peu plus au mieux dans le n'importe quoi au pire dans une médiocrité crasse.

[large]Enfin soyons lucides deux secondes : si cette chronique n'était pas une chansonnette on lui tomberait dessus à bras raccourcis pour sa niaiserie confondante![/large]

Ça n'est pas parce que c'est accompagné d'un synthé pourri, d'un piano garage band, et d'une boîte à rythme, et que c'est chanté avec une voie vaguement sucrée, qu'on doit laisser dire autant de conneries :

1/"Ca devenait vraiment urgent
Qu’un nouvel état commence"

- qui vous dit madame l'occidentale libérée, que le peuple arabe veut d'un nouvel "Etat", les révolutions ça veut potentiellement dire tout change, donc même les modèles politiques qui sont nos organon de référence, peut-être qu'ils en ont rien à fiche de l'Etat les égyptiens...

2/Ca faisait plus de trente ans
Que les jeunes générations
Voyaient le même président
Dans la même télévision

- et alors parce que ce serait la saturation des visages télégéniques d'un papy bien badant qui pousserait les "jeunes générations" à aller dans la rue, ce serait bien la première fois, le dégout il passe ailleurs avant cela. Enfin c'est un détail mais il y aurait quelque chose de plus substantiel dans ce texte on passerait à côté!

3/C'était pas vraiment prévu
Mais tout s'est organisé
D'abord certains sont venus
Puis d'autres sont arrivés

- encore une fine analyse de la cristallisation révolutionnaire, il doit y avoir quand même un peu plus que ça sinon la première manif dans notre pays sclérosé aurait renversé les nôtres d'oligarques... "Tout s'est organisé", enfin quand on a rien à dire on parle d'autres choses, je sais bien qu'une chanson c'est pas vraiment le lieu ni le moment de théoriser la cinquième internationale, ou encore de faire une analyse blanquiste des soulèvements populaires, mais bon si c'est pas le lieu, on oublie, on dit pas quatre mots qui ne veulent rien dire, qui sonnent pas, et qui peuvent tout autant se référer à la kermesse de l'école maternelle, qu'au mode d'emploie du dernier cuit vapeur.

4/Tout est rouge et blanc et noir
C'est le parti du pays
Le reste on verra plus tard
Avec la démocratie

- ben alors là pour le coup il aurait fallu développer parce que quatre lignes qui foutent sur le même plan, communistes, royalistes, anarchistes, et le parti de Moubarak, et pour finir la démocratie qui serait extérieure à tout ça, ça relève d'un tour de passe passe que ne s'autorisent que les paroliers qui savent qu'on n'envoie pas des tomates sur un artiste en galère (mais bien sûr que si qu'il faut leur envoyer des tomates, la culture crève, entre autre, de ce qu'elle est un espace réservé)

5/ pour finir : Pourvu que tout finisse bien
Place de la Libération

- elle se gardera bien de nous dire ce que c'est ce bien par lequel ça doit finir, la parisienne libérée, on imagine que c'est quand même pas qu'il n'y ai pas de mort (parce qu'à ce moment là faut qu'elle se réveille, y'en a déjà) parce que c'est pas une fin politique ça, que ça se finisse bien, c'est certainement pas avec des mots d'ordre comme ça que les révolutions ont aboutie sur quelques choses.

[large]Bon ça suffit pitié, finit le marasme culturel et intellectuel, sorte de vieux dépôt en fin d'émission, soyons exigeants bordel![/large]

acephale
Plutôt d'accord sur le coup, les chansons de la Parisienne passent bien pour moi quand y'a de l'humour ou du sarcasme, mais quand c'est sérieux comme là... non quoi, non.
(Moi je dis rien. A chaque fois que j'ouvre ma bouche il y a mes 12 CD de Font & Val qui me jettent un regard torve, et je la referme sec sans moufter.

"L'Amazone est bien loin mais notre race humaihaine
A perdu un copain, on a bien de la peine
C'est si rare un ami qui se met entre toi
Et ton pire ennemi, on neee t'oubliiiiii raaaapaaaas."

Philippe Val, Chanson pour Chico Mendès
)
ha oui! 12 c'est beaucoup quand même! Vous êtes multirécidiviste ou multiréCDviste. :o)

A vu de nez, comme ça, ça a l'air vraiment bien, ça donne envie...
@acephale
Oserai-je avouer, j'aime beaucoup La Parisienne, la chansonnette, le synthé pourri, le piano garage band, la boîte à rythme, la voix légèrement sucrée. Je la retrouve avec plaisir chaque semaine et j'ai même visité son site !
Avouerai-je, je n'aime pas les donneurs universels de leçons.
Et puis, tiens, comme chacun sait, quand on monte en haut de l'arbre il vaut mieux avoir le derrière propre. Dans ce "marasme culturel et intellectuel", "soyons exigeants, bordel", contrôlons au moins notre orthographe.
Et puis toutes les chansonnettes ne sont-elles pas d'une niaiserie confondante en fait ?
Osez avouer tout ce que vous voudrez cher Isidoreb,

si ce forum est un confessionnal vous trouverez certainement un prêtre pour vous donner l'absolution, ils sont pléthore semble-t-il par ici à aimer la même chose que vous.

Mais je pensais, peut-être bêtement moi, qu'ici c'était l'occasion de mettre en question ce que ce site nous propose comme contenu. Et il me semble navrant que le premier contenu culturel (Dans le texte n'en est pas à proprement parlé, c'est une emission sur la culture livresque) soit celui de la PL.

Par ailleurs si je n'ai souillé mon postérieure que de fautes d'orthographe, je pense que je devrais m'en sortir. Je remarque juste cependant que ce côté petit policier de la grammaire va à l'encontre de votre dénonciation des donneurs de leçon. Excusez cher Isodereb d'avoir manqué à cette délicatesse de satisfaire le strict minimum qui semble vous importer, non pas le contenu parce que vous n'y répondez pas, mais la forme policière de notre belle langue.

Pour finir sur votre dernière affirmation (on évitera de vous donner des contre exemple je ne doute pas que vous les trouverez vous même) : ah bon ben si le genre veut que ça soit niais, la pauvre parisienne faut bien qu'elle s'y plie, à ce déterminisme artistique : chansonnier tu sera, niais tu devras être.

Arrêtez vous me faite marrer...

Mais je pensais, peut-être bêtement
C'est exactement ça.
Certains pensent que chacun n'est capable que d'analyse primaire... comme eux en fait. Un exemple, il y a une différence entre "état" et Etat".
Oh!
Mais alors s'il fallait entendre "état" et non pas "Etat", c'est-à-dire passage d'un état à un autre (genre gazeux - liquide), alors peux tu me dire le sens profond de cette phrase si ce n'est son inexorable vacuité : il était urgent de passer à un autre état, ouah ça décape, c'es sûr que c'est pour passer à un autre état qu'on va dans la rue au risque de se faire tuer, enfin vous voyez vraiment rien d'autres à dire sur la révolution en Egypte vous? Qu'elle fasse sa chanson avec des citations de post d'egyptiens plutôt que de donner sa petite histoire, sa petite version dont tous le monde se fout!

Tout est rouge et blanc et noir
C'est le parti du pays
Le reste on verra plus tard
Avec la démocratie

- ben alors là pour le coup il aurait fallu développer parce que quatre lignes qui foutent sur le même plan, communistes, royalistes, anarchistes, et le parti de Moubarak, et pour finir la démocratie qui serait extérieure à tout ça, ça relève d'un tour de passe passe que ne s'autorisent que les paroliers qui savent qu'on n'envoie pas des tomates sur un artiste en galère (mais bien sûr que si qu'il faut leur envoyer des tomates, la culture crève, entre autre, de ce qu'elle est un espace réservé)


Euh, comment vous dire... http://www.google.com/search?sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=drapeau+%C3%A9gypte
"Soyons exigeants bordel !"

OK, chiche ! Puisque manifestement vous reprochez principalement à Fleur de ne pas "développer", je vous donne 48 heures pour réussir à faire rentrer toutes les choses (pour ne pas dire les bêtises) que vous dites en gras dans le même nombre de mots que dans la chanson de Fleur, de choisir une musique qui colle bien dessus et de le chanter en direct devant des spécialistes de la question.

Et je ne plaisante pas. J'attends.
J'ai beaucoup aimé pourtant je n'écoute pas vraiment ce style de musique tous les jours... C'est pas mal de donner une petite explication de la chanson.

Je voudrais féliciter [s]la parisienne[/s] l'égyptienne libérée pour réussir à coller sa chanson à l'actualité pour chaque émission.

Vive le music hall!!! ;)
trop classe les paroles...chanté sur un air de caravane ça le fait
Devrait être un beau tube sur le blog à PowPow... Banzaï

Un seul mot d'ordre pour une relation durable entre DS et DP, c'est ici http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://images.commeaucinema.com/news/208_134564.jpg&imgrefurl=http://www.commeaucinema.com/film/shelter,134564&usg=__fnZbQcX0C2hZE2HHrF4vKVU3wLY=&h=320&w=208&sz=20&hl=fr&start=7&sig2=n9_9X3XM8Yzb1vHbXXJ_7A&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=nl9fwd34r6KyxM:&tbnh=118&tbnw=77&prev=/images%3Fq%3Dshelter%2Bfilm%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DX%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbs%3Disch:1&ei=H5JVTe2SLc2YOqiuvfsE
T'chô.
Super émue je suis..
Mais comment on faisait avant ????? elle manquait vraiment au site @si
Elle est géniale notre Parisienne Libérée
BRAVO BRAVO BRAVO
Tout est top : textes, musiques, voix.... et son sourire en prime....
Didier Porte est en voie de disparition sur @si alors?

Daniel, je viens de lire un truc c'est dingue, complètement hors sujet, vous saviez qu'un des symptômes de la psychopathie ou de la sociopathie est l'incapacité de maintenir des relations durables? Putain ça fout les chtons non? Nan je dis ça comme ça hein, c'était pour dire un truc (pour vous aider) . Ouais je sais où est la sortie, merci. Vous dérangez pas Mireille! Bon je vous laisse hein! Oui c'est ça, bisous aussi! :o)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.